avoir plus de liens ?
Pour ce faire, n'hésitez pas à aller voir les sujets ouverts par les membres ici-même. Des membres comme Lyra Livanov, Teresa Ravenscar et Aelin Rosenbach ont besoin de vous !

avoir plus de rp/d'action ?
Encore une fois, c'est très simple ! N'hésitez pas à parcourir la recherche de rp, ou encore, vous pouvez obtenir une mission ! Si ça ne vous suffit pas, vous pouvez aussi faire intervenir un pnj dans vos rps !

Découvrir les topics communs en cliquant ici !

Le staff vous souhaite de joyeuses fêtes !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fermeture définitive
Le forum ferme définitivement ses portes ! Pour plus d'informations cliquez ici

Between Earth and Wind ( Dmitri )
rebelles
avatar


▹ Mes comptes : Kael Visegard
▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 1195
▹ Pseudo : greyguizmo
▹ Disponibilité : ( 0/2 ) Libre
▹ Avatar : Dominic Cooper
▹ Crédits : Tumblr



▹ Âge : 32 ans
▹ Nation : Nation de la Terre. Blessée mais toujours vaillante.
▹ Daemon : Niciannon. Une malamute d'alaska au pelage roux. Loquace, intrépide, exubérante et impatiente.
▹ Profession : Professeur de maîtrise de la terre & Expert chasseur
▹ Statut civil : Célibataire
▹ Don : Aucun, à part ses compétences dans le tir à l'arc et la chasse.
▹ Signe distinctif : Une griffure sur son flan, cadeau d'un chat à dents de lion.
▹ Allégeance : Les régents de la terre en apparence, mais c'est un cœur de rebelle qui bat dans sa poitrine.

Voir le profil de l'utilisateur

Between Earth and Wind ( Dmitri )
Sam 19 Déc - 23:41
participants : Dmitri Livanov & Nathaniel Hemingway
date : Début 2001
lieu de l'action : Les forêts d'Antrakar


Depuis la fin de la grande guerre, Nathaniel arpentait les terres de Kandrakar au gré de ses envies et des possibilités. Ses pas le menaient dans les différentes nations, à part celle du feu, pour y constater les dégâts des combats tout comme ceux causés par le gouvernement. Pour le moment son attitude était neutre, en dehors du secret farouchement gardé par sa famille depuis de nombreuses années. Le maître de la terre était partie à la chasse. Cette activité était devenue un passe-temps plus qu’une nécessité dans la mesure où sa famille bénéficiait encore d’une certaine aisance sur le plan financier. Cela lui permettait de se libérer l’esprit en concentrant son esprit sur une seule et unique tâche. La plupart du temps les produits de sa chasse étaient déposés dans le village le plus proche, offrant ainsi un peu de chaleur et d’aide aux pauvres bougres vivant dans des conditions parfois très difficiles. Il aimait ses moments de solitude avec Niciannon. Elle se montrait particulièrement friande de leur escapade dans la nature, n’écoutant que leurs instincts tout en oubliant la bonne conduite pendant un temps. Le duo avait progressé rapidement en quête d’un gibier digne de ce nom, et suivait la piste d’une horde de cerf depuis quelques jours. Chaque jour les rapprochait de leur objectif. Finalement le traqueur rattrapa les animaux et prit un certain temps avant de choisir sa proie.

Une heure après avoir retrouvé la horde, Nathaniel retournait vers le dernier village qu’il avait traversé. Des peaux pendaient à sa ceinture, et l’animal mort reposait sur ses épaules. Ses vêtements étaient salis de son voyage. Cette fois, le temps avait obligé le maître à porter des chaussures plutôt que de chasser pieds nus comme il en avait l’habitude. Nath fut le premier à ressentir leur présence. Des pillards. C’est la nervosité de son alter-égo qui attira l’attention de Niciannon, trop concentrée sur l’exaltation de la fin de la chasse pour se montrer prudente et attentive. Les deux continuèrent leur route, gardant leur sens en éveil au cas où. Le maître de la terre n’avait aucune idée de l’identité de ceux qui le suivaient, mais il n’appréciait pas vraiment ce genre d’attitude. Finalement, l’un des hommes sortit de l’ombre d’un immense tronc barrant la route au chasseur. Quatre autres entourèrent rapidement l’homme et son daemon. Nathaniel les observa avec calme, adoptant une attitude neutre et immobile. Niciannon retroussait légèrement les babines, prête à l’attaque. L’un des hommes prit la parole.


_ « C’est une bien belle prise que tu as là mon ami. » Nathaniel se contenta de hocher la tête pour confirmer ces paroles. « Mes amis et moi nous mourront de faim. Tu pourrais la laisser sur place, ainsi que tes possessions pour aider de pauvres hommes comme nous. »
_ « Et pourquoi on devrait vous le laisser… » Niciannon fut la première à intervenir, suivie de près par le chasseur. « Comme le dit mon amie. Nous n’avons aucune envie de vous laisser cette prise. Elle ne vous est pas destinée. »

Nathaniel l’aurait cédé sans aucune discussion à d’autres personnes. Mais ces hommes n’étaient pas de pauvres paysans ni des mendiants. Des armes pendaient à leur ceinture, et leur regard en disait extrêmement long sur leur nature profonde. L’ancien soldat avait écarté légèrement les pieds pour trouver sa stabilité. Ce genre de rencontre n’amenait qu’une seule issue. Même si il avait été coopératif, ces hommes l’auraient attaqué. Ils étaient probablement tous des maîtres de la terre comme lui. L’homme reprit la parole, et Nathaniel se tourna vers lui.

_ « Laisses tout sur place sinon… »
_ « Sinon quoi… »

Nathaniel ne termina pas sa phrase et n’offrit aucune possibilité à ses agresseurs de prendre la parole. Son pied s’abattit sur le sol dans un geste puissant et sec. Des secousses ébranlèrent la terre, et des fissures apparurent autour du maître. Son attaque avait été une surprise pour les pillards, ne s’étant pas attendu à de la résistance. Ils perdirent l’équilibre, et abandonnant sa proie sur place, Nath fonça sur l’homme qui avait parlé depuis le début pour lui asséner un violent coup. Sa première attaque frappa le vide. Il esquiva un coup de couteau de peu, qui lui entailla son haut. Puis porta un second coup qui toucha son adversaire à la mâchoire, l’assommant pour quelques minutes. Nathaniel se tourna vers les autres hommes, prêt à combattre. Son couteau de chasse à la main. Ce ne serait pas un combat aisé tant qu’il ne connaîtrait pas l’étendue de la maîtrise de la terre de ses agresseurs… Si ils étaient tous des maîtres de la terre. Patient, le chasseur leur faisait face attendant simplement le moment propice. La guerre lui avait appris à attaquer le premier pour montrer sa force, tentant ainsi d’éviter un combat inutile.


Where your treasure is, there your heart will be also.
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t150-nathaniel-hemingway http://kandrakar.forumactif.be/t162-nath-mes-amis-mes-amours-mes-emmerdes
rebelles
avatar


▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 323
▹ Pseudo : Melo
▹ Disponibilité : Open
▹ Avatar : William Moseley
▹ Crédits : morloki



▹ Âge : Cela 25 ans qu'il a poussé son premier cri emporté par une bourrasque de vent d'hiver/
▹ Nation : L'air, la liberté, celui qu'on ne peut n'y toucher, ni saisir, ni capturer.
▹ Daemon : : Eowa,un nom tout doux pour une créature tout aussi douce qui pourtant peut quand elle le veut se montrer redoutable. Avec son plumage colorée et son chant mélodieux, la petite femelle Quetzal est loin d'inspirer la crainte. Si Dmitri peut imposer par sa stature et son caractère parfois ronchon, il faut bien avouer que la présence d'Eowa suffit à l'adoucir.
▹ Profession : Dmitri dirige en compagnie de sa cousine Lyra la rebellion. Il est en quelque sorte un dirigeant, même s'il ne l'a jamais vraiment désiré.
▹ Statut civil : Aux yeux de tous, il est une âme solitaire et sans attache amoureuse, mais cela n'est qu'une illusion. Son coeur est depuis quelques temps déjà animé par de douces pensées qu'il n'aurait jamais pensé pouvoir posséder.
▹ Don : Craint et redouté par la nation de l'air, Dmitri possède la capacité de projection astrale, ce qui lui permet de se mouvoir et d'interagir hors de son corps. Avec les années, il a appris et s'est entraîné et possède désormais un très bon contrôle sur celui-ci. Cependant il le garde cacher, craignant que cela n'en effraie quelques uns. Seule sa cousine Lyra est au courant.
▹ Signe distinctif : Outre, la flèche située sur son épaule et commune à la nation de l'air, Dmitri possède aussi deux tatouages. Deux ailes, une face à l'autre de chaque côté de son dos, sa colonne vertébrale marquant la séparation entre celles-ci
▹ Allégeance : La rebellion, mais plus qu'à elle, il est surtout pour la liberté. C'est pour elle qui se bat, pour cette idée qu'un jour il pourra libérer son peuple de la tyrannie/

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Between Earth and Wind ( Dmitri )
Dim 20 Déc - 21:18

BETWEEN EARTH AND WIND
Nathaniel & Dmitri
[size=13]Il était parti sans un bruit, dans un souffle de vent sans qu'on ne le remarque. La rébellion n'était qu'un soubresaut, un chiot bancal dont l'avenir était plus qu'incertain. Au milieu de tout ça, il y avait lui, Dmitri Livanov, héritier d'une famille brisée dont peu pouvaient se vanter encore de porter le nom, et même s'ils le pouvaient ils préféraient le cacher. Durant des années, ils s'étaient battus avec ses parents. Leur mort le hantait, la vie les avait quittés pour que la sienne continue, pour qu'il protège sa sœur, pour qu'ils ne meurent pas pour rien, la vie de fils inondait encore ses veines. Pour ne pas affronter sa douleur et ses obligations, Dmitri s'était enfoncé dans la montagne, bien loin des villes qu'il connaissait. Pendant un temps, il avait vécu seul, en véritable ermite, puis il avait ressenti l'appel du vent auquel on ne peut résister. Alors comme l'oiseau migrateur revient à son lieu de naissance, Dmitri en avait fait de même, il était revenu parmi les siens pour répondre à l'appel lancé par sa cousine : Lyra. Elle lui avait offert un choix, un choix que son cœur lui avait dit de refuser, mais son esprit lui avait dicté tout autre. Comment pouvait-il se dire Livanov s'il tournait le dos à ceux qui restaient de sa famille et à une nation tout entière ? Dmitri était peut-être brisé, mais il n’oubliait pas… Il n'oubliait pas ses maîtres, ces hommes qui lui avaient appris tout ce qu'ils avaient sur la nation de l'air, les idéaux que celle-ci défendait, s'enfuir n'en faisait pas partie. Alors, il avait décidé de se battre pour réinstaurer une liberté volée.

La sienne restait cependant bien vivace, car rien n'y personne ne pouvait enfermer Dmitri Livanov. Tous ceux qui le connaissent le savent, Dmitri apparaît et disparaît sans qu'on puisse vraiment le remarquer. Il est fugace, invisible et ne cherche pas à sa faire remarquer, même si bien souvent sa présence se fait sentir. Malgré son envie de ne pas se faire remarquer, tout en lui prouve son appartenance à la nation de l'air. Que se soit ses boucles blondes rappelant les Livanov, la grâce de chacun de ses mouvements ou la sagesse dont il sait faire preuve dans bien des moments. Dmitri est un représentant de l'air et cela se voit, qu'importe à quel point il tente de le cacher.

C'est vêtu d'un capuchon bleu, le visage à demi recouvert que Dmitri avance dans la forêt d'Antrakar évolue. Il a quitté le petit QG des rebelles tôt dans la matinée sans prévenir personne. Loin de lui l'idée d’inquiéter sa cousine, celle-ci le connaît et sait qu'il finit toujours par revenir. Dmitri n'est pas le genre à perdre à s'attarder dans de longs discours, à part quand ils sont mérités. Ses montagnes sont bien loin, ici le vent n'est qu'à son balbutiement. Pourtant, il le sent bien au fond de lui ce pouvoir qui ne demande qu'à s'exprimer. Dmitri est un maître de l'air comme beaucoup l'ont été avant lui, un maître doué, voire même très doué, mais qui exprime cependant très rarement son art. C'est à l'age de 4 ans que ses pouvoirs se sont déclarés. Une magie qui a d'ailleurs failli lui coûter la vie, où peut-être n'était-ce qu'un rite de passage. Quand l'air teste ceux qui sont méritants et ceux qui ne le sont pas. À vrai dire, il n'en savait rien et il n'y avait vraiment réfléchi. De sa petite enfance, il ne se souvenait de rien, mais il se souvenait parfaitement de la douleur qui avait envahi son corps alors que la magie se rependait dans chacune de ses cellules, un moment qu'il n'aimerait pas du tout revivre.

Malgré l'absence de col, de pic et de neige. Dmitri appréciait sa sortie, la nature était son univers, l'endroit où il se sentait toujours le plus à l'aise. La ville avait tendance à l'étouffer, il n'y avait rien de pire que de sortir de chez soi et de voir le gris des cités. Dmitri lui ne voyait que par les couleurs de la vie, celle des plantes, du ciel, du soleil, un savant mélange qui rendait la nature si belle et intéressante. Malgré le plaisir qu'il prenait à arpenter cette forêt, le jeune homme n'en demeurait pas moins sur ses gardes. Il était un fils de l'air et cela signifiait donc qu'il était un homme à abattre. Alors si en plus on rajoutait son nom de famille, il était sûr et certain qu'il ne passerait pas la nuit.

Quand il entendit des voix s'élever, Dmitri resta quelques secondes immobiles essayent de saisir ce qui pouvait bien se dire. Il ne fallait cependant pas être idiot pour comprendre qu'il ne s'agissait pas d'une rencontre de courtoisie. « Évidemment » soupira son âme sœur quand Dmitri prit la direction des bruits. « Tu sais qu'on veut notre peau ! » « As-tu perdu ton courage Eowa ? » « Je suis surtout vaccinée contre la folie » lui rétorqua t'elle alors qu'elle abandonnait le ciel pour se poser sur l'épaule de son âme sœur. Bien cachés parmi les arbres, ils assistèrent au début de la confrontation et comprirent bien rapidement que la personne attaquée, le chasseur en l’occurrence venait de la nation de la terre. « Un chasseur chassé, il existe donc une justice » laissa échapper Eowa. Un léger sourire se dessina sur les lèvres de Dmitri. Son âme sœur n'était pas une chasseuse dans l'âme, elle jouait bien plus souvent le rôle de proie, alors évidemment ce genre de scène faisait écho en elle.  Dmitri hésita quelques secondes avant de se décider à intervenir tandis que son âme sœur le suppliait de ne pas le faire. « Je prends le risque » Il était assez doué pour s'échapper, si le chasseur voulait sa peau, il n'avait plus qu'à espérer être meilleur que lui. Les mouvements du jeune homme évoluaient avec fluidité tandis que l'air se ressemblait entre ses bras, puis dans un souffle relâché, le rafale toucha les de plein fouet envoyant les oppresseurs du chasseur contre les arbres qui se trouvaient derrière eux. Préférant ne pas rester dans l'ombre, Dmitri sortit de sa cachette et s'avança doucement vers le chasseur. « Pour clarifier les choses, votre prise ne m'intéresse pas » laissa t'il échapper avant de détourner le regard pour le poser sur les hommes qui encore légèrement sonnaient tenter de se relever. « Alors qu'avons-nous là… Il semble que le courage se perde, comme beaucoup d'autres qualités... » Dmitri n'était pas bête, il savait parfaitement qu'utiliser ses pouvoirs le mettait en danger, mais il ne se voyait pas tourner le dos à une personne en difficulté, cela ne lui ressemblait pas. « 5 contre un… rien que ça » . il se tourna vers Nathaniel. « Acceptez-vous mon aide ? Cela fait longtemps que je n'ai pas eu l'occasion de profiter d'une balade mouvementée... »




Hope is a waking dream.”

