avoir plus de liens ?
Pour ce faire, n'hésitez pas à aller voir les sujets ouverts par les membres ici-même. Des membres comme Lyra Livanov, Teresa Ravenscar et Aelin Rosenbach ont besoin de vous !

avoir plus de rp/d'action ?
Encore une fois, c'est très simple ! N'hésitez pas à parcourir la recherche de rp, ou encore, vous pouvez obtenir une mission ! Si ça ne vous suffit pas, vous pouvez aussi faire intervenir un pnj dans vos rps !

Découvrir les topics communs en cliquant ici !

Le staff vous souhaite de joyeuses fêtes !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fermeture définitive
Le forum ferme définitivement ses portes ! Pour plus d'informations cliquez ici

cause i'm overcome in this war of hearts (nace)
rebelles
avatar


▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 88
▹ Pseudo : herondale (clara)
▹ Avatar : zoey deutch
▹ Crédits : wildworld (avatar)



▹ Âge : elle est âgée de vingt ans
▹ Nation : si elle est originaire de la nation de l'air, elle a pourtant vécu la majeure partie de sa jeune vie dans la nation de la terre
▹ Daemon : une loutre nommée circé
▹ Profession : natalia n'exerce pas vraiment de profession
▹ Statut civil : officiellement célibataire même si tout le monde sait pour sa liaison avec ace bernstein
▹ Allégeance : elle ne sait plus à qui se fier donc elle n'a aucune allégeance en ce moment

Voir le profil de l'utilisateur

cause i'm overcome in this war of hearts (nace)
Mar 15 Déc - 23:27
COME TO ME IN THE NIGHT HOURS. I WILL WAIT FOR YOU AND I CAN’T SLEEP. cause thoughts devour. thoughts of you consume. stay with me a little longer. i will wait for you. shadows creep and want grows stronger deeper than the truth ≈ ace/natalia

Le silence. Natalia avait toujours détesté le silence, parfois bien plus que l'obscurité. Des peurs enfantines qui étaient désormais futiles mais qui donnaient tout de suite à la nuit des détails inquiétants. Resserrant son emprise sur sa cape, la jeune femme continuait pourtant d'avancer parmi les ombres qui l'entouraient. Elle s'efforçait de fixer les étoiles qui brillaient de tout leur éclat dans le ciel. Une habitude qu'elle avait adopté grâce à son défunt père. Elle tenait sa passion de l'astronomie de ce dernier et les étoiles étaient devenues son seul réconfort. Natalia les fixait souvent en se demandant si ses frères les observaient aussi. Cela la rassurait d'une certaine manière même si elle éprouvait toujours de la rancoeur envers ses aînés. Une amertume attisée par la solitude constante qui pesait sur ses épaules depuis qu'elle avait quitté le repère des rebelles. Il était temps qu'elle parte. Natalia s'était en effet lassée des regards soupçonneux et des murmures incessants. Elle n'avait jamais aimé être enfermée et elle avait cette impression depuis que ses frères l'avaient arrachée aux Bernstein. La liberté était sa principale aspiration dans la vie. Elle n'était probablement plus une Livanov digne de ce nom aux yeux des rebelles mais Natalia restait pourtant toujours un maître de l'air. Son élément coulait dans ses veines et s'échappait de chaque fibre de sa peau. La jeune femme n'en avait jamais été réellement consciente mais les derniers événements l'avaient révélé à elle-même. Natalia se sentait enfin en communion avec son élément, ce qui l'avait amené à comprendre davantage Alexis. Ramenant son capuchon en arrière, elle laissa ses boucles ébènes tomber sur ses épaules. Admirative des reflets de la lune sur les ruines qui lui faisaient face, Natalia s'avança tout en sentant des regards se poser sur elle. Les regards des défunts maîtres de l'air qui avaient été sauvagement tués par les Bernstein. Serrant machinalement les poings à cette pensée, la jeune femme s'avança tout en détaillant de ses prunelles l'affreux spectacle auquel elle était confrontée. L'odeur de la fumée était quasiment intacte quand le vent balayait les cendres qui recouvraient le sol. C'était une partie de son héritage et de son histoire, qu'elle le veuille ou non. Repérant du regard une alcôve en partie détruite, Natalia ne tarda pas à l'atteindre tout en se désolant de n'y trouver personne. Elle aurait du s'y faire depuis quelques semaines mais Natalia n'arrivait pas à comprendre comment elle avait pu se faire berner de cette façon. Il lui avait promis de venir toutes les semaines. Il lui avait promis. Encore une promesse perdue dans le vent. La jeune femme avait voulu y croire. Elle s'était laissée convaincre qu'il avait eu des empêchements multiples. Natalia ne pouvait pourtant pas se laisser bercer d'illusions indéfiniment. Elle avait compris que le Bernstein avait décidé d'arrêter de venir. Il l'avait effacé de sa vie aussi facilement que sa famille avait détruit son peuple. Natalia avait été bien naïve. Elle entendait encore les mises en garde de ses frères. Ils l'avaient suppliée de prendre ses précautions avec le Bernstein. La jeune femme était tout simplement trop têtue pour entendre raison. Poussant un soupir, Natalia enfonça l'une de ses mains contre les fragiles briques de l'alcôve. Sourcillant à peine en le voyant s'effondrer, elle s'écarta de la vague de poussière que cela entraîna. C'était fini. L'alcôve avait été leur point de retrouvailles. Leur symbole. Il était désormais à terre, tout comme son coeur, piétiné sans remords. Avançant parmi les vestiges d'une vie passée et plus heureuse, Natalia se figea en voyant une silhouette s'approcher dangereusement. Cherchant à peine à comprendre ce qui se passait, elle emprunta immédiatement une autre voie. Il était hors de question qu'elle soit de nouveau emprisonnée. Plutôt mourir. Fronçant les sourcils en percevant des bruits de pas derrière elle, Natalia accéléra la cadence de ses pas. Le coeur battant à tout rompre, la jeune femme en eut le souffle coupé quand elle sentit une main s'abattre sur son épaule. Projetant une vague d'air contre son assaillant, elle haussa les sourcils en reconnaissant l'homme qui se trouvait désormais à terre. Une myriade d'émotions s'empara de son être. Confusion. Soulagement. Colère. Amour. Immobile, la brune observait le Bernstein avec un air implacable. « Tu ne l'auras pas volé, celle-là. » murmura-t-elle tout en gardant ses distances. Natalia ne savait pas comment agir avec Ace. Elle était partagée entre son amertume et son apaisement. La jeune femme avait imaginé des scénarios tous aussi morbides les uns que les autres pour expliquer l'absence du Bernstein. Des idées démenties par l'actualité de la famille régente. Tout le monde l'aurait su si Ace avait été victime d'une maladie foudroyante. Les Bernstein n'étaient pas stupides au point d'avouer un meurtre de sang froid, sur un membre de leur propre famille qui plus est. Croisant les bras contre sa poitrine, Natalia fixa Ace sans montrer le moindre regret. « Tu t'es perdu peut-être ? » poursuivit-elle avec un ton acerbe. Natalia n'était pas tendre avec ses proches en général mais elle était davantage impitoyable quand ces derniers lui mentaient. Ses frères en avaient fait la désagréable expérience avant de quitter Aleria. C'était maintenant à Ace de s'expliquer.
Revenir en haut Aller en bas

cause i'm overcome in this war of hearts (nace)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE FOUR NATIONS. ::  :: LA VILLE D'ALERIA :: SORGLEGT :: les ruines-