avoir plus de liens ?
Pour ce faire, n'hésitez pas à aller voir les sujets ouverts par les membres ici-même. Des membres comme Lyra Livanov, Teresa Ravenscar et Aelin Rosenbach ont besoin de vous !

avoir plus de rp/d'action ?
Encore une fois, c'est très simple ! N'hésitez pas à parcourir la recherche de rp, ou encore, vous pouvez obtenir une mission ! Si ça ne vous suffit pas, vous pouvez aussi faire intervenir un pnj dans vos rps !

Découvrir les topics communs en cliquant ici !

Le staff vous souhaite de joyeuses fêtes !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fermeture définitive
Le forum ferme définitivement ses portes ! Pour plus d'informations cliquez ici

THE CRIMSON CURSE ≡ Lilian Bernstein
gouvernement
avatar


▹ Mes comptes : Jasper Pernington
▹ Sur Aléria depuis : 08/11/2015
▹ Messages : 789
▹ Pseudo : Kreazen (Kha)
▹ Disponibilité : 1/2 - one place to fight for (slow motion)
▹ Avatar : Elizabeth Olsen
▹ Crédits : secret sante (pour le moment)



▹ Âge : Twenty three y.o
▹ Nation : Celle qui brûle. La nation de la force et du pouvoir. La nation du feu, celle du desire et de la volonté. Celle dont les membres sont prêt à tous pour arriver à leurs fins.
▹ Daemon : Son magnifique lion blanc, Sofer. Il a longtemps été la seule lumière de sa vie. Il est indépendant, têtu, impertinent, sarcastique. Il aime se faire obéir et déteste être ignoré. Il peut être aussi doux que son pelage et aussi mortel que le feu bleu. Il est observateur, patient et intelligent. Il est son tout et elle le lui rend bien.
▹ Profession : Bras gauche que son cousin régent (elle fait le salle boulot). Travaille au service des politiques communes quand l'envie lui prend.
▹ Statut civil : Beaucoup trop amoureuse pour être lucide.
▹ Don : Elle contrôle le feu bleu depuis qu'elle a dû tout faire pour sauver Sören des rebelle lors de leur descente sur l'arène de pro-bending après le couronnement de Murtagh.
▹ Signe distinctif : Elle a un tatouage de phoenix de la base de nuque jusqu'à sa chute de rein et une ligne de brûlure sur sa hanche.
▹ Allégeance : Son allégeance va à sa famille et de facto au gouvernement. Mais pour Lilian c'est la famille d'abord et elle est loyale est tout ceux qu'elle considère comme sa famille. Elle pourrait tuer pour eux et mourir pour eux.

Voir le profil de l'utilisateur

THE CRIMSON CURSE ≡ Lilian Bernstein
Sam 21 Nov - 9:48

Lilian Bernstein
Don’t tell them too much about your soul. They’re waiting for just that
Burn them all
nom et prénom(s) ≈  un nom connu de tous, apprécié par certains, méprisé par d'autres. Lilian le porte avec fierté et ne courbe pas l'échine devant la lourde responsabilité que représente son héritage. Après tout, elle est une Bernstein. Les manœuvres politiques et la quête de pouvoir coule aussi bien dans son sang que dans celui de son père ou de feu son oncle. âge, date et lieu de naissance ≈ Elle est naît il y a 24 ans, le 7 novembre dans la demeure des Bernsteins à Morbalat. Un des rares jours d'automne où la pluie s'abattait sur la ville. Elle était une nouvelle née chétive et fragile, rien a voir avec la femme qu'elle est à présent devenue. nation ≈La nation de la force et du pouvoir. La nation du feu, celle du desire et de la volonté. Celle dont les membres sont prêt à tout pour arriver à leurs buts. allégeance ≈ Son allégeance va à sa famille et de facto au gouvernement. Mais pour Lilian c'est la famille d'abord et elle est loyale est tout ceux qu'elle considère comme sa famille. Elle pourrait tuer pour eux et mourir pour eux. daemon ≈ Son magnifique lion blanc, Sofer. Il a longtemps été la seule lumière de sa vie. Il est indépendant, têtu, impertinent, sarcastique. Il aime se faire obéir et déteste être ignoré. Il peut être aussi doux que son pelage et aussi mortel que le feu bleu. Il est observateur, patient et intelligent. Il est son tout et elle le lui rend bien. métier/fonction ≈ à mettre ici  statut civil ≈ En couple avec un Targarov orientation sexuelle ≈ Elle aime se qu'elle aime, pourquoi mettre une étiquette sur des choses aussi simple que l'amour et le désir ? signe distinctif ≈ Elle a un tatouage de phoenix de la base de nuque jusqu'à sa chute de rein et une ligne de brûlure sur sa hanche. particularité ≈ Lilian est une hypersensible, elle ressent trop, ses émotions sont puissantes et changeantes. Elle est aussi une curieuse de nature, presque trop curieuse pour son propre bien. Elle s'intéresse aux autres parce qu'elle s'est longtemps détestée de ne pas être celle que ses parents voulaient qu'elle soit. Et petit à petit elle a grandit en cette femme fatale, qui aime ses formes et sa longue chevelure couleur de feu. Elle est devenue un maître du feu exceptionnel, assez fort pour contrôler la flamme bleue. qualités ≈ Elle est attentionnée, douce, forte, intelligente, elle est droite et juste, du moins elle essaye de l'être le plus possible. Elle chérit la vie et ne crains pas la mort. Elle est téméraire et ambitieuses. défauts ≈ Elle est versatile, passe de froide à obsessive en un clin d'oeil, elle est sarcastique, control freak, elle donne des ordres, aime être obéit mais déteste obéir aux gens. Elle est impertinente et parfois aussi vicieuse et venimeuse qu'un scorpion.

to know a little more about you
Elle aime ses parents et sa famille malgré tout ce qu'elle a subit à cause d'eux et du nom qu'elle porte. Les liens du sang sont toujours les plus forts. Elle a longtemps souhaité être plus qu'elle n'était. Être la fille forte que ses parents attendaient. Être plus aimé, plus rapide à intégrer la maîtrise du feu. Et puis elle a souhaiter faire partie d'une autre famille. Une famille plus compréhensive. Plus douce. Petit à petit elle s'est rendu compte qu'elle pouvait être tout ce qu'elle souhaitait et elle a tout fait pour le devenir. Avec le temps, son mouvement de combat préféré est devenu le fouet de feu, faire d'une pierre plusieurs coups et au même moment gagner du temps pour établir une stratégie rapide c'est ce qui lui permet de gagner ses combats. Sofer à longtemps était sa seule famille. Le seul être qui comptait le plus pour elle. Puis elle a fait la connaissance de Sören et ce cercle s'est agrandit. Elle a longtemps considéré Rohan plus comme un père que comme un oncle.