All we have to decide is what to do with the time that is given to us©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t155-dmitri-there-is-some-good-in-this-world-and-it-s-worth-fighting-for
rebelles
avatar


▹ Mes comptes : Kael Visegard
▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 1195
▹ Pseudo : greyguizmo
▹ Disponibilité : ( 0/2 ) Libre
▹ Avatar : Dominic Cooper
▹ Crédits : Tumblr



▹ Âge : 32 ans
▹ Nation : Nation de la Terre. Blessée mais toujours vaillante.
▹ Daemon : Niciannon. Une malamute d'alaska au pelage roux. Loquace, intrépide, exubérante et impatiente.
▹ Profession : Professeur de maîtrise de la terre & Expert chasseur
▹ Statut civil : Célibataire
▹ Don : Aucun, à part ses compétences dans le tir à l'arc et la chasse.
▹ Signe distinctif : Une griffure sur son flan, cadeau d'un chat à dents de lion.
▹ Allégeance : Les régents de la terre en apparence, mais c'est un cœur de rebelle qui bat dans sa poitrine.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Between Earth and Wind ( Dmitri )
Dim 20 Déc - 22:18
La situation de la nation de la terre s’améliorait petit à petit depuis la fin de la grande guerre, mais il restait encore de nombreuses personnes souffrant de la faim et du froid. La grandeur d’Antrakar n’était pas encore restaurée, même si fils Hemingway devait bien reconnaître que Lucrézia œuvrait efficacement dans ce sens depuis son intronisation comme régente. De son côté, Nathaniel offrait une aide simple et désintéressée aux personnes en ayant le besoin ou la nécessité. Cela passait généralement par de petits gestes comme une proie laissée sur le pas d’une porte, des fourrures offertes aux badauds ou une intervention musclée pour aider des pauvres hères. Le maître de la terre ne pouvait rester en place dans sa demeure. La guerre et sa formation de chasseur l’avaient formaté pour cette vie d’errance dans la forêt, se sentant plus à l’aise dans la forêt en compagnie des animaux. Il se pliait malgré tout aux exigences de son rang, soutenant sa famille et la représentant le cas échéant. Ses parents acceptaient la situation et leur fils tout simplement. Nath trouvait les forêts de sa nation apaisante et réconfortante, malgré les dangers rôdant tout autour de lui lors de ses pérégrinations. Pour l’occasion, l’homme revêtait une tenue épuisée par les années mais toujours apte à le protéger du froid et des rares dangers dont il ne pouvait se prévenir. Cette agression ne faisait pas partie de cette dernière catégorie, car il s’était volontairement laissé prendre au piège. Ces pillards agissaient depuis trop longtemps dans cette zone, et il devait y remédier, se transformant pour l’occasion en appât.

Quand il n’arpentait pas la forêt telle une ombre, Nathaniel montait jusqu’à Lumisol, la capitale de la nation de l’eau. Le maître y officiait en tant que formateur pour une académie d’un tout autre genre. Okto, une vieille connaissance, l’avait convaincu de lui apporter sa contribution. Le principe était simple le mélange et la compréhension entre les différentes nations. L’aîné des Hemingway devait parfois faire taire sa rancœur envers l’eau et le feu pour conserver son objectivité, et si cet exercice s’était avéré compliqué les premiers temps, son rôle d’enseignant lui avait offert une ouverture d’esprit nouvelle et intéressante. Malheureusement, pour le moment, Nathaniel devait affronter des pillards s’attaquant à la population totale dans une impunité étrange. Cet exercice était périlleux vu le peu d’informations en sa possession, mais ce risque était calculé et accepté à l’avance. Le premier assaillant fut mis hors d’état de nuire très rapidement, laissant ses quatre amis dans un état dubitatif pendant quelques secondes. Le chasseur représentait une menace plus importante que prévue, mais ces hommes n’étaient pas des novices. La victime put lire dans leurs yeux l’étincelle de la confiance et de la violence. Finalement, avant même que l’un d’eux puissent intervenir, l’ancien soldat sentit un vent familier. Il ancra ses pieds dans le sol par sécurité. Il avait combattu aux côtés des maîtres de l’air si souvent, qu’il reconnaissait leurs pouvoirs. Niciannon en fit de même, et si elle avait pu, elle aurait souri heureuse de cette aide inopinée.


_ « Je m’en doute. Ce ne sont pas dans les mœurs de votre peuple. »

Nathaniel avait parlé calmement libérant ses pieds de l’emprise de la terre, et il porta un regard de gratitude au maître de l’air s’étant révélé de l’ombre des arbres. Le combat n’en serait que plus aisé, et la présence de ce jeune homme plus jeune que sa sœur lui rappelait ses jeunes années lors de la grande guerre. Les quatre hommes se relevèrent après avoir percuté les arbres sous la violence de l’attaque du maître de l’air. L’origine de l’homme à ses côtés devrait être éclaircie plus tard, mais pour le moment il fallait se concentrer uniquement sur les pillards. Une bonne leçon les attendait à présent. Les paroles du blond l’amusèrent fortement, même si son expression restait fermée. L’honneur. Une notion absente de bien des esprits dernièrement. Un hochement de tête accueillit la proposition du maître de l’air, et Nathaniel lui répondit par la suite.

_ « Ce sera un honneur que de combattre à vos côtés. »

Tout en parlant, le maître de la terre abattit son pied sur le sol faisant jaillir une pierre de la taille d’un homme. L’ancien soldat donna un coup de poing dessus et l’envoya vers l’un de ses adversaires. La cible fut écrasée entre la roche et l’arbre, prise au dépourvue. Les autres hommes s’apprêtaient à passer à l’attaque. La surprise n’offrait plus aucun atout aux deux hommes alliés de circonstances. A priori, de ce que put sentir avant leur attaque, les trois agresseurs restant étaient des maîtres de la terre. D’un geste de la main, Nathaniel érigea un mur de terre pour protéger le maître de l’air d’une attaque. Immédiatement, Nathaniel plaça ses mains sur le sol à l’abri de sa protection. Des colonnes s’élevèrent du sol autour des agresseurs, et l’une d’elle envoya le maître de l’air en hauteur. Un habitue née des combats lors de la grande guerre. Les maîtres de l’air lui avaient toujours donné l’impression d’apprécier les hauteurs, rendant leurs attaques plus efficace. A ce moment, Nath eut l’impression de voir un éclat métallique dans la main de l’un des trois agresseurs encore debout. Arme blanche ou arme à feu, il ne pouvait se prononcer pour le moment.


Where your treasure is, there your heart will be also.
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t150-nathaniel-hemingway http://kandrakar.forumactif.be/t162-nath-mes-amis-mes-amours-mes-emmerdes
rebelles
avatar


▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 323
▹ Pseudo : Melo
▹ Disponibilité : Open
▹ Avatar : William Moseley
▹ Crédits : morloki



▹ Âge : Cela 25 ans qu'il a poussé son premier cri emporté par une bourrasque de vent d'hiver/
▹ Nation : L'air, la liberté, celui qu'on ne peut n'y toucher, ni saisir, ni capturer.
▹ Daemon : : Eowa,un nom tout doux pour une créature tout aussi douce qui pourtant peut quand elle le veut se montrer redoutable. Avec son plumage colorée et son chant mélodieux, la petite femelle Quetzal est loin d'inspirer la crainte. Si Dmitri peut imposer par sa stature et son caractère parfois ronchon, il faut bien avouer que la présence d'Eowa suffit à l'adoucir.
▹ Profession : Dmitri dirige en compagnie de sa cousine Lyra la rebellion. Il est en quelque sorte un dirigeant, même s'il ne l'a jamais vraiment désiré.
▹ Statut civil : Aux yeux de tous, il est une âme solitaire et sans attache amoureuse, mais cela n'est qu'une illusion. Son coeur est depuis quelques temps déjà animé par de douces pensées qu'il n'aurait jamais pensé pouvoir posséder.
▹ Don : Craint et redouté par la nation de l'air, Dmitri possède la capacité de projection astrale, ce qui lui permet de se mouvoir et d'interagir hors de son corps. Avec les années, il a appris et s'est entraîné et possède désormais un très bon contrôle sur celui-ci. Cependant il le garde cacher, craignant que cela n'en effraie quelques uns. Seule sa cousine Lyra est au courant.
▹ Signe distinctif : Outre, la flèche située sur son épaule et commune à la nation de l'air, Dmitri possède aussi deux tatouages. Deux ailes, une face à l'autre de chaque côté de son dos, sa colonne vertébrale marquant la séparation entre celles-ci
▹ Allégeance : La rebellion, mais plus qu'à elle, il est surtout pour la liberté. C'est pour elle qui se bat, pour cette idée qu'un jour il pourra libérer son peuple de la tyrannie/

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Between Earth and Wind ( Dmitri )
Lun 21 Déc - 22:53

BETWEEN EARTH AND WIND
Nathaniel & Dmitri
Se battre, il n'avait que ça pendant plusieurs années. Lorsque la première rébellion commença, Dmitri était en âge de se battre, mais bien trop réticent pour vraiment comprendre ce qui pouvait pousser son oncle à se lancer dans une telle folie. Cela n'avait rien d'étonnant, la personnalité du jeune homme supportait mal la violence, alors l'idée de partir une nouvelle fois en guerre ne pouvait tout simplement pas raisonner positivement en lui. Pourtant, l'héritier Livanov comprenait les raisons, son peuple ne pouvait pas continuer comme ça, ce n'était pas une vie. La nation du feu était en train de les écraser. Révolte ou pas, s'ils s'étaient laissé faire la nation de l'air n'existerait plus. Le premier combat de Dmitri eut lieu lors du banquet. Alors qu'il était attablé à côté de sa sœur, ses frères plaisantaient comme toujours, lui comme à son habitude, observé et restait muré dans son monde de silence. Parfois, il accordait quelques sourires aux personnes qui lui tenaient à cœur, mais cela s'arrêtait là. Sa mère avait bien essayé de pousser son fils à avoir l'air plus heureux, mais Dmitri restait lui, inchangeable. Quand ils comprirent ce qui se passait, sa mère eut le temps de prendre la fuite avec ses frères et sa sœur. Dmitri resta avec son père pour se battre. Leur survie fut un vrai miracle, leur branche ne fut pas détruite au banquet, mais quelque temps plus tard lorsque la ligue se lança à leur poursuite. La suite de l'histoire se trouvait là, dans cette vieille forêt aux odeurs boisées.

Dmitri n'avait jamais vraiment eu l'occasion de combattre avec d'autres éléments. Durant sa fuite, sa famille était restée unie. L'air avait été leur seule défense et bien souvent les autres éléments des ennemis. C'était donc une première pour le jeune homme. Cela faisait pas mal de temps qu'il n'avait pas eu l’occasion d'utiliser sa magie pour autre chose que ses entraînements. Dmitri travaillait très souvent, des heures de travail pour quelques minutes d'action. En tout cas, il ne faisait pas ça pour rien, sa maîtrise de l'air était pointue, puissante et il n'avait rien à envier à son père qui avait été un exemple pendant toute son enfance et même encore aujourd'hui d'ailleurs. Il ne put s'empêcher de penser à lui pendant de brèves secondes, se demandant ce qu'il aurait pensé de lui aujourd'hui. Des pensées inutiles qui faisaient souffrir inutilement le jeune homme, mais elle revenaient souvent. La culpabilité de Dmitri était grande, peu être trop grande, mais il n'arrivait pas à la faire disparaître, elle était ancrée au plus profond de son âme. Seul le temps pourrait parvenir à réussir ce miracle et pour le moment il lui restait bien du travail à accomplir.

Il était assez surprenant de voir Dmitri sortir de l'ombre pour intervenir, en temps normal, il était du genre à fuir tout conflit, mais il n'aimait pas cette suffisance qui se lisait dans les yeux des pillards. Leur nombre était en leur faveur et pour cette raison, ils semblaient passer que tout leur appartenait et que le chasseur leur devait soumission. Une grave erreur qu'ils n'allaient pas tarder à payer. La magie de l'air était rare désormais et donc difficile à contrer pour ce qui n'y avait jamais fait face. « Ni les votre ». Bien qu'ayant quelques rancœurs à l'égard de la terre après que celle-ci ait choisi de faire profil bas, Dmitri connaissait les mœurs de cette nation et il savait parfaitement que la nation de leur terre possédait toute autant d'honneur que ceux de son peuple. Ces hommes semblaient l'avoir oublié pour autant. « Voyons voir ce que l'air et la terre peuvent faire quand ils sont réunis » finit-il par dire alors qu'il prenait position. Eowa décolla pour laisser à Dmitri une totale liberté de mouvement. Elle resta cependant très proche de lui, hors de question en effet pour la Quetzal de trop s’éloigner de son double.

Rapidement, Dmitri sentit la terre se mouvoir jusqu'à ce que son corps se fasse soulever par celle-ci. Le bruit était impressionnant, tandis que les roches s'entrechoquaient pour maintenir le maître de l'air en hauteur. Une idée des plus astucieuse de la part de ce chasseur quand on connaissait l'importance de l'altitude pour les maîtres de l'air. Certes, Dmitri n'était pas dans ses montagnes tant aimées, mais plus haut, l'air se faisait plus présent, ce qui augmentait légèrement la force de sa magie. Quand un homme se fit anéantir entre une roche et un arbre, Dmitri grimaça, il n'avait jamais cautionné la mort, même lorsque celle-ci était donnée à des ennemis. Ses pouvoirs se voulaient plus défensifs à l'image de ceux de sa nation. En tout cas, une chose était sûre, ce n'était pas la première fois que ce chasseur se battait, ces techniques étaient aiguisées et il possédait aussi une très bonne vision d'ensemble. Les 3 hommes qui restaient désormais risquaient donc de se retrouver bien rapidement dans une situation précaire, très précaire. La respiration de Dmitri se fit plus poser, alors que le danger était plus présent, ses mouvements évoluaient dans un calme parfait, il était serein, attentif à l'air qui circulait autour de lui et l'encerclait comme les bras protecteurs d'une mère. Une boule d'air vola à une vitesse vertigineuse jusqu'à des hommes envoyant son corps contre une roche. L'homme tenta de se relever, mais son corps ne lui répondait plus. Dans sa jambe se trouvait le couteau qu'il avait sûrement voulu utiliser., mais il n'avait pas été assez rapide et sa couardise venait de se retourner contre lui. Désormais, il n'était capable plus que de crier. Quand il vit arriver vers le maître de la terre un jet de pierre, Dmitri projeta devant lui un mur d'air contre lesquelles les pierres se cognèrent avant de tomber lourdement sur le sol. Les hommes encore debout se regardèrent, c'était le moment de donner tout ce qui l'avait. Doucement l'air autour de Dmitri se mit à tourbillonner à une vitesse ahurissante alors qu'il était lui même en train d'en faire de même. Il n'en fallut pas plus aux hommes pour décamper en prenant avec eux ce qui restait de l'homme au couteau. Le grand blond diminua sa vitesse et le tourbillon disparut comme il était venu. Dmitri se laissa tomber au sol et se rattrapa grâce à un coussin d'air. Son premier regard s'adressa au maître de la terre qui se trouvait devant lui. « Je crois que je n'ai jamais vu un maître de la terre avec une aussi bonne maîtrise. » Loin de lui l'envie de lui cirer les chaussures, il s'agissait là d'une simple constatation. « On ne devrait pas s'attarder ici, ils vont sûrement prévenir la ligue ! » Eowa marquait un point, il allait devoir partir vite, mais il ne pouvait pas s'enfuir comme un voleur. « Je crois qu'ils se souviendront de la leçon, je doute cependant que ça les empêche de recommencer, mais vous allez pouvoir profiter d'un bon repas ce soir. dit-il en indiquant du coin de l'oeil la proie du maître de la terre.

[/quote]



Hope is a waking dream.”

