avoir plus de liens ?
Pour ce faire, n'hésitez pas à aller voir les sujets ouverts par les membres ici-même. Des membres comme Lyra Livanov, Teresa Ravenscar et Aelin Rosenbach ont besoin de vous !

avoir plus de rp/d'action ?
Encore une fois, c'est très simple ! N'hésitez pas à parcourir la recherche de rp, ou encore, vous pouvez obtenir une mission ! Si ça ne vous suffit pas, vous pouvez aussi faire intervenir un pnj dans vos rps !

Découvrir les topics communs en cliquant ici !

Le staff vous souhaite de joyeuses fêtes !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fermeture définitive
Le forum ferme définitivement ses portes ! Pour plus d'informations cliquez ici

Hybris Ϟ You are only smoked when I am fire.
gouvernement
avatar


▹ Mes comptes : La douce Tessa et l'ensorcelante Maeve.
▹ Sur Aléria depuis : 09/11/2015
▹ Messages : 410
▹ Pseudo : Littlewolf (Hélène).
▹ Disponibilité : Encore un petit de libre. (2/3)
▹ Avatar : Lily Collins, la maléfique.
▹ Crédits : Avatar : schizophrenic et signature : anaëlle



▹ Âge : Vingt-cinq automnes à jouer dans les feuilles mortes. Les années qui n'enlèvent rien à sa jeunesse tant convoitée. L'âge du pouvoir malsain, des décisions irrationnelles.
▹ Nation : Les dragons n'y sont pas légende mais bien réalité, douce créature qu'elle incarne avec noblesse. Fille des flammes, naissant de l'étincelle obscure d'une nuit d'été. Le feu, la chaleur qui enserre vos âmes.
▹ Daemon : Pelage d'hiver, canines ensanglantées pour ses détracteurs. Sven, son loup polaire qui marche dans l'ombre. Féroce, toujours dans l'agitation. Le carmin, il l'aime autant que son double. Un duo meurtrier.
▹ Profession : Bras droit de son frère, rêvant du trône comme une lionne en cage.
▹ Statut civil : Volage, papillonnant d'hommes en hommes sans jamais éprouver une once de sentiment. Elle n'est que pierre qui fracasse, seul son frère mérite cet amour qui la déchire. Hybris, elle n'est qu'hymen déchiré pour le pouvoir.
▹ Don : L'électricité qui s'éparpille dans son carmin. Ses sentiments qui réclament puissance. Elle est l'éclair qui transperce les plus dociles. Entrainée depuis l'enfance, ses pupilles bleus qui annoncent l'orage.
▹ Signe distinctif : Son don qui la prive d'un sens, le toucher. Ses bouts de phalanges qui dégagent encore l'odeur de la chair brûlée. Elle n'a plus d'empreinte digitale, plus aucune identité aux yeux du monde.
▹ Allégeance : Elle ne courbe l'échine devant personne. Jumelle du régent, tirant les ficelles dans l'ombre pour un royaume de chaos. Hybris, elle croit en lui même si elle désirerait cette place qui lui revient.