prénom, pseudo ≈ Kreazen - Khaoula âge ≈ 18 ans avis sur le forum ≈  fire  comment l'as tu découvert ≈  ananas  personnage ≈ () inventé (x) prédéfini () scénario  avatar ≈ Elizabeth Olsen  dernier mot ≈  hero





admirez-moi ces Chef-d'œuvres  love
© Okto/Ulysse :
 

© Kreazen:
 

— Absente jusqu'au 23/01 (love it, hate it, deal with it) —
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t73-the-crimson-curse-lilian-bernstein http://kandrakar.forumactif.be/t145-i-was-born-broken-lily
gouvernement
avatar


▹ Mes comptes : Jasper Pernington
▹ Sur Aléria depuis : 08/11/2015
▹ Messages : 789
▹ Pseudo : Kreazen (Kha)
▹ Disponibilité : 1/2 - one place to fight for (slow motion)
▹ Avatar : Elizabeth Olsen
▹ Crédits : secret sante (pour le moment)



▹ Âge : Twenty three y.o
▹ Nation : Celle qui brûle. La nation de la force et du pouvoir. La nation du feu, celle du desire et de la volonté. Celle dont les membres sont prêt à tous pour arriver à leurs fins.
▹ Daemon : Son magnifique lion blanc, Sofer. Il a longtemps été la seule lumière de sa vie. Il est indépendant, têtu, impertinent, sarcastique. Il aime se faire obéir et déteste être ignoré. Il peut être aussi doux que son pelage et aussi mortel que le feu bleu. Il est observateur, patient et intelligent. Il est son tout et elle le lui rend bien.
▹ Profession : Bras gauche que son cousin régent (elle fait le salle boulot). Travaille au service des politiques communes quand l'envie lui prend.
▹ Statut civil : Beaucoup trop amoureuse pour être lucide.
▹ Don : Elle contrôle le feu bleu depuis qu'elle a dû tout faire pour sauver Sören des rebelle lors de leur descente sur l'arène de pro-bending après le couronnement de Murtagh.
▹ Signe distinctif : Elle a un tatouage de phoenix de la base de nuque jusqu'à sa chute de rein et une ligne de brûlure sur sa hanche.
▹ Allégeance : Son allégeance va à sa famille et de facto au gouvernement. Mais pour Lilian c'est la famille d'abord et elle est loyale est tout ceux qu'elle considère comme sa famille. Elle pourrait tuer pour eux et mourir pour eux.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: THE CRIMSON CURSE ≡ Lilian Bernstein
Sam 21 Nov - 9:49
Everything
Tout ce qu'il y a à comprendre, c'est que tu es née défectueuse.

Tu aimes être seule. Toi et Sofer. La paix. C’est mieux que de voir le visage déçu de ta mère ou celui renfrogné de ton père. Celui qu’il t’accorde parce que tu n’arrives pas à créer la moindre flammèche. Tu es faible. Tu le sais. Ils n’ont pas besoin de le dire. Tu le lit sur leurs visage. Tu es forte à ça. Parce que tu aimes lire et observer. Tu aimes regarder autour de toi et décrypter les choses que personne ne remarque. C’est toujours les gens que l’ont dénigre le plus qui observent le mieux. Toi, tu aimerais ne pas pouvoir observer, ne pas pouvoir ressentir. Tout est trop. Beaucoup trop. Et tu ne sais pas quoi faire. ça ce mélange dans ta tête. C’est comme un courant dans ton corps qui ne demande qu’à sortir mais qui ne sait pas où se trouve la porte de sortie. Toi non plus tu ne sais pas ou elle se trouve. Sofer te dis que c’est juste ton pouvoir qui se forme. Et il sait mieux que personne ce qui se trouve en toi et pourtant tu n’arrives pas à lui expliquer que tu as l’impression que tu vas mourir à cause du monde autour de toi. Des émotions qui se bagarrent en toi. Ce n’est pas normale. Tu n’est pas normale. Mais tu ne l’a jamais été. Enfant malade, née prématurée. Tu as toujours été trop ou pas assez. Pas assez forte, trop fragile. Pas assez ambitieuse, trop douce. Pas assez solide, trop gentille. Tu n’es pas digne de ton nom et tu le sais. Bernstein. Froid, fort et cruel. Tu n’es rien de tout ça. Mais il va falloir que tu apprennes à l’être si tu veux qu’on t’aime. Et tu as besoin d’amour. C’est l’émotion que tu aimes le plus, celle qui te donne des ailes, qui te donne l’impression d’être libre.

Tu n’es pas un maître de l’air. Tu n’es pas comme ce Belinski. Celui qui semblait si léger en manipulant son élément, si fier et pourtant si libre. Tu es une boule d’émotion que tu n’arrives pas à canaliser. Tu es un blague vivante. La native du feu, qui ressent plus que n’importe quel être sur cette terre mais qui ne peut pas utiliser ses émotions pour manier son don. Tu es Lilian Bernstein et à onze ans tu n’as toujours aucune force.

Ce qui rend la chose encore plus ironique c’est la forme qu’a choisi ton daemon. Un lion blanc. Il prend l’espace que tu n’as pas la fierté de réclamer. Il est la sagesse qui t’ancre dans le tourbillon de tes sentiments. Il est la représentation de la maîtrise que tu n’obtiendra jamais si tu continues de t’apitoyer sur ton sort. Alors tu décides de changer, tu couves ta folie d’émotions par un masque d’indifférence et d’ambition qui te font sentir étrangère à toi même. Tu deviens la personne que tu espérais être sans pour autant en être fière, sans pour autant te sentir aimé. Comme si tu ne comprenais toujours pas une partie de toi. Comme si il te manquait une pièce pour finir ton puzzle.