All we have to decide is what to do with the time that is given to us©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t155-dmitri-there-is-some-good-in-this-world-and-it-s-worth-fighting-for
rebelles
avatar


▹ Mes comptes : Kael Visegard
▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 1195
▹ Pseudo : greyguizmo
▹ Disponibilité : ( 0/2 ) Libre
▹ Avatar : Dominic Cooper
▹ Crédits : Tumblr



▹ Âge : 32 ans
▹ Nation : Nation de la Terre. Blessée mais toujours vaillante.
▹ Daemon : Niciannon. Une malamute d'alaska au pelage roux. Loquace, intrépide, exubérante et impatiente.
▹ Profession : Professeur de maîtrise de la terre & Expert chasseur
▹ Statut civil : Célibataire
▹ Don : Aucun, à part ses compétences dans le tir à l'arc et la chasse.
▹ Signe distinctif : Une griffure sur son flan, cadeau d'un chat à dents de lion.
▹ Allégeance : Les régents de la terre en apparence, mais c'est un cœur de rebelle qui bat dans sa poitrine.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Between Earth and Wind ( Dmitri )
Lun 21 Déc - 23:48
Nathaniel se retrouvait dans une position délicate, mais nécessaire pour aider les pauvres bougres habitant la région. Il avait pris un risque calculé tout simplement. Le maître de la terre reniait son passé de soldat, mais n’hésitait pas à utiliser ses connaissances dans ce domaine lorsque c’était nécessaire. Plus que son savoir c’était les horreurs et les nécessités de la guerre qu’il souhaitait éviter. A l’époque, c’était la colère et la fierté qui avaient parlé lors de son enrôlement. Défendre sa nation et éviter que le massacre de l’académie ne se reproduise. Ces pensées tournaient souvent dans son esprit, se joignant à d’autres plus personnelles. L’arrivée du maître de l’air fit naître une légère nostalgie chez l’aîné des Hemingway. Cela lui rappelait ces années à combattre à leurs côtés, à tenter de les soutenir et surtout s’entraider afin de rendre les attaques de l’autre plus efficace. Sa concentration n’avait pas vacillé pour autant, mais son cœur se serrait en repensant à tous ses maîtres morts par la main des siens vers la fin de la guerre. Le chasseur avait l’habitude d’utiliser sa maîtrise au quotidien, dans les gestes simples comme les plus complexes. Il avait connu d’autres batailles au cours de ces années de paix, certaines plus complexes que d’autres ou plus périlleuses. Son allié de circonstance semblait un peu moins expérimenté à première vue, mais les apparences pouvaient être trompeuses. En tout cas, toute aide était la bienvenue vu les circonstances actuelles. Les réponses du jeune maître de l’air firent sourire Nath qui murmura pour lui-même.

_ « Malheureusement il existe toujours des hommes qui l’oublie facilement. » Il ajouta par la suite, comme répondant à sa question. « Ils forment une arme redoutable. »

Nathaniel fut le premier à agir prenant simplement les devants face aux trois pillards, dont la nature de la maîtrise devenait de plus en plus évidente. Leurs mouvements et leurs musculatures trahissaient leur appartenance. Et puis il était l’homme d’expérience du duo, et c’était sa responsabilité d’assurer la défense et la survie de son jeune ami. Sans consulter le maître de l’air, il réagit instinctivement retrouvant des habitudes acquises durant la grande guerre. Il se souvenait encore de certaines préférences des maîtres de l’air, dans leur technique de combat. C’est pour cette raison que tout en attaquant les pillards, il propulsa le blond dans les airs. Un choix judicieux au vue de la tournure du combat. Nathaniel aida le jeune maître de l’air à sa manière, déséquilibrant leurs adversaires à l’aide de petits séismes répandus sous leurs pieds. N’ayant eu aucune intention de tuer, il préférait laisser son allié agir. L’air était moins dangereuse et mortelle que la terre lorsqu’on savait l’utiliser avec adresse et rapidité. La blessure d’un troisième homme, rendant ainsi le combat équitable avec deux adversaires de chaque côté, mit fin à l’affrontement. Les hommes encore debout emportèrent le blessé avant de disparaître. Il laissait un mort, involontaire, et un homme assommé derrière eux. Nathaniel fit disparaître toute trace du combat. A présent les visages de ces pillards étaient gravés dans sa mémoire, et il se rappellerait à leur bon souvenir d’ici quelques temps.

Le maître de l’air se posa au sol avec légèreté et grâce, des qualités étrangères aux maîtres de la terre. Et Nathaniel se contenta d’un simple hochement de tête pour toute réponse. Le chasseur adoptait une attitude silencieuse par respect pour le disparu. Un nouveau signe de tête fut effectué pour toute réponse. Effectivement les pillards n’abandonneraient pas leur vie pour une simple défaite, et il en était pleinement conscient. Sans un bruit, le maître de la terre s’approcha du corps sans vie. Il se pencha et lui ferma les yeux. Niciannon était restée en retrait aux côtés de leurs alliés de circonstances. Elle murmura quelques paroles.


_ « Ce n’est pas de l’impolitesse, mais du respect pour le mort. »

Elle ne continua pas son explication, stoppée par un regard noir de la part de son alter-égo. Le maître de la terre plia les jambes après les avoir écartées. En quelques gestes, Nathaniel creusa une tombe dans le sol puis il entraîna le corps du défunt à l’intérieur par un petit mouvement de terre avant de recouvrir la tombe. Pas d’arbre pour cet homme. Il n’était pas de la famille. Cette fois, Nathaniel se rapprocha du maître de l’air.

_ « Pardonnez-moi mais je souhaitais respecter nos coutumes. » Il lui tendit la main et ajouta. « Nathaniel Hemingway. Merci pour votre aide. Le combat aurait été moins aisée pour un résultat identique sans votre intervention. Et effectivement ils recommenceront mais je connais leur visage à présent. »

Nathaniel récupéra ses différentes affaires tandis que Niciannon se présentait à son tour. Le maître de l’air vérifia son arc, ainsi que ses affaires. La proie retrouva sa place sur les épaules du chasseur, tandis qu’il se tournait vers le maître de l’air. Son regard se posa quelques secondes sur ses traits. Cela lui rappelait vaguement quelque chose. Une vision du passé plutôt floue et indistincte. Ce maître de l’air lui semblait familier d’une certaine manière, comme si son visage ne lui était pas inconnu. Rapidement il rompit le silence oubliant ce détail afin de le laisser de côté.

_ « Pour un jeune maître de l’air vous vous débrouillez bien vous aussi. La proie n’est pas pour moi, mais pour de pauvres villageois vivant à proximité. Je n’en ai nullement besoin, mais je serais ravi de vous offrir l’hospitalité en remerciement. » Son regard observa les alentours avant qu’il n’ajoute. « Et puis vous feriez mieux de nous suivre, je vais vous aider à retrouver votre route afin que la ligue ne soit alertée. »

D’un signe de tête, le chasseur invita le jeune homme à le suivre. Son pas était lent et assuré, Niciannon sautillait autour de lui furetant à droite et à gauche tel un enfant un peu trop enthousiaste. La différence d’attitude entre eux était flagrante. Sa sœur aimait le taquiner à propos de ce détail, sous-entendant que la nature profonde de son frère était plus ouverte que ce qu’il laissait paraître. Cela aurait pu être le cas, mais une trahison et la guerre l’avaient amené à se fermer. Aujourd’hui il restait cette personne courtoise et serviable malgré une apparence rude.


Where your treasure is, there your heart will be also.
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t150-nathaniel-hemingway http://kandrakar.forumactif.be/t162-nath-mes-amis-mes-amours-mes-emmerdes
rebelles
avatar


▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 323
▹ Pseudo : Melo
▹ Disponibilité : Open
▹ Avatar : William Moseley
▹ Crédits : morloki



▹ Âge : Cela 25 ans qu'il a poussé son premier cri emporté par une bourrasque de vent d'hiver/
▹ Nation : L'air, la liberté, celui qu'on ne peut n'y toucher, ni saisir, ni capturer.
▹ Daemon : : Eowa,un nom tout doux pour une créature tout aussi douce qui pourtant peut quand elle le veut se montrer redoutable. Avec son plumage colorée et son chant mélodieux, la petite femelle Quetzal est loin d'inspirer la crainte. Si Dmitri peut imposer par sa stature et son caractère parfois ronchon, il faut bien avouer que la présence d'Eowa suffit à l'adoucir.
▹ Profession : Dmitri dirige en compagnie de sa cousine Lyra la rebellion. Il est en quelque sorte un dirigeant, même s'il ne l'a jamais vraiment désiré.
▹ Statut civil : Aux yeux de tous, il est une âme solitaire et sans attache amoureuse, mais cela n'est qu'une illusion. Son coeur est depuis quelques temps déjà animé par de douces pensées qu'il n'aurait jamais pensé pouvoir posséder.
▹ Don : Craint et redouté par la nation de l'air, Dmitri possède la capacité de projection astrale, ce qui lui permet de se mouvoir et d'interagir hors de son corps. Avec les années, il a appris et s'est entraîné et possède désormais un très bon contrôle sur celui-ci. Cependant il le garde cacher, craignant que cela n'en effraie quelques uns. Seule sa cousine Lyra est au courant.
▹ Signe distinctif : Outre, la flèche située sur son épaule et commune à la nation de l'air, Dmitri possède aussi deux tatouages. Deux ailes, une face à l'autre de chaque côté de son dos, sa colonne vertébrale marquant la séparation entre celles-ci
▹ Allégeance : La rebellion, mais plus qu'à elle, il est surtout pour la liberté. C'est pour elle qui se bat, pour cette idée qu'un jour il pourra libérer son peuple de la tyrannie/

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Between Earth and Wind ( Dmitri )
Mer 23 Déc - 21:40

BETWEEN EARTH AND WIND
Nathaniel & Dmitri
Quel dommage de devoir utiliser la force pour se faire entendre. Dmitri aurait aimé pouvoir agir autrement en laissant la force des mots combattre à la place des hommes et des femmes. Hélas, plus personne n'écoutait les mots aujourd'hui, ils n'étaient plus que des sons fugaces qui disparaissaient la seconde après avoir été prononcés. Pourtant, le langage possédait une force cachée que tout les grands noms utilisés, c'était les mots qui portaient les peuples, ces mêmes mots qui entraînaient des gens de nation différente à se battre à côté de Dmitri et de sa cousine Lyra, ces même mots qui poussaient certains à le pourchasser ainsi que tout son peuple. Pourtant, les hommes continuaient à se battre, comme si la violence répondait à tout, mais cela n'était qu'une illusion, la violence entraînait la haine et le ressentiment, elle n'apportait rien de bon. Hélas, bien souvent Dmitri était obligé de l'utiliser dans le simple but de continuer à vivre. Il se défendait comme tout à chacun. Il était étrange de remarquer que Dmitri détestait la violence alors qu'il était à la tête d'une rébellion et pourtant c'était bien le cas. D'une certaine manière, le jeune homme s'était toujours dressé contre l'injustice, aujourd'hui il le faisait encore, mais à plus grande échelle. Sa petite intervention était une main tendue, une petite action positive dans un monde qui se perdait de plus en plus dans la noirceur. La chance semblait être du côté de Dmitri, il ne savait pas avec qui il se battait, mais l'homme lui semblait posséder un certain honneur que les pillards ne possédaient pas. Une qualité que Dmitri savait reconnaître et apprécier.

Cela faisait longtemps que Dmitri pensait que les éléments formaient une unité, contrairement à la nation du feu qui prônait la supériorité de leur élément, le discours du jeune Livanov était à l'opposé. Pour lui tout était une question d'équilibre, une balance qui ne pouvait être équilibrée que le jour où chaque nation posséderait la même part autour de la table. Air, terre, eau, feu, ils étaient tous liés, tous dépendants les uns des autres, croire le contraire c'était faire preuve d'un nombrilisme sans égal. Comment douter de l'unité des éléments quand on voyait les dégâts que pouvaient occasionner l'air et la terre lorsqu'ils étaient réunis. Dmitri et son acolyte étaient seuls face à des hommes en majorité et pourtant face à eux, ils ne pouvaient rien.

Dans la vie de Dmitri, la mort était devenue une présence presque habituelle, elle le suivait, voir même le poursuivait sournoisement jusqu'à venir hanter ses rêves. Chez la nation de l'air, personne ne mourrait vraiment, la réincarnation faisait partie du processus de vue. Ainsi, chaque être amenait à mourir revenait à la vie dans une enveloppe différente. L'idée était que l'âme survivait à tout. Il pensa à ses disparus, ses parents, ses frères, parfois il les cherchait dans des regards et parfois il avait l'impression de les retrouver ne serait-ce que quelques secondes, mais il s'agissait là de moments si fugaces que Dmitri ne pouvait dire s'il s'agissait de la réalité ou d'une simple invention de son esprit. Calme et après avoir joué avec l'idée de disparaître, il finit par choisir de rester, cet homme l'intrigué. Très peu aurait pris soin de mettre en terre leur agresseur, lui prenait le temps de le faire pour laisser l'homme reposait en terre, là ou était sa place. Un geste noble et honorable que Dmitri ne pouvait que saluer. Dmitri posa son regard sur le chien husky qui se trouvait en face de lui, il acquiesça compréhensif, tandis qu'Eowa observait silencieuse la mise en terre.

Voyant le maître de la terre revenir vers lui, Dmitri lui tendit à son tour la main en guise de salutation, mais il restait tout de même sur ses gardes, une habitude prise au fil des années. « Un geste honorable, puissent ses ancêtres l'accueillir en leur sein ». L'homme se présenta, son nom n'était pas étranger à Dmitri. Son nom de famille était connu, voire reconnu, mais il n'y avait pas que ça, il avait aussi entendu parler de lui : Nathaniel. Peu attentif aux discussions qui se portaient sur la guerre, Dmitri en avait cependant retenu quelques points. Nathaniel Hemingway, il avait combattu aux côtés de son père, ce qui expliquait sûrement sa connaissance des pouvoirs du peuple de l'air. Un allié ? Il n'en savait rien, mais ce dont il se souvenait était plus honorable qu'accusateur. « Keith Solva » finit-il par dire sans sourciller. Intérieurement son âme sœur se mit à râler, elle détestait cette identité, mais Dmitri était obligé de faire avec. Mentir était devenu une habitude pour protéger ses origines et sa vie par la même occasion, mais il devait bien avouer que ça devenait de plus en plus lourd au fil des jours qui s'écoulait. Surtout face à quelqu'un qui visiblement ne lui voulait aucun mal et se mettait à nu. Dmitri avait l'impression de le tromper, mais c'était une manière comme une autre pour survivre à toute cette folie. « Je m'appelle Eowa » clama sa petite Quetzal. Dmitri avait bien tenté de l'obliger à s'inventer elle aussi une identité, mais elle avait refusé, pour elle, seul Eowa était assez digne de sa personnalité.

« Je crois que pour un maître de l'air, il vaut mieux savoir se défendre de nos jours » Il esquissa un sourire, il appréciait le compliment. Dmitri avait toujours été doué, mais sa maîtrise ne lui était pas venue comme ça, il avait passé des heures à s'entraîner, qu'importe la douleur ou les moments où il avait eu envie d'abandonner, Dmitri s'était donné corps et âme pour réussir à faire corps avec l'air. Posant son regard sur la biche, il ne fut pas vraiment surpris quand Nathaniel lui avoua que la proie n'était pas pour lui. Quelque chose lui disait qu'il agissait même souvent ainsi. « Ils ont de la chance de vous avoir. La solidarité est une valeur qui ne devrait jamais disparaître ».

« On le suit ? » La question se posait, la méfiance était devenue mère de survie pour le jeune Livanov. Rien ne lui disait que cet homme ne l'amenait pas au contraire vers la ligue. Heureusement, il connaissait assez bien la forêt, s'il lui faisait une entourloupe, il pourrait s'échapper. Dmitri emboîta donc le pas à Nathaniel tandis qu'Eowa se lançait dans une tirade sur les dangers inconsidérés que prenait son âme sœur. Le silence s'était installé depuis quelque temps quand Dmitri se décida à le briser. « Elle est toujours aussi énergique ?» dit-il en désignant la chienne qui sautillait de droite à gauche comme l'aurait fait un jeune chiot. « Cela me rassure, je ne suis pas le seul à posséder un daemon survolté » « Je suis pas survoltée !!! » répondit Eowa alors qu'elle virevoltait de branche en branche… Dmitri laissa échapper un rire amusé avant de poser son regard sur l'homme qui avançait devant lui. « Vous avez combattu ? Durant la guerre ? » Ce n'était pas vraiment une question, elle n'en avait pas le ton. La maîtrise de Nathaniel indiquait qu'il possédait de la pratique sur le terrain, ça se sentait, même si c'était difficile à expliquer et puis à vrai dire il le savait, en tout cas si ses souvenirs étaient exacts.

]
[/quote]



Hope is a waking dream.”