Voir le profil de l'utilisateur

Hybris Ϟ You are only smoked when I am fire.
Mer 11 Nov - 23:11

Hybris Bernstein
You are only smoked when I'm fire.
burn them all
nom et prénom(s) ≈ Le feu qu'elle incarne, la poigne d'une famille qui fait naitre la terreur. Elle est une Bernstein, famille régente qui ne cesse de vivre par ses frasques. Hybris, Quelques lettres valsant dans une danse effrénée pour former un prénom. Patronyme d'une simplicité enfantine, teinté d'une once d'audace. Digne des dieux d'un autre temps. Hybris. Doux poison pour l'homme qui le susurre à son oreille tandis que la nuit assombrie le paysage. âge, date et lieu de naissance ≈ Vingt-cinq automnes à jouer dans les feuilles mortes. Les années qui n'enlèvent rien à sa jeunesse tant convoitée. L'âge du pouvoir malsain, des décisions irrationnelles. Le onze janvier, hiver long qui ne calmait pas l'ardeur des jumeaux dans les sous-terrain d'Aleria. nation ≈Les dragons n'y sont pas légende mais bien réalité, douce créature qu'elle incarne avec noblesse. Fille des flammes, naissant de l'étincelle obscure d'une nuit d'été. Le feu, la chaleur qui enserre vos âmes.allégeance ≈ Elle ne courbe l'échine devant personne. Jumelle du régent, tirant les ficelles dans l'ombre pour un royaume de chaos. Hybris, elle croit en lui même si elle désirerait cette place qui lui revient.  daemon ≈ Pelage d'hiver, canines ensanglantées pour ses détracteurs. Sven, son loup polaire qui marche dans l'ombre. Féroce, toujours dans l'agitation. Le carmin, il l'aime autant que son double. Un duo meurtrier. métier/fonction ≈ Bras droit de son frère, rêvant du trône comme une lionne en cage.  statut civil ≈Volage, papillonnant d'hommes en hommes sans jamais éprouver une once de sentiment. Elle n'est que pierre qui fracasse, seul son frère mérite cet amour qui la déchire. Hybris, elle n'est qu'hymen déchiré pour le pouvoir. orientation sexuelle ≈ Elle n'y prête pas d'importance. L'amour n'a pas de sexe défini et le plaisir réside dans un contact charnel dont elle ne saurait se passer. signe distinctif ≈ Son don qui la prive d'un sens, le toucher. Ses bouts de phalanges qui dégagent encore l'odeur de la chair brûlée. Elle n'a plus d'empreinte digitale, plus aucune identité aux yeux du monde. qualités ≈ Joviale, loyale, polie, douce, avenante, sensible, attachante. défauts ≈ Fourbe, manipulatrice, hautaine, têtue, paranoïaque, prétentieuse, garce.

to know a little more about you
Hybris est pyromane. Fascinée par le feu, une gamine qui ne cesse d'utiliser ses pouvoirs pour son propre plaisir. Voir ses ennemis brûler dans ses flammes lui donnent une immense satisfaction.
Volatile et instable, elle semble incapable de construire une relation saine depuis Lancelot. Lui qui l'a abandonné devant l'hôtel. Elle entretient régulièrement des relations avec son frère, le seul homme qui mérite son amour d'après lui. La jeune femme donne son corps comme monnaie ou accord politique également. Cela n'a plus d'importance pour elle.
Plus jeune, Hybris a tenté de tuer Murtagh par le feu avant de se rendre compte à quel point elle l'aimait. Elle en subis encore les nombreuses insomnies, ne pouvant plus imaginer sa vie sans lui.
Son don lui a brûlé toutes ses phalanges. Aucune empreinte digitale, elle n'existe plus physiquement. Elle en perd les sens du touché.
Hybris, c'est une femme paranoïaque qui voit le mal partout. La jeune femme ne peut faire confiance. Climat qu'elle subis depuis l'enfance et qui la suit dans sa quête de pouvoir.
Elle ne comprend pas pourquoi son frère est proclamé régent. Elle le méritait tout autant que lui. Hybris, elle commence à en avoir assez d'être son bras droit sans en tirer la gloire.
Elle connait le secret de son frère, celui du poison versé dans le verre du paternel. Elle approuve le geste et se doute qu'il ne sera pas le dernier.
Hybris, c'est néanmoins une femme douce quand on se donne les moyens de la connaitre. Tyran face au peuple, elle est d'une sensibilité incomparable.



prénom, pseudo ≈ Littlewolf, Hélène. âge ≈ Bientôt 23, nan mais oh ! avis sur le forum ≈ Je l'aime sinon je ne serais pas là  so  comment l'as tu découvert ≈ J'y étais le premier jour, je dis ça, je dis rien  mh  personnage ≈ () inventé (X) prédéfini () scénario  avatar ≈ Lily Collins dernier mot ≈  joie  joie  joie hybris

Revenir en haut Aller en bas
gouvernement
avatar


▹ Mes comptes : La douce Tessa et l'ensorcelante Maeve.
▹ Sur Aléria depuis : 09/11/2015
▹ Messages : 410
▹ Pseudo : Littlewolf (Hélène).
▹ Disponibilité : Encore un petit de libre. (2/3)
▹ Avatar : Lily Collins, la maléfique.
▹ Crédits : Avatar : schizophrenic et signature : anaëlle



