avoir plus de liens ?
Pour ce faire, n'hésitez pas à aller voir les sujets ouverts par les membres ici-même. Des membres comme Lyra Livanov, Teresa Ravenscar et Aelin Rosenbach ont besoin de vous !

avoir plus de rp/d'action ?
Encore une fois, c'est très simple ! N'hésitez pas à parcourir la recherche de rp, ou encore, vous pouvez obtenir une mission ! Si ça ne vous suffit pas, vous pouvez aussi faire intervenir un pnj dans vos rps !

Découvrir les topics communs en cliquant ici !

Le staff vous souhaite de joyeuses fêtes !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fermeture définitive
Le forum ferme définitivement ses portes ! Pour plus d'informations cliquez ici

Run, run small prey ( Lévi )
gouvernement
avatar


▹ Mes comptes : Nathaniel Hemingway
▹ Sur Aléria depuis : 29/12/2015
▹ Messages : 102
▹ Pseudo : Greyguizmo
▹ Disponibilité : ( 1/2 ) Libre
▹ Avatar : Luke Mitchell
▹ Crédits : @Tumblr



▹ Âge : 28 ans
▹ Nation : Nation de l'eau. Belle et pure suivant sa propre route indépendamment de ce qui l'entoure.
▹ Daemon : Chioné, une ourse polaire. Impulsive et belliqueuse, elle use et abuse de son impressionnante carrure.
▹ Profession : Membre de la brigade des maîtres, chargé de maintenir l'ordre dans la capitale.
▹ Statut civil : Célibataire
▹ Don : Aucun, à part qu'il sait se servir de différentes armes blanches et des armes à feu.
▹ Signe distinctif : Deux cicatrices en forme de rond, l'une dans le dos et l'autre sur son torse, reçues lorsqu'une pointe de fer l'a transpercé à côté de son cœur
▹ Allégeance : A sa famille, à ses proches, à sa nation, au gouvernement et aux Pernington. Cet ordre est important à ses yeux.

Voir le profil de l'utilisateur

Run, run small prey ( Lévi )
Sam 2 Jan - 22:45
Kael reprenait son service dans la brigade des maîtres ce matin-là. Sa sortie de l’hôpital avait semblée prématurée aux yeux de beaucoup quelques jours plus tôt, alors sa reprise de service avait reçu la désapprobation de sa famille et de ses proches. Ses supérieurs avaient cédé devant son insistance, et puis le maître de l’eau pouvait se montrer déterminé dans ces cas-là. Il savait se servir de son nom et de la renommée de ses parents efficacement, secondé par les paroles habiles de sa sœur. Kayla possédait un don dans ce domaine. Lui était bien trop direct dans ses approches pour réussir à faire céder ou plier les autres aussi facilement qu’elle. Chioné était de l’avis de son alter-égo. Ils devaient retourner sur le terrain. Traquer les derniers rebelles n’ayant pas encore fui la capitale comme des lâches. Le jeune homme manquait un peu de patience depuis les attentats, et la douleur des attentats restait encore bien vivace dans son esprit. Elle hantait ses nuits, et parfois ses jours lorsque le lien entre lui et son daemon s’atténuait par la distance. Le blond n’avait aucune envie de revivre cette sensation. La vengeance étreignait son cœur depuis ce jour, et sa sœur possédait les mêmes rancœurs et sentiments à ce sujet. Contrairement à leurs habitudes, l’un ne pouvait freiner l’autre. Ils s’encourageaient mutuellement sur le chemin de la violence. Jusqu’à présent, Kael avait toujours été la voix de la raison et de la pondération dans leur duo. Aujourd’hui cette voix s’était éteinte ou plutôt elle était étouffée par une autre plus puissante.

Kael était sorti de leur demeure sans Kayla, occupée ailleurs pour la matinée. C’était rare qu’ils ne patrouillent pas ensembles. D’une certaine manière, le maître de l’eau pensait que leur supérieur avait choisi cette option pour éviter tout débordement de la part des Visegard. La mesure ne semblait plus de mises pour eux. L’ours polaire ouvrait le passage pour son alter-égo, et lançait des regards belliqueux à toute personne ne s’écartant pas assez rapidement ou observant d’un peu trop près le blond. Kael la suivait tout simplement, se frottant de temps en temps le torse en reprenant sa respiration plus lentement pour se calmer. Les meilleurs soigneurs de la nation de l’eau avaient été appelés à son chevet, à grand renfort de promesse et de récompense de la part de son père pour lui sauver la vie. Ses blessures étaient totalement guéries, mais il restait encore un peu faible pour le moment. Au détour d’une ruelle, le regard azuré de l’homme se posa sur une silhouette familière… Ou plutôt c’était la nature du daemon qui attira son attention. Un crocodile. Il en avait croisé un une fois quelques semaines ou mois auparavant Le membre de la brigade des maîtres suivit cette personne pendant quelques minutes. Dès que ses doutes furent confirmés en voyant les traits de l’homme, un grognement puissant d’ours retentit. Chioné partit au pas de charge à la poursuite du rebelle, suivie de près par Kael. Des couteaux fusèrent dans la direction du fuyard, et se plantèrent dans des planches à quelques centimètres de la cible.

Kael marqua une pause tout près des couteaux, pour les récupérer et pour reprendre son souffle. Sa fatigue était perceptible. Le maître de l’eau vit alors l’ourse revenir à ses côtés, et lui lancer un regard lourd de sens. Le jeune Visegard monta sur le dos de son daemon, et ils reprirent leur course dans les ruelles de la capitale. Ils gagnaient de terrain à chaque ruelle, malheureusement l’endroit offrait de nombreux détours et des endroits vides pour se cacher. C’était généralement dans cette zone que les membres de la brigade des maîtres perdaient les rebelles lors des poursuites. Cette fois il ne comptait pas échoué, et il tenait la première victime de sa vengeance. Le passage de l’ourse était marqué par des étals détruits, des morceaux de bois arrachés et d’autres objets entraînés dans son sillage.


" You have the power to shape your own destiny. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t308-leau-noublie-pas-son-chemin-kael http://kandrakar.forumactif.be/t313-kael-l-eau-seule-est-eternelle
rebelles
avatar
rrroooaaarrr.

▹ Mes comptes : kali helesand.
▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 450
▹ Pseudo : la p'tite mouette.
▹ Disponibilité : disponible.
▹ Avatar : matt smith.
▹ Crédits : la p'tite mouette.

splash.

▹ Âge : vingt-cinq fragiles gouttes d'eau. depuis tout jeune j'ai vu les rivalités se dérouler d'un oeil innocent et incompris. je n'ai pas vraiment agis durant toutes ces années, que ce soit pour me défendre ou pour prendre part à un combat... et le présent n'est pas plus sûr, j'espère donc m'épanouir encore longtemps.
▹ Nation : de l'eau. et je m'en contente. je ne me voyais de toute manière être natif d'un autre élément. l'eau représente bien des choses. aussi bien la pureté pour son apparence cristalline que le chaos lorsqu'elle se décide à se révolter rien qu'un peu.
▹ Daemon : sedna. un crocodile du nil qui semble dangereux en apparence mais qui est en réalité, aussi douce qu'une peluche au fond d'elle. elle est une très grande amie.
▹ Profession : maître-soigneur à l'aquarium grandeur nature. c'est un métier qui me permet de m'occuper des autres et en particulier des créatures marines que je chéris. de la même manière, c'est aussi par moment, l'occasion d'user mon don à des bonnes fins.
▹ Statut civil : célibataire. si je suis déjà tombé amoureux, j'ai toujours été réticent à m'engager. j'ai peur de tomber sur la mauvaise personne... ou tout simplement de la perdre à cause des batailles qui se déroulent.
▹ Don : guérison. après maintes journées à m'entraîner, je suis parvenu à manier ce contrôle d'une efficacité surprenante. moi qui ait toujours rêvé d'être utile en faisant le bien, je m'en réjouis et utilise la guérision pour n'importe qu'elle raison, dès que quelqu'un requiert de mon aide.
▹ Signe distinctif : des blessures. durant toutes ces années de tension entre les nations, personne n'en est ressorti véritablement intacte, aussi bien psychologiquement que physiquement. pour ma part, c'est la ligue qui s'est amusée à me torturer en m'arrachant trois de mes petits doigts de pied et laissant de longues cicatrices dans le dos qui resteront indélébile.
▹ Allégeance : secrètement pro-rebelle. par le fruit du hasard, j'ai fini par les rejoindre bien que je voulais rester assez neutre et fermer les yeux. mais c'est plus fort que moi. je veux aider ces maîtres de l'air qui sont injustement inconsidéré comme cela à pu l'être pour moi autrefois... si je suis à la normal pacifique et doux, je préfère être utile en soignant les révolutionnaires blessés lors d'une mission avec l'aide de mon don.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Run, run small prey ( Lévi )
Dim 3 Jan - 23:33