All we have to decide is what to do with the time that is given to us©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t155-dmitri-there-is-some-good-in-this-world-and-it-s-worth-fighting-for
rebelles
avatar


▹ Mes comptes : Kael Visegard
▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 1195
▹ Pseudo : greyguizmo
▹ Disponibilité : ( 0/2 ) Libre
▹ Avatar : Dominic Cooper
▹ Crédits : Tumblr



▹ Âge : 32 ans
▹ Nation : Nation de la Terre. Blessée mais toujours vaillante.
▹ Daemon : Niciannon. Une malamute d'alaska au pelage roux. Loquace, intrépide, exubérante et impatiente.
▹ Profession : Professeur de maîtrise de la terre & Expert chasseur
▹ Statut civil : Célibataire
▹ Don : Aucun, à part ses compétences dans le tir à l'arc et la chasse.
▹ Signe distinctif : Une griffure sur son flan, cadeau d'un chat à dents de lion.
▹ Allégeance : Les régents de la terre en apparence, mais c'est un cœur de rebelle qui bat dans sa poitrine.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Between Earth and Wind ( Dmitri )
Jeu 24 Déc - 12:23
Le combat avait été rapidement terminé. Bien plus aisément que ne l’avait prévu le maître de la terre, et il pouvait remercier le maître de l’air pour cela. Le chasseur était heureux que cela se soit déroulé de la sorte, même si il déplorait la mort de l’un de ses adversaires. L’attaque avait été plus forte et plus puissante que prévue, et le malheureux avait joué de malchance. L’arbre possédait une protubérance au mauvais endroit. Hélas Nathaniel ne pouvait plus intervenir à ce sujet. Il ne pouvait que se contenter de montrer un peu de respect vis-à-vis du défunt, à la manière de sa nation et de son peuple. La violence n’était que rarement la première défense de l’aîné des Hemingway, mais elle ne l’avait jamais effrayé ; il acceptait de l’utiliser lorsque cela s’avérait nécessaire. Et puis certaines personnes donnaient l’impression de ne connaître que ce langage. Les fuyards finiraient par reparaître, et Nath serait probablement obligé de leur rappeler sa présence et le déshonneur de leur acte. Les profiteurs de tout bord avaient le don de l’énervé au plus haut point, qu’il s’agisse de bandit de grand chemin ou d’héritier se drapant d’un prestige non mérité. Ce simple évènement avait fait remonter de nombreux souvenirs dans l’esprit de l’ancien soldat, des images, des impressions et des idées qu’il aurait préféré simplement oublié. Niciannon le sentait aussi, et cela expliquait sa retenue étonnante tranchant complètement avec son exubérance habituelle.

Silencieusement, Nathaniel accomplit le rite d’enterrement de son peuple. Niciannon apportait une explication au maître de la terre et à son daemon toujours présent. Le chasseur aurait pensé qu’ils auraient choisi de disparaître et fuir, comme ils étaient apparus. Et pourtant ils semblaient avoir pris la décision de rester pour un temps du moins. Son devoir accompli le maître de la terre retourna auprès du blond afin de s’expliquer sur son comportement, et lui tendit la main en se présentant et en le remerciant. Il agissait naturellement. Il ne faisait pas partie de la ligue, et n’avait rien contre les maîtres de l’air. Bien au contraire. Les actions de son peuple à la fin de la guerre et lors de la chasse à la nation de l’air entraînaient généralement un sentiment de honte chez lui. Un déshonneur qu’il se devait de laver dès que l’occasion se présentait. Et puis il était proche des survivants des Livanov vivant chez lui. Une autre attitude aurait paru insultante pour cette famille de cœur. L’homme se présenta à son tour, et son nom ne réveilla aucun souvenir dans la mémoire de l’ancien soldat. Il n’avait pas la prétention de connaître tous les membres de la nation de l’air, mais il avait espéré que son identité confirmerait son impression de le connaître. Lorsque le daemon se présenta, Niciannon se présenta à son tour.


_ « Niciannon pour vous servir. Merci encore pour votre aide. »

Nathaniel se mit en quête de ses affaires, récupérant les maigres possessions emmenées avec lui pour ce voyage. Son daemon tournait autour de lui. Il complimenta à son tour le jeune homme pour ses capacités martiales et sa maîtrise de l’air. Nath invita le maître de l’air à le suivre, préférant quitter rapidement la zone avant que l’un des fuyards n’ait la mauvaise idée de les dénoncer en espérant toucher une récompense. Un signe de tête accueillit la remarque de Keith sur sa générosité, et il se contenta de l’inviter à le suivre immédiatement après l’avoir remercier à sa manière. Le chasseur n’était pas une personne de plus loquace ni même avenante. Heureusement Niciannon se chargeait généralement de leur socialisation.

_ « La générosité est la seule chose qui nous reste pour lutter contre des hommes comme eux. » Elle ajouta alors « Et elle s’applique autant aux étrangers qu’à notre peuple. »

Elle rejoignit rapidement son alter-égo en sautillant, montrant ainsi sa joie d’avoir rencontre de nouvelles personnes et surtout d’être sortie indemne de ce combat. Ils marchèrent de longues minutes dans le silence, Nath surveillant les bruits de la forêt et se tenant sur ses gardes à tout hasard. Keith fut le premier à rompre le silence, et le maître de la terre l’observa avec un large sourire amusé avant d’observer son daemon. Elle furetait à droite et à gauche, et continuait de sautiller.

_ « Effectivement. Selon ma sœur, elle récupère l’énergie que j’emmagasine et se charge de la libérer à ma place. Elle est heureuse pour deux, et survoltée pour deux. »

Nathaniel jeta un regard amusé et complice envers son interlocuteur, tandis que Niciannon leva simplement la tête avant de replonger dans ses activités premières. La phrase suivante du maître de l’air et la réaction du daemon soutirèrent un rire au chasseur. Un geste d’amusement sincère et honnête. Cela le détendit, et il quitta son attitude légèrement bourrue de solitaire. Son expression s’adoucit, et sa méfiance s’égara dans un coin de son esprit. Il restait sur ses gardes, mais s’était détendu à présent. La question interpella Nath, qui stoppa sa marche quelques secondes pour observer le jeune homme avant de reprendre tout simplement. Son regard s’était voilé pendant quelques secondes, et la mélancolie s’était emparée de ses traits.

_ « Malheureusement oui j’ai combattu, et j’ai vécu des horreurs comme tous ceux qui y ont participé. La guerre n’est bonne pour personne, et il n’y a ni vainqueur ni vaincu si vous voulez mon avis. Les vaincus sont toujours le peuple et les innocents emportés dans les tourments politique et les intérêts personnels des autres. » Il soupira avant de reprendre. « Pardonnez-moi. Disons que lorsque l’on voit le résultat, je ne vois rien d’autre à en dire. Et pourtant si les combats devaient recommencer, je me battrais sans hésiter pour protéger les miens et mon peuple. » Nathaniel ralentit son pas et se mit à la hauteur du blond. « Vous me paraissez bien jeune. Je suppose que vous n’avez pas combattu, mais en avait subi les affres comme beaucoup. Prenez ce qui suit pour ce que cela vaut, mais je m’excuse de l’attitude de la nation de la terre à l’égard de la nation de l’air. La peur peut faire faire des choses bien absurdes, et comme ces hommes, certains en oublient même leur honneur. Et sachez que je n’ai pas participé à ce massacre. »

Nathaniel se sentait encore une fois obligé de s’excuser pour son peuple. Il n’aurait jamais pu participer à un tel massacre, manquant d’honneur et de véritables raisons d’ailleurs. La situation actuelle donnait raison aux paroles du régent de l’air, même si ce dernier aurait pu prendre un peu plus de temps pour réfléchir avant d’agir. Le passé ne pouvait être changé, et seul l’avenir comptait à présent. Observant autour de lui, le chasseur reprit.

_ « Ne vous inquiétez pas. Je ne vous amène pas à la ligue, je risquerais d’avoir plus de problèmes que vous si je le faisais. »
_ « Et plutôt mourir que de jouer les délateurs. Qu’ils viennent se frotter à nous tiens… » Niciannon était simplement intervenue, entraînant un simple sourire de fierté de la part du maître de la terre.
_ « Ne parlons pas de malheur, mais comme elle le dit, si nous croisons la ligue, fuyez et ne vous retournez pas. »

Niciannon voulut ajouter quelque chose, mais Nathaniel l’arrêta d’un bruit de langue. Sur sa lancée, elle aurait été capable de révéler l’identité des hôtes des Hemingway. Personne ne devait savoir que sa famille hébergeait des Livanov, où aucun deux n’en sortiraient vivant. Et puis ils ne pourraient compter sur son amitié avec Lucrézia pour l’aider. Chacun cachait quelque chose d’important à l’autre.


Where your treasure is, there your heart will be also.
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t150-nathaniel-hemingway http://kandrakar.forumactif.be/t162-nath-mes-amis-mes-amours-mes-emmerdes
rebelles
avatar


▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 323
▹ Pseudo : Melo
▹ Disponibilité : Open
▹ Avatar : William Moseley
▹ Crédits : morloki



▹ Âge : Cela 25 ans qu'il a poussé son premier cri emporté par une bourrasque de vent d'hiver/
▹ Nation : L'air, la liberté, celui qu'on ne peut n'y toucher, ni saisir, ni capturer.
▹ Daemon : : Eowa,un nom tout doux pour une créature tout aussi douce qui pourtant peut quand elle le veut se montrer redoutable. Avec son plumage colorée et son chant mélodieux, la petite femelle Quetzal est loin d'inspirer la crainte. Si Dmitri peut imposer par sa stature et son caractère parfois ronchon, il faut bien avouer que la présence d'Eowa suffit à l'adoucir.
▹ Profession : Dmitri dirige en compagnie de sa cousine Lyra la rebellion. Il est en quelque sorte un dirigeant, même s'il ne l'a jamais vraiment désiré.
▹ Statut civil : Aux yeux de tous, il est une âme solitaire et sans attache amoureuse, mais cela n'est qu'une illusion. Son coeur est depuis quelques temps déjà animé par de douces pensées qu'il n'aurait jamais pensé pouvoir posséder.
▹ Don : Craint et redouté par la nation de l'air, Dmitri possède la capacité de projection astrale, ce qui lui permet de se mouvoir et d'interagir hors de son corps. Avec les années, il a appris et s'est entraîné et possède désormais un très bon contrôle sur celui-ci. Cependant il le garde cacher, craignant que cela n'en effraie quelques uns. Seule sa cousine Lyra est au courant.
▹ Signe distinctif : Outre, la flèche située sur son épaule et commune à la nation de l'air, Dmitri possède aussi deux tatouages. Deux ailes, une face à l'autre de chaque côté de son dos, sa colonne vertébrale marquant la séparation entre celles-ci
▹ Allégeance : La rebellion, mais plus qu'à elle, il est surtout pour la liberté. C'est pour elle qui se bat, pour cette idée qu'un jour il pourra libérer son peuple de la tyrannie/

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Between Earth and Wind ( Dmitri )
Sam 26 Déc - 19:56

BETWEEN EARTH AND WIND
Nathaniel & Dmitri
[size=13]Contrairement à Dmitri, Eowa aimait aller à la rencontre des gens, son acolyte, lui, avait plus tendance à rester en retrait. Non pas par égoïsme ou par suffisance, mais parce qu'il avait toujours été comme ça, il avait besoin d'espace et le recherchait à tous les instants. L'attentat à l'encontre de sa famille n'avait fait qu'aggraver ce défaut. Dmitri n'accordait sa confiance qu'à de rares personnes et pour le moment si ce n'est son meilleur ami Adès ça ne dépassait pas le cercle familial. Eowa désapprouvait une telle méfiance, mais elle savait aussi qu'elle était salutaire. Dmitri était intelligent et si eux avaient réussi à envoyer des espions dans la ligue et au gouvernement. Tous deux en avaient aussi envoyé dans la rébellion, voilà pourquoi il se montrait tout sur ses gardes, parce qu'il avait appris plus que quiconque qu'on peut vous frapper à tout moment, même lorsque vous ne vous y attendez pas. Le banquet où la plupart de sa famille avait trouvé la mort était gravé au fer rouge dans l'esprit du jeune garçon, jamais il ne pourrait oublier les cris, les pleurs, la peur, puis le silence. Encore aujourd'hui ça le réveillait la nuit, mais Dmitri avait eu de la chance. Quelle étrangeté de pouvoir dire qu'il faisait partie des chanceux. Contrairement à sa cousine qui avait perdu toute sa famille, Dmitri n'avait perdu que son frère. Pas le plus jeune, mais celui avant lui. Il avait cru à tort pouvoir tenir tête aux assaillants. La nation du feu ne lui avait laissé aucune chance et de son frère il ne trouvera rien d'autre que des cendres. Sa famille avait tenu le bon pendant un temps jusqu'à ce que la mort vienne les chercher à leur tour et bientôt il ne resta à Dmitri plus rien que le sourire perdu sur le visage de sa sœur Slava. Certes, elle n'était plus la même, mais elle était toujours là, et même s'ils n'étaient que deux, ils étaient encore une famille. Pas la meilleure, pas la plus belle et sûrement pas la plus forte, mais une famille quand même et ça n'avait pas de prix. Plus que n'importe quelle autre famille régente, les Livanov étaient ceux qui avaient payé le prix fort. Et pourquoi ? Parce qu'ils avaient choisi de refuser la soumission. L'air irradiait leur veine, comment auraient-il pu accepter de courber l'échine face au feu. Impossible, tant on sait que l'air est incontrôlable, on peut éteindre le feu, mais on ne peut faire disparaître l'air. Il est partout, insaisissable et si par malheur il n'est plus, c'est alors tout le vivant qui est appelé à disparaître. Tuer pour ne pas obéir, Tuer parce qu'ils souhaitaient vivre et surtout tuer parce que plus que n'importe quelle autre nation, celle de l'air est celle qui représente au mieux la liberté. Cette liberté qu'on leur avait volé pour des intérêts purement mercantiles. La méfiance de Dmitri envers Nathaniel ne l'était par haine ou par colère, elle l'était un moyen de survie, celui qui ne quittait jamais l'esprit des Livanov, car le jour ou la méfiance disparaîtrait la mort ne mettrait pas longtemps à venir frapper à leur porte. Tant que le gouvernement et la ligue seront à la tête d'Aleria, la nation de l'air ne pourrait jamais baisser la garde.

Pour autant, il savait aussi juger le niveau de danger et pour le moment sa jauge n'avait pas vraiment commencé à monter. Non, il ne faisait pas confiance à ce Nathaniel, mais il était cependant assez à l'aise pour accepter de le suivre. Dmitri n'était pas un très grand bavard, mais il aimait apprendre à connaître les autres, et découvrir ce qui les caractérisait vraiment. Dmitri remarqua avec amusement que comme pour lui, c'était l'animal âme qui faisait la conversation. Eowa ne mit pas longtemps à en faire de même, elle pouvait parler pendant des heures, d'ailleurs elle en était fatigante. « Vous semblez apporter beaucoup de générosité avec vous, même si j'avoue que je n'aimerais pas me retrouver à la place de ce cervidé » dit-elle tout en continuant à virevolter au-dessus de son très cher Dmitri. « De toute façon, je crois bien que je ne suis pas bonne à manger ». Contrairement à la chienne qui était d'une taille impressionnante et plus du côté des prédateurs que des proies, la jolie Quetzal faisait partie de l'autre catégorie et même si elle était un daemon, elle avait gardé ce côté -proie- et l'idée de finir en repas ne lui disait rien du tout. « De toute façon, on mange les poules, les dindes, mais pas les Quetzal resplendissants. » Dmitri se demandait bien comment elle avait pu faire pour en arriver à une telle conclusion, mais c'était Eowa est bien souvent il ne la suivait pas. « Vous faites ça souvent alors? C'est un peu votre moyen de rendre le monde meilleur ?» Dmitri sourit, Eowa était douce et enfantine, il lui arrivait parfois de s'exprimer comme une enfant.