▹ Âge : Vingt-cinq automnes à jouer dans les feuilles mortes. Les années qui n'enlèvent rien à sa jeunesse tant convoitée. L'âge du pouvoir malsain, des décisions irrationnelles.
▹ Nation : Les dragons n'y sont pas légende mais bien réalité, douce créature qu'elle incarne avec noblesse. Fille des flammes, naissant de l'étincelle obscure d'une nuit d'été. Le feu, la chaleur qui enserre vos âmes.
▹ Daemon : Pelage d'hiver, canines ensanglantées pour ses détracteurs. Sven, son loup polaire qui marche dans l'ombre. Féroce, toujours dans l'agitation. Le carmin, il l'aime autant que son double. Un duo meurtrier.
▹ Profession : Bras droit de son frère, rêvant du trône comme une lionne en cage.
▹ Statut civil : Volage, papillonnant d'hommes en hommes sans jamais éprouver une once de sentiment. Elle n'est que pierre qui fracasse, seul son frère mérite cet amour qui la déchire. Hybris, elle n'est qu'hymen déchiré pour le pouvoir.
▹ Don : L'électricité qui s'éparpille dans son carmin. Ses sentiments qui réclament puissance. Elle est l'éclair qui transperce les plus dociles. Entrainée depuis l'enfance, ses pupilles bleus qui annoncent l'orage.
▹ Signe distinctif : Son don qui la prive d'un sens, le toucher. Ses bouts de phalanges qui dégagent encore l'odeur de la chair brûlée. Elle n'a plus d'empreinte digitale, plus aucune identité aux yeux du monde.
▹ Allégeance : Elle ne courbe l'échine devant personne. Jumelle du régent, tirant les ficelles dans l'ombre pour un royaume de chaos. Hybris, elle croit en lui même si elle désirerait cette place qui lui revient.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Hybris Ϟ You are only smoked when I am fire.
Mer 11 Nov - 23:12

Queen
Once upon a time.


I


Le souffle court, la haine qui se lisait sur son minois encore enfantin. La gamine, elle possédait déjà l’allure d’une reine. Celle qui serait certainement une femme d’honneur, une femme de poigne. Hybris, elle naissait un hiver où le feu voyait deux nouveaux régents prendre vie. Des jumeaux, une bénédiction comme le disait leurs parents. Pourtant, le lien fort qui les unissaient serait certainement à l’origine de leur perte. Ils s’aimaient à s’en haïr, déjà à cette époque où les sourires cachaient une frasque imminente. Hybris, elle se trouvait dans le jardin. Murtagh s’amusait dans la cabane en bois neuve qu’un sbire offrait à la famille. Il n’avait qu’une dizaine d’années mais l’ambiguïté venait déjà bercer leurs pensées. La gamine, elle sentait une fois de plus l’amertume d’une jalousie non contrôler prendre le dessus. Une fois de plus, une fois de trop. Elle entendait, dans la foule, ses mécréants qui voyaient son frère prendre le pouvoir tandis qu’elle resterait dans l’ombre. Une situation qu’elle n’accepterait pas, jamais. Leur éducation incluait déjà cette soif de pouvoir qui noircissait ses âmes pourtant innocentes. Un briquet à la main, inutile d’utiliser ses pouvoirs. La flamme qui sortait du petit récipient de gaz tandis qu’elle s’approchait de la maisonnette. Son coeur qui tapait à s’en rompre et toutes ses idées noires qui lui collaient à la peau. Hybris, elle se fascinait pour son élément qui ôtait la vie avec souffrance. Pas à pas, elle s’approchait pour mettre le feu à sa moitié. Plus qu’un petit mètre. Elle serait reine. Une main venait à la soulever alors que le briquet tombé à terre en éteignant la flamme. Son oncle. Elle jurait, se débattait dans un premier temps alors que Murtagh s’alertait. Il sortait de la maisonnette sans se doutait de la scène. Ses cheveux décoiffés, son sourire juvénile et ses yeux guettaient par la noirceur. Hybris, elle restait bouche bée devant ce spectacle. Comment pouvait-elle ? L’amour qui grandissait toujours un peu plus alors que la colère retournait dans les pavés de l’enfer. La gamine, elle se promettait de la protéger même si la haine referait certainement surface. Car Murtagh représentait son double, l’amour de sa vie. À dix ans, Hybris connaissait déjà la personne qui partagerait son futur.

