avoir plus de liens ?
Pour ce faire, n'hésitez pas à aller voir les sujets ouverts par les membres ici-même. Des membres comme Lyra Livanov, Teresa Ravenscar et Aelin Rosenbach ont besoin de vous !

avoir plus de rp/d'action ?
Encore une fois, c'est très simple ! N'hésitez pas à parcourir la recherche de rp, ou encore, vous pouvez obtenir une mission ! Si ça ne vous suffit pas, vous pouvez aussi faire intervenir un pnj dans vos rps !

Découvrir les topics communs en cliquant ici !

Le staff vous souhaite de joyeuses fêtes !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fermeture définitive
Le forum ferme définitivement ses portes ! Pour plus d'informations cliquez ici

thadezen + take care
gouvernement
avatar


▹ Sur Aléria depuis : 16/12/2015
▹ Messages : 27
▹ Pseudo : jade
▹ Avatar : niclas gillis
▹ Crédits : hedgekey (avatar)



▹ Âge : vingt-trois ans que le temps ne l'épargne, treize ans que les oeillères sont tombées, et pourtant, les dieux ont malgré tout décidé de lui laisser l'innocence que la jeunesse incombe
▹ Nation : fire bitches
▹ Daemon : incarnée, la force tranquille pourtant fragile
▹ Profession : un bernstein a des obligations auxquelles il ne peut se soustraire, travailler au gouvernement en étant une. heureusement, il a minimisé "sa peine" en étant employé à un département qui lui plait, celui des politiques communes
▹ Statut civil : célibataire, le feu fait ce qu'il veut, mais le feu a également ce qu'il désire : même si en l'occurence, c'est une princesse qu'il n'est pas supposé regarder "sous cet angle"
▹ Don : le coeur consumé par les flammes qui le dévorent de l'intérieur, le palpitant étouffé par la suie de son feu bleu, son défunt frère amadeus ayant repris, de cette destructrice manière, l'existence que thaddeus lui a volée
▹ Allégeance : sa famille et son statut honorifique avant tout, "de facto", le gouvernement... sans réel intérêt. il s'y plie, s'y range, plus par facilité que par conviction

Voir le profil de l'utilisateur

thadezen + take care
Jeu 7 Jan - 18:59
participants : rozen pernington & thaddeus bernstein
date : pendant le tournoi des maitres
lieu de l'action : à aléria, dans les gradins des arènes


réponses précédentes:
 
Revenir en haut Aller en bas
gouvernement
avatar


▹ Sur Aléria depuis : 16/12/2015
▹ Messages : 27
▹ Pseudo : jade
▹ Avatar : niclas gillis
▹ Crédits : hedgekey (avatar)



▹ Âge : vingt-trois ans que le temps ne l'épargne, treize ans que les oeillères sont tombées, et pourtant, les dieux ont malgré tout décidé de lui laisser l'innocence que la jeunesse incombe
▹ Nation : fire bitches
▹ Daemon : incarnée, la force tranquille pourtant fragile
▹ Profession : un bernstein a des obligations auxquelles il ne peut se soustraire, travailler au gouvernement en étant une. heureusement, il a minimisé "sa peine" en étant employé à un département qui lui plait, celui des politiques communes
▹ Statut civil : célibataire, le feu fait ce qu'il veut, mais le feu a également ce qu'il désire : même si en l'occurence, c'est une princesse qu'il n'est pas supposé regarder "sous cet angle"
▹ Don : le coeur consumé par les flammes qui le dévorent de l'intérieur, le palpitant étouffé par la suie de son feu bleu, son défunt frère amadeus ayant repris, de cette destructrice manière, l'existence que thaddeus lui a volée
▹ Allégeance : sa famille et son statut honorifique avant tout, "de facto", le gouvernement... sans réel intérêt. il s'y plie, s'y range, plus par facilité que par conviction