Sören te fais sentir entière pour un moment. Un instant éphémère. Il t’a trahi. Tu passes en second. Encore une fois. Tu n’es pas assez bien, encore une fois. Tu n’es pas assez et trop à la fois. Trop forte, pas assez compréhensive. Trop ambitieuse, pas assez droite. Trop sensible, pas assez indépendante. Ta vie ressemble à une blague. Une moquerie sans fin. Tu l’aimais. Beaucoup trop. Trop, trop, trop. Et tu as oublié de l’observer, de remarquer ce qu'avant tu aurais vu. Tu es une idiote. A trop vouloir changer pour rendre ta famille fière tu t’es perdue. Tu as oublié. Tu voulais être libre, aujourd’hui tu es prisonnière de l’image que tu t’es construite pour grandir. Et les fondations de ton masque sont de moins en moins solides. On dirait du sable. C'est un sablier. Ton temps est compté. Et toi, tu deviens folle. Le feu bleu te ravage de l’intérieur. Pire encore que quand ton énergie ne trouvait pas de porte de sortie. Maintenant elle sait par où sortir exactement et tu l’en empêche. Ce feu te rendra dingue, si tu ne l’ai pas déjà. Tu es brisée. Défectueuse. Et il te manquera toujours cette pièce pour faire de toi une personne à part entière. Une personne courageuse, douce, volontaire, inspirée et inspirante. Une femme que tu voudrais être mais qui semble encore trop loin de ta portée alors que tu sombres dans les meurtres et les machineries pour garder ta famille, cette famille qui ne t’a rien donné mais tout pris, en sécurité.





admirez-moi ces Chef-d'œuvres  love
© Okto/Ulysse :
 

© Kreazen:
 

— Absente jusqu'au 23/01 (love it, hate it, deal with it) —
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t73-the-crimson-curse-lilian-bernstein http://kandrakar.forumactif.be/t145-i-was-born-broken-lily
gouvernement
avatar


▹ Mes comptes : Jasper Pernington
▹ Sur Aléria depuis : 08/11/2015
▹ Messages : 789
▹ Pseudo : Kreazen (Kha)
▹ Disponibilité : 1/2 - one place to fight for (slow motion)
▹ Avatar : Elizabeth Olsen
▹ Crédits : secret sante (pour le moment)



▹ Âge : Twenty three y.o
▹ Nation : Celle qui brûle. La nation de la force et du pouvoir. La nation du feu, celle du desire et de la volonté. Celle dont les membres sont prêt à tous pour arriver à leurs fins.
▹ Daemon : Son magnifique lion blanc, Sofer. Il a longtemps été la seule lumière de sa vie. Il est indépendant, têtu, impertinent, sarcastique. Il aime se faire obéir et déteste être ignoré. Il peut être aussi doux que son pelage et aussi mortel que le feu bleu. Il est observateur, patient et intelligent. Il est son tout et elle le lui rend bien.
▹ Profession : Bras gauche que son cousin régent (elle fait le salle boulot). Travaille au service des politiques communes quand l'envie lui prend.
▹ Statut civil : Beaucoup trop amoureuse pour être lucide.
▹ Don : Elle contrôle le feu bleu depuis qu'elle a dû tout faire pour sauver Sören des rebelle lors de leur descente sur l'arène de pro-bending après le couronnement de Murtagh.
▹ Signe distinctif : Elle a un tatouage de phoenix de la base de nuque jusqu'à sa chute de rein et une ligne de brûlure sur sa hanche.
▹ Allégeance : Son allégeance va à sa famille et de facto au gouvernement. Mais pour Lilian c'est la famille d'abord et elle est loyale est tout ceux qu'elle considère comme sa famille. Elle pourrait tuer pour eux et mourir pour eux.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: THE CRIMSON CURSE ≡ Lilian Bernstein
Sam 21 Nov - 9:49

INNOCENCE
All things truly wicked start from innocence.

~~~
Just say it you want me, that's all it takes
© tumblrJessie Ware
Elle était née au milieu de l'automne. Au moment où le soleil brûlant et la pluie diluvienne se chevauchaient. Une de ces journées où le vent avait décidé de faire des siennes et de souffler sans relâche. Mordant les peaux découvertes et balayant les plaines plates avec une force indescriptible. Les nuages gris  couvaient la terre de leurs regards orageux avant de laisser tomber leurs premières larmes sous le regard moqueur d'un soleil encore haut dans le ciel. On l'avait nommé Lilian. Son apparence fragile et douce, aussi douce qu'une fleur de Lys. Elle donnait l'impression qu'elle ne survivrait pas à ses premiers jours. Alors ils furent tous surpris lorsque ce fut le cas, quand déjà elle se battait pour la vie si jeune. Ironiquement, son caractère se révéla similaire à ce que représentait le sigle de la Lys. Elle était douce, profondément gentille et aimante, toujours prête à rire. Le sourire quittait rarement ses lèvres. Et sa noblesse de cœur s'exprimait déjà sous la forme de son daemon qui quittait rarement la forme d'un lion imposant. Elle était tout ce qu'elle n'aurait pas dû être dans une famille comme la sienne et fut rapidement ignoré par son père. Alors que son père ne la remarquait plus, sa mère elle en faisait son souffre douleur.

~~~

« Tu es pathétique, cinq jours et tu n'as pas encore assimilé le pouvoir du feu ! Tu es si faible, j'ai honte de t'appeler ma fille ! J'aurais dû te faire tuer juste après ta naissance. Tu es si fragile qu'encore aujourd'hui je me demande comment tu as survécu ».
Les yeux de Lilian étaient fixés au pelage blanc de Sofer. Le daemon avait encore pris la forme d'un lion et il lui servait de couverture supplémentaire. Ça faisait cinq jours que son corps oscillait entre une chaleur intense et un froid polaire. En ce moment elle avait tellement froid que les mots glacés de sa mère perdaient de leurs mordants habituels. La jeune blonde était dans un état second et le seul être à pouvoir l'atteindre était Sofer. Il n'avait pas quitté la forme de lion depuis plusieurs mois déjà. Il disait que c'était pour la protéger. Il était aussi imposant qu'elle semblait prête à se briser au moindre impact. Pourtant, le lion blanc lui disait souvent : « Ma force provient de la tienne Lily, tu es forte, n'en doute jamais ».
Un grognement la sortie de sa torpeur. Elle releva rapidement les yeux pour voir Sofer montrer les crocs à la main tendue de sa mère. Main qui, sous la surprise de cet avertissement à peine voilé, retourna rapidement se coller au flanc de sa génitrice. Le lion était sa seule protection physique et il tenait parfaitement son rôle de barrière extérieure. Il était fort, grand et rapide. Il en effrayait plus d'un et sa mère faisait partie de ceux là. Depuis cinq jours il était encore plus rigoureux. Le peu de temps qu'elle passait éveillée, elle voyait bien que Sofer était à l'affut du moindre désagrément et qu'il faisait attention à qu'un minimum de personnes ne la touche. Et plus les jours passaient plus il prenait d'ampleur. Elle se demandait à quoi il ressemblerait une fois qu'elle assimilerait parfaitement ses pouvoirs.
C'était impressionnant la manière dont ils se complétaient parfaitement, elle avait du mal à croire que Sofer était une représentation de sa personne tant il lui paraissait extraordinaire. Elle avait neuf ans et pourtant elle considérait Sofer comme le seul et unique être en qui elle pouvait avoir confiance. Il était si indépendant, fort, drôle, sarcastique. Il n'était pas une représentation de son pouvoir c'était impossible. Parce qu'elle était Lilian, le mouton noir des Bernstein. Elle était émotive et portait ses émotions sur son visage. Elle était faible et fragile et elle n'avait pas sa place dans la résidence brulante de Morbalat. Elle n'était rien.

~~~

Sept jours. C'était le temps que lui avait pris l'assimilation. Sept jours dont elle ressortait plus faible que jamais. Elle avait l'impression de ne plus être maîtresse de ses mouvements. Elle trébuchait sur ses propres pieds. Elle avait du mal à porter des objets lourds et ses entraînements se finissaient avant même d'avoir commencés.
« Regarde moi Lily, tu penses vraiment que je serais fort si tu étais aussi faible que la plupart le prétendent ? Tu es forte, il faut juste que tu y croies, parce que j'en suis la preuve et que la plupart craignent que tu t'en rendes compte. Étant donné qu'à ce moment là, ils seront tous à ta merci. »
Même les encouragements de Sofer n'arrivaient pas à briser cette sensation constante d'être une bonne à rien. Elle n'arrivait pas à maitriser le feu. Souvent elle avait l'impression d'être née dans la mauvaise nation. Elle était émotive mais elle n'arrivait pas à transformer ses sentiments en fuel consistant pour créer du feu. Elle aurait été mieux assortie à la nation de l'eau ou de l'air. Patiente et fluidité. Douceur et liberté. La maitrise du feu était à l'opposé même de son caractère. Elle n'avait aucune endurance. Les mouvements rapides et rigides mettaient à rude épreuve son corps et depuis le début de son entrainement, elle se réveillait avec des bleues dans des endroits qui la surprenaient encore.
Elle avait fini par se réfugier dans les bouquins. Elle apprenait tout ce qu'elle pouvait sur son héritage, sur les daemons et surtout sur la maîtrise du feu. Parce qu'il était hors de question que sa mère ait raison. Si elle n'arrivait pas à produire du feu c'est qu'elle avait un blocage et elle devait comprendre d'où il venait. Quitte à ne pas pouvoir maitriser l'aspect physique du feu elle allait maîtriser son aspect spirituel. Et peut-être alors qu'elle pourrait prouver à tous ceux qui la regardaient de travers qu'elle était aussi forte que les enfants de son âge, qu'elle méritait son nom et qu'elle était bel et bien une Berstein. Son père recommencerait à lui adresser la parole, sa mère arrêterait de la haïr et ils redeviendraient les parents de sa petite enfance. Ceux qu'elle aime encore et qu'elle idolâtrera sans doute toujours.  

