avoir plus de liens ?
Pour ce faire, n'hésitez pas à aller voir les sujets ouverts par les membres ici-même. Des membres comme Lyra Livanov, Teresa Ravenscar et Aelin Rosenbach ont besoin de vous !

avoir plus de rp/d'action ?
Encore une fois, c'est très simple ! N'hésitez pas à parcourir la recherche de rp, ou encore, vous pouvez obtenir une mission ! Si ça ne vous suffit pas, vous pouvez aussi faire intervenir un pnj dans vos rps !

Découvrir les topics communs en cliquant ici !

Le staff vous souhaite de joyeuses fêtes !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fermeture définitive
Le forum ferme définitivement ses portes ! Pour plus d'informations cliquez ici

② ☇ TO ADMIRE THE MOON TOO, YOU END UP GETTING LOST. // pv murtagh bernstein
rebelles
avatar
rrroooaaarrr.

▹ Mes comptes : kali helesand.
▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 450
▹ Pseudo : la p'tite mouette.
▹ Disponibilité : disponible.
▹ Avatar : matt smith.
▹ Crédits : la p'tite mouette.

splash.

▹ Âge : vingt-cinq fragiles gouttes d'eau. depuis tout jeune j'ai vu les rivalités se dérouler d'un oeil innocent et incompris. je n'ai pas vraiment agis durant toutes ces années, que ce soit pour me défendre ou pour prendre part à un combat... et le présent n'est pas plus sûr, j'espère donc m'épanouir encore longtemps.
▹ Nation : de l'eau. et je m'en contente. je ne me voyais de toute manière être natif d'un autre élément. l'eau représente bien des choses. aussi bien la pureté pour son apparence cristalline que le chaos lorsqu'elle se décide à se révolter rien qu'un peu.
▹ Daemon : sedna. un crocodile du nil qui semble dangereux en apparence mais qui est en réalité, aussi douce qu'une peluche au fond d'elle. elle est une très grande amie.
▹ Profession : maître-soigneur à l'aquarium grandeur nature. c'est un métier qui me permet de m'occuper des autres et en particulier des créatures marines que je chéris. de la même manière, c'est aussi par moment, l'occasion d'user mon don à des bonnes fins.
▹ Statut civil : célibataire. si je suis déjà tombé amoureux, j'ai toujours été réticent à m'engager. j'ai peur de tomber sur la mauvaise personne... ou tout simplement de la perdre à cause des batailles qui se déroulent.
▹ Don : guérison. après maintes journées à m'entraîner, je suis parvenu à manier ce contrôle d'une efficacité surprenante. moi qui ait toujours rêvé d'être utile en faisant le bien, je m'en réjouis et utilise la guérision pour n'importe qu'elle raison, dès que quelqu'un requiert de mon aide.
▹ Signe distinctif : des blessures. durant toutes ces années de tension entre les nations, personne n'en est ressorti véritablement intacte, aussi bien psychologiquement que physiquement. pour ma part, c'est la ligue qui s'est amusée à me torturer en m'arrachant trois de mes petits doigts de pied et laissant de longues cicatrices dans le dos qui resteront indélébile.
▹ Allégeance : secrètement pro-rebelle. par le fruit du hasard, j'ai fini par les rejoindre bien que je voulais rester assez neutre et fermer les yeux. mais c'est plus fort que moi. je veux aider ces maîtres de l'air qui sont injustement inconsidéré comme cela à pu l'être pour moi autrefois... si je suis à la normal pacifique et doux, je préfère être utile en soignant les révolutionnaires blessés lors d'une mission avec l'aide de mon don.