RUN, RUN SMALL PREY.
kael & léviathan
⊳ music theme

≪ - Tu crois que l'on peut rencontrer des Poecilotheria, ici ? ≫ demandais-je à Sedna qui me répondit d'un sifflement afin de signifier qu'elle n'en savait rien. Non pas que j'étais totalement effrayé à l'idée d'en voir une, mais quand même. Ces bestioles étaient capable de vous droguer pour vous dévorer tout cru ! Il y avait donc de quoi en être plutôt effrayé ! Néanmoins, il paraissait qu'elles étaient devenues inoffensives depuis ces dernières années. Ne jamais se fier au dit-on. Aussi j'avais préféré resté sur mes gardes, vérifiant à droite et à gauche pour s'assurer à ce que l'on ne tombe sur l'une d'elle où que l'on ne s'aventure je ne sais où qui pourrait nous mettre dans une situation délicate. Rien que le fait de trainer en ces lieux pourraient nous être fatal alors que le quartier était reconnu comme étant un milieu de malédiction et de patrouille. Ce n'était donc aucunement très malin pour un rebelle tel que moi d'être pris sur le fait. Pourtant, j'avais confiance en ce que je faisais. Je pensais sincèrement que l'on irait m'arrêter pour une quelconque raison me menant ici. Après tout, l'origine de mon errance ici n'était aucunement lié à une mission d'insurgé, mais simplement pour trouver la paix. En effet, alors que l'on m'avait pris sur le fait, en dehors de la ville, en pleine nuit et ce, sans l'avoir dit à qui que ce soit, il était dorénavant bien trop tôt pour retenter l'expérience. Je ne pouvais également pas me permettre de prévenir ma prochaine excursion en direction d'Elioras à qui que ce soit sans prendre le risque que l'on me suive afin de savoir ce que je mijote. Il fallait simplement attendre que les choses s'apaisent ou que je trouve l'aide d'un probable rebelle qui m'aiderait à quitter cet Enfer que représente dorénavant Aleria... Même si je supposais que les évènements allaient devenir de plus en plus dramatiques au fil du temps. Que peut-être nous étions condamnés déjà à l'avance.

Mais pour l'instant, il n'étais pas question de cela. Je voulais être seul comme d'habitude et profiter d'un moment de pacifisme que j'arrivais simplement à retrouver dans le silence... Même si cela devait être dans le coin le plus en ruine de la cité. Ici, cet endroit n'avait rien a envié des sources d'eaux dans lesquels Sedna et moi baignaient lorsque nous étions plus jeune. Il n'était que les fantômes d'un fragment de l'histoire désastreuse parmi tant d'autres. Le gouvernement était fier de rester à leur prétendu royal place, mais il n'y avait rien à envier de ce qu'ils étaient devenus après tout les moyens qu'ils avaient usé pour être ce qu'ils sont aujourd'hui. Plus fort en écrasant un peuple appauvri.

Perdu dans mes pensées, je ne compris pas tout de suite que j'étais suivis et ça, pas par n'importe qui. Lorsque je retournais légèrement la tête pour essayer de deviner d'où provenait le son, je reconnu un fantôme du passé, traqueur de rebelles parmi tant d'autres. Sans prévenir, Sedna et moi courûmes à toute vitesse pour essayer de semer nos poursuivants à travers les ruelles, essayant de passer les décombres qui faisaient par moment barrage, ce qui n'arrangeait aucunement pour mon daemon qui devait les grimper pour pouvoir me suivre sans que l'on ait à subir une nouvelle séparation. Je dû également éviter in extremis des couteaux qui ont bien faillis se planter dans mon corps mince mais qui permirent à mes agresseurs de ralentir la cadence. Ne sachant comment cela se terminerait si la poursuite allait durer indéfiniment, je pris la décision de me cacher dans une bâtisse en ruine d'où suintait quelques gouttelettes d'eau qui me seront probablement utiles si je devais me défendre. Aussi, j'allais finalement me cacher sous les décombres avec Sedna, dans la pénombre, priant pour que le soldat ne nous retrouve pas.



THE LITTLE CHAOS
Our journey would take us to the depths of hell His eyes shine like the rays of morning His mouth is as a burning flame Leviathan Cresting the waves Leading us all to the grave Leviathan Slaying all foes Who dare to oppose Tearing bodies limb from limb Eviscerating on a whim The skies turned to black The oceans fell dead, no winds dared to blow Then out the darkness with a thunderous roar Leviathan rose up from the depths below


Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t159-je-n-m-enfuis-pas-je-vole-uc#622 http://kandrakar.forumactif.be/t203-l-e-v-i-a-t-h-a-n-legend-speaks-of-a-beast#1765
gouvernement
avatar


▹ Mes comptes : Nathaniel Hemingway
▹ Sur Aléria depuis : 29/12/2015
▹ Messages : 102
▹ Pseudo : Greyguizmo
▹ Disponibilité : ( 1/2 ) Libre
▹ Avatar : Luke Mitchell
▹ Crédits : @Tumblr



▹ Âge : 28 ans
▹ Nation : Nation de l'eau. Belle et pure suivant sa propre route indépendamment de ce qui l'entoure.
▹ Daemon : Chioné, une ourse polaire. Impulsive et belliqueuse, elle use et abuse de son impressionnante carrure.
▹ Profession : Membre de la brigade des maîtres, chargé de maintenir l'ordre dans la capitale.
▹ Statut civil : Célibataire
▹ Don : Aucun, à part qu'il sait se servir de différentes armes blanches et des armes à feu.
▹ Signe distinctif : Deux cicatrices en forme de rond, l'une dans le dos et l'autre sur son torse, reçues lorsqu'une pointe de fer l'a transpercé à côté de son cœur
▹ Allégeance : A sa famille, à ses proches, à sa nation, au gouvernement et aux Pernington. Cet ordre est important à ses yeux.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Run, run small prey ( Lévi )
Lun 4 Jan - 13:33
A peine sortie de l’hôpital que Kael tentait une occasion de se venger pour la douleur, et les blessures. Ce sentiment l’avait étreint dès son réveil dans cette chambre austère, et ne l’avait plus quitté depuis. Machinalement avant de lancer la poursuite, le maître de l’eau avait caressé sa cicatrice sur son torse. Le grognement de Chioné avait donné le signal de départ pour la courte poursuite dans les rues d’Aléria. Ils étaient dans l’ancien quartier de la nation de l’air. Abandonné et en décrépitude total depuis la fin de la guerre. Les rebelles s’y réunissaient souvent selon les informations en possession de la brigade des maîtres. Sa présence en ces lieux n’était donc pas fortuite. Rapidement, Kael dut grimper sur le dos de son daemon. Il était encore épuisé, et n’avait pas totalement récupéré de ses blessures et de son séjour à l’hôpital. Son cœur s’emballait un peu trop rapidement parfois. Sur le dos de la créature immense, le Visegard traversait les ruelles étroites du quartier ; l’ourse arrachait régulièrement des morceaux de bois ou des étals sur son passage. Ils laissaient un sillage de débris sur leur passage, concentré sur un seul et unique objectif : attraper ce rebelle. Ils gagnaient du terrain. Chioné se déplaçait avec aisance sur ce terrain, et détruisait chaque obstacle tandis que le crocodile de la proie devait grimper de son mieux les détritus sur la route. Les bâtiments entourant l’endroit étaient abandonnés depuis longtemps, et abritaient probablement des malheureux n’ayant aucun autre endroit où se loger.

Alors qu’ils pensaient avoir rattrapé leur cible, Kael et Chioné s’arrêtèrent au milieu d’une rue déserte. Leurs regards se posèrent sur les bâtiments autour d’eux. Le maître de l’eau descendit de son daemon, et sortit une épée arborant une forme proche du Katana. Il prit le temps d’ouvrir les gourdes pleines d’eau accrochées à l’ourse. C’est à pas lent qu’ils remontèrent un peu la rue, prenant soin de faire le maximum de bruit pour instaurer la peur dans le cœur de leur proie. Il ne comptait pas rentrer bredouille. Posant une main libre sur les épaules de l’ours polaire, Kael observa attentivement son alter-égo avant de prendre la parole.


_ « On devrait peut-être appeler du renfort »
_ « Nous sommes bien assez fort. Ne t’inquiète pas pour ça. » Chioné marqua une pause et reprit rapidement interrompant Kael. « Je sais que ce n’est pas de la peur. »

Un hochement de tête accueillit son constat. Kael n’avait pas peur, mais la prudence dictait de ne pas se lancer seul dans ces bâtiments. L’exaltation de la poursuite était finie, et au-delà de la vengeance, le comportement naturel du maître de l’eau était revenu. Même si les rapports prétendaient que tous les rebelles avaient fui la capitale, il pouvait en rester un certain nombre. Un adversaire, voire deux ou trois, était à la portée du membre de la brigade des maîtres… Mais plus serait se montrer trop présomptueux de ces propres capacités. Après tout il était encore en convalescence. Kael laissa le bout de son épée frotter contre une plaque de métal, profitant du bruit résonnant dans la rue déserte. Finalement il lança à voix haute.