~~~

Souffle, avance, doucement, ne te presse pas, concentre-toi sur ta respiration et sur les pas gracieux de Sofer. La chaleur ne t'atteint pas elle, elle fait partie de toi, utilise là pour t'aider dans ta tâche. Transforme le pouvoir destructeur du volcan en ta force. Sois la flamme, sois fluide et gracieuse. Sois la flamme.
Telles étaient les encouragements que se répétait encore et encore la jeune femme alors qu'elle traversait un pont, fait d'une superposition de roches volcaniques plus ou moins friables, en dessous duquel se trouvait de la lave en fusion. C'était sans doute la première fois que Lilian était contente d'être aussi frêle et légère. Elle s'inquiétait cependant pour son lion blanc. Plus les années passaient et plus Sofer prenait de la carrure. Il marchait en ce moment même silencieusement devant elle. Il avait la tête relevée fièrement, comme si le fait d'escalader un manteau de roche penchée et de marcher sur un chemin suspendu à peine assez grand pour lui permettre de poser ses pâtes confortablement n'avait aucun effet sur lui. Depuis le début de l'épreuve, pas une fois il n'avait adressé la parole à Lily, pas d'encouragement, pas de regard en coin, il l'avait laissé se motiver toute seule. Après tout il savait à quel point l'épreuve du fil de feu était importante pour elle et comment elle s'était entraînée pour la surmonter. Depuis quelques temps déjà, Lilian commençait enfin à maitriser le feu, rien d'aussi impressionnant que les personnes de son âge mais assez pour lui permettre de s'en sortir au-dessus d'un volcan en fusion.
Elle sentit la projection de lave avant de la voir et déjà elle avait fait un pas en arrière pour l'éviter et elle la redirigea d'un geste brusque et précis de la main qui faillit lui faire perdre l'équilibre. Et oui, toujours aussi maladroite malgré les heures passées à essayer de comprendre son corps et à apprendre tout ce qui lui était accessible à propos de la maîtrise du feu et de l'équilibre. L'adolescente blonde avait été surprise de réussir à atteindre le tunnel du volcan du Jhūlā parmi les premiers. Elle ne s'en était rendu compte qu'à son entré dans celui-ci, concentrer comme elle était sur sa respiration et le fait de gravir les roches dures et râpeuses du plus haut volcan de Morbalat. Ses mains étaient en sang mais son ego lui n'avait jamais été aussi haut. Et tandis qu'elle arrivait de l'autre côté du pont une roche se détacha du plafond  dans et bruit sec et tombait droit sur Sofer. Sans y penser elle se jeta sur lui pour le pousser mais le lion blanc rapide comme l'éclair s'était déjà écarté et elle se retrouvait alors directement en position d'impact. S'était sans compter sur une main salvatrice qui la tira d'un coup sec et la fit percuter un torse rigide. On venait de la sauver d'un destin fatal. Lilian devait sans aucun doute sa vie au propriétaire de cette main.





admirez-moi ces Chef-d'œuvres  love
© Okto/Ulysse :
 

© Kreazen:
 

— Absente jusqu'au 23/01 (love it, hate it, deal with it) —
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t73-the-crimson-curse-lilian-bernstein http://kandrakar.forumactif.be/t145-i-was-born-broken-lily
gouvernement
avatar


▹ Mes comptes : Jasper Pernington
▹ Sur Aléria depuis : 08/11/2015
▹ Messages : 789
▹ Pseudo : Kreazen (Kha)
▹ Disponibilité : 1/2 - one place to fight for (slow motion)
▹ Avatar : Elizabeth Olsen
▹ Crédits : secret sante (pour le moment)