Voir le profil de l'utilisateur

② ☇ TO ADMIRE THE MOON TOO, YOU END UP GETTING LOST. // pv murtagh bernstein
Dim 20 Déc - 13:51

TO ADMIRE THE MOON TOO, YOU END UP GETTING LOST.
murtagh & léviathan
⊳ music theme

Elioras n'était plus très loin maintenant, je n'étais donc pas vraiment inquiet de retomber sur des membres de la Ligue ou une quelconque forme d'oppression pour nous arrêter, Sedna et moi. Aussi j'avais laissé mes compagnons de route continuer doucement leur voyage ensemble afin de ne pas les retarder. Moi, je voulais tout simplement profiter de la paix qui dominait en cette nuit étoilée, tout prêt de ce grand lac. Je ne pouvais demander mieux pour me reposer : un endroit humide et une magnifique vue sur une sublime lune argentée cyclopéenne qui illuminait ce paradis terrestre. Recroquevillé tout prêt de l'eau, je n'osais encore pénétrer à l'intérieur de ce fluide alors que l'air se refroidissait au fil du temps. À l'habituel, la fraîcheur de la nuit ne me dérangeait aucunement lorsque je faisais une petite baignade, mais là c'était différent. Comme si j'attendais quelque chose. Totalement rassuré finalement ? Pas si sûr. J'avais beau être entouré de mon élément naturel, je n'étais pas de ces rebelles certains qui étaient prêt à se défendre coûte que coûte pour assurer leur survie. Je suis plus hésitant, moins désireux de me battre même pour une juste cause. Sans doute était-ce également la raison de mon arrêt en ce milieu paisible : prendre le temps de réfléchir alors que plus rien ne me pressait. Me concentrer sur un choix cornélien bien qu'il ne soit pas si délicat que cela. J'avais le choix entre retourner à Aleria, prêt de mes parents, m'excuser d'être parti et agir en tant que citoyen neutre mais malgré tout loyal aux régents suprêmes jusqu'au jour où l'on découvrira ma véritable allégeance et que l'on m'abattra comme d'autres pauvres personnes avant moi, brûlé sur la place publique afin de montrer l'exemple aux autres citoyens qui chercheraient à rejoindre la cause des Livanov. Il y a longtemps que l'on aurait dû se choquer avant que les régents ne se passionnent pour une cause injuste. Il y a longtemps que l'on aurait dû ouvrir les yeux. Je clos les miennes. Je ne vais pas faire marche arrière. Je vais continuer et aider les rebelles comme je l'ai toujours fait. Il ne fallait pas que j'abandonne après tout ce que j'avais pu faire. D'ailleurs il était bien trop tard pour chercher la rédemption et croire un seul instant que l'on m'accepterait à nouveau alors que l'on devait déjà me savoir comme étant un rebelle. Des innocents même tombaient alors que leur foi était tourné vers les rois et reines de ce monde. Qu'attendaient-ils donc tous ? Ils n'étaient qu'une poignée d'individus contre tout un peuple... Je haussais les épaules. Je ne pouvais me permettre de les juger alors que moi-même je me trouvais plutôt confus, totalement perdu.

Sedna siffla à côté de moi, non pas pour me menacer, mais dans une maigre tentative de me rassurer. Je pose mon regard sur elle alors qu'elle me propose télépathiquement d'aller se baigner comme avant. Un petit sourire triste apparait sur mon visage, une certaine nostalgie s'imprégnant de mon âme. Autrefois, il y avait déjà des combats, mais cela n'était aucunement quotidien. Dorénavant, tout le monde n'avait que cela à l'esprit, espérant que l'un des deux plus grands ennemis finisse par tomber pour retrouver un semblant de paix et ne plus s'inquiéter d'être embrigadé dans une histoire qui ne les concerne aucunement. La facilité. Moi aussi je cherchais à trouver le meilleur moyen pour regagner la tranquillité qui a fuit la Capitale... Et cette solution, je l'avais trouvé ici, tout prêt d'un coin d'eau, bercé par l'éclairage lunaire. Je pouvais même me permettre de contempler la divine et prier en son nom, en espérant qu'elle entende mes paroles. Néanmoins, la guerre n'avait cessé d'ébranler ma foie alors que les Pernington, fils de la déesse lunaire, prenait parti du chaos plus que de l'ordre. Ces enfants de l'eau pouvaient être réellement la progéniture de cet astre alors qu'ils étaient paradoxalement agités lorsque la Lune restait éternellement calme ? Et si oui, qu'est-ce qu'il s'était passé pour que ces dieux vivants changent radicalement et n'abordent les mêmes traits semblable à leur mère ? Était-ce à cause du fait qu'ils étaient bien trop humains ? Tant de questions qui s'insinuaient peu à peu dans mon esprit alors que je n'avais simplement cherché à voir que le bon côté depuis toutes ces années. Dmitri avait raison : je dois me ressaisir, comprendre que je pouvais user de mon don, ne serait-ce pour me défendre et protéger les miens. Je possédais le don de guérison, ce n'était pas rien. Nouveau sifflement de Sedna. ≪ - D'accord... D'accord... ! On se baigne ! ≫ fis-je en posant mon regard sur elle tout en lâchant un petit sourire.