_ « Courageux avec des explosifs et à distance. Mais il n’y a plus personne dès qu’il s’agit d’un combat à la loyal. »

Tout le ressentiment du jeune homme était perceptible dans ces simples mots, prononcés avec hargne. Kael continuait de marcher dans la rue et observait les bâtiments autour d’eux. Finalement le maître de l’eau prit la décision de pénétrer dans un bâtiment, dont les traces laissaient à penser qu’une personne venait d’y entrer récemment. Cela pouvait tout aussi bien être sa proie qu’une tierce personne totalement innocente. De nombreuses armes étaient à portée du maître, autant de l’eau que des lames et même une arme à feu dissimulée dans son dos. Et pourtant son envie était de le défier comme les anciens maîtres, il se méfiait simplement de la réaction de cet homme et d’éventuels autres rebelles dans la zone. Son regard mit quelques secondes à s’adapter à l’obscurité des lieux, et il attendit que cela soit effectif avant de faire quelques pas plus avant. Chioné humait l’air en quête d’une piste quelconque. L’humidité des lieux lui faisait beaucoup de bien, et Kael devait bien avouer que cet effet était agréable pour lui aussi.


" You have the power to shape your own destiny. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t308-leau-noublie-pas-son-chemin-kael http://kandrakar.forumactif.be/t313-kael-l-eau-seule-est-eternelle
rebelles
avatar
rrroooaaarrr.

▹ Mes comptes : kali helesand.
▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 450
▹ Pseudo : la p'tite mouette.
▹ Disponibilité : disponible.
▹ Avatar : matt smith.
▹ Crédits : la p'tite mouette.

splash.

▹ Âge : vingt-cinq fragiles gouttes d'eau. depuis tout jeune j'ai vu les rivalités se dérouler d'un oeil innocent et incompris. je n'ai pas vraiment agis durant toutes ces années, que ce soit pour me défendre ou pour prendre part à un combat... et le présent n'est pas plus sûr, j'espère donc m'épanouir encore longtemps.
▹ Nation : de l'eau. et je m'en contente. je ne me voyais de toute manière être natif d'un autre élément. l'eau représente bien des choses. aussi bien la pureté pour son apparence cristalline que le chaos lorsqu'elle se décide à se révolter rien qu'un peu.
▹ Daemon : sedna. un crocodile du nil qui semble dangereux en apparence mais qui est en réalité, aussi douce qu'une peluche au fond d'elle. elle est une très grande amie.
▹ Profession : maître-soigneur à l'aquarium grandeur nature. c'est un métier qui me permet de m'occuper des autres et en particulier des créatures marines que je chéris. de la même manière, c'est aussi par moment, l'occasion d'user mon don à des bonnes fins.
▹ Statut civil : célibataire. si je suis déjà tombé amoureux, j'ai toujours été réticent à m'engager. j'ai peur de tomber sur la mauvaise personne... ou tout simplement de la perdre à cause des batailles qui se déroulent.
▹ Don : guérison. après maintes journées à m'entraîner, je suis parvenu à manier ce contrôle d'une efficacité surprenante. moi qui ait toujours rêvé d'être utile en faisant le bien, je m'en réjouis et utilise la guérision pour n'importe qu'elle raison, dès que quelqu'un requiert de mon aide.
▹ Signe distinctif : des blessures. durant toutes ces années de tension entre les nations, personne n'en est ressorti véritablement intacte, aussi bien psychologiquement que physiquement. pour ma part, c'est la ligue qui s'est amusée à me torturer en m'arrachant trois de mes petits doigts de pied et laissant de longues cicatrices dans le dos qui resteront indélébile.
▹ Allégeance : secrètement pro-rebelle. par le fruit du hasard, j'ai fini par les rejoindre bien que je voulais rester assez neutre et fermer les yeux. mais c'est plus fort que moi. je veux aider ces maîtres de l'air qui sont injustement inconsidéré comme cela à pu l'être pour moi autrefois... si je suis à la normal pacifique et doux, je préfère être utile en soignant les révolutionnaires blessés lors d'une mission avec l'aide de mon don.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Run, run small prey ( Lévi )
Mar 5 Jan - 16:01

RUN, RUN SMALL PREY.
kael & léviathan
⊳ music theme

Là, dans les décombres, le temps semblait s'être ralenti. Il n'y avait pour le moment aucun bruit et tout laissait à croire que nous les avions semé. Heureusement que nous avions préféré être patient et rester caché juste le temps que les antagonistes ne passent en songeant certainement nous avoir perdu depuis trop longtemps. Hélas, le vacarme qu'ils provoquent nous laissent à croire qu'ils se sont arrêtés au même endroit que nous. Qu'ils s'étaient doutés de nous retrouver tout les deux en ces lieux lugubres. Sous la panique la plus totale, je ne pus m'empêcher de laisser quelques larmes se perler tandis que nerveusement, je lançais des messages télépathiques au bord de la folie envers Sedna, mon daemon, qui ne se contenta tout simplement de rester immobile... Un art que maîtrisait bon nombre de crocodiles. On va mourir. On va tous mourir. Criais-je intérieurement tandis qu'un bruit de lame se frottant contre le sol se fit entendre, non loin de nous. Affolé, j'avais la sensation d'être retombé dans ces terribles moments lors des attentats où je fus la proie à un groupe de membres issus de la ligue. Torturé comme une vulgaire poupée entre les mains des enfants, j'en étais aujourd'hui ressortis avec l'esprit fissuré, incertain de pouvoir encore vivre cette vie pour les années à venir. Pourtant, j'étais également surpris comment on pouvait encore en vouloir énormément à ces pauvres gens qui désiraient simplement gagner leur liberté. Ces maîtres de l'air qui n'avaient rien demandé, seulement l'égalité entre les peuples. Aujourd'hui, on en était arrivé à un point où les nations se déchiraient pour pouvoir assurer sa suprématie sur les autres, pensant qu'après la chute des maîtres de l'air, il serait facile d'exterminer le reste. Jouer les rebelles ne voulait donc pas dire que l'on était en soit un héros, bien au contraire. Bon nombres de personnes croyaient sincèrement que nous étions les méchants dans l'histoire prêt à saccager Kandrakar et à imposer notre lois. Beaucoup avaient même péri en sacrifiant leur vie ou en se faisant prendre. Et actuellement, on pouvait bien dire que je me trouvais probablement dans la même situation que ces insurgés qui avaient pris le risque de rester à Aleria où ils n'étaient vraiment plus la bienvenue. ≪ - Courageux avec des explosifs et à distance. Mais il n’y a plus personne dès qu’il s’agit d’un combat à la loyal. ≫  Fit alors le traqueur dont on décelait aisément un ton mauvais. Je plissais fermement les yeux et je serrais la mâchoire. Si seulement il savait à qui il pouvait bien avoir affaire... Il s'en mordraot les doigts ! Parmi tout les insurgés qui pouvaient encore respirer à ce jour, je n'étais pas le plus impliqué de tous ni le plus méchant. Mon coeur avait décidé qu'il serait bercé par la rébellion uniquement pour protéger les maîtres de l'air de leur extinction. Si les nations ennemis n'avaient pas pris la décision de bouleverser ainsi l'équilibre, peut-être n''aurais-je jamais choisi cette voix... Car malheureusement, les Livanov n'ont cessé de crier vengeance et qui sait ce qu'ils pourraient faire s'ils prenaient subitement le pouvoir. Sans doute seront-ils tout aussi méprisables que les régents actuels. Néanmoins, j'étais bien placé pour savoir qu'ils n'étaient pour l'instant pas les meurtriers comme voulait laisser le croire les régents. Non. Aussi, je profitais de l'éloignement de mon ennemi présumé pour crier haut et fort ce que je pensais tout bas. ≪ - C'est le gouvernement qui est derrière les attentats ! Pas les rebelles ! C'est eux qui étaient visés ce jour-là. Ce sont eux, les lâches ! ≫ Sedna siffla comme pour me faire comprendre que je devais dorénavant me taire si l'on ne voulait pas se faire arrêter. Aussi je repris rapidement mon calme pour redevenir de marbre en-dessous des roches. Malgré que mon existence était dorénavant plus encore en péril, je ne voulais engager un combat contre l'individu. Si l'homme méconnu semblait furieusement en colère, il semblait souffrir autant que moi des maux que provoquait cette guerre éternelle. L'un comme l'autre, nous étions probablement lassé de voir des morts et des blessés défiler dans les hôpitaux et chacun avait trouvé sa voie pour que tout cela s'arrête... Malheureusement, peut-être nous avions choisis aucunement la meilleure des solutions.