II



Un entrainement comme les autres, disait son père. Hybris, elle se préparait une fois de plus à être poussé à bout comme un vulgaire canidé. Quelques tours pour s’échauffer, la sensation de maitriser entièrement ses pouvoirs. Quatorze ans. Le feu qui naissait de ses mains, jaillissant dans la pièce comme une tornade solaire. Hybris, elle se débrouillait bien mieux que son jumeau qui n’y accordait que peu d’importance. Ce jour-là, la gamine se voyait déconcentrée par une colère que Murtagh ne lui épargnait pas quelques minutes plus tôt. L’un sans l’autre, elle perdait tous ses moyens. Déconcentrée, incapable de faire naitre la moindre étincelle quand les choses se corsaient. La brune, elle encaissait les premiers mots de son paternel qui venait même à la secouer. Elle fermait les yeux, respirait un bon coup pour se concentrer mais la tâche semblait trop ardue. Hybris, elle baissait les bras en promettant de faire mieux le lendemain mais cette option ne semblait pas au goût de son père qui lui envoyait quelques boules de feu sous ses talons qui éraflaient la chaleur. Il parlait de sa mère, femme d’honneur qui ne maitrisait que très peu ses pouvoirs. L’homme, il lui offrait le même avenir tandis qu’elle regarderait son frère diriger Aléria. Hybris, elle faisait bien vite volte-face pour planter son regard assassin dans celui de son interlocuteur. Il en était hors de question. Ses pupilles qui se coloraient doucement d’un bleu électrique tandis que ses veines venaient marquer sa peau sans délicatesse. La colère qui dansait sur son âme, la haine qui se glissait doucement au bout de ses doigts alors qu’un éclair venait s’abattre à quelques centimètres de son adversaire. Une seconde se brisait contre la porte alors que ses mains dégageaient une fumée noire. Le troisième éventrait un mur de part en part avant qu’elle ne tombe au sol. Ses premières phalanges totalement noircies, ses yeux qui s’ouvraient en masquant toute émotion. Hybris, elle se sentait vide tandis que la brulure de ses doigts lui faisait un mal de chien. Son père, lui, restait de marbre. Planté au milieu de la pièce, incapable de venir en aide à sa fille durant quelques minutes. Le bruit ramenait quelques sbires qui relevaient finalement l’enfant avant de la ramener à sa mère. Jamais son père ne serait venue prendre soin de son enfant, trop peu pour lui. Hybris, elle apprendrait à vivre avec ce don qu’elle voyait comme une bénédiction. Un moyen de plus de s’affirmer dans une famille qui la voyait comme une ombre au tableau.


III


Elle l’attendait, là, devant l’autel qui devait les unir. La foule qui observait le spectacle de loin. Son poing qui se fermait, l’agacement qui commençait lentement à semer de mauvaises pensées. Elle l’aimait, Hybris. Cet homme qui rompait peu à peu le lien qui unissait les jumeaux, ce vaillant allié qui lui faisait découvrir un sentiment réel. Ses yeux qui ne quittaient pas l’entrée, rêvant une dernière fois que Lancelot la rejoindrait. Des années qu’ils s’aimaient, un mariage qui concrétisait simplement cette union parfaite. Pourtant, la brune restait seule devant la nation du feu qui commençait à s’agiter. Dix puis vingt minutes avant que tout cela soit officiellement annulé. Avant qu’Hybris ne s’effondre au sol. Son frère, il venait bien vite la ramasser pour la ramener à demeure. Murtagh, il la consolait. Jumeau dont elle ne pouvait se passer. Il avait ce sourire en coin, celui du vice. Pourtant, la brune n’y prêtait plus attention. Son coeur en miettes, la honte qu’elle devait porter à bout de bras pendant un certain temps. Son fiancé venait de déserter. Elle se sentait manipuler, un pantin qu’on venait de ranger dans un vieux grenier.
Depuis ce jour, Lancelot disparaissait en laissant une nouvelle femme prendre son envole. Hybris, indépendante, se servant des contacts physiques comme monnaie courante ou simple réconfort de l’âme. La jeune femme prise par la noirceur, devenant bien vite paranoïaque et pyromane. Cette brune dont l’âme semble se perdre peu à peu tandis que le pouvoir est à portée de main.





Queen
⊹ Poison qui dévore votre carmin, laissant peu de chance à la vie de reprendre son court. Elle n'est que mort, ombre dansante au coin d'un feu grégeois. Malédiction qu'elle consomme, lèvres pourpres envoûtantes qui ne demandent qu'à glisser sur des corps bientôt froids.
Revenir en haut Aller en bas

Hybris Ϟ You are only smoked when I am fire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE FOUR NATIONS. ::  :: LE DÉBUT DE LA FIN :: ILS SONT ACCEPTÉS-