« J'avoue que c'est peut-être mieux que ce soit elle qui s'en charge, il serait étrange de vous voir agir de la sorte pour montrer votre bonheur. Quoique pour certains la danse est un art, mais je ne m'aventurerai pas sur le sujet ! »

Parler de la guerre n'était sûrement pas le meilleur moyen pour continuer la conversation, mais c'était finalement la seule chose sur laquelle Dmitri avait trouvé pour pouvoir rebondir. « En fait, votre prénom ne met pas inconnu, je ne saurais dire où je l'ai entendu, mais comme beaucoup, ma famille a aussi combattu et certains noms reviennent. »Il en disait peut-être trop, mais de toute manière au point où il en était. « Je vois ce que vous voulez dire... » Oh que oui et d'ailleurs il se battait bien contre ça, il ne voulait pas que la rébellion fasse souffrir le peuple pour que certains gagnent. Non, il voulait libérer les peuples et c'était une notion bien différente. Dmitri ne se battait pas pour le pouvoir, mais pour la liberté et c'était un tout autre combat, un bien plus difficile. « Nous avons tous énormément perdu, qu'importe nos nations. Quant aux vainqueurs, il est clair qu'ils n'ont pas tout gagné. » . Désormais à la hauteur de Nathaniel, Dmitri regardait devant lui. « Je n'étais qu'un gamin quand ma nation a décidé d'y prendre part, mon père est allé se battre. C'est le genre de chose qui marque, même après la guerre, sans qu'il en parle, on voyait bien qu'elle l'avait changé. » Comme elle avait changé Dmitri par la suite. « Je me suis battu plus tard, quand les Livanov ont été attaqués, puis il y a eu la ligue et se battre est devenu une habitude. » Une triste habitude, mais qui était la même pour tout son peuple. Traque, pourchassée, c'était soit se cacher soit se battre, mais parfois on ne leur donnait même pas le choix. « Je n'ai aucune colère contre la nation de la terre, ce n'est pas les nations qui sont en faute, mais bien leurs dirigeants. Ils ne sont que quelques-uns, les autres n'ont sûrement pas eu leur mot à dire et quand on se retrouve face aux murs on ne choisit pas toujours la bonne solution ».

Dmitri laissa échapper un rire amusé. « La ligue, que des abrutis de toute façon. Si un ose toucher à une de mes plumes, il risque de ne plus jamais pouvoir parler. Je lui arracherais la langue !» Eowa râla avant de venir se poser que l'épaule de Dmitri. « Comment peut-on s'engager dans une chasse à l'homme ? » La quetzal marquait un point, mais certaines questions ne possédaient pas vraiment de réponse. « Me voilà rassuré » finit par dire Dmitri avant de fourrer ses mains dans ses poches. « Cette forêt est paisible quand il n'y a pas de pillards » fit-il remarquer, même s'il savait que le maître de la Terre avait dû le noter bien avant lui. « Elle n'a rien de semblable aux montagnes, mais c'était déjà moins suffocant que la capitale... » Même si Aleria était une ville magnifique, elle n'en restait pas moins un endroit bien peu adapté pour un maître de l'air. En tout cas pas pour Dmitri qui avait passé sa jeunesse à arpenter les montagnes. Mais le plus difficile ce n'était finalement pas de vivre dans la capitale, c'était de devoir vivre cacher et de cacher son essence même. « Je ne vais pas beaucoup vous retarder, une fois que nous avons trouvé la route, je reprendrais la mienne. » En effet, il était mieux qu'il rentre et assez vite, histoire de ne pas affoler sa cousine. Il était un maître de l'air et il ne voulait pas poser des problèmes à cet homme. Peu faisait part d'une telle générosité, il était donc inconcevable pour Dmitri de continuer à le mettre en danger.

[/quote]



Hope is a waking dream.”

All we have to decide is what to do with the time that is given to us©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t155-dmitri-there-is-some-good-in-this-world-and-it-s-worth-fighting-for
rebelles
avatar


▹ Mes comptes : Kael Visegard
▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 1195
▹ Pseudo : greyguizmo
▹ Disponibilité : ( 0/2 ) Libre
▹ Avatar : Dominic Cooper
▹ Crédits : Tumblr



▹ Âge : 32 ans
▹ Nation : Nation de la Terre. Blessée mais toujours vaillante.
▹ Daemon : Niciannon. Une malamute d'alaska au pelage roux. Loquace, intrépide, exubérante et impatiente.
▹ Profession : Professeur de maîtrise de la terre & Expert chasseur
▹ Statut civil : Célibataire
▹ Don : Aucun, à part ses compétences dans le tir à l'arc et la chasse.
▹ Signe distinctif : Une griffure sur son flan, cadeau d'un chat à dents de lion.
▹ Allégeance : Les régents de la terre en apparence, mais c'est un cœur de rebelle qui bat dans sa poitrine.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Between Earth and Wind ( Dmitri )
Sam 26 Déc - 22:59
Nathaniel se montrait toujours amical au premier abord, même si son attitude ne respirait pas la chaleur pour autant. Une part de lui restait constamment sur ses gardes, mais le maître de la terre avait choisi d’accorder une confiance limitée et être trahi… plutôt que de se méfier de tout et de tout le monde à longueur de journée. Les problèmes étaient déjà suffisamment nombreux pour ne pas s’encombrer d’un tel comportement solitaire. En tout cas c’était ainsi que l’ancien militaire concevait les choses. Il comprenait parfaitement que d’autres possédaient une autre vision. C’est pour cette raison qu’il se montrait généralement avenant et amical même envers des inconnus, au risque d’être en danger. Pour le moment, personne n’avait encore pu tromper sa vigilance mais l’homme n’avait pas la prétention de se croire infaillible. En tout cas ce Keith lui inspirait confiance. Il aurait bien ajouté à Niciannon aussi, mais elle ne se méfiait pas assez pour sa propre sécurité. Son daemon était la douceur et la naïveté incarnée. Cette fraîcheur était grandement appréciée du chasseur, et lui rappelait ses propres convictions lorsque la prudence prenait un peu trop le pas sur son comportement. Marchant d’un pas assuré et rapide, Nath avait repris sa destination première vers le petit village plus haut sur la route. Il appréciait la petite discussion avec le maître de l’air, même si les souvenirs issus de cet échange n’étaient pas tous joyeux. Certaines images lui remontaient en mémoire. Des images qu’il aurait préféré effacer et oublier à jamais. Son esprit semblait malheureusement contre cette simple idée, au vu des quelques cauchemars et pensées qu’il pouvait avoir régulièrement. Le seul aspect positif de cette situation était que son corps réagissait presque instinctivement durant un combat. Les daemons firent la conversation pour leur alter-égo dans un premier temps. Ce détail sembla amuser les intéressés.

_ « Nous devons manger. Cela ne rend pas le monde meilleur, mais peut aider à rendre le sourire à quelques personnes qui meurent de faim. »

Niciannon avait répondu à Eowa, tout en continuant de fureter un peu partout. Sa réponse était naturelle et sans aucune critique. C’était la simple vérité de son point de vue. Keith interrogea le maître de la terre sur la nature enthousiaste du daemon, qui ressemblait beaucoup au sien dans certains traits de son comportement. Nathaniel se permit de citer sa sœur à ce sujet, préférant utiliser ses mots que les siens. Peut-être n’était-elle vraiment que le reflet des envies profondes de l’homme, ou tout simplement sa manière d’affronter les difficultés de la vie. Lui avait choisi de les endurer et de s’endurcir tout simplement. La conversation dévia sur la guerre. Un sujet encore très présent dans les esprits de toutes les nations, et plus particulièrement celle de son interlocuteur. Les maîtres de l’air avait été décimé ou presque au cours d’une purge. Un acte horrible et déshonorant pour le chasseur. Après un monologue de sa part, un fait suffisamment rare pour être souligné, et des excuses, Nathaniel se mit à la hauteur de son interlocuteur et l’écouta avec attention. Son point de vue l’intéressait… Même si il ne l’aurait sûrement pas interrogé aussi directement que le blond venait de le faire. Son prénom ne lui était pas étranger, et pour lui c’était ses traits. Peut-être s’était-il rencontré au cours de réunions ou de combats communs entre la nation de l’air et de la terre. Les paroles de Keith étaient emplies de sagesse, et réconfortèrent d’une certaine manière le cœur du maître de la terre. Les Livanov avaient entraîné leur nation à l’extinction, tandis que les Darsonval avaient plongé la leur dans le déshonneur. Tous payaient les erreurs de quelques-uns comme le disait le maître de l’air.

Nathaniel comprenait le point de vue de son interlocuteur, mais il s’en voulait malgré tout d’être resté passif. Et aujourd’hui il devait protéger sa famille et un secret important. Il ne pouvait plus se permettre de courir Kandrakar pour lutter contre le gouvernement, alors il accomplissait quelques actions comme celle d’apporter de la nourriture. Son plus grand espoir résidait dans l’académie parallèle de son amie Okto. Un Belinski. Nath l’avait connu avant la trahison, et le connaissait assez pour savoir qu’il n’y avait participé ni de près ni de loin. Un sourire illumina le visage du chasseur quand on complimenta la forêt et les terres de sa nation. Il s’agenouilla aux côtés de Niciannon qui venait de trouver des bais, et avait déjà bien entamé le buisson. Nath la poussa d’un geste amusé, comme le ferait un adulte avec un enfant. Tout en ramassant les fruits, il reprit la parole après avoir posé sa proie.


_ « Effectivement ces forêts sont paisibles. Durant de nombreuses années, elles ont bénéficié du respect de maître de la terre et des chasseurs qui l’arpentaient. Ces arbres doivent avoir de nombreuses histoires à raconter. » Il se redressa et ajouta simplement. « Les montages sont magnifiques, mais c’est une vie bien différente que menait les maîtres de l’air. Nos éléments nous ont poussé dans des directions bien différentes. » Il tendit quelques fruits à Keith. « Vous en voulez… »

Nathaniel attendit un petit moment avant de reprendre sa route vers la route. Un signe de tête négatif accueillit ses paroles. Il ne le retardait nullement, dans la mesure où personne ne l’attendait. Ses parents le savaient parti pour une longue chasse. Le maître de la terre fit encore quelques pas avant de reprendre la parole, et cette fois il s’adressa à Eowa jugeant préférable d’apporter une réponse à la première intéressée.

_ « La chasse est un art à la base. Car il faut choisir la proie, la traquer honorablement avant de lui donner une mort décente. Malheureusement certaines personnes s’y complaisent un peu trop, et laissent l’attrait du sang les emmener dans des extrémités plus dangereuses et périlleuses. Ils trouvent du plaisir dans le fait de traquer un être humain. Une proie plus redoutable à leurs yeux. » Nath soupira. « Cela dénature totalement la chasse si vous voulez mon avis. » Il reprit ensuite à l’attention de Keith. « Et ne vous inquiétez pas, vous ne nous retardez aucunement. Nous voyageons à notre rythme sans impératif de temps ni de destination. Nous nous laissons porter par le courant. Pour la ligue ne vous inquiétez pas, ils ne viennent jamais aussi loin dans les terres. » Il marqua une pause et fit quelques pas avant d’observer son interlocuteur. « Si mon prénom vous ait familier, ce sont vos traits qui le sont pour moi. Peut-être ai-je croisé votre père pendant la guerre. »

Nathaniel continua sa marche après un léger sourire à Keith. Le maître de la terre espérait que ce jeune homme ne connaîtrait pas la guerre, mais malheureusement la liberté et l’égalité nécessiteraient de telles actions. Le tout était de ne pas entraîner des innocents dans ces combats. Tous n’étaient pas taillés pour la guerre, et c’était ce que les combats lui avaient appris. Finalement il reprit sans même observer son interlocuteur.

_ « Vous souhaitez rester dans la nation de la terre, ou rejoindre une autre destination. Ne vous inquiétez pas, je ne cherche pas des renseignements mais je connais très bien la région et je pourrais vous indiquer des chemins discrets ou des pistes d’animaux pour vous déplacer sans être inquiété. »


Where your treasure is, there your heart will be also.
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t150-nathaniel-hemingway http://kandrakar.forumactif.be/t162-nath-mes-amis-mes-amours-mes-emmerdes
rebelles
avatar


▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 323
▹ Pseudo : Melo
▹ Disponibilité : Open
▹ Avatar : William Moseley
▹ Crédits : morloki



▹ Âge : Cela 25 ans qu'il a poussé son premier cri emporté par une bourrasque de vent d'hiver/
▹ Nation : L'air, la liberté, celui qu'on ne peut n'y toucher, ni saisir, ni capturer.
▹ Daemon : : Eowa,un nom tout doux pour une créature tout aussi douce qui pourtant peut quand elle le veut se montrer redoutable. Avec son plumage colorée et son chant mélodieux, la petite femelle Quetzal est loin d'inspirer la crainte. Si Dmitri peut imposer par sa stature et son caractère parfois ronchon, il faut bien avouer que la présence d'Eowa suffit à l'adoucir.
▹ Profession : Dmitri dirige en compagnie de sa cousine Lyra la rebellion. Il est en quelque sorte un dirigeant, même s'il ne l'a jamais vraiment désiré.
▹ Statut civil : Aux yeux de tous, il est une âme solitaire et sans attache amoureuse, mais cela n'est qu'une illusion. Son coeur est depuis quelques temps déjà animé par de douces pensées qu'il n'aurait jamais pensé pouvoir posséder.
▹ Don : Craint et redouté par la nation de l'air, Dmitri possède la capacité de projection astrale, ce qui lui permet de se mouvoir et d'interagir hors de son corps. Avec les années, il a appris et s'est entraîné et possède désormais un très bon contrôle sur celui-ci. Cependant il le garde cacher, craignant que cela n'en effraie quelques uns. Seule sa cousine Lyra est au courant.
▹ Signe distinctif : Outre, la flèche située sur son épaule et commune à la nation de l'air, Dmitri possède aussi deux tatouages. Deux ailes, une face à l'autre de chaque côté de son dos, sa colonne vertébrale marquant la séparation entre celles-ci
▹ Allégeance : La rebellion, mais plus qu'à elle, il est surtout pour la liberté. C'est pour elle qui se bat, pour cette idée qu'un jour il pourra libérer son peuple de la tyrannie/

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Between Earth and Wind ( Dmitri )
Dim 27 Déc - 22:06

BETWEEN EARTH AND WIND
Nathaniel & Dmitri
[size=13]Dmitri avait grandi en apprenant à vivre dans le respect des nations. Terre, eau, feu, il les avait toujours respectés et il le faisait encore aujourd'hui. Il regrettait le clivage qui s'était opéré entre elle, jugeant que celui-ci ne pouvait finir que par apporter une guerre. La rébellion n'était pour le moment qu'un léger murmure, rien ne lui disait qu'il réussirait avec l'aide de sa cousine à mener à bien leur petite entreprise, mais ils possédaient au moins l'audace d'essayer. Pourtant, il voyait déjà l'importance de réunir les nations les unes avec les autres, elles se complémentaient et finalement malgré les clivages et les différences tous arrivaient à s'entendre. Parfois, quelques querelles explosaient mais celles-ci prenaient fin rapidement. Chez les rebelles tout le monde avait sa place et tout le monde la connaissait. Pour le moment, même s'ils étaient peu nombreux, ils fonctionnaient bien. Dmitri restait cependant toujours très méfiant, les décisions importantes étaient prises en comité réduit, ce qui en gênait certains, mais après la trahison dont avait été victime sa nation, la prudence était devenue même de sûretés. Cette même prudence aurait dû le pousser à continuer sa route, mais Dmitri demeurait quelqu'un avec un très bon feeling. Il avait cette facilité à sentir les gens ou à les ressentir et il se trompait peu souvent. Et puis, maintenant qui lui avait dit son nom, Dmitri savait qu'il ne risquait rien. Nathaniel Hemingway était un homme d'honneur et il le resterait, cela se voyait dans chacun des gestes qu'il effectuait et ça n'avait pas échappé à l’œil aiguisé du Livanov. Il se demandait bien pourquoi un homme de sa trempe avait fini par atterrir ici et puis finalement il avait compris qu'il s'agissait pour lui d'un moyen de vivre après tout ce qui s’était passé. Peut-être voulait-il encore compter à sa manière.

Quand Eowa remarqua la présence de fruit, elle ne mit pas longtemps avant de se poser sur le sol. Hors de question pour son âme sœur de manquer un tel festin. Son espèce se nourrissait en particulier de fruits et Eowa en raffolait. Autant donc, dire qu'elle était bien décidée à ne pas en laisser une seule miette. Alors que depuis le départ, elle se tenait à distance de Nathaniel et son Daemon, elle se montra beaucoup moins farouche et s'approcha à quelques centimètres du couple. « Ce sont des fraises des bois ? » Sa voix féminine et enfantine était le parfait contraire de celle de Dmitri, elle portait en elle toute son insouciance, un vrai régal pour les yeux. « Avec plaisir » dit-il tout en tendant sa main. À vrai dire, ça faisait longtemps qu'il n'avait pas vraiment eu l’occasion de manger des fraises. « Eowa évite de tout avaler » dit-il à son âme sœur qui avait réussi à trouver une petite portion qu'elle s'était mise à dévorer. « Oui... » dit-elle alors que son bec commençait à se teinter de rouge. « Vous y êtes déjà allé ? » Il parlait des montagnes bien sûr, Dmitri n'avait pas le souvenir de l'avoir vu à Aelia, mais peut-être se trompait-il ? Aelia était une grande ville et Dmitri si solitaire qu'il n'aurait pas été surprenant qu'il n'ait pas de souvenirs concernant le descendant Hemingway.