THE LITTLE CHAOS
Our journey would take us to the depths of hell His eyes shine like the rays of morning His mouth is as a burning flame Leviathan Cresting the waves Leading us all to the grave Leviathan Slaying all foes Who dare to oppose Tearing bodies limb from limb Eviscerating on a whim The skies turned to black The oceans fell dead, no winds dared to blow Then out the darkness with a thunderous roar Leviathan rose up from the depths below


Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t159-je-n-m-enfuis-pas-je-vole-uc#622 http://kandrakar.forumactif.be/t203-l-e-v-i-a-t-h-a-n-legend-speaks-of-a-beast#1765
gouvernement
avatar


▹ Mes comptes : Nathaniel Hemingway
▹ Sur Aléria depuis : 29/12/2015
▹ Messages : 102
▹ Pseudo : Greyguizmo
▹ Disponibilité : ( 1/2 ) Libre
▹ Avatar : Luke Mitchell
▹ Crédits : @Tumblr



▹ Âge : 28 ans
▹ Nation : Nation de l'eau. Belle et pure suivant sa propre route indépendamment de ce qui l'entoure.
▹ Daemon : Chioné, une ourse polaire. Impulsive et belliqueuse, elle use et abuse de son impressionnante carrure.
▹ Profession : Membre de la brigade des maîtres, chargé de maintenir l'ordre dans la capitale.
▹ Statut civil : Célibataire
▹ Don : Aucun, à part qu'il sait se servir de différentes armes blanches et des armes à feu.
▹ Signe distinctif : Deux cicatrices en forme de rond, l'une dans le dos et l'autre sur son torse, reçues lorsqu'une pointe de fer l'a transpercé à côté de son cœur
▹ Allégeance : A sa famille, à ses proches, à sa nation, au gouvernement et aux Pernington. Cet ordre est important à ses yeux.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Run, run small prey ( Lévi )
Mer 6 Jan - 9:06
Ce moment était l’un des préférés de Kael. Celui où il intimidait sa cible avant de l’attraper. Insérer la peur dans la personne qu’il pourchassait était délectable, surtout lorsqu’un combat se profilait à l’horizon. Le maître de l’eau gagnait parfois avant même d’avoir lancé la moindre attaque, mais aujourd’hui il comptait bien aller jusqu’au bout de cet affrontement. Avec Chioné, le membre de la brigade des maîtres pénétra dans un bâtiment… Celui qu’il pensait être le refuge du rebelle. Ses déplacements étaient lourds et bruyant de manière volontaire, et il laissait traîner volontairement la pointe de son épée sur tout objet capable de raisonner suffisamment fort. La colère étreignait son cœur. Il avait besoin de se défouler depuis les attentats, et la première cible venue ferait parfaitement l’affaire de son point de vue. Quelques pas le menèrent à l’intérieur du bâtiment. Dans un élan de frustration, Kael prit la parole et s’adressa à l’homme caché en ces lieux, ou plutôt qu’il pensait être caché dans ce bâtiment. Une phrase volontairement provocatrice. La plupart des rebelles n’étaient pas de véritables guerriers comme lui, et certains étaient de pauvres hères pleins de rêves de liberté et de justice. De cette utopie appelée égalité. Le maître de l’eau ne croyait pas en ce genre de choses, même si il devait bien avouer que le gouvernement ne lui paraissait pas idéal pour le moment. De toute manière, il imaginait difficilement une meilleure organisation que celle mise en place actuellement ; il doutait tout autant de la légitimité et de l’intégrité des Livanov à la place des familles régentes actuelles.

L’homme pourchassé prit la parole contre toute attente. A le voir fuir, Kael l’avait pris pour l’un de ses couards qui auraient préféré se terrer profondément en attendant que la tempête passe. Ses paroles ébranlèrent les convictions du maître de l’eau pendant quelques secondes, et ce fut une profonde expiration qui le ramena à la réalité. C’est vrai que cet attentat lui avait aussi paru extrêmement bizarre, mais il ne pouvait en être certains. Tout accusé les rebelles, même le manque de victime de leur camp. Finalement, après quelques secondes d’hésitation, Kael reprit sa fouille des lieux tandis que l’ourse donnait de grands coups de patte dans tout ce qui passait à sa portée. Elle écartait ainsi toute protection ou planque possible. Un vacarme assourdissant retentit dans le bâtiment. La voix de l’homme avait porté, et il était impossible d’évaluer l’origine de celle-ci. Comme pour tenter de mettre à jour sa cible, il prit la parole à nouveau.


_ « Evidemment et les rebelles étant les cibles, il est normal d’avoir retrouvé si peu de corps des vôtres…mais tellement de victimes innocentes et du gouvernement. As-tu la moindre preuve de ce que tu avances. Bien sûr que nous. Tu ne peux prouver ce qui est faux. »

Kael avait parlé avec un peu plus de calme et de retenue que la première fois. Un sourire carnassier s’afficha sur son visage, tandis que son cœur s’emballait à nouveau. Sa main toucha à nouveau sa cicatrice, et pendant quelques secondes, il se sentit faiblir. Il était encore fragile, et devait éviter de trop s’exciter pour éviter de souffrir. Les soigneurs avaient fait de leur mieux, mais ils n’avaient pu faire de miracles. Le maître de l’eau avait encore besoin d’un peu de temps de convalescence pour le moment. Il s’installa quelques instants sur une pierre, et observa Chioné qui continuait sa fouille minutieuse. Le membre de la brigade des maîtres rengaina son épée et se mit à réfléchir à un moyen de faire sortir sa cible. Ce bâtiment était vaste. Ils pourraient passer des heures à le fouiller sans trouver la moindre trace. Et pourtant il n’envisageait aucunement de fuir ou d’abandonner. Chioné l’observa quelques secondes. Kael prit la parole à son attention, parlant extrêmement bas.

_ « Ne bouge plus. Essayons de le faire sortir en lui faisant croire que nous sommes partis. »
_ « Si tu penses que ça peut marcher. Ça ne coûte rien d’essayer. »

Kael croisa les bras derrière son crâne, et s’adossa à une poutre derrière le rocher. Ainsi assis, il reprenait son calme et attendait patiemment. Personne ne l’attendait pour le moment, et si nécessaire sa sœur serait où le trouver le cas échéant. Ils avaient toujours eu cette faculté étrange. Chioné s’assit simplement sur le sol, laissant son regard fouillé la pièce à la recherche du moindre signe de mouvement. Un silence pesant s’installa après tant de vacarmes.


" You have the power to shape your own destiny. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t308-leau-noublie-pas-son-chemin-kael http://kandrakar.forumactif.be/t313-kael-l-eau-seule-est-eternelle
rebelles
avatar
rrroooaaarrr.

▹ Mes comptes : kali helesand.
▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 450
▹ Pseudo : la p'tite mouette.
▹ Disponibilité : disponible.
▹ Avatar : matt smith.
▹ Crédits : la p'tite mouette.

splash.

▹ Âge : vingt-cinq fragiles gouttes d'eau. depuis tout jeune j'ai vu les rivalités se dérouler d'un oeil innocent et incompris. je n'ai pas vraiment agis durant toutes ces années, que ce soit pour me défendre ou pour prendre part à un combat... et le présent n'est pas plus sûr, j'espère donc m'épanouir encore longtemps.
▹ Nation : de l'eau. et je m'en contente. je ne me voyais de toute manière être natif d'un autre élément. l'eau représente bien des choses. aussi bien la pureté pour son apparence cristalline que le chaos lorsqu'elle se décide à se révolter rien qu'un peu.
▹ Daemon : sedna. un crocodile du nil qui semble dangereux en apparence mais qui est en réalité, aussi douce qu'une peluche au fond d'elle. elle est une très grande amie.
▹ Profession : maître-soigneur à l'aquarium grandeur nature. c'est un métier qui me permet de m'occuper des autres et en particulier des créatures marines que je chéris. de la même manière, c'est aussi par moment, l'occasion d'user mon don à des bonnes fins.
▹ Statut civil : célibataire. si je suis déjà tombé amoureux, j'ai toujours été réticent à m'engager. j'ai peur de tomber sur la mauvaise personne... ou tout simplement de la perdre à cause des batailles qui se déroulent.
▹ Don : guérison. après maintes journées à m'entraîner, je suis parvenu à manier ce contrôle d'une efficacité surprenante. moi qui ait toujours rêvé d'être utile en faisant le bien, je m'en réjouis et utilise la guérision pour n'importe qu'elle raison, dès que quelqu'un requiert de mon aide.
▹ Signe distinctif : des blessures. durant toutes ces années de tension entre les nations, personne n'en est ressorti véritablement intacte, aussi bien psychologiquement que physiquement. pour ma part, c'est la ligue qui s'est amusée à me torturer en m'arrachant trois de mes petits doigts de pied et laissant de longues cicatrices dans le dos qui resteront indélébile.
▹ Allégeance : secrètement pro-rebelle. par le fruit du hasard, j'ai fini par les rejoindre bien que je voulais rester assez neutre et fermer les yeux. mais c'est plus fort que moi. je veux aider ces maîtres de l'air qui sont injustement inconsidéré comme cela à pu l'être pour moi autrefois... si je suis à la normal pacifique et doux, je préfère être utile en soignant les révolutionnaires blessés lors d'une mission avec l'aide de mon don.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Run, run small prey ( Lévi )
Mer 6 Jan - 16:40