▹ Âge : Twenty three y.o
▹ Nation : Celle qui brûle. La nation de la force et du pouvoir. La nation du feu, celle du desire et de la volonté. Celle dont les membres sont prêt à tous pour arriver à leurs fins.
▹ Daemon : Son magnifique lion blanc, Sofer. Il a longtemps été la seule lumière de sa vie. Il est indépendant, têtu, impertinent, sarcastique. Il aime se faire obéir et déteste être ignoré. Il peut être aussi doux que son pelage et aussi mortel que le feu bleu. Il est observateur, patient et intelligent. Il est son tout et elle le lui rend bien.
▹ Profession : Bras gauche que son cousin régent (elle fait le salle boulot). Travaille au service des politiques communes quand l'envie lui prend.
▹ Statut civil : Beaucoup trop amoureuse pour être lucide.
▹ Don : Elle contrôle le feu bleu depuis qu'elle a dû tout faire pour sauver Sören des rebelle lors de leur descente sur l'arène de pro-bending après le couronnement de Murtagh.
▹ Signe distinctif : Elle a un tatouage de phoenix de la base de nuque jusqu'à sa chute de rein et une ligne de brûlure sur sa hanche.
▹ Allégeance : Son allégeance va à sa famille et de facto au gouvernement. Mais pour Lilian c'est la famille d'abord et elle est loyale est tout ceux qu'elle considère comme sa famille. Elle pourrait tuer pour eux et mourir pour eux.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: THE CRIMSON CURSE ≡ Lilian Bernstein
Sam 21 Nov - 9:50
ROMANCE
Love isn’t soft, like those poets say. Love has teeth which bite and the wounds never close.


~~~
I'll be good, for all the time I never could
© tumblrJaymes Young
« Monte ta garde » « Elle est déjà assez haute » « Plus haut Lily, c'est une épée, tu cherches à viser le torse en premier lieu » « Mais justement pourquoi je me casse la tête a essayé d'apprendre à me battre avec une épée hein ? Je peux enfin manier le feu à ma guise ! Pourquoi il faut que tu me forces à un autre genre de torture ? ça te fait rire ? » « Tu te souviens tu m'as demandé de t'aider avec ton équilibre, c'est ce que je fais » « J'ai surtout l'impression que tu te payes ma tête Sören »
Sören Targarov, quinze ans et presque un mètre quatre-vingts, il était, comme les autres Targarov, entraîné dès son plus jeune âge au combat. Et tout comme le reste de sa famille, il servait les Bernstein sans poser de question. Sören était celui qui l'avait sauvé de la mort dans le volcan de Jhūlā. Il était resté de l'autre côté du pont quand il l'avait reconnu pendant qu'elle traversait le chemin suspendu. Et ses réflexes rapides avaient évité à Lily une mort par suffocation.
Depuis un an, il la suivait partout. Il s'était auto-attribué le titre de garde du corps et il l'aidait dans sa maitrise du feu. Depuis qu'il était à ses côtés et depuis qu'elle avait évité la mort, Lilian avait fait des progrès incroyables dans la maîtrise du feu. Elle avait plus d'endurance et de force brut. Le problème c'est qu'elle s'emportait plus facilement aussi. Elle était devenue bien plus versatile mais aussi remarquablement douée pour cacher ses émotions. En fait elle ne les cachait pas, elle les redirigeait tout simplement. Les transformants en pouvoir comme elle l'avait fait avec la chaleur provenant du volcan et gardant son visage le plus neutre possible.
Elle se faisait toujours aussi petite autour de sa famille. Elle avait toujours du mal à aller vers sa mère et à attirer l'attention de son père. Elle n'était pas aussi forte qu'elle le voudrait. Elle n'avait rien de la puissance brute et contrôlée de Sören qui déjà à quinze ans maniait le feu comme s'il ne faisait qu'un avec lui. Alors elle s'entraînait sans relâche encore et encore pour atteindre son but. Elle faisait tout pour ne plus être la faible et fragile fillette qui faisait passer les Bernstein pour des moins que rien. Après tout : Une famille n'est aussi forte que son maillon le plus faible.
Caressant le pelage de Sofer une dernière fois avant de sauter sur ses pieds. Elle rejoignit Sören un sourire en coin au bord des lèvres avant de dire : « Et si on essayait avec deux épées fines au lieu d'une massive, ça serait sans doute mieux non ? »