« Oui oui on connaît » laissa échapper Eowa tout en continuant à avaler fraise sur fraise. Dmitri se demandait souvent comment elle pouvait manger autant. Elle était 30 fois plus petite que lui, elle pesait quoi 200 grammes ? « 184 grammes »  lui rétorqua t'elle tandis qui lui lançait un regard désespéré. Et bien avec ces 184 grammes, elle mangeait bien plus que lui, enfin en fonction de sa taille bien sûr.

Qu'est ce que Dmitri aurait aimé pouvoir faire comme Nathaniel. Depuis sa tendre enfance, il aimait voyagé, enfant il se destinait à une vie d'ermite. Lui et la montagne, des rencontres hasardeuses et la vie qui suit paisiblement son cours. Mais Dmitri n'avait pas eu cette chance, il avait dû rapidement faire face à des responsabilités. La vie lui accorderait peut-être la chance de voyager, mais pour le moment ce n'était en aucun cas d'actualité. «  C'est le genre de vie que j'aimerais mener » fit-il remarquer. Nathaniel avait de la chance, il semblait être le commandant de son propre destin, Dmitri lui avait le sentiment de n'être qu'une marionnette face à un destin bien plus puissant que lui. « Il y a de fortes chances. » Il n'en ajouta pas plus, il y a des choses qui ne valent mieux pas être ébruités et ses origines en faisaient parties. Il était vrai que Dmitri ressemblait à son père, mais le jeune homme avait de la chance, il était assez semblable aux membres de sa nation, difficile donc de vraiment dire qu'il s'agissait d'un Livanov en le regardant. « Il me répétait souvent qu'une fois les éléments assemblés, ils étaient quasiment inarrêtables. » Dmitri respectait les éléments et cela n'était pas surprenant quand on avait connu son père. À vrai dire, Dmitri lui ressemblait, bien plus qui ne voulait se l'avouer.

Habitué à marcher, Dmitri reprit la route en suivant Nathaniel. Il n'avait aucun mal à le suivre, le pas de Dmitri était beaucoup plus léger que son interlocuteur, mais il demeurait tout de monde moins à l'aise, après tout, il n'était pas dans son monde. Ce qu'il allait faire par la suite, il ne pouvait pas lui dire qu'il allait repartir en direction du QG des rebelles. « Vers le sud et après je verrais bien, je vais continuer à faire profil bas et je verrais bien de quoi demain sera fait » dit-il en jetant un regard vers cette direction. « Et vous, après avoir offert cette proie, ou vous dirigez vous ? Une femme ? Des enfants ? Peut-être ? » C'était le genre de chose que Dmitri ne pouvait s'octroyer, mais peut-être que lui avait eu cette chance.




Hope is a waking dream.”

All we have to decide is what to do with the time that is given to us©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t155-dmitri-there-is-some-good-in-this-world-and-it-s-worth-fighting-for
rebelles
avatar


▹ Mes comptes : Kael Visegard
▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 1195
▹ Pseudo : greyguizmo
▹ Disponibilité : ( 0/2 ) Libre
▹ Avatar : Dominic Cooper
▹ Crédits : Tumblr



▹ Âge : 32 ans
▹ Nation : Nation de la Terre. Blessée mais toujours vaillante.
▹ Daemon : Niciannon. Une malamute d'alaska au pelage roux. Loquace, intrépide, exubérante et impatiente.
▹ Profession : Professeur de maîtrise de la terre & Expert chasseur
▹ Statut civil : Célibataire
▹ Don : Aucun, à part ses compétences dans le tir à l'arc et la chasse.
▹ Signe distinctif : Une griffure sur son flan, cadeau d'un chat à dents de lion.
▹ Allégeance : Les régents de la terre en apparence, mais c'est un cœur de rebelle qui bat dans sa poitrine.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Between Earth and Wind ( Dmitri )
Dim 27 Déc - 22:43
Cela faisait bien longtemps que le chasseur n’avait pas eu de compagnie durant ses escapades. Auparavant c’était souvent sa sœur ou l’un de ses parents qui l’accompagnaient pour vadrouiller dans les forêts. Les Hemingway se lançaient de petits défis sans grande incidence. Ils cherchaient souvent à savoir lequel d’entre eux était le meilleur pisteur ou celui qui était le plus adroit parmi eux. Dans ce premier domaine, Nathaniel sortait généralement vainqueur. Dans le second, sa sœur révélait des compétences bien supérieures aux siennes. Souvent c’était Niciannon qui gênait généralement le maître de la terre à cause de son impatience et de son enthousiasme qu’elle ne contrôlait que difficilement. Aujourd’hui la compagnie lui apportait simplement un interlocuteur, et quelques mauvais souvenirs ainsi que l’occasion d’échanger simplement avec un membre de la nation de l’air. C’était encourageant de voir un représentant de ce peuple en forme et en pleine possession de ses moyens. Cela intéresserait sûrement les invités de sa demeure de l’apprendre, même si pour le moment Nathaniel ne pouvait se permettre de leur dire. Un choix de leurs parents. Et ce n’était pas à lui d’aller contre cette volonté. Un buisson de fraise des bois attira l’attention du quatuor, qui stoppa leur avancée le temps de profiter des bienfaits de la nature et d’un petit plaisir rare. Les daemons semblaient particulièrement se régler. Le bec de l’un et les babines de l’autre se teintaient d’une couleur rouge amusante. De véritables enfants.

Nathaniel profita de cette occasion pour faire l’éloge des forêts d’Antrakar, tout en reconnaissant la beauté qu’offraient les montagnes de la nation de l’air. Un signe de tête affirmatif fut sa seule réponse concernant un éventuel passage à Elioras. Cela remontait à quelques années. Une visite en compagnie de son père. Il se souvenait encore de ces magnifiques paysages, et de son regard émerveillé en observant les sommets enneigés entourant la capitale. L’homme préférait ne pas épiloguer plus longuement sur le sujet avec son interlocuteur. Le mal du pays était connu de tous, et il préférait éviter d’insister dans ce sens auprès du maître de l’air. Une histoire de poids sembla animer le daemon. Le chasseur ne releva pas ce détail outre mesure, et se contenta de se lever pour reprendre sa route. Sa marche lui permit de répondre à la question du daemon sur la chasse. Son discours était issu du respect qu’il avait pour la nature et cette activité. Un sourire s’afficha sur le visage du maître de la terre concernant le commentaire sur sa vie. Certes il y avait des avantages, mais elle possédait aussi de nombreux inconvénients issues principalement de son passé. Il respecta l’envie de Keith de conserver son ascendance pour lui, et cela confirma d’une certaine manière ce dont Nath se doutait depuis le début. L’identité fournie n’était pas la vraie.


_ « Certes l’alliance des éléments est une force incroyable. Malheureusement certains préfèrent mettre l’accent sur les différences que sur les ressemblances. »

Une simple réaction à son commentaire avant de l’interroger sur sa destination, au cas où il pourrait se montrer d’une quelconque utilité. Nathaniel pouvait parfaitement comprendre la démarche de son interlocuteur, et ses envies. Se laisser porter par les évènements avait parfois du bon, mais il fallait être capable de savoir quand reprendre les choses en main avant de se laisser déborder. Le Sud. Nathaniel imaginait difficilement ce qui pouvait l’attirer dans cette direction, mais c’était à Keith de décider. Le chasseur ne put contenir un petit rire aux questions suivantes. Plus amusé par ces interrogations que vexé ou tout autre sentiment. Il marqua une petite pause.

_ « Moi je prendrais la route pour retourner chez moi. Je pense que nous avons assez bourlingué, et je ne souhaiterais pas que ma famille s’inquiète. » Il se tourna vers Keith et ajouta. « Et non pas de femmes ni d’enfants. Disons que la guerre m’a privé des premiers émois des débuts de l’âge adulte, et par la suite, j’ai préféré voyager que me poser afin de trouver ma place en ce monde. »
_ « Dit plutôt que t’es un ours mal léché et que tu es incapable de séduire. » Niciannon partit d’un petit ricanement moquer.
_ « Peut-être que si une certaine personne ne se mêlait pas toujours des conversations, cela serait plus simple. »

Nathaniel jeta un regard vers son daemon, et donna un léger coup sur le sol pour lui faire perdre son équilibre. Niciannon vacilla et manqua de planter son museau dans le sol. Elle regarda son alter-égo, et se contenta de l’un de ses regards hautains dont certaines personnes ont le secret. Le chasseur reporta son attention sur son interlocuteur.

_ « Désolé… On forme déjà un vieux couple parfois. » Il rit sincèrement et honnêtement avant de reprendre. « Espérons que vous aurez plus de réussite que moi dans ce domaine. Un conseil n’attendez pas si vous trouvez une personne importante à vos yeux. Ce ne sera jamais le bon moment ni la bonne manière. »

Nathaniel avait loupé quelques occasions au cours de ses années. Certaines avaient engendré beaucoup de regrets, et d’autres avaient donné naissance à des sentiments moins nobles mais tout aussi puissant. Ses mâchoires se crispèrent quelques secondes lorsque ses pensées le ramenèrent à certains souvenirs… Puis il reprit rapidement son attitude habituelle.


Where your treasure is, there your heart will be also.
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t150-nathaniel-hemingway http://kandrakar.forumactif.be/t162-nath-mes-amis-mes-amours-mes-emmerdes
rebelles
avatar


▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 323
▹ Pseudo : Melo
▹ Disponibilité : Open
▹ Avatar : William Moseley
▹ Crédits : morloki



▹ Âge : Cela 25 ans qu'il a poussé son premier cri emporté par une bourrasque de vent d'hiver/
▹ Nation : L'air, la liberté, celui qu'on ne peut n'y toucher, ni saisir, ni capturer.
▹ Daemon : : Eowa,un nom tout doux pour une créature tout aussi douce qui pourtant peut quand elle le veut se montrer redoutable. Avec son plumage colorée et son chant mélodieux, la petite femelle Quetzal est loin d'inspirer la crainte. Si Dmitri peut imposer par sa stature et son caractère parfois ronchon, il faut bien avouer que la présence d'Eowa suffit à l'adoucir.
▹ Profession : Dmitri dirige en compagnie de sa cousine Lyra la rebellion. Il est en quelque sorte un dirigeant, même s'il ne l'a jamais vraiment désiré.
▹ Statut civil : Aux yeux de tous, il est une âme solitaire et sans attache amoureuse, mais cela n'est qu'une illusion. Son coeur est depuis quelques temps déjà animé par de douces pensées qu'il n'aurait jamais pensé pouvoir posséder.
▹ Don : Craint et redouté par la nation de l'air, Dmitri possède la capacité de projection astrale, ce qui lui permet de se mouvoir et d'interagir hors de son corps. Avec les années, il a appris et s'est entraîné et possède désormais un très bon contrôle sur celui-ci. Cependant il le garde cacher, craignant que cela n'en effraie quelques uns. Seule sa cousine Lyra est au courant.
▹ Signe distinctif : Outre, la flèche située sur son épaule et commune à la nation de l'air, Dmitri possède aussi deux tatouages. Deux ailes, une face à l'autre de chaque côté de son dos, sa colonne vertébrale marquant la séparation entre celles-ci
▹ Allégeance : La rebellion, mais plus qu'à elle, il est surtout pour la liberté. C'est pour elle qui se bat, pour cette idée qu'un jour il pourra libérer son peuple de la tyrannie/

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Between Earth and Wind ( Dmitri )
Mar 29 Déc - 22:28

BETWEEN EARTH AND WIND
Nathaniel & Dmitri
Dans toute cette histoire, Dmitri n'était finalement encore qu'un gamin et il avait beaucoup de choses à apprendre. La vie l'avait fait grandir trop vite, il avait manqué des étapes, c'était construit d'une manière bancale, mais tenait bon tout de même. La plupart des aînés de la nation qu'ils soient Livanov ou d'une autre famille avaient été décimés, ce qui laissait finalement toute la nation de l'air orpheline. Sans les aînés, ils n'étaient finalement qu'un groupe de gamins tentant de récréer une nation brisée, un rôle qui ne devait en aucun leur revenir. Pourtant, c'était bien le cas et ils devaient faire avec, construire avec ce qu'ils pouvaient, se souvenir du reste, rester fidèle à ce que l'on leur avait appris, tout en se laissant la possibilité d'innover. Il aurait sûrement aimé apprécié trouver du réconfort chez quelqu'un comme Nathaniel, une personne ne mesure de les guider, de leur montrer la route, de leur indiquer la marche à suivre, ne serait-ce que des indices pour leur rendre la route plus facile, mais les rebelles ne possédaient pas un pareil trésor. Si on ajoutait son âge et celui de sa cousine, ils atteignaient tous deux difficilement une demi-décennie. Le monde qui leur faisait face était des millions de fois plus âgés, sans parler des gens à qui ils faisaient face. Pourtant, ils avaient décidé de se battre pour reconquérir ce qu'on leur avait volé, une idée folle, mais la seule qui leur rendait leur légitimité, la seule que lui permettait d'exister. Il y avait chez cet homme qu'il venait de rencontrer une sagesse des temps passés, celle qui avait souvent saisi dans les paroles de son père quand il tendait un peu l'oreille au monde qui l'entourait. Dmitri avait eu de la chance, il avait appris avec de très bons professeurs, mais rien ne valait les histoires des ancêtres, ceux bien trop fatigués pour perdre leur temps dans les futilités de leur vie. Ce vieil ermite qui croisait bien souvent lorsqu'il se baladait au coeur des montagnes et qui lui racontait un monde perdu. Dmitri avait essayé de le retrouver après l'attaque, mais il avait disparu, comme bien d'autres choses. Depuis le temps s'était écoulé et Dmitri se demandait souvent ce qu'il aurait pu penser du monde actuel, de son choix de créer la rébellion avec Lyra. Perdu dans ses pensées, il restait tout de même connecté avec le maître de la terre toujours si à l'aise avec son élément. L'homme parlait avec justesse et intelligence, ce qui poussait Dmitri à le suivre, si ça n'avait pas été le cas, le beau blond ne se serait sûrement pas gêné pour disparaître sans laisser de trace.
Nathaniel n'était pas avare en question, un avantage pour Dmitri qui n'avait donc pas besoin de chercher des réponses qui ne s’avéraient finalement faites que de mensonges. La vérité était une amie précieuse, mais parfois elle pouvait se retourner contre son porteur. Pour survivre, il avait dû apprendre à mentir, une arme de défense qui protégeait les quelques maîtres de l'air encore existants

« L'avez-vous trouvé ? » Il parlait bien sûr de sa place, celle que le monde lui avait octroyée. Dmitri cherchait toujours la sienne, mais pour le moment il doutait beaucoup. Toutes ses considérations étaient cependant loin d'affecter la bonne humeur de son âme sœur. Eowa semblait avoir trouvé une nouvelle amie en la personne de la belle Husky qui gambadait devant eux. « Un peu comme le mien en fait. Le charme, il en est dénué, pourtant, je ne ménage pas mes efforts » retorqua Eowa, tandis que Dmitri roulait des yeux d'un air désespéré. Eowa tentait de lui faire rencontrer toutes les jeunes filles possédant une âme sœur qu'elle jugeait attirante, avant de finir par se raviser, parce qu'elle ne supportait tout simplement pas l'idée que quelqu'un vienne interférer dans leur duo. Et puis de toute façon, c'était bien la dernière chose que recherchait Dmitri. Toute sa famille était presque morte, il n'allait pas donner l'occasion à ses ennemis de détruire celle qu'il pourrait créer.