RUN, RUN SMALL PREY.
kael & léviathan
⊳ music theme

Les pierres se faisaient de plus en plus pesantes, je ne savais pas combien de temps j'allais résister avant que cela ne commence à ne m'étouffer pour ensuite embuer ma vision d'un rouge sanguin. Malheureusement pour moi, il fallait que j'attende, encore et encore. Peut-être que si je n'avais rien dis, il serait parti depuis belle lurette. Ce que je m'en voulais. Tout cela pour prouver quoi ? Je n'en savais rien. Je voulais tellement que l'on me considère comme on devrait considérer tout être humain. Cela n'avait aucun sens. On ne pouvait se permettre de traquer et de réduire à néant ceux qui prônaient la joie et la paix dans ce monde insolent. Pire encore : on ne pouvait nous accuser d'un crime que nous avions aucunement commis. Le gouvernement n'était-il pas assez cruel pour abuser de son autorité et massacrer cent innocents pour n'abattre qu'un rebelle ? S'il disait vrai et que les rebelles avaient été pour la plupart épargnés, cela ne pouvait être que par chance. J'avais vu de mes propres yeux le bombardement réduire à néant notre QG. On aurait pas pris un tel risque alors que nous nous trouvions en un petit nombre, les maîtres des autres nations ayant déjà fait beaucoup de carnages envers les maîtres de l'air par le passé. Sacrifié des vies a toujours été le cadet des soucis des souverains suprême, arrachant une âme de la même manière que l'on cueillait une fleur pour ne rajouter qu'une énième plante à leur bouquet funeste. Oui... Je pense même qu'ils seraient même prêt à s'entretuer pour obtenir la couronne, le pouvoir... Pour moi, cela ne faisait aucun doute. Malheureusement, l'homme ne semblait être prêt à quitter les lieux après quelques affirmations de ma part. Je peux ainsi entendre dans ma cachette le carnage qu'ils provoquent. L'Ours hargneux balayant les décombres sur son passage d'un violent coup de patte que je voudrais recevoir pour rien au monde. Rien qu'à imaginer la puissance de ses griffes me fait froid dans le dos ! Sans parler le la lame, frottant terriblement sur le sol tel un serpent sifflant en quête de proie à trancher de ses crocs.

Je renifle avant de prendre Sedna contre moi, d'un geste délicat et faisant en sorte à ne faire aucun bruit pour que l'on ne me trouve pas. Malheureusement dans mon avancée, quelques pierres viennent également écraser plus encore mon petit corps et celui du crocodile qui ne se plait pas à être ici mais qui sait qu'il ne peut rien faire encore, au risque de nous condamner. Finalement, la voix de l'homme retenti à nouveau. ≪ - Évidemment et les rebelles étant les cibles, il est normal d’avoir retrouvé si peu de corps des vôtres…mais tellement de victimes innocentes et du gouvernement. As-tu la moindre preuve de ce que tu avances. Bien sûr que non. Tu ne peux prouver ce qui est faux. ≫ Je suis désespéré. Comment pouvais-je me permettre de prouver quoique ce soit alors que je pouvais aussi risquer de m'exposer à une capture voir à la mort. D'une voix fébrile et triste, je lance dans un dernier espoir. ≪ - J'ai été touché plus que tu ne le croirais... On m'a fait du mal... Des choses terribles que tu ne pourrais l'imaginer... ≫ Jouer avec les sentiments était dorénavant ma dernière carte. Certes, cela n'était aucunement dans le but de le manipuler. Je souffrais réellement de ces évènements de la même manière qu'il devait en pâtir. Pourtant, je ne croyais sincèrement pas que la situation pourrait malgré tout tourner en mon avantage. Nous étions à un point où la douleur de l'autre n'importait que peu suivant les personnalités des personnages. J'avais ainsi pu le voir face à des membres de la ligue qui, malgré mon innocence, n'hésitèrent pas à profiter de cela pour me faire du mal, considérant ce trait comme une faiblesse plus que comme une qualité à préserver. Ainsi, je pensais que cela était la raison pour laquelle le maître avait pris la décision de jeter son dévolu sur moi : exterminer les plus faibles avant de s'attaquer au plus fort et qu'aucun sentiment ne viendrait entraver sa chasse.

Pourtant, plus les minutes défilent et plus je me rend compte qu'il y a un silence de mort pesant dans le bâtiment. Fronçant les sourcils, je ne daigne encore à sortir de ma cachette. Cela est bien trop tôt. Ils pourraient être toujours là, seulement assez éloigné pour qu'on ne les perçoivent pas. Néanmoins, je me dis que je devrais tout de même entendre un écho sourd au moins. Au vu de leur acharnement précédent, cela était presque forcé. Cela ne m'empêchera pourtant pas de rester encore et encore, acceptant d'être patient lorsqu'il est question de s'extirper des griffes de son ennemi. Il a dû se passer pas moins d'une heure lorsque nous commençons à suffoquer et à croire que la voie est enfin libre. Nous sortîmes donc, provoquant un véritable éboulement de rocher sans même nous douter qu'au loin, deux silhouettes nous attendaient patiemment également.



THE LITTLE CHAOS
Our journey would take us to the depths of hell His eyes shine like the rays of morning His mouth is as a burning flame Leviathan Cresting the waves Leading us all to the grave Leviathan Slaying all foes Who dare to oppose Tearing bodies limb from limb Eviscerating on a whim The skies turned to black The oceans fell dead, no winds dared to blow Then out the darkness with a thunderous roar Leviathan rose up from the depths below


Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t159-je-n-m-enfuis-pas-je-vole-uc#622 http://kandrakar.forumactif.be/t203-l-e-v-i-a-t-h-a-n-legend-speaks-of-a-beast#1765
gouvernement
avatar


▹ Mes comptes : Nathaniel Hemingway
▹ Sur Aléria depuis : 29/12/2015
▹ Messages : 102
▹ Pseudo : Greyguizmo
▹ Disponibilité : ( 1/2 ) Libre
▹ Avatar : Luke Mitchell
▹ Crédits : @Tumblr



▹ Âge : 28 ans
▹ Nation : Nation de l'eau. Belle et pure suivant sa propre route indépendamment de ce qui l'entoure.
▹ Daemon : Chioné, une ourse polaire. Impulsive et belliqueuse, elle use et abuse de son impressionnante carrure.
▹ Profession : Membre de la brigade des maîtres, chargé de maintenir l'ordre dans la capitale.
▹ Statut civil : Célibataire
▹ Don : Aucun, à part qu'il sait se servir de différentes armes blanches et des armes à feu.
▹ Signe distinctif : Deux cicatrices en forme de rond, l'une dans le dos et l'autre sur son torse, reçues lorsqu'une pointe de fer l'a transpercé à côté de son cœur
▹ Allégeance : A sa famille, à ses proches, à sa nation, au gouvernement et aux Pernington. Cet ordre est important à ses yeux.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Run, run small prey ( Lévi )
Jeu 7 Jan - 10:41
Le bâtiment était trop vaste pour être fouillé efficacement, et Kael ne pouvait prendre le risque de trop s’enfoncer et de laisser la sortie libre d’accès. Avec sa sœur, les recherches auraient pris une tournure bien différente. Peut-être aurait-il dû lui proposer de l’accompagner plutôt que de décider de partir seul. Il était à présent trop tard pour faire marche arrière. Le maître de l’eau ne pouvait plus qu’attendre de faire sortir cet homme de sa cachette. Chioné faisait volontairement énormément de bruit pour tenter de l’apeurer et de le forcer à se révéler au grand jour, un domaine dans lequel elle excellait compte tenu de sa force et de sa taille. Le blond se contentait de laisser sa lame riper sur différentes surfaces, accompagnant le vacarme des lieux. Kael avait tenté de le faire parler et réussi par la même occasion. Malheureusement le bâtiment était trop vaste pour permettre d’identifier l’origine de la voix avec efficacité. Une nouvelle tentative fut faite, et elle obtint une nouvelle réponse pour le même résultat. Les paroles du rebelle l’amusèrent. Il avait choisi de se battre et de soutenir un camp. Pensait-il réellement pouvoir s’en sortir indemne. Et lui pouvait-il imaginer passer si près de la mort et la douleur ressenti par l’éloignement avec son daemon. L’attendrir n’était pas la stratégie la plus efficace dans cette situation, d’autant plus qu’elle ne faisait qu’attiser la rage du jeune homme. Mais l’intéressé ne s’y abandonna pas et tenta de conserver la tête froide. Certes Kael ne possédait pas la patience d’un maître de la terre, mais il pouvait se montrer déterminer dans ces circonstances.