~~~

Elle se trouvait à Aleria sur la demande de son oncle Rohan. Et maintenant il la faisait appeler dans son bureau. Lilian connaissait peu les membres de sa famille. Elle avait toujours été mise de côté d’une manière ou d’une autre par sa mère. Alors elle se référait à ce qu’elle avait entendu venant du personnelle de leurs demeure de Morbalat. Après tout, chaque rumeur posède au moins une part de vérité.
Pour une raison inconnu la peur et l’appréhension lui glaçaient le sang. Rohan serait-il aussi froid que son père ? L’humilierait-il autant que sa mère ? Ou serait-il pire ? Se moquerait-il de ses inaptitudes ? La tuerait-il pour en faire un exemple comme lui avait soufflé sa mère ?
Sofer grognait doucement et sans y penser elle jeta un coup d’œil autour d’elle pour comprendre ce qui pouvait bien le tracasser. Rien en vu. Bizarre. « Regarde tes mains Lilian » Sa voix grave c’était faite dangereuse et elle laissa son regard tomber à ses mains. Ses ongles avaient creusés sa peau jusqu’au sang. Bon au moins elle était une pro de la gestion du stress. « Allez on y va Sof, de toute façon je pense pas que ça pourrait être pire qu’à Morbalat » Quelques minutes plus tard elle se retrouva devant une porte massive et fermée. Elle toqua trois fois et attendis une réponse.
« Entre Lilian ». Elle tira la porte le plus silencieusement possible et fit quelques pas dans la pièce. Elle se retrouva alors devant un bureau et un homme qui ressemblait beaucoup à son géniteur. Il lui fit un signe de s’asseoir. Alors elle s’installa dans un des confortables fauteuils à sa disposition. « Tu te demandes sans doute pourquoi tu es ici. » La gorge de la jeune femme était tellement nouée qu’elle ne parvint qu’à acquiescer. « J’ai entendu beaucoup de chose à ton sujet Lilian, ta mère est même très bavarde. Mais je suppose que ça tu le sais déjà. Tout ce que tu as besoin de savoir c'est qu'à partir d'aujourd'hui tu seras mon apprentie. » Les yeux de la blonde s’écarquillèrent brièvement avant que son visage ne reprenne une expression fermée « Si vous avez entendu ce que ma mère a à dire à mon sujet alors vous savez que je suis la dernière personne que vous voulez comme apprentie, mon oncle » « Je vais te faire part d’un secret : je n’ai jamais apprécié ta mère. Ton père a fait preuve d’un manque de discernement incroyable en l’épousant. Et il semble avoir refait la même erreur en te mettant de côté. La puissance de chaque maître vient de son daemon et le tien est la représentation même de la loyauté, la fierté et la force. Il fait de toi une Bernstein, une Bernstein puissante que je veux de mon côté. Je ferais de toi un puissance maître du feu en échange d’une loyauté éternelle.»
« Je suis une Bernstein, ma loyauté vous reviens déjà. Vous n’avez rien à gagner de cet accord » « Rien si ce n’est une puissante alliée » « Alors ma loyauté vous appartient » « Tu me rappelle moi à ton âge, quinze ans, rusé et ambitieux. Tu feras de grandes choses pour la nation du feu Lilian, de grandes choses. Maintenant, viens, je vais te présenter celle qui deviendra ta nouvelle meilleure amie. Elle te suivra partout, surtout si tu décides de sortir » « J’ai déjà un meilleur ami, un Targarov, j’aimerais qu’il vienne vivre ici avec nous, il ne me lâchait pas d’une semelle à Morbalat et il m’a déjà prouvé sa loyauté en me sauvant la vie, il m'aide également à m'entraîner au combat » « Il en sera fait ainsi alors. Vous suivrez tout les deux un entraînement ensemble et séparément. Sa chambre se trouvera en face de la tienne et il devras toujours être à tes côtés. » Lily aquiesça une fois de plus. « Bien, alors voici la première leçon d’aujourd’hui. Tu dois savoir que l''instinct est un mensonge, dictée par un corps apeuré espérant être dans le faux. Les maître du feu s'appuient sur leurs émotions et leur instinct pour tirer du pouvoir mais en assimilant tes émotions, en comprenant comment elles actionnent ton pouvoir, tu deviendras invincible.  » En parlant, son oncle avait fait le tour de la pièce pour se retrouver devant une porte qu'il poussa, ils se retrouvèrent alors sur le seuil d' une salle d’entraînement.
« Maintenant, voyons voir ton niveau ».

~~~

« Montre le moi » « Te montrer quoi Sören » « Tu sais de quoi je parle princesse alors montre le moi » « Mais je ne vois justement pas de quoi tu parles enfin ! » Elle ouvrit les yeux pour se donner un air innocent avant d’ajouter une moue qui faisait perdre à Sören tout ses moyens. Moue qui se transforma rapidement en un sourire narquois quand elle remarqua que le jeune homme avait les yeux rivés sur ses lèvres et qu’il n’arrivait pas à regarder ailleurs. « Laisse moi voir le tatouage ou je dis à ton oncle que tu te balades dans les quartiers malfamés d’Aleria » « J’ai dix-huit ans Sören et tu sais très bien qu’oncle Rohan me laisse faire ce que je veux à Aleria tant que je reviens à temps pour les séances d’entraînements. Et puis, on sait très bien tout les deux que tu préférerais te faire arracher les dents que de me trahir » Elle avait dit ça en s’approchant du brun. « Et tu devrais aussi savoir que, si tu veux me voir enlever mes vêtements il suffit de demander, après tout, tu connais déjà tout de moi, mon corps est la dernière chose que tu n’as pas exploré et tu en meurs d’envie, je le sens. » ajouta la blonde, le plus sensuellement possible, la voix chargée d’un désir inassouvie.  « Enlève ton pull » Les yeux de Sören étaient à présent noirs de désir, tandis que ses mains s’accrochaient au dit pull. Il le remonta assez pour découvrir une bande de peau que ses doigts caressèrent avidement. « Tu me rends dingue princesse » Lui chuchota-t-il chaudement à l’oreille « Si je commence maintenant je ne pourrais pas m’arrêter » « Alors ne t’arrêtes pas amour, fais moi tienne, entièrement ». Il la défit alors enfin de se pull, cherchant avidement la peau de son buste des yeux pour n’y trouver que quelques grains de beautés et des tâches de rousseurs. Et avant qu’il n’est eu le temps d’ouvrir la bouche, Lilian lui tourna le dos, lui laissant une vue imprenable sur son premier tatouage, qui la couvrait de sa nuque jusqu’à la chute de rein. « Un phoenix Lily ? » « Depuis trois ans que je suis à Aleria et j’ai l’impression de me relever de mes cendres chaque jour un peu plus pour devenir une nouvelle Lily, devenir la Lilian, douce, intrépide, forte et surtout une femme que tu ne pourras jamais quitter des yeux même si tu le souhaitais. Je suis tienne autant que tu es mien » « Marque-moi » « Je sais que tu es un brute de décoffrage mais on devrait peut-être y aller plus doucement la première fois, assez pour que je n’ai pas à marquer ta peau de mes dents du moins » « Non, je veux dire marque moi avec ton feu, comme dans l’ancienne tradition, fais moi tien et laisse moi te faire mienne » « Sören » Elle était bouleversée par sa proposition. Il s’offrait à elle entièrement, corps cœur et âme et c’était plus qu’elle n’en avait attendu, elle n’en attendrait jamais d’ailleurs. « C’est toi le raisonnable du couple, tu te souviens, si tu ne joue pas correctement ton rôle comment veux tu que je joue le mien » « Je ne te demande pas de jouer Lily je te demande de me faire une promesse, une de celles qui sont indélébiles et qui fera de moi le seul homme que tu aimeras » Son regard était sombre, il avait pris sa décision, semblait même l’avoir murement réfléchis. Alors sans attendre une seconde de plus, elle fit de lui l’homme qui l’accompagnerait jusqu’à la mort.  

~~~

Elle se trouvait au chevet de son oncle malade. Elle y était depuis plusieurs heures déjà et elle ne se permettait pas de pleurer. Pas maintenant, pas si il y avait un risque d’être surprise. Son oncle lui avait appris à mieux contrôler ses émotions et elle se devait d’être forte. D’être un pilier devant cet homme malade et délirant comme il avait était un pilier pour l’adolescente perdue et mal aimée qu’elle était à l'époque.
Sofer se tenait près du daemon de son oncle. Tenant compagnie comme il le pouvait à l’animal malade. Et Sören lui se trouvait juste à sa droite, il ne l’avait pas quitter. Comme à son habitude. Il avait pris sa main dans la sienne et traçait des petits cercles invisibles pour rendre sa tristesse en ce jour maudit un peu plus supportable.
Le vieil homme se réveillait sporadiquement dans un était proche de la folie. Parlant un charabia incompréhensible qui faisait enrager Lilian face à son inaptitude devant la situation présente. Son oncle était mourant et elle ne pourrait rien faire pour l’aider. Rien. Elle détestait se sentir impuissante. Surtout quand c’était pour venir en aide à l’une des seules personnes qui avait cru en elle et l’avait aidé à devenir la maîtresse du feu qu’elle l’était aujourd’hui. Elle lui devait tout. De sa maîtrise presque parfaite de son élément jusqu’à ses aptitudes de combats aux armes blanches. Elle lui devait son savoir en politiques et la plupart de ses contacts actuels.  Il avait était dans un sens le père qu’elle n’avait jamais eu. Lui accordant son temps alors qu’il était l’un des hommes le plus demandé de la nation. Il l’avait instruite et l’avait aider à grandir et à prouver que même la plus fragile des Bernstein se révélait être une vraie force de la nature.
Lorsqu’il reprit enfin conscience il l'appela maître Lilian et il lui rappela son serment, cette promesse qu’elle lui avait faite quelques années auparavant et qu’elle comptait bien tenir jusqu’à sa mort.





