avoir plus de liens ?
Pour ce faire, n'hésitez pas à aller voir les sujets ouverts par les membres ici-même. Des membres comme Lyra Livanov, Teresa Ravenscar et Aelin Rosenbach ont besoin de vous !

avoir plus de rp/d'action ?
Encore une fois, c'est très simple ! N'hésitez pas à parcourir la recherche de rp, ou encore, vous pouvez obtenir une mission ! Si ça ne vous suffit pas, vous pouvez aussi faire intervenir un pnj dans vos rps !

Découvrir les topics communs en cliquant ici !

Le staff vous souhaite de joyeuses fêtes !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fermeture définitive
Le forum ferme définitivement ses portes ! Pour plus d'informations cliquez ici

③ ☇ MOI JE SAIS QUE LA PIERRE L'OISEAU ET LES FLEURS ONT UNE VIE UN ESPRIT ET UN CŒUR. // pv garence darsonval
rebelles
avatar
rrroooaaarrr.

▹ Mes comptes : kali helesand.
▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 450
▹ Pseudo : la p'tite mouette.
▹ Disponibilité : disponible.
▹ Avatar : matt smith.
▹ Crédits : la p'tite mouette.

splash.

▹ Âge : vingt-cinq fragiles gouttes d'eau. depuis tout jeune j'ai vu les rivalités se dérouler d'un oeil innocent et incompris. je n'ai pas vraiment agis durant toutes ces années, que ce soit pour me défendre ou pour prendre part à un combat... et le présent n'est pas plus sûr, j'espère donc m'épanouir encore longtemps.
▹ Nation : de l'eau. et je m'en contente. je ne me voyais de toute manière être natif d'un autre élément. l'eau représente bien des choses. aussi bien la pureté pour son apparence cristalline que le chaos lorsqu'elle se décide à se révolter rien qu'un peu.
▹ Daemon : sedna. un crocodile du nil qui semble dangereux en apparence mais qui est en réalité, aussi douce qu'une peluche au fond d'elle. elle est une très grande amie.
▹ Profession : maître-soigneur à l'aquarium grandeur nature. c'est un métier qui me permet de m'occuper des autres et en particulier des créatures marines que je chéris. de la même manière, c'est aussi par moment, l'occasion d'user mon don à des bonnes fins.
▹ Statut civil : célibataire. si je suis déjà tombé amoureux, j'ai toujours été réticent à m'engager. j'ai peur de tomber sur la mauvaise personne... ou tout simplement de la perdre à cause des batailles qui se déroulent.
▹ Don : guérison. après maintes journées à m'entraîner, je suis parvenu à manier ce contrôle d'une efficacité surprenante. moi qui ait toujours rêvé d'être utile en faisant le bien, je m'en réjouis et utilise la guérision pour n'importe qu'elle raison, dès que quelqu'un requiert de mon aide.
▹ Signe distinctif : des blessures. durant toutes ces années de tension entre les nations, personne n'en est ressorti véritablement intacte, aussi bien psychologiquement que physiquement. pour ma part, c'est la ligue qui s'est amusée à me torturer en m'arrachant trois de mes petits doigts de pied et laissant de longues cicatrices dans le dos qui resteront indélébile.
▹ Allégeance : secrètement pro-rebelle. par le fruit du hasard, j'ai fini par les rejoindre bien que je voulais rester assez neutre et fermer les yeux. mais c'est plus fort que moi. je veux aider ces maîtres de l'air qui sont injustement inconsidéré comme cela à pu l'être pour moi autrefois... si je suis à la normal pacifique et doux, je préfère être utile en soignant les révolutionnaires blessés lors d'une mission avec l'aide de mon don.

Voir le profil de l'utilisateur

③ ☇ MOI JE SAIS QUE LA PIERRE L'OISEAU ET LES FLEURS ONT UNE VIE UN ESPRIT ET UN CŒUR. // pv garence darsonval
Lun 28 Déc - 20:07

MOI JE SAIS QUE LA PIERRE L'OISEAU ET LES
FLEURS ONT UNE VIE UN ESPRIT ET UN CŒUR.

garence & léviathan
⊳ music theme

Avec tout ces évènements, on ne pouvait que désirer une seule chose : fuir. Fuir le plus loin possible de la capitale où régnait encore la terreur de se voir emprisonner pour une quelconque raison. Parfois même pour des causes injustifiées mais considérées comme juste par le gouvernement. Aussi j'avais finalement pris la décision de quitter Aleria, cette fois-ci en prévenant la populace et en promettant bien évidemment de revenir le plus tôt possible. Aussi, plutôt que de prendre la direction d'Elioras, j'avais pris un chemin totalement à l'opposé : celui menant vers Antrakar même si mon désir premier fut de retrouver les terres de la nation de l'eau. Ce qui avait changé dans ma décision ? Ces terres magnifiques que possèdent les maîtres du sol. Pas étonnant que les maîtres du feu ont tant désiré obtenir une partie et qu'ils se sont même battus pour cela. Fort heureusement, il n'est plus un lieu de désolation, tant convoité par les maîtres des flammes, ces derniers étant bien trop préoccupés à traquer les rebelles et les maîtres de l'air restants. Bien qu'un peu perdu par tout ces arbres qui se ressemblent, cela ne m'avait pas empêché d'observer le paysage et de profiter d'une faune magnifique, essayant de deviner à quelle espèce une créature pouvait-elle appartenir. Du plus petit des insectes, au plus gros des oiseaux, la forêt nous offrait un tableau des plus colorés, me donnant la sensation d'être en plein milieu d'un paradis terrien. Néanmoins, alors que je m'approche d'un lac, un tout autre spectacle s'offre à moi et à mon daemon : Une biche blessée se débattait dans la boue, une flèche plantée dans son flanc. Le Crocodile aurait pu se jeter dessus pour terminer la frêle proie et pourtant, elle ne fit rien. Elle su tout de suite, au vu de mes prunelles inquiètes que je ne comptais pas rester là sans rien faire.