Le maître de l’eau choisit une nouvelle approche avec sa cible. Le silence et l’attente. C’était un changement de stratégie radicale, et il comptait sur ce changement brutal pour produire l’effet escompté. S’installant sur une pierre, le blond s’adossa à une colonne et ferma les yeux pour se détendre. Chioné le rejoignit et s’installa à ses côtés. Au fil du temps, une légère somnolence s’empara du maître de l’eau tandis que le daemon était couché calmement sur le sol. Son impatience était perceptible, et n’entraîna qu’un large sourire de la part du chasseur. Le calme était revenu, et son cœur avait repris un rythme plus stable et serein. Le temps fila rapidement, peut-être une heure, avant qu’un bruit de pierre se fasse entendre. Ce léger bruit fut suivi par un véritablement éboulement. Un large sourire carnassier apparut sur le visage du maître de l’eau, qui se redressa avec lenteur, suivi de près par son daemon. Son regard se porta sur la silhouette sortant de la pénombre. Kael offrit ces quelques secondes de répit à l’homme avant de prendre la parole.


_ « Quand le chat n’est pas là, les souris dansent… Malheureusement pour les souris le chat n’était pas très loin. »
_ « Tu étais obligé de dire ça comme première phrase. »

Kael haussa les épaules pour répondre à l’ourse, et son regard se porta sur l’homme en face de lui par la suite. Certes sa cible ne ressemblait pas un guerrier. Son expression et sa posture laissaient à penser qu’il avait pris dans une tourmente qu’il ne souhaitait pas. Mais les apparences pouvaient être trompeuses dans cette situation. Une heure auparavant, le blond lui aurait simplement sauté à la gorge sans autre forme de procès… Mais pour l’instant, il était encore calme. La douleur de sa poitrine avait disparu. Plus rien ne l’énervait véritablement. Et puis ce n’était pas la vengeance qu’il souhaitait dans le fond. Un rebelle ce n’était pas suffisant. Il lui fallait un combat épique, apte à étancher sa colère et sa haine. Non pas un adversaire de cette trempe. Chioné se tourna vers son alter-égo et soupira avant de lancer.

_ « Bon… Et on fait quoi exactement maintenant si tu n’as pas l’intention de le tuer sur place. »
_ « On l’emmène pour l’interroger tout simplement. » Kael se tourna vers l’homme en face de lui. « Il ne te reste que deux solutions me suivre ou te battre. Et crois-moi sans surestimation de ma part, tu n’as aucune chance… Quoi que tu pourrais m’indiquer l’emplacement de tes camarades qu’ils reçoivent le châtiment qu’il mérite, et tu pourras retourner à ta vie tout simplement. »

Kael observait son interlocuteur, et attendait sa réponse. Quelle qu’elle soit, il était enthousiasmé par aucune. Sa déception de se retrouver devant un tel adversaire était palpable, mais encore une fois, la prudence exigeait de se montrer méfiant et de ne pas se fier uniquement aux apparences. Cependant un combattant ne serait pas resté dissimulé aussi longtemps, et n’aurait pas tenté de fuir en pensant que les lieux étaient vides. De son point de vue seule une personne ne souhaitant pas combattre ou ne sachant pas combattre agirait de cette manière.


" You have the power to shape your own destiny. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t308-leau-noublie-pas-son-chemin-kael http://kandrakar.forumactif.be/t313-kael-l-eau-seule-est-eternelle
rebelles
avatar
rrroooaaarrr.

▹ Mes comptes : kali helesand.
▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 450
▹ Pseudo : la p'tite mouette.
▹ Disponibilité : disponible.
▹ Avatar : matt smith.
▹ Crédits : la p'tite mouette.

splash.

▹ Âge : vingt-cinq fragiles gouttes d'eau. depuis tout jeune j'ai vu les rivalités se dérouler d'un oeil innocent et incompris. je n'ai pas vraiment agis durant toutes ces années, que ce soit pour me défendre ou pour prendre part à un combat... et le présent n'est pas plus sûr, j'espère donc m'épanouir encore longtemps.
▹ Nation : de l'eau. et je m'en contente. je ne me voyais de toute manière être natif d'un autre élément. l'eau représente bien des choses. aussi bien la pureté pour son apparence cristalline que le chaos lorsqu'elle se décide à se révolter rien qu'un peu.
▹ Daemon : sedna. un crocodile du nil qui semble dangereux en apparence mais qui est en réalité, aussi douce qu'une peluche au fond d'elle. elle est une très grande amie.
▹ Profession : maître-soigneur à l'aquarium grandeur nature. c'est un métier qui me permet de m'occuper des autres et en particulier des créatures marines que je chéris. de la même manière, c'est aussi par moment, l'occasion d'user mon don à des bonnes fins.
▹ Statut civil : célibataire. si je suis déjà tombé amoureux, j'ai toujours été réticent à m'engager. j'ai peur de tomber sur la mauvaise personne... ou tout simplement de la perdre à cause des batailles qui se déroulent.
▹ Don : guérison. après maintes journées à m'entraîner, je suis parvenu à manier ce contrôle d'une efficacité surprenante. moi qui ait toujours rêvé d'être utile en faisant le bien, je m'en réjouis et utilise la guérision pour n'importe qu'elle raison, dès que quelqu'un requiert de mon aide.
▹ Signe distinctif : des blessures. durant toutes ces années de tension entre les nations, personne n'en est ressorti véritablement intacte, aussi bien psychologiquement que physiquement. pour ma part, c'est la ligue qui s'est amusée à me torturer en m'arrachant trois de mes petits doigts de pied et laissant de longues cicatrices dans le dos qui resteront indélébile.
▹ Allégeance : secrètement pro-rebelle. par le fruit du hasard, j'ai fini par les rejoindre bien que je voulais rester assez neutre et fermer les yeux. mais c'est plus fort que moi. je veux aider ces maîtres de l'air qui sont injustement inconsidéré comme cela à pu l'être pour moi autrefois... si je suis à la normal pacifique et doux, je préfère être utile en soignant les révolutionnaires blessés lors d'une mission avec l'aide de mon don.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Run, run small prey ( Lévi )
Dim 10 Jan - 11:00

RUN, RUN SMALL PREY.
kael & léviathan
⊳ music theme

≪ - Quand le chat n’est pas là, les souris dansent… Malheureusement pour les souris le chat n’était pas très loin. ≫ Déception. Alors que quelques minutes plus tôt, je pensais sincèrement que nous nous en sortirions. Que cette longue et terrible attente finirait par pour libérer de nos tourmentes, cela n'avait rien changé. Aucunement. Bien au contraire. Nos deux traqueurs se trouvaient là, face à nous et semblaient même se réjouir de cette nouvelle, nous savoir de nouveau exposé au soleil et probablement sans aucune autre chance de fuite. La suite, on la connaissait bien ici à Aleria. Les rebelles étaient torturés afin qu'ils crachent des informations et lorsqu'on les pensait coupable, il y avait un jugement, peut-être même que l'on pouvait maltraiter le prisonnier sur la place publique avant son exécution. Je ne voulais pas croire que tout cela puisse arriver maintenant. Normalement, j'aurais dû être à l'apogée de mon métier et de mes compétences. Être la fierté de mes parents... Avoir probablement une compagne et espérer fonder une famille. Un Happy Ending dans un monde libre. Mais non. Sans doute n'aurais-je jamais l'occasion de connaître ce monde meilleur que tout le monde espère obtenir. Et ironie du sort, tout cela à cause d'un ami d'enfance. Ami que je devrais probablement faire face lors de ma condamnation et qui me dévisagera avec étonnement, voir avec haine. Je tremblais, fébrile, rien qu'à songer mon avenir probablement misérable. Laissant perler d'autres larmes et baissant la tête, n'osant admettre l'échec qui m'avait réduit à néant.

Sedna quant à elle, préféra rester menaçante, ouvrant en grand sa gueule et sifflant de rage à l'attention de nos adversaires. Elle n'attaqua pas pour autant mais elle fit bien comprendre qu'il ne fallait pas chercher la guerre avec nous, bien qu'elle était tout aussi consciente que moi que face à un ours, il ne fallait même pas songer à la victoire. Nos deux ennemis se mirent à discuter entre eux, comme si nous existions pas, n'ayant aucune crainte dans leur voix ou dans leur geste tandis que je me trouvais pétrifié de peur. L'homme promettait une simple interrogation et une libération prochaine, comme pour me donner sans doute l'espoir d'échapper au gouvernement si j'agissais suivant les lois. Malgré la peur qui me tiraillait depuis que j'avais porté mon allégeance envers les rebelles, je me savais incapable de balancer des amis pour sauver ma propre peau. J'avais fais la connaissance de tellement de personnes. Des gens qui m'aimaient très sincèrement. Et puis je ne pouvais également oublier Lyra qui n'avait cessé de me tourner autour. Dorénavant face à la mort, je me rendais compte à quel point cela avait été inutile d'éviter des relations pour se faire du mal. J'aurais dû profiter de mon existence comme il se devait être tout en défendant mes valeurs. J'aurais dû.