admirez-moi ces Chef-d'œuvres  love
© Okto/Ulysse :
 

© Kreazen:
 

— Absente jusqu'au 23/01 (love it, hate it, deal with it) —
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t73-the-crimson-curse-lilian-bernstein http://kandrakar.forumactif.be/t145-i-was-born-broken-lily
gouvernement
avatar


▹ Mes comptes : Jasper Pernington
▹ Sur Aléria depuis : 08/11/2015
▹ Messages : 789
▹ Pseudo : Kreazen (Kha)
▹ Disponibilité : 1/2 - one place to fight for (slow motion)
▹ Avatar : Elizabeth Olsen
▹ Crédits : secret sante (pour le moment)



▹ Âge : Twenty three y.o
▹ Nation : Celle qui brûle. La nation de la force et du pouvoir. La nation du feu, celle du desire et de la volonté. Celle dont les membres sont prêt à tous pour arriver à leurs fins.
▹ Daemon : Son magnifique lion blanc, Sofer. Il a longtemps été la seule lumière de sa vie. Il est indépendant, têtu, impertinent, sarcastique. Il aime se faire obéir et déteste être ignoré. Il peut être aussi doux que son pelage et aussi mortel que le feu bleu. Il est observateur, patient et intelligent. Il est son tout et elle le lui rend bien.
▹ Profession : Bras gauche que son cousin régent (elle fait le salle boulot). Travaille au service des politiques communes quand l'envie lui prend.
▹ Statut civil : Beaucoup trop amoureuse pour être lucide.
▹ Don : Elle contrôle le feu bleu depuis qu'elle a dû tout faire pour sauver Sören des rebelle lors de leur descente sur l'arène de pro-bending après le couronnement de Murtagh.
▹ Signe distinctif : Elle a un tatouage de phoenix de la base de nuque jusqu'à sa chute de rein et une ligne de brûlure sur sa hanche.
▹ Allégeance : Son allégeance va à sa famille et de facto au gouvernement. Mais pour Lilian c'est la famille d'abord et elle est loyale est tout ceux qu'elle considère comme sa famille. Elle pourrait tuer pour eux et mourir pour eux.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: THE CRIMSON CURSE ≡ Lilian Bernstein
Sam 12 Déc - 18:03
ERRANCE
Don’t tell them too much about your soul. They’re waiting for just that.


~~~
I’m so sick of that same old love, feels like I've blown apart
© tumblrSelena Gomez
« Arrête Princesse, tu es morte de fatigue et de faim, viens te reposer un instant et je te laisserais dégommer des cibles après » « Je n’ai pas le temps » « Tu n’as jamais plus le temps pour rien, soit c’est les affaires du gouvernements qui te préoccupe soit tu es ici en train de passer ta fureur sur des tablettes de glaises. Ce n’est pas comme ça tu pourra faire ton deuil mon amour » «   J’ai fait le deuil de mon oncle au moment même où la vie a quitté son corps » Elle accentua chaque mot par des coups de poings brûlants dirigés en face d'elle, dont les flammes résultantes firent tomber les tablettes de leurs socles. Elles tombèrent toutes au sols se brisant dans un bruit assourdissant.
Sören attrapa alors ses poings brulants dans ses mains avant de tirer la blonde vers lui « Laisse toi aller Lily, ressentir de la tristesse ne te rend pas faible, seulement plus forte face aux évènement à venir » «   Ferme-là ! » Elle s’était détachée de lui brutalement, prenant une position de combat qu’elle laissa retomber presque aussitôt. «   Je n’ai pas envie de parler en ce moment Sören et je n’ai pas non plus envie de me battre contre toi alors va-t-en putain ! » « Non ! » « Espèce de tête de mule ! Lâche moi les basques bon sang ! ça fait des années que tu te traînes derrière moi comme un putain de boulet, tu peux pas me foutre la paix et me rendre ma liberté pour une fois que je te demande quelque chose ? » « Oui effectivement tout semble aller pour le mieux » répondit-il sarcastiquement. Et son ton fut comme une douche froide qui glaça la fureur de la jeune femme. Les mots qu’elle venait de prononcer se répercutaient dans son esprit alors qu’elle ouvrait et fermait la bouche pour trouver un moyen de lui répondre. Elle s’approcha de lui, surprise qu’il n’est pas quitter la salle. «   Je, pardon, je ne sais pas comment … je ... Il me manque. Il me manque tellement. Et je me hais de n’avoir rien pu faire pour lui après tout ce qu’il m’a donné. Je me déteste et je me déteste encore plus parce que je sais qu’il doit mépriser ma réaction face à sa mort en cet instant précis. Je suis si perdue, c’est comme avant Sören et je déteste ça. Je déteste ça ». Il l’attira encore une fois contre lui, ne soufflant mot avant de l’entourer de ses bras pour la bercer silencieusement. « Je sais mon amour, mais comme avant, je suis là, je suis toujours là et je le serais toujours ».