Sans prévenir, je me rapproche de l'innocent animal avant d'essayer de la calmer du mieux que je peux en posant ses mains au niveau de son cou. Lorsque je lui retire vivement le projectile, je la maintiens également sur le sol avant qu'elle ne se blesse davantage et je profite de la proximité de la source d'eau pour utiliser mon don de guérison sur la bête. Presque tout de suite, je ressens sa douleur, à tel point que je me tiens la hanche de ma main libre, mais je ne m'arrête pas dans ma tâche. J'avais déjà connu pire situation face à un blessé. D'ailleurs je m'étais déjà reçu une flèche en pleine épaule lors des premières attaques rebelles lors des tournois organisé pour le couronnement de Murtagh que j'avais eus l'occasion de participer. J'en avais tiré un douloureux souvenir néanmoins pas plus qu'au moment des attentats. Aussi, il me suffisait donc de me concentrer pour ensuite réparer les dégâts en moins de deux avant d'aider la jeune biche à se relever. Elle ne bougea pas tout de suite, sonnée par ce qu'il venait de se passer et tomba même à la renverse lorsqu'une personne arriva au trot, munit d'une monture et d'un arc. Instinctivement, j'avais créé une barrière de glace en forme de piques afin de protéger la proie de son chasseur, ne désirant pas soigner la bestiole une seconde fois pour rien. ≪ - Non ! Ne lui faites pas de mal ! ≫ Criais-je en tendant les bras vers le haut pour ensuite les agiter, histoire de stopper le cheval dans sa course et pourquoi pas l'effrayer pour le désorienter, déstabiliser sa cavalière et la faire tomber. Sans doute la jeune fille est de la nation de la terre et se demandera ce qu'un maître de l'eau fabrique en ces lieux mais qu'importe. On verra bien ce qu'il se passera. Pour le moment, je serrais la biche contre moi afin de bien lui faire comprendre qu'il va falloir me passer sur le corps avant de la tuer.



THE LITTLE CHAOS
Our journey would take us to the depths of hell His eyes shine like the rays of morning His mouth is as a burning flame Leviathan Cresting the waves Leading us all to the grave Leviathan Slaying all foes Who dare to oppose Tearing bodies limb from limb Eviscerating on a whim The skies turned to black The oceans fell dead, no winds dared to blow Then out the darkness with a thunderous roar Leviathan rose up from the depths below


Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t159-je-n-m-enfuis-pas-je-vole-uc#622 http://kandrakar.forumactif.be/t203-l-e-v-i-a-t-h-a-n-legend-speaks-of-a-beast#1765
neutre
avatar


▹ Sur Aléria depuis : 23/12/2015
▹ Messages : 102
▹ Pseudo : Cheeky.
▹ Avatar : Ashley Greene
▹ Crédits : Morphine

▹ Âge : 24 ans
▹ Nation : Terre la plus belle des nations
▹ Daemon : Un ours brun prénommé Gaïa
▹ Profession : Architecte
▹ Statut civil : Célibataire
▹ Allégeance : A sa famille, à sa nation mais son coeur balance pour la révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Re: ③ ☇ MOI JE SAIS QUE LA PIERRE L'OISEAU ET LES FLEURS ONT UNE VIE UN ESPRIT ET UN CŒUR. // pv garence darsonval
Mar 29 Déc - 21:03