Dmitri regarda avec amusement la scène qui se déroulait devant ses yeux. Il est toujours ému par la relation fusionnelle et souvent bonne enfant qui unit le Daemon à son humain. Nathaniel et Niciannon n'échappaient pas à la règle. « J'en connais d'autre » laissa t'il échapper avec un sourire amusé au bord des lèvres. « C'est ce que je me tue à lui dire !!! » Ayant retrouvé sa position initiale sur l'épaule de Dmitri, Eowa agitait ses ailes en pointant de son bec Nathaniel qui se trouvait devant elle. Toujours aussi douce, elle donna plusieurs coups dans la tête de Dmitri avec ses plumes avant de replier ses ailes. C'était le genre de situation qu'elle adorait, quand on disait la même chose qu'elle, ça la glorifiait. « Je crois que je vais passer mon tour » laissa échapper Dmitri tandis que Eowa secouait la tête négativement. « Et voilà c'est reparti » rala Eowa tandis que le regard de Dmitri s'assombrissait. « Disons que par chez moi, avoir une famille et la converser sont deux choses très difficiles ». Rattrapant son retard qu'il avait sur le maître de la terre, Dmitri se mit de nouveau à sa hauteur. Un sourire taquin se dessina sur ses lèvres tandis qu'il posait son regard sur Nathaniel. « Vous devriez suivre vos propres conseils. Dans ma nation, il est courant de dire qu'il n'est jamais trop tard, on crée notre destin et pas inversement, si vous avez raté une occasion vous saisirez la prochaine, la vie sait nous rappeler à l'ordre, on l'oublie trop souvent ». Il avait bien remarqué ses traits se tirer, mais sa peu d'expérience en la matière n'était pas d'une grande aide. Pour le moment le cœur de Dmitri n'avait laissé rentrer personne et ça lui suffisait. « En tout cas, si on écoutait nos âmes sœurs, je crois que de ce côté là, nous n'aurions plus de soucis à nous faire. » Dit-il en jetant un regard amusé à Eowa. « Faut bien vous aider si vous en êtes pas capable tout seul. Regardez vous tout les deux, deux âmes en peine. C'est pas parce que la vie est dure qu'on doit obligatoirement se complaire dedans ! » Dmitri soupira, parfois Eowa avait tendance à s'emporter un peu trop. « Même si je n'ai personne dans ma vie, j'ai de la chance, j'ai la parfaite conseillère matrimoniale » dit-il sur un ton amusé alors qu'Eowa se lançait dans une énième tirade sur son importance dans la vie de Dmitri et voilà elle était repartie.




Hope is a waking dream.”

All we have to decide is what to do with the time that is given to us©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t155-dmitri-there-is-some-good-in-this-world-and-it-s-worth-fighting-for
rebelles
avatar


▹ Mes comptes : Kael Visegard
▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 1195
▹ Pseudo : greyguizmo
▹ Disponibilité : ( 0/2 ) Libre
▹ Avatar : Dominic Cooper
▹ Crédits : Tumblr



▹ Âge : 32 ans
▹ Nation : Nation de la Terre. Blessée mais toujours vaillante.
▹ Daemon : Niciannon. Une malamute d'alaska au pelage roux. Loquace, intrépide, exubérante et impatiente.
▹ Profession : Professeur de maîtrise de la terre & Expert chasseur
▹ Statut civil : Célibataire
▹ Don : Aucun, à part ses compétences dans le tir à l'arc et la chasse.
▹ Signe distinctif : Une griffure sur son flan, cadeau d'un chat à dents de lion.
▹ Allégeance : Les régents de la terre en apparence, mais c'est un cœur de rebelle qui bat dans sa poitrine.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Between Earth and Wind ( Dmitri )
Mer 30 Déc - 12:09
Nathaniel ne pouvait s’empêcher de toujours agir comme un professeur, même avec des inconnus. Il avait été éduqué dans ce sens pour aider et former les autres d’une certaine manière. En tout cas, le chasseur appréciait la simplicité de son interlocuteur. Leur discussion était simple et honnête, en tout cas le maître de la terre espérait que c’était le cas pour le maître de l’air, en dehors de son identité évidemment. Rapidement les daemons semblèrent s’accorder, à l’image de leur alter-égo. Il trouvait ce détail très amusant, mais peu étonnant. Niciannon s’était toujours montrée très adroite pour se lier avec les gens très rapidement et très facilement. Son innocence touchait généralement les gens plus qu’elle ne dérangeait, et le contraste avec lui rendait son comportement encore plus amusant aux yeux de certains. L’aîné des Hemingway continuait d’agir avec l’honneur et la réserve naturelle de son peuple et de ses ancêtres, suivant l’enseignement de ses parents et des anciens de la nation de la terre. C’était très important à ses yeux. On ne changeait plus à son âge, ou en tout cas il fallait une excellente raison pour le faire… Il n’en avait trouvé aucune pour le moment, et n’en cherchait pas vraiment non plus. Le véritable changement dans son attitude s’était opéré en intégrant l’académie parallèle, où il avait compris l’importance de prôner l’unité des éléments plutôt que la suprématie d’un seul et la séparation de tous. Son discours à ce sujet était récent, et ce concept nouveau pour lui. A chaque passage à Lumisol, le chasseur constatait la différence dans la maîtrise des éléments dès lors qu’on s’intéressait aux autres, et qu’on apprenait certaines choses sur eux. Cela lui rappelait ses jeunes années innocentes à l’académie Hightower, avant d’être frappé par les horreurs de la guerre et la trahison.

Trouver sa place dans le monde. Cette question entraîna un signe de tête négatif de la part du maître de le terre, c’était la quête de toute une vie pour certains. Il se créait un quotidien pour le moment en toute simplicité, tentant à son échelle et à sa manière d’aider les autres. La discussion changea radicalement avec l’intervention des daemons, qui en marieurs novices donnèrent leur avis sur leur alter-égo. Un nouveau point commun entre les deux maîtres à priori. Nathaniel répondit à Niciannon, et se permit de la rappeler à l’ordre. Souvent elle allait très vite en besogne, et commençait à poser des questions gênantes sans réellement s’en rendre compte. Keith roula simplement des yeux. Finalement cette petite scène l’amusait dans cette situation, et un sourire s’afficha sur ses lèvres en toute simplicité lorsqu’il s’adressa à son interlocuteur. Il distilla un peu de sagesse, dont il ne suivait pas le principe lui-même. Mais dans son cas, c’était surtout des émotions non réglées depuis longtemps qui le bloquait pour avancer. Une rancœur tenace et des questions sans réponses probablement. Un sujet bien trop personnel pour l’aborder avec un inconnu, aussi sympathique soit-il. Un hochement de tête compréhensif accueillit la réponse du blond. C’était une décision sage vu la vie que doit mener la nation de l’air pour le moment. Comment accepter de fonder une famille et de mettre au monde des enfants dans un tel monde. Keith le rejoignit, et mit en évidence les contradictions dans les paroles du chasseur. Un sourire fut sa première réponse, et se transforma en rire avec la suite de la conversation.


_ « Rigoles-toi. N’empêche que tu sais qu’on a raison » Niciannon les observa tour à tour. « Vous faites une belle pair de solitaire tous les deux. Tssss. »
_ « Bah j’ai de la chance de t’avoir pour veiller sur moi dans ce cas. » Nathaniel caressa la tête de l’animal à ses côtés à présent, intéressée par la conversation, puis il se tourna vers Keith. « Nous sommes effectivement bien loti avec ces deux-là. En tout cas les meilleurs conseillers sont ceux qui ne suivent pas forcément leur propre conseil comme on dit. »

Nathaniel sourit à nouveau en replaçant la proie sur ses épaules. D’une certaine manière, cette vie lui convenait pour le moment pour d’autres raisons que celle du maître de l’air. Chacun faisait un choix dans cette vie, et l’assumait. Le chasseur ne se sentait pas capable pour le moment de s’investir totalement dans une relation quelconque, et encore moins de fonder une famille dans le monde actuel. Ils continuèrent d’avancer avant d’arriver à l’endroit où leur destination les sépareraient.

_ « On peut se dire que nous n’avons tout simplement pas encore croisé la bonne personne. » Il sourit et observa Niciannon un long moment.
_ « Quoi ?... j’étais sensé réagir à ce moment-là. »
_ « Peut-être vu que tu sembles avoir un avis sur tout aujourd’hui… quoi que je devrais dire comme d’habitude. »
_ « Tsss » Le daemon repartit en tête comme si elle boudait un peu.
_ « Une vraie gamine par moment. En tout cas j’espère que les choses s’amélioreront par chez vous à l’avenir, et que la nation de l’air pourra se reformer un jour et retrouver sa grandeur. Tout comme la nation de la terre d’ailleurs. Nous avons tous perdu quelque chose dans ces affrontements. Certains de manière visible et d’autres au plus profond d’eux-mêmes. En tout cas vous m’êtes sympathique Mr Solva… » Il marqua une pause et porta un regard lourd sur le blond. « Ou qui que vous soyez maître de l’air. » Il leva la main pour stopper une quelconque réponse. « Ne vous inquiétez pas je comprends parfaitement. Votre visage m’est familier, et il me rappelle une certaine personne. En tout cas si un jour vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à venir me trouver. Je vous aiderais avec plaisir. »

Leur voyage ne touchait pas encore à sa fin, mais Nathaniel préférait énoncer sa proposition immédiatement. On n’était jamais trop prudent, et leurs adieux ne leur permettraient peut-être pas d’échanger des paroles. Cela faisait quelques secondes, au travers d’expression et de mimique que les doutes du maître de la terre étaient apparus sur l’identité du jeune homme. Sa mémoire était encore un peu floue, mais il avait l’impression de remettre ses idées en place à ce sujet. Mais il ne comptait pas tenter de définir complètement l’identité de son interlocuteur, le secret qu’il souhaitait conserver serait respecté de son côté.


Where your treasure is, there your heart will be also.
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t150-nathaniel-hemingway http://kandrakar.forumactif.be/t162-nath-mes-amis-mes-amours-mes-emmerdes
rebelles
avatar


▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 323
▹ Pseudo : Melo
▹ Disponibilité : Open
▹ Avatar : William Moseley
▹ Crédits : morloki



▹ Âge : Cela 25 ans qu'il a poussé son premier cri emporté par une bourrasque de vent d'hiver/
▹ Nation : L'air, la liberté, celui qu'on ne peut n'y toucher, ni saisir, ni capturer.
▹ Daemon : : Eowa,un nom tout doux pour une créature tout aussi douce qui pourtant peut quand elle le veut se montrer redoutable. Avec son plumage colorée et son chant mélodieux, la petite femelle Quetzal est loin d'inspirer la crainte. Si Dmitri peut imposer par sa stature et son caractère parfois ronchon, il faut bien avouer que la présence d'Eowa suffit à l'adoucir.
▹ Profession : Dmitri dirige en compagnie de sa cousine Lyra la rebellion. Il est en quelque sorte un dirigeant, même s'il ne l'a jamais vraiment désiré.
▹ Statut civil : Aux yeux de tous, il est une âme solitaire et sans attache amoureuse, mais cela n'est qu'une illusion. Son coeur est depuis quelques temps déjà animé par de douces pensées qu'il n'aurait jamais pensé pouvoir posséder.
▹ Don : Craint et redouté par la nation de l'air, Dmitri possède la capacité de projection astrale, ce qui lui permet de se mouvoir et d'interagir hors de son corps. Avec les années, il a appris et s'est entraîné et possède désormais un très bon contrôle sur celui-ci. Cependant il le garde cacher, craignant que cela n'en effraie quelques uns. Seule sa cousine Lyra est au courant.
▹ Signe distinctif : Outre, la flèche située sur son épaule et commune à la nation de l'air, Dmitri possède aussi deux tatouages. Deux ailes, une face à l'autre de chaque côté de son dos, sa colonne vertébrale marquant la séparation entre celles-ci
▹ Allégeance : La rebellion, mais plus qu'à elle, il est surtout pour la liberté. C'est pour elle qui se bat, pour cette idée qu'un jour il pourra libérer son peuple de la tyrannie/

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Between Earth and Wind ( Dmitri )
Dim 3 Jan - 22:22

BETWEEN EARTH AND WIND
Nathaniel & Dmitri
Dans la vie chaque personne suit un chemin, ses choix l'entraînent sur des routes différentes et souvent Dmitri réfléchissait aux routes qu'il n'avait pas prises. Ces choix avaient-ils été bons ou mauvais, mais surtout il se demandait s'il ne se trahissait pas lui-même. Car c'était bien là, la chose la plus importante au regard du jeune maître de l'air. Il refusait de se perdre, de ne plus savoir qui il était. Quand il se regardait dans une glace, quand il se retrouvait seul avec lui même, Dmitri voulait pouvoir se dire que ses choix qu'ils soient bons et mauvais soient au moins pris dans une ligne de conduite qui lui ressemblait. Il ne voulait pas se trahir, ni lui, ni ses parents, ni ceux qui avaient bâti cette grande nation qu'était celle de l'air. Le plus grand combat de sa vie, ça n'avait jamais été la rébellion, c'était de rester égal à lui-même et à ses principes en ne dépassant jamais la ligne de non-retour. Dmitri était un idéaliste, souvent il faisait penser aux anciens maîtres de l'air, ceux dont la sagesse guidait toute la nation. Le jeune homme tenait d'eux, mais il était loin de pouvoir guider une nation. Il n'était finalement qu'une aide, un appui pour sa cousine, il l'empêchait d'aller droit et tenter de la garder dans un juste milieu. Impossible de gagner une guerre en se faisant haïr par toutes les nations, Dmitri refusait le meurtre et le saccage, il était tourné vers une idée plus douce. Celle d'ouvrir l'esprit aux gens , de leur montrer qu'ils étaient eux-mêmes créateurs de destin et qu'ils pouvaient se permettre de changer leur étoile. De choisir qui les gouvernerait en leur âme et conscience en leur laissant de choix. Il voulait leur offrir la liberté de choix, tout simplement, celle qu'on leur avait enlevé lorsque les nations s'étaient mises à se battre les unes contre les autres. L'héritier Livanov n’éprouvait aucune animosité envers les autres nations, il savait que chacune d'entre elle, possédant des gens qui silencieusement rêvé à la même chose que lui et cette chose Dmitri voulait leur offrir.

Dmitri ne pouvait s'empêcher de sourire en écoutant parler l'âme sœur de Nathaniel. La chienne Husky lui rappelait Eowa, en beaucoup plus grosse et plus canine. Il n'y avait pas vraiment de surprise à ce que les deux âmes sœurs s'entendent si bien. D'ailleurs heureusement qu'elles étaient en train d'apprendre à se connaître. Dmitri pouvait déjà imaginer l'enfer, si les deux s'étaient connus depuis des années. Les deux jeunes hommes auraient sûrement vécu un enfer, en entendant leurs âmes commentaient leur vie sentimentale. Pas vraiment passionnant pour Dmitri, mais pour Eowa c'était bien le contraire. Elle pouvait passer des heures à parler de celle-ci à son acolyte, une vraie pipelette qui rêvait de le voir marier et père d'une famille nombreux. Parfois elle en était même gâteuse et elle s'imaginait couver des enfants comme elle l'aurait fait avec des oisillons. « ça s'appelle l'instinct maternel tu peux pas comprendre » dit-elle par la pensée avant de s'adresser à la chienne. « Ne baissons pas les bras ! Je suis sûre qu'on peut faire quelque chose d'eux ! Ils sont pas si moches que ça ! » fit remarquer Eowa alors que poser sur une branche elle observait les deux hommes. « Merci Eowa, nous voilà sauvés ! » répondit Dmitri tout en roulant des yeux. Parfois son âme avait cette tendance à l'agacer, mais cela ne le gênait pas vraiment, il l'aimait comme ça, sa belle émeraude. En entendant la phrase de Nath, Eowa secoua la tête comme si celui-ci racontait la pire des âneries possibles et elle rajouta sur un ton presque autoritaire. « On est votre âme sœur, on sait ce qui est bien pour vous messieurs ! » Arquant un sourcil vers Nath, Dmitri haussa les épaules, non il ne pouvait rien faire, Eowa aimait avoir toujours le dernier mot, surtout sur le plan sentimental. Lui était bien plus de l'avis du maître de la terre, Eowa était la pire conseillère qu'il n'avait jamais rencontrée, mais au moins elle avait de la bonne volonté.