Sans plus attendre, je retire mes vêtements pour ne rester qu'en sous-vêtement avant de rejoindre le gros reptile dans l'eau, produisant d'ailleurs un nouveau sifflement lorsqu'elle fini par s'immerger. L’agrippant, s'en suivit d'un léger ballet alors que nous tourbillonnâmes dans l'eau jusqu'à ce que Sedna se mette sur le dos pour que je lui gratouille le ventre. Elle est toute contente et peu à peu, je me décoince à mon tour, profitant également de l'instant présent. Même si l'eau est glacée, j'essaye de ne pas m'en préoccuper pour ne concentrer que sur mon daemon, toute heureuse de se baigner à nouveau dans l'eau alors qu'elle n'avait eus l'occasion de le faire depuis un petit bout de temps, lorsque nous avions passé ces derniers mois à l'hôpital. Même les longues bassines n'avaient plus suffi ! Il lui fallait absolument une grande étendue d'eau comme celui-là où elle pourrait découvrir de nouvelles profondeurs et peut-être dévorer de petits poissons... Et puis surtout, elle voulait absolument que profite autant qu'elle de cette plongée alors qu'elle s'était inquiétée de mon état à l'hôpital. Malheureusement, elle ne pouvait s'empêcher de se remémorer des attaques des membres de la Ligue contre ma personne alors qu'elle pourrait dorénavant clairement apercevoir ces cicatrices, parcourant mon dos ainsi que mes doigts de pieds manquant lorsqu'elle se submergeait un peu plus. Peut-être elle n'aurait pas été mon daemon j'aurais refusé de me dévoiler autant alors que je n'aimais pas que l'on me voit dans un tel état, même si cela pouvait attirer la pitié de certaines personnes.

Après quelques longues minutes, je finis par mettre fin à la baignade. Il commence réellement à faire froid et je n'avais prévu qu'une maigre serviette pour le voyage. Aussi, si je fais de mon mieux pour nous sécher tout les deux, je ne me réchauffe pas pour autant, même avec des vêtements sur moi... La nuit s'annonce rude et froide. Sedna regrette tout comme moi d'avoir désiré de faire une petite trempette, "comme avant". M'enfin qu'importe... Ça fera de bons souvenir. Lorsque je m'apprête finalement à serrer le crocodile contre moi, cette dernière fini par bouger soudainement comme si elle avait repéré quelque chose à travers les feuillages. Je l'observe en fronçant les sourcils, interloqué, avant de l'imiter en suivant son attention lorsque je vois finalement une ombre familière se dessiner. ≪ - ...Murtagh ? ≫ D'abord terriblement inquiet, je tente de transformer mon expression en surprise. Sa présence est tellement inappropriée... Si loin de la capitale, il donne la sensation d'être une illusion provoquée à cause de la fatigue et de l'angoisse qui ressurgit soudainement. Pourtant il est bien réel.



THE LITTLE CHAOS
Our journey would take us to the depths of hell His eyes shine like the rays of morning His mouth is as a burning flame Leviathan Cresting the waves Leading us all to the grave Leviathan Slaying all foes Who dare to oppose Tearing bodies limb from limb Eviscerating on a whim The skies turned to black The oceans fell dead, no winds dared to blow Then out the darkness with a thunderous roar Leviathan rose up from the depths below


Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t159-je-n-m-enfuis-pas-je-vole-uc#622 http://kandrakar.forumactif.be/t203-l-e-v-i-a-t-h-a-n-legend-speaks-of-a-beast#1765

② ☇ TO ADMIRE THE MOON TOO, YOU END UP GETTING LOST. // pv murtagh bernstein

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE FOUR NATIONS. ::  :: HAMANAT :: LES LACS ET LES FORÊTS-