La nature est une histoire de chasse
Chasser. C’était comme un mot d’ordre pour le peuple de la nation de la terre. La terre offrait tant de merveille, sa faune et sa flore étaient ravissantes, éclatantes de couleurs et de senteurs. Dès leur plus jeune âge, les enfants de la terre apprenaient à chasser avec des maîtres. Garance n’avait pas échappé à cette tradition bien qu’elle fut une fille. Son père lui avait toujours expliqué que chasser était un des éléments qui définissaient son peuple et il était important qu’en tant que digne représentante des Darsonval, qu’elle maîtrise cet art. Elle avait donc appris les rudiments de la chasse dès son plus jeune âge, d’abord avec le père de Nathaniel puis avec celui-ci. Elle fut sa première élève. Depuis, elle chasse pour le plaisir. Cela peut sembler nettement cruel surtout pour les personnes non issues de la nation de la terre. Garance n’avait jamais compris ce point de vue là. Chasser pour elle représentait une part d’elle-même, elle adorait courir dans les bois ou dresser sur un cheval accompagnée de Gaïa son ours brun. C’était un moment de communion à la fois avec la nature elle-même mais aussi avec son daemon. Il faut bien avouer que Gaïa adorait se jeter sur l’animal blessé, agonisant pour l’achever et le dépecer. Garance se rappelait que petite fille, elle échappait à la surveillance de sa nourrice pour courir se réfugier dans les forêts attenantes au château des Darsonval afin d’aller chasser avec son arc et ses flèches. Cheveux lâchés au vent, elle ressemblait à une sorte d’Artémis, cette déesse à la beauté inconnue, insouciante, toujours accompagnée de ses fidèles chiens et de son arc. Il fallait bien avouer que cette idée séduisait la jeune femme.
Aujourd’hui encore, elle avait pris plaisir a grimpé sur un bel étalon assez farouche et à partir chasser dans les forêts qui bordait la frontière entre la nation de l’eau et celle de la terre. Elle avait laissé le cheval et Gaïa la menait dans ce coin-là. En effet, la jeune femme pensait que les animaux et en particulier les daemons possédaient une connexion particulière avec les autres animaux. Bien vite, Gaïa avait grogné puis le cheval s’était emballé. Se laissant guider au trot parmi la faune verdoyante, Garance avait vite compris que ce drôle de duo avait repéré un animal. Il s’agissait d’une biche. Garance immobilisa le cheval, Gaïa arrêta de grogner d’instinct. La jeune femme respira profondément, plusieurs fois, calant sa respirant sur ses mouvements. Sortir une flèche, la plaçait dans l’arc, tendre la corde, viser. Prendre son temps. C’était ce que son père et ses professeurs respectifs lui répétaient souvent. Même adulte, la jeune femme demeurait têtue et impatience. Dès qu’elle avait repéré une proie, elle n’avait qu’une envie : tirer. Elle ne prenait même pas la peine de préparer son arc, de bien tendre la corde et de viser. Elle était alors submergée par le plaisir de tuer l’animal et c’est avec une fierté triomphante qu’elle ramenait le cadavre aux cuisines du château.

Elle tendit la corde, respira une nouvelle fois et décocha sa première flèche. En plein dans la cible se dit-elle quand elle vit la flèche partir, fendre le vent pour venir se planter en plein dans l’aine de l’animal. La biche décocha un cri strident de douleur. Pas de doute, Garance avait visé juste. Il fallait l’achever. En général, une fois l’animal achevé, c’était Gaïa qui se chargeait de la tuer définitivement : l’animal n’avait aucune chance face aux griffes et aux dents acérées de l’ours brun. Cependant, cette fois, alors que Garance toujours juchée sur son cheval avançait au galop avec Gaïa à ses côtés, un grain de sable s’était glissé dans la machine et avait tout fait déraillé. Un mur de glace. Voilà ce que voyait Garance. Un mur de glace, un homme qui tentait de guérir l’animal en utilisant l’eau (sûrement un maître de l’eau se dit la jeune femme, elle en avait vu plusieurs quand son père l’autorisait à voyager dans le royaume après la grande guerre, au temps où les Darsonval étaient encore tous des alliés du gouvernement) et un animal quasiment mort qui reprenait vie.  « C’est pathétique ! Vous êtes pathétique ! » hurla Garance à la fois de rage et de désespoir envers cet homme qui ne comprenait rien à rien et qui se permettait de se mettre en travers de son chemin lors d’une partie de chasse mais aussi en travers de la chaîne alimentaire naturelle du dominant-dominé.  Elle détestait ce genre de personne. « Qu’est-ce que cela peut vous faire que je lui fasse du mal ou non ? Dégagez de mon chemin, je ne le répèterais pas ! ». Déjà Gaïa avait retroussé ses babines et commençait à se redresser sur ses pattes arrières pour se montrer plus imposante. Elle voulait protéger la jeune femme mais plus encore, elle adorait elle aussi chasser et elle ne voulait pas que quelqu’un la prive de ce plaisir. Garance laissait encore quelques minutes à l’inconnu pour enlever cette barrière de glace avant d’utiliser à son tour sa magie.
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
rebelles
avatar
rrroooaaarrr.

▹ Mes comptes : kali helesand.
▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 450
▹ Pseudo : la p'tite mouette.
▹ Disponibilité : disponible.
▹ Avatar : matt smith.
▹ Crédits : la p'tite mouette.

splash.