« Rha la personne faite pour le mien, elle est sûrement pas encore née » râla Eowa, tandis que Dmitri se contentait de soupirer. « Le truc c'est qu'il faut qu'elle puisse supporter l'âme sœur et je crois que c'est la chose la plus difficile ! ». Un air taquin s'était dessiné sur son visage, tandis qu'Eowa se lançait dans un long monologue sur son importance dans le vie de Dmitri et que de toute façon celles qui ne l'apprécieraient pas elle, ne le mériterait pas lui. Quelque chose comme ça, mais Dmtri perdit vite le fil pour reporter toute son attention sur le maître de l'air. «  J'espère... » Oh que oui il espérait, chaque jour, chaque minute. « Nous avons tous payé un prix très lourd n'est-ce pas… même si elle est terminée, la guerre n'a jamais vraiment disparu » finit-il par dire. Elle était toujours présente dans le cœur des gens, dans les rebelles qui refusaient de se soumettre, mais aussi dans les yeux de Nathaniel.  « J'espère qu'un jour les peuples trouveront assez de courage pour se lever face à la tyrannie en comprenant qu'ensemble ils sont fort et que n'importe quel gouvernement ne peut rien contre ça » finit-il par dire avant de sourire.

« Je te l'avais dit que Keith c'était nul ! » finit par dire Eowa, tandis que Dmitri s'était muré dans le silence, il en sortit cependant rapidement. « Vous vous êtes battu avec mon père, sachez que cette partie est vraie ». Il ne pouvait en dire plus, mais Dmitri ne pouvait que saluer le respect du maître de la nation de la terre à son égard, un respect dont il n'avait finalement pas l'habitude hors du petit camp de la rébellion. Poliment Dmitri tendit la main à Nath comme une promesse et un signe, celui de la confiance qui lui octroyait. « C'est avec plaisir, sachez que je m'en souviendrai » « Oui même s'il est nul avec les femmes, il a une bonne mémoire ! ». Voilà qu'elle recommençait, elle était vraiment impossible quand elle s'y mettait. « Je me pensais vraiment bon menteur.. » finit-il par dire d'un ton amusé. Il allait devoir s'améliorer, car il n'allait pas faire à chaque fois de rencontres aussi sympathique. « Je n'aurais pas pensé faire une rencontre aussi intéressante dans la forêt de Kandrakar, mais c'est une bonne surprise »





Hope is a waking dream.”

All we have to decide is what to do with the time that is given to us©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t155-dmitri-there-is-some-good-in-this-world-and-it-s-worth-fighting-for
rebelles
avatar


▹ Mes comptes : Kael Visegard
▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 1195
▹ Pseudo : greyguizmo
▹ Disponibilité : ( 0/2 ) Libre
▹ Avatar : Dominic Cooper
▹ Crédits : Tumblr



▹ Âge : 32 ans
▹ Nation : Nation de la Terre. Blessée mais toujours vaillante.
▹ Daemon : Niciannon. Une malamute d'alaska au pelage roux. Loquace, intrépide, exubérante et impatiente.
▹ Profession : Professeur de maîtrise de la terre & Expert chasseur
▹ Statut civil : Célibataire
▹ Don : Aucun, à part ses compétences dans le tir à l'arc et la chasse.
▹ Signe distinctif : Une griffure sur son flan, cadeau d'un chat à dents de lion.
▹ Allégeance : Les régents de la terre en apparence, mais c'est un cœur de rebelle qui bat dans sa poitrine.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Between Earth and Wind ( Dmitri )
Lun 4 Jan - 13:13
Nathaniel était heureux de cette rencontre. Cela faisait bien longtemps qu’il n’avait plus conversé aussi librement sur la guerre, et son interlocuteur lui offrait la possibilité d’exprimer son point de vue. Comme des excuses d’une certaine manière pour son peuple et le dénouement de la guerre. Et puis les ressemblances entre leur daemon en disaient long sur les similitudes entre leur caractère. L’un comme l’autre avait beaucoup de points communs, et le chasseur le sentait au travers de leurs échanges et de certains mots exprimés par le blond. Le maître de la terre appréciait ce type de personne agissant dans l’honneur, et conservant un espoir pour l’avenir. Même si c’était un espoir de fou. Son attitude et ses traits lui rappelaient un membre de la famille Livanov, auprès duquel il avait combattu à quelques reprises. Cela confirmait ses doutes sur la fausse identité de son interlocuteur, ce qu’il pouvait déjà comprendre et accepter de base devenait une nécessité si son ascendance était avérée. Nul doute que si le gouvernement découvrait qu’un seul Livanov était encore en vie, il mettrait tout en œuvre pour le faire disparaître très rapidement. Sa famille se retrouverait en danger par la même occasion. Loin de ces préoccupations, le sujet de leur conversation tournait autour de leur célibat. L’aîné des Hemingway se demandait bien comment ils avaient pu en arriver là. Les daemons se liguaient autour de ce domaine pour asticoter leur alter-égo.

Nathaniel se demandait si tous les daemons agissaient de cette manière, et si Niciannon représentait vraiment une partie de sa personnalité. Les différences entre eux étaient flagrantes par moment. En voyant les échanges entre Eowa et le maître de l’air, il se sentait un peu rassuré et un peu moins seul dans cette étrange situation avec son alter-égo. Sentant la vexation de son daemon, Nath préféra continuer sur un autre sujet et revenir à des choses plus terre à terre. Il exprima son envie de voir leurs deux nations retrouver leur grandeur et leur honneur. Le constat d’une guerre était toujours une chose horrible, et il ne fallait pas seulement s’arrêter aux pertes humaines pour en dresser un bilan correct. Les combats étaient finis mais pas la lutte, et sur ce point il rejoignait son interlocuteur. L’affrontement continuait sur d’autres terrains. L’unité des peuples était une douce utopie aux yeux du maître de la terre, surtout lorsqu’on observait les différents maîtres entre eux. Il n’était question que de comparaison et de rapport de force. L’entraide semblait absente de leur vocabulaire et de leur attitude. Plutôt que de répondre sur ces points, Nathaniel préféra indiquer qu’il avait compris que l’identité de son interlocuteur n’était pas celle qu’il avait prétendu avoir plus tôt. Ce fut Eowa qui prit la parole la première, et le maître de la terre se contenta d’un sourire tout simple. Un hochement de tête accueillit les paroles de Keith, comme pour montrer sa compréhension et son assentiment.


_ « Ne vous inquiétez pas. Votre mensonge tient parfaitement la route… Mais vous possédez la même aura que votre père, et vos traits lui ressemblent beaucoup. Sans ces détails je n’aurais probablement jamais fait le rapprochement. Nous devons tous nous montrer prudents à l’heure actuelle, et vous avez raison de vous présenter comme Keith Solva. »

Nathaniel continua sa route tout en observant Niciannon, dont la bouderie était à présent terminée. L’avantage avec son daemon était que son attitude enfantine effaçait toute notion de rancune dans son comportement. Et puis elle devait bien sentir qu’il lui était reconnaissant, même si ce sujet le gênait fortement pour des raisons qu’elle connaissait parfaitement. Il n’était pas le premier à avoir été blessé par la guerre, et ne serait probablement pas le dernier. Son cœur se trouvait un peu verrouillé depuis cet épisode, et sa confiance était difficile à obtenir depuis l’attaque de l’académie… Et la trahison d’une personne qu’il considérait comme une amie. Chassant ses pensées d’un mouvement de tête, il reprit.

_ « Et moi non plus je ne pensais pas rencontrer une personne comme vous dans les forêts d’Antrakar. Je pensais que les vôtres étaient encore à Elioras ou à la capitale. En tout cas je vous le répète, n’hésitez pas. Votre nom vous ouvrira les portes de la demeure des Hemingway, ainsi que le soutien de tous les membres de la famille. »

Nathaniel sourit simplement au jeune homme à ces côtés. Ils étaient arrivés à une bifurcation dans les chemins traversant les forêts de la nation de la terre. Ajustant sa proie, qui commençait à peser, le maître de la terre observa les deux directions et reprit la parole.

_ « Moi je vais par-là » Il désigna le chemin de droite avant de reprendre. « Et vous vous devriez suivre ce chemin. » Il indiqua le chemin de gauche. « Ce fut un plaisir de vous avoir rencontré, et merci encore pour votre aide. Faites attention sur la route. Le désespoir a gagné bien des cœurs, et il peut amener à faire des choses étranges parfois. »

Nathaniel avait simplement exprimé des paroles de prudence. Conte un peu d’argent certains paysans désespérés pouvaient dénoncer n’importe qui. Ce ne serait pas par volonté de nuire, mais ne serait-ce que pour alléger leur peine quelques secondes. Le chasseur se tourna vers le maître de l’air, et lui tendit la main tout simplement attendant la sienne. Un geste d’amitié.


Where your treasure is, there your heart will be also.
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t150-nathaniel-hemingway http://kandrakar.forumactif.be/t162-nath-mes-amis-mes-amours-mes-emmerdes
rebelles
avatar


▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 323
▹ Pseudo : Melo
▹ Disponibilité : Open
▹ Avatar : William Moseley
▹ Crédits : morloki



▹ Âge : Cela 25 ans qu'il a poussé son premier cri emporté par une bourrasque de vent d'hiver/
▹ Nation : L'air, la liberté, celui qu'on ne peut n'y toucher, ni saisir, ni capturer.
▹ Daemon : : Eowa,un nom tout doux pour une créature tout aussi douce qui pourtant peut quand elle le veut se montrer redoutable. Avec son plumage colorée et son chant mélodieux, la petite femelle Quetzal est loin d'inspirer la crainte. Si Dmitri peut imposer par sa stature et son caractère parfois ronchon, il faut bien avouer que la présence d'Eowa suffit à l'adoucir.
▹ Profession : Dmitri dirige en compagnie de sa cousine Lyra la rebellion. Il est en quelque sorte un dirigeant, même s'il ne l'a jamais vraiment désiré.
▹ Statut civil : Aux yeux de tous, il est une âme solitaire et sans attache amoureuse, mais cela n'est qu'une illusion. Son coeur est depuis quelques temps déjà animé par de douces pensées qu'il n'aurait jamais pensé pouvoir posséder.
▹ Don : Craint et redouté par la nation de l'air, Dmitri possède la capacité de projection astrale, ce qui lui permet de se mouvoir et d'interagir hors de son corps. Avec les années, il a appris et s'est entraîné et possède désormais un très bon contrôle sur celui-ci. Cependant il le garde cacher, craignant que cela n'en effraie quelques uns. Seule sa cousine Lyra est au courant.
▹ Signe distinctif : Outre, la flèche située sur son épaule et commune à la nation de l'air, Dmitri possède aussi deux tatouages. Deux ailes, une face à l'autre de chaque côté de son dos, sa colonne vertébrale marquant la séparation entre celles-ci
▹ Allégeance : La rebellion, mais plus qu'à elle, il est surtout pour la liberté. C'est pour elle qui se bat, pour cette idée qu'un jour il pourra libérer son peuple de la tyrannie/

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Between Earth and Wind ( Dmitri )
Jeu 7 Jan - 20:01

BETWEEN EARTH AND WIND
Nathaniel & Dmitri
Sa mère lui avait toujours dit qu'il ressemblait à son père, il n'y avait jamais vraiment aucun doute sur qui était son géniteur. Une ressemblance qui enfant le rendait fier, aujourd'hui la situation demandait de la discrétion et Dmitri se serait donc bien passé de ses traits familiers pour certains. Heureusement, ceux qui étaient en mesure de reconnaître sa filiation n'étaient plus qu'un petit groupe. La plupart des personnes que connaissait son père n'étaient plus de ce monde. Certains étaient morts à la guerre, d'autres fidèles à sa famille tués par la ligue. Nathaniel venait donc partie de ce petit nombre. Si son père ne lui avait pas parlé de ce maître de la terre, Dmitri aurait sûrement passé son chemin et ne serait pas aventuré vers ce sujet délicat, mais son père avait toujours tiré un portrait très flatteur de l'héritier Hemingway. C'était ces souvenirs qui rassuraient Dmitri et le poussait à s'ouvrir ne serait-ce qu'un peu. Aussi surprenant que cela puisse paraître, cela semblait satisfaire son âme sœur qui détestait devoir cacher ses origines. Eowa savait partout que c'était indispensable et était la première à empêcher Dmitri de trop en divulguer, mais parfois vivre dans le secret et dans le mensonge devenait bien trop lourd à porter, surtout pour une si jolie petite émeraude. La belle Quetzal n'était que douceur et enfantillage, c'était elle qui gardait cette partie d'âme, celle que Dmitri ne pouvait plus porter. Sans elle, le beau blond aurait sûrement sombré depuis bien des années, mais Eowa l'en empêchait, elle était comme une bouée et maintenait sa tête hors de l'eau. Dmitri se serait pourtant bien passé de tous ses nombreux conseils, mais avec le temps il s'y était habitué et si elle l'énervait sur le moment, il en riait plus qu'autre chose.

Attentif, il écouta le récit du maître de la terre, des mots sages qui trouvaient écho dans le cœur du jeune homme. Hélas peu de gens semblaient penser de la même manière. « J'ai toujours aimé à penser que les nations quelques soient étaient tout indépendantes, aucune ne pouvant vivre sans l'autre, mais c'est une vision peu partagée par certains ». En particulier par la famille Bernstein dont le feu consumait tout, comme leur folie d'ailleurs. Ils n’éprouvaient pour eux que du mépris, car rien dans leur action ne méritait qu'ils fassent respecter. Ils semaient la terre pour obtenir le respect, un geste qui se retournerait un jour contre eux, car un peuple tout entier ne peut tolérer ça très longtemps. Quand Nathaniel parla de son père, Dmitri se contenta de sourire. La mort de ses parents était encore très présente en lui, sa culpabilité le rongeait et il n'arrivait pas à passer au-dessus. Si seulement il avait été assez fort pour les sauver. Désormais sa famille était anéantie, il ne restait plus qu'une sœur : Salva… Son petit soleil qui commençait déjà à vouloir jouer avec le feu. « Il en aurait été fier » finit-il par dire. S'il avait été là, il aurait sûrement passé son bras autour de son aîné, car oui, il avait toujours adoré son aîné, son fils, son héritier et Dmitri s'était toujours montré à la hauteur de ses atteintes, il avait toujours été dans la lignée de ses ancêtres, plus que ses frères et sœurs et de tous ils étaient sûrement celui qui ressemblait le plus à son père. « Je crois que sans prudence, je ne serais pas ici, mais parfois ça ne fait pas tout... » Prudent il l'avait été, mais même comme ça, la ligue avait réussi à les retrouver. Dmitri avait réussi à s'en sortir parce qu'on l'avait tout simplement cru mort et qu'à la suite de ça, il avait fait profil bas, abandonnant son identité et sa personnalité pour devenir quelqu'un d'autre.

« Beaucoup ont fuit Elioras, la ville a été totalement détruite, il ne reste plus rien si ce n'est des ruines, certains ont fui dans les montagnes, d'autres comme moi ont dû se mêler aux autres pour tenter de disparaître et certains se promènent dans les forêts de Kandrakar ». La fin de sa phrase fut prononcée avec une légère pointe d'amusement, il était vrai qu'il n'avait rien à faire ici, mais Dmitri n'était pas le genre à obéir aux règles. « On a pu me déraciner de ma montagne, mais m'empêcher de bouger, pour le moment ça semble impossible, après tout difficile de saisir le vent ». Dmitri rajusta son sac et son arc, il n'allait pas tarder à reprendre sa route et retomber pour quelques kilomètres dans sa solitude habituelle. « Je m'en souviendrais » Rare étaient ceux près à ouvrir les portes aux Livanov pour les protéger, non la plupart voulait les voir morts. Dmitri ne risquait donc pas oublier la possibilité de trouver un refuge chez cette noble famille de la terre. « Et moi par là » finit-il par dire en indiquant son chemin. Dmitri acquiesça, faire attention était devenu une habitude, il ne faisait que ça et s'il avait emprunté la forêt c'était avant tout pour passer inaperçu. « Je pense qu'on se reverra » finit-il par dire avant de prendre lui aussi la route laissant derrière lui l'héritier Hemingway après l'avoir saluer une dernière fois. « Dommage pour une fois qu'on rencontre quelqu'un qui veut pas nous tuer, on peut pas rester longtemps » Dmitri se mit à rire. « Tu voulais pas qu'on s'approche au départ » « J'ai jamais dis ça ! » rétorqua le Quetzal. Voilà sa vie reprenait, son cours…






Hope is a waking dream.”

All we have to decide is what to do with the time that is given to us©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t155-dmitri-there-is-some-good-in-this-world-and-it-s-worth-fighting-for
Contenu sponsorisé


Re: Between Earth and Wind ( Dmitri )
Revenir en haut Aller en bas

Between Earth and Wind ( Dmitri )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE FOUR NATIONS. ::  :: RETOUR ARRIÈRE :: ANTRAKAR-