Délicatement, je lève les bras en signe d'abandon. ≪ - Je vais vous suivre et tout vous expliquer même si je ne sais pas ce qu'ils sont devenus. ≫ Mentis-je alors. Jouer le parfait rebelle que l'on avait oublié sur place était quelque chose qui me paraissait facile à jouer. Certaines choses sont après tout vraies, seul quelques petits détails sont changés pour la bonne cause. Je priais pour que mes paroles paraissent véritables aux yeux du soldat et que cela m'évite au moins une longue et terrible interrogation où la torture serait sans doute au rendez-vous et revivre ce que la ligue m'avait déjà fait pendant les attentats. Jouer les martyrs, ce n'était certes pas quelque chose qui m'était totalement inconnu et en même temps, cela m'inquiétait beaucoup trop pour chercher un moyen qui m'éviterait toute situations amères. Mais peut-être allais-je trop vite en besogne. L'homme serait-il aussi sadique que je ne l'imaginais où était-il juste perdu et troublé parce qu'il avait vécu ? Je ne voulais pas croire à la deuxième option. Même avec une vengeance lourde dans le cœur, il suffisait de regarder mon état déplorable pour admettre que je n'étais pas un dissident en puissance, mon véritable but étant de retrouver la paix et dorénavant, au moins arrêter les tueries perpétrés par les membres de la ligue. J'imaginais malheureusement que c'était le cas de bon nombre de personnes qui avait pensé trouver un espoir en les Livanov, tout en admettant que peut-être, le véritable but de cette famille n'était, tout simplement, de reprendre le pouvoir qu'ils possédaient jadis. Un pouvoir qui, malgré tout, ils méritaient pleinement d'occuper et qui leur avait été arraché... Du moins, je me disais que contrairement aux membres du gouvernement actuel, ils ne massacraient pas forcément les traîtres à leur camp.



THE LITTLE CHAOS
Our journey would take us to the depths of hell His eyes shine like the rays of morning His mouth is as a burning flame Leviathan Cresting the waves Leading us all to the grave Leviathan Slaying all foes Who dare to oppose Tearing bodies limb from limb Eviscerating on a whim The skies turned to black The oceans fell dead, no winds dared to blow Then out the darkness with a thunderous roar Leviathan rose up from the depths below


Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t159-je-n-m-enfuis-pas-je-vole-uc#622 http://kandrakar.forumactif.be/t203-l-e-v-i-a-t-h-a-n-legend-speaks-of-a-beast#1765
gouvernement
avatar


▹ Mes comptes : Nathaniel Hemingway
▹ Sur Aléria depuis : 29/12/2015
▹ Messages : 102
▹ Pseudo : Greyguizmo
▹ Disponibilité : ( 1/2 ) Libre
▹ Avatar : Luke Mitchell
▹ Crédits : @Tumblr



▹ Âge : 28 ans
▹ Nation : Nation de l'eau. Belle et pure suivant sa propre route indépendamment de ce qui l'entoure.
▹ Daemon : Chioné, une ourse polaire. Impulsive et belliqueuse, elle use et abuse de son impressionnante carrure.
▹ Profession : Membre de la brigade des maîtres, chargé de maintenir l'ordre dans la capitale.
▹ Statut civil : Célibataire
▹ Don : Aucun, à part qu'il sait se servir de différentes armes blanches et des armes à feu.
▹ Signe distinctif : Deux cicatrices en forme de rond, l'une dans le dos et l'autre sur son torse, reçues lorsqu'une pointe de fer l'a transpercé à côté de son cœur
▹ Allégeance : A sa famille, à ses proches, à sa nation, au gouvernement et aux Pernington. Cet ordre est important à ses yeux.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Run, run small prey ( Lévi )
Lun 11 Jan - 12:58
Kael eut pleinement le temps de réfléchir tandis qu’il s’était installé le plus confortablement possible dans le bâtiment en ruine. Ses pensées se tournaient vers différents détails, autant sur la rébellion que sa propre vie. Le gouvernement fut aussi un sujet de réflexion important pendant cette introspection. Le maître de l’eau connaissait les inclinaisons de ses proches face aux familles régentes, et l’attitude de ces dernières n’était guère exempte de soupçons et de reproches. Cependant ces préoccupations n’étaient guère importantes à ses yeux. Il avait fait le choix de combattre depuis des années, et les bons sentiments avaient laissé place à un défi quotidien et constant face à d’autres adversaires plus ou moins redoutables. Un choix de vie qu’il assumait totalement, même si cela ne l’empêchait pas d’imaginer sa vie si il avait suivi la voie préconisée par son père. Malgré ces pensées, cette attente lui parut longue et sa sœur lui manquait terriblement. Elle aurait probablement eu une idée de son crue pour faire sortir leur proie plus rapidement. Sa jumelle était plus douée pour ce type d’exercice que lui, et ils se complétaient à la perfection dans ce domaine. Chioné avait envie de démolir le reste du bâtiment plutôt que de s’installer de cette manière, mais elle se plia à la volonté de son alter-égo. La patience était l’arme du maître mais non celle du daemon. Et pourtant l’un comme l’autre finirent par s’apaiser à force d’attendre, plongeant à la limite de la somnolence en toute sérénité et insouciance.

Finalement leur proie se dévoila dans un grand fracas. Kael et Chioné se redressèrent et firent face au rebelle et son daemon. Si le premier semblait apeuré, à la limite de l’évanouissement et de la panique. Le daemon semblait prêt à en découdre malgré leur faible chance. Ce spectacle ainsi que le calme retrouvé durant l’heure passée eurent raison de la colère du maître de l’eau. Il n’en oublia pas sa mission, mais plus aucune envie de vengeance ou de combat n’étreignait son cœur. Cela ne l’empêchera pas d’arriver à cette décision si la situation l’exigeait, mais il n’y prendrait pas assez plaisir pour adopter cette attitude immédiatement. Une discussion prit place entre l’ourse et l’homme, indépendamment de la présence du rebelle et de son daemon. Un sourire carnassier apparut sur le visage du maître de l’eau quand il vit les bras du rebelle se lever, bien qu’il se doutait qu’il ne serait pas aussi coopératif qu’il le prétendait pour le moment. Cela lui évitait simplement un combat inutile, et il laisserait sa sœur l’interroger.


_ « Nous verrons ça. A mon avis tu en sais beaucoup plus que tu ne le prétends… mais ce sera à une autre personne de le découvrir. »

Kael fit un signe en direction du rebelle, afin qu’il s’approche. Chioné s’éloigna légèrement de lui, prenant position de manière à bloquer toute action de la part du daemon. Son regard belliqueux tranchait avec la douceur de celui de Kael. Et pourtant le second n’était qu’une façade cachant le bouillonnement intérieur qu’il ressentait. Une piste pour trouver les rebelles. Finalement Kael reprit la parole.

_ « Est-ce que tu as des armes ? Tu transportes quoi ? Vide tout devant moi »
_ « Et pas d’entourloupe sinon… »

L’immense patte de l’ourse s’était levée au-dessus du daemon du rebelle, prête à tomber comme une guillotine. Chioné prenait un risque, mais elle savait que Kael la couvrirait en cas de problème. Son geste était dissuasif. Le daemon ne mourrait pas sur l’instant, mais la blessure serait assez douloureuse pour les clouer sur place. Elle se méfiait malgré tout du daemon… Un coup de dent aurait été dangereux, et Kael avait tellement souffert.



" You have the power to shape your own destiny. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t308-leau-noublie-pas-son-chemin-kael http://kandrakar.forumactif.be/t313-kael-l-eau-seule-est-eternelle
rebelles
avatar
rrroooaaarrr.

▹ Mes comptes : kali helesand.
▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 450
▹ Pseudo : la p'tite mouette.
▹ Disponibilité : disponible.
▹ Avatar : matt smith.
▹ Crédits : la p'tite mouette.

splash.