▹ Âge : vingt-cinq fragiles gouttes d'eau. depuis tout jeune j'ai vu les rivalités se dérouler d'un oeil innocent et incompris. je n'ai pas vraiment agis durant toutes ces années, que ce soit pour me défendre ou pour prendre part à un combat... et le présent n'est pas plus sûr, j'espère donc m'épanouir encore longtemps.
▹ Nation : de l'eau. et je m'en contente. je ne me voyais de toute manière être natif d'un autre élément. l'eau représente bien des choses. aussi bien la pureté pour son apparence cristalline que le chaos lorsqu'elle se décide à se révolter rien qu'un peu.
▹ Daemon : sedna. un crocodile du nil qui semble dangereux en apparence mais qui est en réalité, aussi douce qu'une peluche au fond d'elle. elle est une très grande amie.
▹ Profession : maître-soigneur à l'aquarium grandeur nature. c'est un métier qui me permet de m'occuper des autres et en particulier des créatures marines que je chéris. de la même manière, c'est aussi par moment, l'occasion d'user mon don à des bonnes fins.
▹ Statut civil : célibataire. si je suis déjà tombé amoureux, j'ai toujours été réticent à m'engager. j'ai peur de tomber sur la mauvaise personne... ou tout simplement de la perdre à cause des batailles qui se déroulent.
▹ Don : guérison. après maintes journées à m'entraîner, je suis parvenu à manier ce contrôle d'une efficacité surprenante. moi qui ait toujours rêvé d'être utile en faisant le bien, je m'en réjouis et utilise la guérision pour n'importe qu'elle raison, dès que quelqu'un requiert de mon aide.
▹ Signe distinctif : des blessures. durant toutes ces années de tension entre les nations, personne n'en est ressorti véritablement intacte, aussi bien psychologiquement que physiquement. pour ma part, c'est la ligue qui s'est amusée à me torturer en m'arrachant trois de mes petits doigts de pied et laissant de longues cicatrices dans le dos qui resteront indélébile.
▹ Allégeance : secrètement pro-rebelle. par le fruit du hasard, j'ai fini par les rejoindre bien que je voulais rester assez neutre et fermer les yeux. mais c'est plus fort que moi. je veux aider ces maîtres de l'air qui sont injustement inconsidéré comme cela à pu l'être pour moi autrefois... si je suis à la normal pacifique et doux, je préfère être utile en soignant les révolutionnaires blessés lors d'une mission avec l'aide de mon don.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: ③ ☇ MOI JE SAIS QUE LA PIERRE L'OISEAU ET LES FLEURS ONT UNE VIE UN ESPRIT ET UN CŒUR. // pv garence darsonval
Mer 30 Déc - 1:46

MOI JE SAIS QUE LA PIERRE L'OISEAU ET LES
FLEURS ONT UNE VIE UN ESPRIT ET UN CŒUR.

garence & léviathan
⊳ music theme

≪ - C’est pathétique ! Vous êtes pathétique ! ≫ Cria la demoiselle, toujours positionnée sur son cheval et indignée par ce qui était en train de se passer. Si au départ, je n'étais pas d'humeur à me battre pour une aussi frêle créature, cela changea du tout au tout face au comportement surprenant de la jeune inconnue. Je ne comprenais pas comment on pouvait tant désirer abattre un animal sous prétexte qu'il est différent de nous et que c'est donc autorisé. La présence des daemons à nos côtés ne suffisaient-ils pas pour se poser des questions quant aux maux que l'on pouvait provoquer envers un être aussi pur et innocent que la biche ? Je comprenais que l'on veuille tuer du gibier pour se nourrir... mais pour le plaisir ? Cela n'avait rien de plaisant que de voir une créature souffrir. D'arracher l'âme d'un être et gâcher inutilement son énergie pour faire du mal gratuitement. Qui sait si la bestiole ne cachait-elle pas un petit non loin de là qui l'attendait ? Une famille ? Alors non, il était hors de question que d'abandonner l'animal aux griffes de cette tortionnaire sans n'avoir rien tenté contre elle. J'étais d'ailleurs soulagé de voir la proie de nouveau debout suite à mes soins mais encore incapable de partir comme si elle avait du mal à se remettre de ses émotions, surtout avec les bruits alentours suite à l'arrivée de son prédateur. Gardant fermement le corps de l'être blessé contre moi, je gardais mon attention sur l'assaillante afin de la surveiller... Et quelle surprise que de voir le visage d'une monarque ! Je l'avais tout de suite reconnu, connaissant les régents par cœur bien que dorénavant, je ne les voyais aucunement comme des figures d'autorités. C'est aussi pour cela que je pris la décision de ne pas la laisser reprendre tranquillement sa traque, laissant place à un côté rebelle bien marqué qui ne s'était guère dévoilé jusque là. Je savais maintenant ce que cela signifiait que d'user son don à titre défensif. Attaquer pour protéger ceux que l'on aime comme me l'avait fait part Dmitri, bien qu'ici, je cherchais simplement à sauvegarder un animal... On va dire que ça reste malgré tout un bon début.