Voir le profil de l'utilisateur

Re: thadezen + take care
Lun 11 Jan - 21:39

if you let me, here's what i'll do : i'll take care of you
rozen & thaddeus



le temps s'égrenait et pourtant, il semblait s'être arrêté. comme si cette entité abstraite était elle même spectatrice de la rencontre entre les deux prince et princesse, pensive, et qu'elle ne désirait pas les interrompre. tandis que rozen agitait sa bague ornée de pierres précieuses tout en lui rappelant qu'elle était fiancée, thaddeus ne put s'empêcher de sourire, discrètement. un sourire un peu mesquin, un peu désinvolte, mais un peu méprisant, aussi. il ne comprenait pas ce délire incestueux chez les pernington. évidemment, chez les bernstein aussi, on avait des principes quant au statut honorifique de leur famille, de leur sang brûlant à ne pas mêler à d'autres. mais de là à se marier, à s'unir entre cousins et cousines ? aussi stricte rohan bernstein fut-il, il n'avait jamais poussé sa progéniture dans cette direction. et thaddeus l'en remerciait silencieusement. il n'était pas "jaloux", thad, de voir que rozen était fiancée. mais ça le faisait tiquer un peu. parce qu'intérieurement, il voyait ça comme un obstacle ; un obstacle qui se mettait entre lui et l'obtention de sa jolie petite princesse. même si ce n'était pas destiné à être sérieux entre eux, même si c'était un petit jeu, ça serait probablement plus difficile de lui voler un baiser. les principes honorables des jeunes femmes, l'infidélité taboue et la volonté de vaincre la tentation coûte que coûte, pour certaines.. c'était beau, cette sorte de pureté du coeur. soit, il ne répondit rien, ne lança rien de foncièrement provocateur. il était assez respectueux et éduqué pour ne pas la juger, et si ce mariage lui allait, si elle était heureuse, dans le fond, thaddeus n'avait rien à redire. toutefois, sa curiosité s'interrogeait sur l'identité dudit promis, quand, parallèlement, sans vraiment l'admettre, sa conscience le remettait en question, le forçait à faire le point sur sa propre vie amoureuse... songes qu'il chassa sans ménagement en se concentrant ailleurs. "dis-moi, pourquoi ne participes-tu pas aux matchs ? c'est que je ne t'ai jamais vraiment vu utiliser ton "feu bleu". on dit qu'il est incroyable, est-ce vrai ?" la question de rozen raisonna en lui comme dans la caisse de raisonnance d'un tambour, et, par réflexe, ses iris se posèrent à nouveau sur la silhouette gracile de la demoiselle. elle le prenait un peu par surprise, il ne sut pas quoi répondre dans l'immédiat, mais il murmura doucement, d'une mélancolie qu'il tenta de dissimuler du mieux qu'il put : "incroyable, c'est un grand mot, tu sais..." et son regard fuit à nouveau. comment lui dire qu'il ne participait pas parce qu'il risquait, ces derniers temps, de brûler les gradins entiers ainsi que tous ses spectateurs sans même le vouloir ? comment lui dire la façon dont il avait obtenu ce don, enfant, foetus dévorant son propre jumeau ? il n'avait pas envie d'effrayer rose. pas envie de ternir le moment par de souvenirs amers. peut-être qu'ils en reparleraient. mais ce n'était pas le moment de s'épandre en explications vaseuses au sujet de son feu bleu. rozen sembla percevoir le malaise, puisqu'elle n'insista pas, mais alors que le jeune homme aurait pu la laisser la dessus, la douceur de la demoiselle sembla ramener l'accalmie entre eux deux.

et puis le dessin s'échappa du carnet pour glisser à ses pieds, inquisiteur, comme s'il avait de lui même voulu se présenter à lui. les prunelles du petit prince s'orientèrent vers la feuille de papier au sol, machinalement, et il eut une drôle de sensation en constatant ce que formaient les esquisses. "ce n'est rien d'important, juste des petits brouillons par-ci, par-là", qu'elle lui avait dit. mais, à ses yeux, ça ne ressemblait pas vraiment à des brouillons. plutôt à un cri du coeur imprimé sur une page. c'était étrange. elle avait ri, elle s'était détendue une fraction de seconde pour se refermer l'instant suivant, le visage ombré par une cause dont le garçon n'avait pas connaissance. dans la confusion, ils s'étaient tous les deux penchés pour récupérer le dessin, leurs mains s'effleurèrent légèrement mais thaddeus fut plus rapide, grisé par le contact tactile mais maitre de lui même. il attrapa d'un geste preste et gracile la convoitise qu'il détailla brièvement avant de la tendre à rozen, un sourire plein de compassion légèrement teinté de tristesse. "tu es heureuse, rozen ?" ça s'était glissé d'entre ses lèvres vermeilles sans crier gare. discrètement, sa main vint se nicher dans ses cheveux blonds pour dissimuler sa surprise par une nonchalance feinte. c'était impoli. indiscret. mais ça l'intriguait. alors qu'il la détaillait, l'intrigue grandissait en lui. c'était vrai, au final, rozen dégageait quelque chose de beau, de pur, mais d'étriqué, de peu épanoui. d'une certaine façon, il se voyait un peu à travers elle; les descendances enfermées dans les carcans familiaux, il connaissait, lui aussi. "excuse-moi. tu n'es pas obligée de répondre, beauté." thaddeus posa délicatement une paume sur l'épaule de la princesse pernington, bienveillant et désireux de détendre à nouveau l'atmosphère. il jeta un coup d'oeil au centre de l'arène et dans les gradins. les discussions semblaient continuer de bon train, mais il se doutait que le temps n'allait pas tarder à le ramener à sa place, au sein des bernstein.

Revenir en haut Aller en bas

thadezen + take care

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE FOUR NATIONS. ::  :: RETOUR ARRIÈRE :: HAMANAT-