~~~

Elle se demandait encore comment tout avait pu dégénérer si vite. Après avoir suivit le cortège et être arrivée à l’arène Lilian a tout de suite cherché Sören des yeux pendant les premiers combats jusqu’à le repérer de l’autre côté de l’arène. Il n’avait pas pu être présent à ses côtés lors de l’ascension du cortège, seules les familles régentes en avait eu ce droit. Lily essaya aussitôt de le rejoindre avant de se faire prendre dans la mêlée des personnes qui s’enfuyaient. Les détonations avaient été assourdissantes tout comme le calme qui avait suivi avant de faire place au chaos le plus total. Tout le monde s’était éparpillés autour d’elle pour se cacher et elle, elle continuait de chercher son compagnon qu’elle avait perdu de vue.
Rapidement elle se fit entourer par des maîtres de l’air. Ils étaient trois contre une. Elle avait été visée. Elle en était certaine. Alors elle se battit avec tout ce qu’elle avait. La dernière chose que Lilian avait envie de devenir était un otage. Elle a été emprisonnée la moitié de sa vit par sa mère à Morbalat. Elle ne connaissait que trop bien ce qui l’attendait si elle se laissait faire. Si elle perdait se combat. Alors elle frappa. Fort, encore et encore. Ses mouvements s’enchaînaient, ses membres prenaient le relais pour exécuter une danse improvisée guidée uniquement par son instinct. Sa technique est puissante mais pas assez. Elle se retrouva rapidement projeté contre un mur de pierre. Un coup qui lui fit perdre son souffle et qui permit à ses assaillants de prendre le dessus. Elle esquiva le plus possible mais elle se fit avoir une fois, deux fois. Alors elle contre-attaqua en utilisant un mur de flamme pour se donner du temps et les aveugler en même temps. Quand celui-ci retomba elle frappa plus fort et attaqua ses adversaires d’un seul coup grâce à fouet de feu qu’ils ne purent éviter. Elle en profita alors pour les mettre hors services. Quelques coup de plus et elle s’en débarrassa enfin.
Libre de ses mouvements, elle s’apprêtait à rejoindre le reste de sa famille pour les aider quand ses yeux tombèrent sur le spectacle le plus effrayant de sa vie. Sören était à terre et entièrement à la merci de trois autres maîtres de la rébellion. Il essayait de se relever mais un coup de l'un d’entre eux le remit encore à terre. Il n'allait pas s’en sortir seul. Il n'allait pas s’en sortir tout court. Le cerveau de la jeune femme était en surchauffe. Tout ce qui se passait ressemblait à un rêve. Elle se propulsa d'un coup des talons pour se retrouver entre Sören et ses agresseurs avant de les envoyer valser d’un geste de la main droite. Sofer se posta devant le daemon du brun pour le protéger et côte à côte ils attaquèrent. Ils allaient le tuer. La dernière personne en qui elle avait confiance. La première qui lui avait offert sa loyauté et ils allaient l’exterminer de son monde. Non. NON. Ils allaient tous périr pour cet affront. Bientôt les flammes rougeoyantes dans ses mains se teintèrent de bleues et ses coups se firent plus puissants. Elle donnait des coups mortels pour détruire les personnes qui avaient voulu tuer le seul être lui ayant apporter le bonheur. Un bonheur qu’elle protégeait à tout prix. Le premier opposant tomba et elle frappa le second avec une boule de feu bleu électrique, le faisant brûler. Le troisième c’était rapproché d’elle pour l’attaquer par surprise, alors prise dans sa folie elle souffla. Ses poumons se gonflèrent et expulsèrent des jet qui brûlèrent la peau de son adversaire et le firent crier de douleur. Elle l’acheva en lui tranchant la gorge. Et alors qu’elle se détendit et tournait vers Sören pour l’aider à se relever elle fut prise de vertiges et tomba brusquement, des ombres assombrissant sa vision jusqu’à ce qu’elle perde entièrement connaissance.

~~~

Sören se faisait de plus en plus distant. Pas physiquement, il était toujours là quand elle avait besoin de lui, même s’il disparaissait de temps en temps comme à son habitude. Non c’était psychologique. Quand il lui adressait la parole c’était pour lui parler de choses futiles. Et c’était dans le cas où il lui adressait la parole. Il n’avait jamais aborder ce qui c’était passé durant le couronnement de Murtagh et à chaque fois qu’elle essayait de lui en parler il redirigeait la conversation ou y mettait fin en l’embrassant.
Il ne venait plus la voir s’entraîner, elle ne savait même plus s’il s’entraînait lui-même. Peut-être le faisait-il et il la gardait délibérément loin de lui. Peut-être qu’elle l’avait dégouter. Elle avait tué une personnes et blessés deux autres maîtres gravement alors qu’elle aurait pu simplement les assommer. Mais elle n’était pas parvenu à se contrôler. Quand elle l’avait vu par terre sur le point de se faire enlever ou pire se faire tuer elle n’avait pas pensé elle avait juste agit. Son corps et ses émotions avaient pris le relais et elle avait libéré le feu bleu.
Le feu bleu qu’elle n’avait pas utilisé depuis ce jour là. Elle avait peur de se laisser porter par sa puissance. Elle avait entendu des histoires et surtout elle avait senti le pouvoir couler dans ses veines. Un pouvoir si fort et si confondant que ça l’effrayait. Elle avait si peur de finir comme tout ceux avant elle. De devenir une tueuse au sang froid, une despote puissante, cruelle et sans limite. Parce qu’elle, mieux que personne, avait grandit avec une despote pour mère. Un femme qui l’avait haït, une femme qui chérissait la douleur et la mort. Une femme dont elle s’était promis de ne pas suivre l’exemple mais qu'elle aimerait à jamais.
Sören n'était plus le même, il lui cachait quelque chose et elle était bien décidé à le faire parler ou sinon, elle le découvrirait par elle même. Après tout, elle était une curieuse de nature.

~~~

Il lui semblait que depuis les attentats tout n’était plus que froideur. Le chaos régnait sur Aléria à tous les niveaux, surtout au sein des Bernsteins. Pourtant ce qui avait le plus choqué Lily de voir Sören avec un membre de la ligue avant les attentats. Elle savait qu’il lui cachait des choses, mais jamais elle n’aurait pensé qu’il faisait parti de cette organisation qui la mettait mal à l'aise. Depuis quelques jours elle avait du mal à respirer correctement, son corps n’assimilait pas la puissance de la trahison et elle ne pouvait s’empêcher d’analyser tous les moments qu’ils avaient passé ensemble depuis leur première rencontre. Etait-ce de sa faute ? Après tout elle lui avait dit que pour trouver sa propre voie il devait s’affranchir de celle que ses parents avaient tracée pour lui comme elle l'avait fait elle-même. Ses pensées allaient dans tous les sens et s'éparpillaient encore dans des directions qu'elle n'aurait jamais envisagées auparavant. Sören, le drôle, aimant, doux et affectueux Sören faisait parti de la ligue et il ne lui avait pas dit.

La blonde essaya de relever son buste pour se placer dans une position plus confortable. Le fait d’être alitée n’arrangeait pas les choses. Elle s’était toujours moqué de Sören en l’appelant surprotecteur. Mais dans son esprit à présent, il n’avait rien de surprotecteur. Il avait tué des dizaines de personnes. Tout comme elle l'avait fait pour son cousin, pour sa famille. Mais son allégeance à lui la rendait malade. Elle avait été stupide. Tellement stupide.

Elle était perdue, totalement. La bile lui montait à la gorge et elle ne savait plus comment réagir. Sören allait payer le prix fort, c’était la seule idée cohérente qui lui parvint du fouillis indescriptible de son esprit avant qu'elle ne se rendorme.





admirez-moi ces Chef-d'œuvres  love
© Okto/Ulysse :
 

© Kreazen:
 

— Absente jusqu'au 23/01 (love it, hate it, deal with it) —
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t73-the-crimson-curse-lilian-bernstein http://kandrakar.forumactif.be/t145-i-was-born-broken-lily
Contenu sponsorisé


Re: THE CRIMSON CURSE ≡ Lilian Bernstein
Revenir en haut Aller en bas

THE CRIMSON CURSE ≡ Lilian Bernstein

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE FOUR NATIONS. ::  :: LE DÉBUT DE LA FIN :: ILS SONT ACCEPTÉS-