La-dite Darsonval reprend agressivement ≪ - Qu’est-ce que cela peut vous faire que je lui fasse du mal ou non ? Dégagez de mon chemin, je ne le répèterais pas ! ≫ Sedna, postée à mes côtés, est presque d'accord avec elle. Parce que pour mon daemon, la biche ne représente que de la viande. Aussi, elle me demande télépathiquement d'abandonner plutôt que de m'engager dans un duel qui pourrait mal se finir. Pour la première fois de sa vie, elle a peur alors qu'elle ne sait si elle pourrait vaincre aisément l'ours. Car malheureusement, la chasseuse ne possède pas l'un de ses daemons communs aux maîtres se rapprochant du félin ou du canin que le crocodile du nil pourrait aisément abattre d'un bon coup de crocs. Actuellement, notre vie est par conséquent tout aussi menacée que celle du gibier. Pourtant, cela n'empêche pas Sedna de tenir fébrilement tête face à l'ours qui se redresse, se postant devant lui, la gueule grande ouverte et sifflant d'un air menaçant sans pour autant chercher à s'approcher de la grosse peluche, seulement à jouer les boucliers pour me préserver en plus de la créature que je cherche à protéger. ≪ - Vous, les Darsonval, et le reste du gouvernement versez assez de sang pour s'en repaître... Et je présume qu'en tant que régente, tu ne dois certainement pas manquer de nourriture. ≫ Je fais une légère pause avant de reprendre. ≪ - Voir des animaux périr inutilement m'importune grandement... Mais peut-être qu'en tant que monarque, tu n'es plus à une vie prêt avec toute les exécutions qu'il y a pu avoir dans tout Kandrakar. ≫ Usant des mots blessants sur un ton tranchant, je ne m'attends plus vraiment à recevoir des cadeaux de la part de la jeune fille... Et je vais probablement le regretter ensuite ! Car si je n'oserais aucunement parler de cette manière avec Murtagh, Garance reste aussi malgré tout l'une des membres des familles régentes que je le veuille ou non. Mes paroles de petit révolté pourraient directement me conduire vers la case prison si seulement l'envie lui passait par la tête... Outre si j'arrivais à me rattraper en disant que j'avais complètement craqué en tombant face à une scène de violence alors que je cherchais justement à fuir la misère d'Aleria. Qu'importe, je restais sur mes gardes, serrant encore et toujours la bestiole contre moi afin de garantir sa sécurité contre toutes flèches qui pourraient la transpercer. Je restais également concentré, prêt à user une nouvelle fois de la maîtrise de mon élément si la jeune femme était prête à se battre pour obtenir son butin et mort. La meilleure solution serait de faire fuir la biche afin qu'elle puisse se sauver pendant que je retiendrais la jeune femme, mais pas sûr que j'y parvienne si la Darsonval partait directement au galop, sans que je puisse la rattraper, ne possédant également pas une monture comme la sienne. Je venais de m'embourber de nouveau dans une situation des plus déplaisantes sans que je ne connaisse la solution pour m'en dépêtrer.



THE LITTLE CHAOS
Our journey would take us to the depths of hell His eyes shine like the rays of morning His mouth is as a burning flame Leviathan Cresting the waves Leading us all to the grave Leviathan Slaying all foes Who dare to oppose Tearing bodies limb from limb Eviscerating on a whim The skies turned to black The oceans fell dead, no winds dared to blow Then out the darkness with a thunderous roar Leviathan rose up from the depths below


Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t159-je-n-m-enfuis-pas-je-vole-uc#622 http://kandrakar.forumactif.be/t203-l-e-v-i-a-t-h-a-n-legend-speaks-of-a-beast#1765
neutre
avatar


▹ Sur Aléria depuis : 23/12/2015
▹ Messages : 102
▹ Pseudo : Cheeky.
▹ Avatar : Ashley Greene
▹ Crédits : Morphine

▹ Âge : 24 ans
▹ Nation : Terre la plus belle des nations
▹ Daemon : Un ours brun prénommé Gaïa
▹ Profession : Architecte
▹ Statut civil : Célibataire
▹ Allégeance : A sa famille, à sa nation mais son coeur balance pour la révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Re: ③ ☇ MOI JE SAIS QUE LA PIERRE L'OISEAU ET LES FLEURS ONT UNE VIE UN ESPRIT ET UN CŒUR. // pv garence darsonval
Dim 3 Jan - 15:24