▹ Âge : vingt-cinq fragiles gouttes d'eau. depuis tout jeune j'ai vu les rivalités se dérouler d'un oeil innocent et incompris. je n'ai pas vraiment agis durant toutes ces années, que ce soit pour me défendre ou pour prendre part à un combat... et le présent n'est pas plus sûr, j'espère donc m'épanouir encore longtemps.
▹ Nation : de l'eau. et je m'en contente. je ne me voyais de toute manière être natif d'un autre élément. l'eau représente bien des choses. aussi bien la pureté pour son apparence cristalline que le chaos lorsqu'elle se décide à se révolter rien qu'un peu.
▹ Daemon : sedna. un crocodile du nil qui semble dangereux en apparence mais qui est en réalité, aussi douce qu'une peluche au fond d'elle. elle est une très grande amie.
▹ Profession : maître-soigneur à l'aquarium grandeur nature. c'est un métier qui me permet de m'occuper des autres et en particulier des créatures marines que je chéris. de la même manière, c'est aussi par moment, l'occasion d'user mon don à des bonnes fins.
▹ Statut civil : célibataire. si je suis déjà tombé amoureux, j'ai toujours été réticent à m'engager. j'ai peur de tomber sur la mauvaise personne... ou tout simplement de la perdre à cause des batailles qui se déroulent.
▹ Don : guérison. après maintes journées à m'entraîner, je suis parvenu à manier ce contrôle d'une efficacité surprenante. moi qui ait toujours rêvé d'être utile en faisant le bien, je m'en réjouis et utilise la guérision pour n'importe qu'elle raison, dès que quelqu'un requiert de mon aide.
▹ Signe distinctif : des blessures. durant toutes ces années de tension entre les nations, personne n'en est ressorti véritablement intacte, aussi bien psychologiquement que physiquement. pour ma part, c'est la ligue qui s'est amusée à me torturer en m'arrachant trois de mes petits doigts de pied et laissant de longues cicatrices dans le dos qui resteront indélébile.
▹ Allégeance : secrètement pro-rebelle. par le fruit du hasard, j'ai fini par les rejoindre bien que je voulais rester assez neutre et fermer les yeux. mais c'est plus fort que moi. je veux aider ces maîtres de l'air qui sont injustement inconsidéré comme cela à pu l'être pour moi autrefois... si je suis à la normal pacifique et doux, je préfère être utile en soignant les révolutionnaires blessés lors d'une mission avec l'aide de mon don.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Run, run small prey ( Lévi )
Jeu 4 Aoû - 15:33

RUN, RUN SMALL PREY.
kael & léviathan
⊳ music theme

Je ne désire pas blesser ni être blessé. À quoi servirait le combat ? D'ailleurs, à quoi sert cette guerre puisque aucun parti ne semble y trouver son compte ? Elle n'apporte que des maux, des blessés, et des deuils d'individu qui seront un jour oubliés. Des rebelles qui voulaient jouer les héros malgré leur jeune âge et des miliciens qui pensaient également bien faire en défendant son pays et ses dirigeants. Les maîtres des feus se croyaient intelligents, pensaient qu'ils pourraient régner sur les autres nations. Au lieu de cela, elle a seulement réussi à apporter la peine et la douleur... Et ce, pas seulement chez ces ennemis. Le monde souffre à cause de quatre familles. Quelques créatures désignées pour imposer la discorde. Le monde est certainement fou pour en arriver jusque là. Pour ne pas saisir ce qui est juste ou injuste. Mal ou Bien. Moi-même, je me semble perdu après ces attentats. Je perds en sagesse, je perds en raison. J'ai envie de me venger par moment. D'oublier d'user de la guérison pour faire du mal, prétextant que cela me sert seulement à me défendre. Mais je cherche alors à fouiller dans mes souvenirs et retrouver ces instants où je n'étais rien de plus qu'un guérisseur de renom, soignant aussi bien des partisans de l'ennemi que mes amis. Parce que l'idée même de voir souffrir quelqu'un me dérange. Se détourner lorsque quelqu'un tend son bras, quémandant de l'aide. Ne pas venir le soutenir, c'est comme le condamner. De la même manière que le maître de l'eau en face de moi agissait. Tout les eux nous faisions parti de la même nation, nous buvons de la même eau et on habitait sous le même ciel... Pourtant, la situation politique suffisait pour nous séparer, mettre une barrière entre nous, nous poussant à nous faire du mal d'une quelconque manière que ce soit. Mais le pire dans tout cela, c'est que l'individu semblait même avoir du plaisir à cela, souriant machiavéliquement, savourant déjà ma prochaine interrogation si ce n'est mon emprisonnement ou ma mort. Un sacrifice inutile pour une cause vaine. ≪ - Nous verrons ça. A mon avis tu en sais beaucoup plus que tu ne le prétends… mais ce sera à une autre personne de le découvrir. ≫ Je l'écoute, fronçant les sourcils comme faisant mine de ne pas comprendre, jouant des airs innocents pour éviter plus amples tortures avant la mise à mort. J'ai l'espoir d'être ensuite libéré mais rare ont été les individus même simplement suspectés à bénéficier d'un affranchissement ensuite. Je ne pouvais qu'espérer à recevoir l'aide du seigneur des seigneurs, et encore. Murtagh avait beau être l'un de mes plus proches amis, il était un homme qu'il fallait savoir manier avec des pincettes. De la même manière que l'on ne construit pas la même relation avec un chat ou un serpent, Murtagh n'était pas de ceux qui allait aisément vers les autres... Et cela se comprenait parfaitement. Quand on occupe une place que tout le monde désire obtenir, il était avant tout normal de faire attention à ses relations. D'ailleurs, même ses plus proches relations n'étaient pas les meilleurs. Seuls quelques individus tel que moi-même avaient la bénédiction de pouvoir l'écouter à parler avec sincérité. Tandis que les autres avaient alors vu en lui un dragon, le monstre à abattre, j'avais pu déceler un garçon véritablement effrayé. Un enfant certes intelligent, mais possédant des pouvoirs avec de trop grandes responsabilités. Il y avait de quoi à devenir fou... Serait-il donc aussi compatissant que moi ? Je n'en savais rien. Je suppose que non. Il ne m'écouterait certainement plus, me voyant comme un traitre. J'espérais alors tout bonnement ne pas avoir affaire à lui.

Il fit alors un signe, me demandant de m'approcher. Échine courbée et toujours les mains levés, j'avance à petit pas, surveillant le moindre de ses gestes ainsi que ceux de son daemon. Si le maître de l'eau reste assez intimidant, l'ours l'est plus encore. Il pourrait juste là donner un coup de croc et me mettre à genoux. Broyer mon maigre corps jusqu'à ce qu'il ne reste rien de plus qu'un macchabée agonisant. D'ailleurs, je suis de plus en plus inquiet lorsque je le vois contourner pour s'approcher de Sedna. Les humains avec les humains et les daemons avec les daemons. Chacun sous la tutelle de l'autre. Finalement les deux individus prennent la parole. ≪ - Est-ce que tu as des armes ? Tu transportes quoi ? Vide tout devant moi. ≫ ≪ - Et pas d’entourloupe sinon... ≫ Sedna ouvre grand la gueule en voyant la patte de l'ours se lever au-dessus de sa tête. Elle siffle. Si je suis prêt à me montrer pacifique, elle n'aime pas le fait que l'on puisse continuer à jouer des menaces alors que l'on vient tout juste de se rendre. Elle montre alors son envie d'attaquer, de prouver qu'elle serait également prête à en découdre s'ils osent encore nous secouer et nous effrayer. Je la laisse faire, sachant que dans notre situation, elle n'oserait malgré tout porter un coup à l'ours... Seulement, si nous sommes menacés de mort. Aussi, je reste immobile, toujours les bras en l'air même s'ils commencent à me tirailler. Moi-même étant blessé durant l'attaque, il m'a fallut plusieurs temps avant de pouvoir les utiliser à nouveau. Aujourd'hui, ils allaient pour le mieux tant que je ne faisais point trop d'efforts avec ou tant que je ne faisais pas de gestes brusques. Mais je dois dire que je commençais sérieusement à fatiguer. ≪ - Je n'ai pas d'arme. Je n'utilise que la maîtrise de l'eau en règle général... Et puis je ne suis pas en mission. Je suis simplement venu ici pour éviter la foule. Avoir un peu de temps rien que pour moi et Sedna... Vous pouvez venir voir par vous même. ≫ À mon tour de lui proposer à venir à moi, mais cette fois-ci pour me palper. Simplement pour s'assurer que je dis la stricte et pure vérité.

hs:
 



THE LITTLE CHAOS
Our journey would take us to the depths of hell His eyes shine like the rays of morning His mouth is as a burning flame Leviathan Cresting the waves Leading us all to the grave Leviathan Slaying all foes Who dare to oppose Tearing bodies limb from limb Eviscerating on a whim The skies turned to black The oceans fell dead, no winds dared to blow Then out the darkness with a thunderous roar Leviathan rose up from the depths below


Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t159-je-n-m-enfuis-pas-je-vole-uc#622 http://kandrakar.forumactif.be/t203-l-e-v-i-a-t-h-a-n-legend-speaks-of-a-beast#1765
Contenu sponsorisé


Re: Run, run small prey ( Lévi )
Revenir en haut Aller en bas

Run, run small prey ( Lévi )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE FOUR NATIONS. ::  :: LA VILLE D'ALERIA :: SORGLEGT :: les ruines-