La nature est une histoire de chasse
La biche. Dès que la partie de chasse avait commencé, dès que Gaïa avait repéré cet animal qui allait devenir leur proie, Garance n’avait rien eu d’autre en tête que de la tuer, que de ramener son cadavre à moitié déchiré, dévoré par son daemons au palais afin de lire dans les yeux de son père combien il était fier de sa fille. C’était devenu une obsession, tuer l’animal importait plus que tout, c’était ainsi à chaque fois qu’elle se mettait à chasser. L’appel du sang, de l’adrénaline qui affluait dans ses veines et qui la démangeait, la consumait de l’intérieur jusqu’à l’apothéose final quand elle avait réussi à tuer sa proie. C’était un jeu, une sorte de course dans lequel il y avait forcément un gagnant et un perdant, un chasseur et un chassé, un vainqueur et un mort. Garance avait souvent entendu parler des hommes trop téméraires qui étaient partis chasser et qui n’étaient jamais revenus, emportés parleur fougue et dévorés, éventrés ou pire par un animal sauvage. Ces forets renfermaient des animaux bien plus dangereux que ce que l’on pouvait imaginer. Cependant, jamais la jeune femme avait peur de perdre la vie alors qu’elle chassait, elle n’y avait jamais pensé à vrai dire, toujours emportée par la joie, ce bonheur immense que lui procurait cette activité. Pourtant, maintenant cet homme, ce parfait inconnu s’était mis en travers de sa route, lui bloquait par son corps le passage aérien qu’emprunterait son ultime flèche. Que faire ? Elle était bien décidée à reprendre son dû, à abattre froidement l’animal. Garance était une fille têtue et elle ferait tout ce qu’elle pourrait pour parvenir à ses fins. Gaïa était affamée, la jeune ours adorait chasser pour se nourrir et souvent, la jeune femme avait remarqué que son daemon ne mangeait pas avant la chasse pour pouvoir mieux dévorer sur place. Gaïa avait donc faim et face à elle se trouvait ce jeune homme prêt à tout pour sauver une biche d’une mort certaine. A quoi bon ? Elle allait mourir de toute façon, de cela Garance en était persuadée. La haine commençait à déformer le visage de l’ours. Il était évidemment que son comportement était un pur reflet de ce que ressentait la jeune femme. Alors que Gaïa s’apprêtait à bondir sur le crocodile, frêle daemon à côté de l’ours brun, les paroles du jeune homme claquèrent soudain. Il comparait la chasse à la guerre civile. Paradoxalement, ces quelques paroles eurent à la fois un effet positif sur la jeune femme mais également, elles augmentèrent sa colère. Je m’explique. Tout d’abord, Garance ne voyait pas les choses du même point de vue que lui. La guerre et la chasse étaient pour elles deux choses totalement différentes et il était hors de question qu’elle laissa quiconque comparer l’incomparable. Les animaux n’étaient pas les égaux de l’homme, ou plutôt, les animaux hormis les daemons ne l’étaient pas. C’est pourquoi, elle ne se considérait pas comme une meurtrière. Elle était bien différente de tous ses hommes politiques de la capitale qui ordonnaient châtiments sur châtiments au nom d’une pseudo justice. Ils ne faisaient que couler un bain de sang au nom d’idéaux. Elle, elle se contentait juste de chasser, chasser avait été et demeurait à la base de tous régimes alimentaires. C’était donc différent : elle faisait cela pour survivre, pour se nourrir et pour nourrir Gaïa. Elle était persuadée que le mal qu’elle faisait n’était rien comparé à celui que commettait le gouvernement et autres rebelles : tuer un humain n’avait rien de comparable avec tuer un animal sauvage. D’un autre côté, elle ne voulait pas être assimilée au gouvernement. Ce n’était pas une pro-gouvernement ni une alliée des rebelles. Elle cherchait plutôt une voie intermédiaire, sa propre voie, pour rallier un idéal de justice, de démocratie  qu’elle estimait bafouer dans les deux camps. Cela l’a mettait hors d’elle qu’il puisse la considérer ainsi. Au lieu de l’énerver, ces quelques paroles eurent en définitive une action bienfaisante sur la jeune femme. Gaïa retomba lourdement sur ses pattes avant, elle n’avait plus envie d’attaquer, juste de manger et elle avait bien compris, bien avant Garance que si ce n’était pas cette biche qui allait mourir, ce n’était pas grave, la forêt regorgeait d’animaux sauvages en tout genre. « Je chasse juste pour me nourrir. Je ne suis pas une tortionnaire pour autant ! Ne me comparer jamais plus à ces hommes du gouvernement qui n’ont qu’une idée en tête : tuer des gens juste pour ne plus avoir d’adversaire dans la course aux hautes fonctions ! Je ne suis pas comme ça ! Dans la nation de la terre, chasser fait partie de notre ADN, c’est quelque chose qui nous définit au plus profond de nous ! Je le vois sur votre visage vous ne pourrez jamais comprendre cela, vous nation de l’eau. Mais qu’importe ! Pour vous prouver ma bonne foi, pour vous montrer combien je suis différente de tous ces gens du gouvernement, je vous fait une promesse : je laisserai la vie sauve à cette pauvre biche, vous pouvez donc la laisser partir ». Si Garance détestait bien une chose, c’était la guerre. Elle aimait bien arrondir les angles, faire un pas vers l’autre et c’était justement ce qu’elle avait fait avec ce jeune homme. Elle tiendrait parole.
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
rebelles
avatar
rrroooaaarrr.

▹ Mes comptes : kali helesand.
▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 450
▹ Pseudo : la p'tite mouette.
▹ Disponibilité : disponible.
▹ Avatar : matt smith.
▹ Crédits : la p'tite mouette.

splash.

▹ Âge : vingt-cinq fragiles gouttes d'eau. depuis tout jeune j'ai vu les rivalités se dérouler d'un oeil innocent et incompris. je n'ai pas vraiment agis durant toutes ces années, que ce soit pour me défendre ou pour prendre part à un combat... et le présent n'est pas plus sûr, j'espère donc m'épanouir encore longtemps.
▹ Nation : de l'eau. et je m'en contente. je ne me voyais de toute manière être natif d'un autre élément. l'eau représente bien des choses. aussi bien la pureté pour son apparence cristalline que le chaos lorsqu'elle se décide à se révolter rien qu'un peu.
▹ Daemon : sedna. un crocodile du nil qui semble dangereux en apparence mais qui est en réalité, aussi douce qu'une peluche au fond d'elle. elle est une très grande amie.
▹ Profession : maître-soigneur à l'aquarium grandeur nature. c'est un métier qui me permet de m'occuper des autres et en particulier des créatures marines que je chéris. de la même manière, c'est aussi par moment, l'occasion d'user mon don à des bonnes fins.
▹ Statut civil : célibataire. si je suis déjà tombé amoureux, j'ai toujours été réticent à m'engager. j'ai peur de tomber sur la mauvaise personne... ou tout simplement de la perdre à cause des batailles qui se déroulent.
▹ Don : guérison. après maintes journées à m'entraîner, je suis parvenu à manier ce contrôle d'une efficacité surprenante. moi qui ait toujours rêvé d'être utile en faisant le bien, je m'en réjouis et utilise la guérision pour n'importe qu'elle raison, dès que quelqu'un requiert de mon aide.
▹ Signe distinctif : des blessures. durant toutes ces années de tension entre les nations, personne n'en est ressorti véritablement intacte, aussi bien psychologiquement que physiquement. pour ma part, c'est la ligue qui s'est amusée à me torturer en m'arrachant trois de mes petits doigts de pied et laissant de longues cicatrices dans le dos qui resteront indélébile.
▹ Allégeance : secrètement pro-rebelle. par le fruit du hasard, j'ai fini par les rejoindre bien que je voulais rester assez neutre et fermer les yeux. mais c'est plus fort que moi. je veux aider ces maîtres de l'air qui sont injustement inconsidéré comme cela à pu l'être pour moi autrefois... si je suis à la normal pacifique et doux, je préfère être utile en soignant les révolutionnaires blessés lors d'une mission avec l'aide de mon don.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: ③ ☇ MOI JE SAIS QUE LA PIERRE L'OISEAU ET LES FLEURS ONT UNE VIE UN ESPRIT ET UN CŒUR. // pv garence darsonval
Mar 5 Jan - 14:28

MOI JE SAIS QUE LA PIERRE L'OISEAU ET LES
FLEURS ONT UNE VIE UN ESPRIT ET UN CŒUR.

garence & léviathan
⊳ music theme

Je pouvais sentir le souffle du cervidé contre ma nuque tel un vent saccadé et nerveux. La biche était totalement affolée même si elle tentait de se contrôler pour ne pas se débattre et faire une crise cardiaque. Peut-être savait-elle au plus profond d'elle que je voulais lui venir en aide à moins qu'elle n'en n'avait pas réellement conscience, croyant que l'un comme l'autre, nous pouvions être des prédateurs même si elle faisait face à un spectacle où elle n'était plus vraiment le centre d'attention, les deux mortels se chamaillant sous ses yeux tandis qu'elle restait bloquée hélas, dans mes bras. Si mon plus grand désir était de la voir de nouveau courir dans ces bois, joyeuse, je devais lutter contre ma sensibilité afin de ne pas la lâcher trop tôt et de m'assurer que la jeune demoiselle ne viendrait pas à l'abattre juste après. Ça serait stupide d'avoir fait tout ça pour rien. De gâcher de l'énergie pour qu'au final, le résultat reste le même. Certains diront qu'au moins j'aurais essayé, mais tout de même. Pourtant, la situation aurait bien pu tourner à mon désavantage si je n'avais pas pris la parole. Avant que je ne crache des mots blessants à la figure de la jeune régente, l'ours aurait pu écraser mon daemon de tout son poids et cela aurait pu avoir un impact terriblement douloureux envers moi. Qui sait si je n'aurais pu en souffrir à l'agonie, avec une telle puissance tel que celle de cet animal. Heureusement que le daemon de la Darsonval ne retombe finalement pas sur Sedna... Qui plus est, il redevient calme. Une chance pour moi. Non, mieux encore. Une bénédiction ! Moi qui avait sincèrement cru qu'elle serait capable de blesser un fervent protecteur des animaux comme moi... Apparemment non.

≪ - Je chasse juste pour me nourrir. Je ne suis pas une tortionnaire pour autant ! Ne me comparer jamais plus à ces hommes du gouvernement qui n’ont qu’une idée en tête : tuer des gens juste pour ne plus avoir d’adversaire dans la course aux hautes fonctions ! Je ne suis pas comme ça ! Dans la nation de la terre, chasser fait partie de notre ADN, c’est quelque chose qui nous définit au plus profond de nous ! Je le vois sur votre visage vous ne pourrez jamais comprendre cela, vous nation de l’eau. Mais qu’importe ! Pour vous prouver ma bonne foi, pour vous montrer combien je suis différente de tous ces gens du gouvernement, je vous fait une promesse : je laisserai la vie sauve à cette pauvre biche, vous pouvez donc la laisser partir. ≫ Je l'écoute attentivement. Néanmoins, on comprend aisément dans ses paroles qu'elle a été vexée par ce que je viens de dire. Je grimace, fronce les sourcils. Je ne savais pas que l'on était forcément des chasseurs dans la nation de la terre. En réalité, j'avais toujours cru qu'ils puissent même être des sortes de gardien, protégeant leurs terres et leurs habitants. Qu'ils soient donc humain ou animal. Je saisi ensuite qu'elle déteste le gouvernement autant que je les crains moi-même. Est-ce une bonne chose ? Se pourrait-il qu'elle soit une rebelle même si je l'ai jamais remarqué ? En tout cas cela me rassure sur un point : si elle aurait pu découvrir mon allégeance par mes paroles d'insurgé, elle ne me balancera probablement pas pour autant envers les siens. C'est une très bonne chose. Vient alors le dernier problème que je dois essayer de déceler. Jusqu'alors elle me paraissait si impulsive qu'il me paraissait presque impossible qu'elle puisse mentir sans que je ne la déjoue, aussi elle me semble sincère lorsqu'elle m'annonce soudainement qu'elle ne fera pas de mal au gibier si je venais à la libérer de mes bras pour la laisser partir. Un instant, je ne fais rien, la gardant un instant contre moi et venant même la serrer comme pour la câliner pour finalement stopper l'étreinte et m'écarter de l'animal fébrile. Elle aussi ne doit pas réellement croire qu'on puisse la laisser de nouveau en paix alors qu'elle avait bien failli passer à côté de la mort. J'ose alors sourire tandis qu'elle nous tourne dorénavant dos, prête à repartir... J'étais agréablement surpris de ce que je venais d'accomplir aujourd'hui.



THE LITTLE CHAOS
Our journey would take us to the depths of hell His eyes shine like the rays of morning His mouth is as a burning flame Leviathan Cresting the waves Leading us all to the grave Leviathan Slaying all foes Who dare to oppose Tearing bodies limb from limb Eviscerating on a whim The skies turned to black The oceans fell dead, no winds dared to blow Then out the darkness with a thunderous roar Leviathan rose up from the depths below


Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t159-je-n-m-enfuis-pas-je-vole-uc#622 http://kandrakar.forumactif.be/t203-l-e-v-i-a-t-h-a-n-legend-speaks-of-a-beast#1765
neutre
avatar


▹ Sur Aléria depuis : 23/12/2015
▹ Messages : 102
▹ Pseudo : Cheeky.
▹ Avatar : Ashley Greene
▹ Crédits : Morphine

▹ Âge : 24 ans
▹ Nation : Terre la plus belle des nations
▹ Daemon : Un ours brun prénommé Gaïa
▹ Profession : Architecte
▹ Statut civil : Célibataire
▹ Allégeance : A sa famille, à sa nation mais son coeur balance pour la révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Re: ③ ☇ MOI JE SAIS QUE LA PIERRE L'OISEAU ET LES FLEURS ONT UNE VIE UN ESPRIT ET UN CŒUR. // pv garence darsonval
Mar 12 Jan - 17:01

La nature est une histoire de chasse
Garance regarda le jeune homme qui tentait de sauver cet animal d’une morte certaine. A quoi bon se dit-elle ? Son don serait certainement plus utile sur les champs de bataille, à sauver les hommes d’un triste sort, un sort engendré par des hommes cupides et avides de pouvoir. Il perdait de l’énergie pour une cause totalement inutile, pour une cause désespérée et perdue d’avance. C’était un pure gâchis pensa la jeune femme. Elle eut un sourire moqueur, fugace qui traversa son visage. Non pas qu’elle méprisait le jeune homme, bien au contraire elle le trouvait bien courageux dans un sens, mais elle ne pouvait s’empêcher de le trouver têtu, bien plus têtu qu’elle car c’était bien elle qi avait abandonné la première, blessée par les paroles du disciple de l’eau qui la comparait à un des ces hommes sanguinaires acquis à la cause de la nation du feu.

Cette rencontre fut quelque peu déroutante pour la jeune femme. Elle avait laissé partir sa proie certes mais dès que sa rencontre avec le jeune homme serait terminée, elle n‘hésiterait pas une seule seconde à repartir à la chasse, juchée sur son étalon et chevauchant derrière Gaïa qui semblait de plus en plus affamée. D’ailleurs, Garance pouvait ressentir sa faim dans son ventre, elle avait l’impression que ses boyaux se tordaient. Alors que Gaïa se léchait les babines en se demandant bien quel type d’animal elle pourrait traquer pour enfin se rassasier, la jeune femme constata que son interlocuteur demeurait quelque peu méfiant envers ses paroles. Il fallait bien avouer que dans la situation inverse, Garance aurait eu aussi du mal à se laisser convaincre par ses paroles. Tout le monde savait pertinemment que la jeune Darsonval était une femme de parole, enfin tout le monde dans la nation de la terre le savait et cela n’avait pas du remonter jusqu’aux oreilles du garçon. Peu à peu, Léviathan relâcha son emprise et l’animal tout aussi apeurée qu’avant le début de cette discussion, s’enfuit aussi vite qu’elle put, toujours quelque peu handicapée par sa blessure. Garance eut alors à ce moment-là un franc sourire. Cependant, ce n’était pas parce qu’il avait eu un peu confiance en elle en voulant bien relâcher l’animal que cela voulait dire que l’altercation entre les deux étaient pour autant terminer. Sans être agressive pour autant, Gaïa resta prudente, à quelques pas devant sa maîtresse pour la protéger en cas d’attaque. Si Garance avait fait un pas envers Léviathan en acceptant de laisser partir l’animal, elle attendait en retour que le jeune homme fasse également un pas vers elle, par exemple en enlevant cette barrière protectrice d’eau et de glace entre eux deux. Cela pourrait permettre une situation nettement plus favorable à la discussion.

PS : encore désolé pour le retard.

AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Re: ③ ☇ MOI JE SAIS QUE LA PIERRE L'OISEAU ET LES FLEURS ONT UNE VIE UN ESPRIT ET UN CŒUR. // pv garence darsonval
Revenir en haut Aller en bas

③ ☇ MOI JE SAIS QUE LA PIERRE L'OISEAU ET LES FLEURS ONT UNE VIE UN ESPRIT ET UN CŒUR. // pv garence darsonval

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE FOUR NATIONS. ::  :: ANTRAKAR :: LES FORÊTS-