avoir plus de liens ?
Pour ce faire, n'hésitez pas à aller voir les sujets ouverts par les membres ici-même. Des membres comme Lyra Livanov, Teresa Ravenscar et Aelin Rosenbach ont besoin de vous !

avoir plus de rp/d'action ?
Encore une fois, c'est très simple ! N'hésitez pas à parcourir la recherche de rp, ou encore, vous pouvez obtenir une mission ! Si ça ne vous suffit pas, vous pouvez aussi faire intervenir un pnj dans vos rps !

Découvrir les topics communs en cliquant ici !

Le staff vous souhaite de joyeuses fêtes !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fermeture définitive
Le forum ferme définitivement ses portes ! Pour plus d'informations cliquez ici

ef ▼ they say time's supposed to heal ya
rebelles
avatar


▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 82
▹ Pseudo : DARBYSHIRE (paula).
▹ Disponibilité : always open for you guys
▹ Avatar : ansel elgort.
▹ Crédits : furied heart.



▹ Âge : dix-neuf années qu'il foule kandrakar de ses pieds - même s'il a cru ne jamais les atteindre.
▹ Nation : wind.
▹ Daemon : cyanée. une hermine, tantôt brune tantôt blanche, qui s'amuse à se cacher dans ses poches, à se blottir contre son cou.
▹ Profession : il dansait, il jonglait, il jouait des tours. il vagabondait avec la troupe de cirque qui l'a recueilli. aujourd'hui, il croit et il se bat.
▹ Signe distinctif : en l'observant bien, on remarque plusieurs minuscules cicatrices, particulièrement sur ses mains et avant bras. depuis une chute vieille de quelques années alors qu'il essayait une nouvelle acrobatie, il boîte légèrement de la jambe gauche.
▹ Allégeance : il avait tendance à ne pas prendre parti. avant qu'on ne l'enlève et l'enferme sous prétexte de pouvoir faire des courants d'air

Voir le profil de l'utilisateur

ef ▼ they say time's supposed to heal ya
Sam 12 Déc - 22:01

ermès falcoln
and if you are gone, i will not belong here
blowing in the wind
nom et prénom(s) ≈ ermès. adieu ce h inutile. lui aussi, il aime se débarrasser des choses qui ne lui servent pas. falcoln. rapace, à jamais affamé de vengeance. âge, date et lieu de naissance ≈ dix-neuf ans, né le quatorze octobre mille-neuf-cent-quatre-vingt-trois à aléria nation ≈ il est un fils de l'air, fait partie de ceux qui ont survécu, de ceux qui se cachent allégeance ≈ aux livanov, qui ont par eux-mêmes confirmé le bien que sa propre famille avait raconté sur eux. daemon ≈ une hermine, qui, comme lui, adapte son apparence à ce qui l'entoure. elle est blanche avec la neige, marron avec le soleil. il était ermès avec ceux qu'il aimait, est devenu iain pour ceux qu'il rencontre. métier/fonction ≈ on lui a appris la magie, une fois trouvé errant dans les rues d'Aléria et recruté dans un cirque ambulant. il vient de passer quatre ans à osciller entre les tours de passe-passe, le jonglage et les acrobaties. il est désormais apprenti soldat au service de la rébellion et fugitif. statut civil ≈ célibataire. orientation sexuelle ≈ hétérosexuel. signe distinctif ≈ en l'observant bien, on remarque  plusieurs minuscules cicatrices, particulièrement sur ses mains et avant bras. depuis une chute vieille de quelques années alors qu'il essayait une nouvelle acrobatie, il boîte légèrement de la jambe gauche. particularité ≈ il utilise sa grande taille pour se faire passer pour plus vieux qu'il ne l'est. personne ne prend un gamin de dix-huit ans au sérieux. il a également du mal à se défaire de l’habitude qu’il avait prise, celle de se cacher derrière une nouveau nom, iain – parce que le ermès qu'il se connaissait semble ne plus lui plaire. qualités ≈ souriant + optimiste + loyal + persévérant + stratège défauts ≈ impulsif + imprudent + têtu + rancunier + distrait

to know a little more about you
ermès n'est pas un type violent. il est plutôt du genre à retenir chacune des crasses que vous pouvez lui faire, pour pouvoir mieux les réutiliser contre vous plus tard. il est de ceux qui pensent que les mots peuvent êtres bien plus dangereux que les gestes, dans une certaine mesure.
 quoiqu'il en soit, bien que réfléchi, il lui arrive de laisser parler ses émotions et de balancer quelques coups quand on lui tape sur les nerfs. mais sa relative bonne humeur, presque permanente, l'empêche de succomber trop souvent. il répond la plupart du temps par un sourire ou une pique.
 il a le sommeil extrêmement lourd. chuchoter à son oreille pour le réveiller ne sert strictement à rien. mais une fois réveillé, il est opérationnel en un temps éclair.
 le fait qu'il boîte étant simplement dû au fait qu'il soit un jour tombé lors d'une acrobatie, il lui arrive d'embellir la réalité en prétendant avoir failli laisser sa jambe lors d'un bombardement quand il était enfant.
 il ne pense pas au passé. en bon vivant, il se focalise sur l'instant présent et potentiellement sur le jour suivant. mais il ne se passe pas une nuit sans que, lorsqu'il s'allonge et ferme ses yeux, de vieilles images ne s'invitent devant ses pupilles, et que les horreurs traversées ne lui remontent au travers de la gorge.
 généreux, il aide en toutes circonstances, et même ceux qu'il vient de rencontrer. il est ce genre de type qui vole un pomme pour lui, mais qui la tend à la première petite fille affamée qu'il croise. mais cela n'arrive pas très rarement. il n'est pas le plus affamé qu'on puisse trouver, mais voler et probablement ce qui l'aide le plus à subvenir à ses besoin. avec une discrétion sans pareil.
la discrétion. voilà quelque chose qui le connaît. il l'utilise alors qu'il use parfois une once de ses pouvoirs élémentaires pour mieux réussir ses tours, les rendre légèrement plus spectaculaires. mais il n'est pas bon d'être un apprenti de l'air, de nos jours. alors il se terre, prétend être simplement doué de ses mains.
 le sourire qu'il arbore en permanence n'est qu'une façade, qui cache le gamin déchiré qui a du quitté les corps de ses parents et les restes de sa maison. mais il est devenu un automatisme, comme une machine qui se met en marche à chaque fois que ses yeux croisent ceux d'un inconnu. du moins, ces inconnus à l'air inoffensif.
 stratège, il pense avec logique. il est un être réfléchi, capable d'élaborer des plans. sa nature impulsive ne prend le dessus seulement lorsqu'une situation lui fait perdre le contrôle de ses émotions. cependant, cela peut avoir un côté aussi bon que mauvais : soyez certains que ses plans sont solide, mais rien n'assure qu'ils ne lui permettent pas de vous manipuler.



prénom, pseudo ≈ DARBYSHIRE (pauline, paula, up to you) âge ≈ dix-huit dans un mois, tout pile noon avis sur le forum ≈ je compte plus le nombre de temples que je vous ai bâtis coeur comment l'as tu découvert ≈ c'est coralie, elle m'en parlait h24 sweet  personnage ≈ () inventé () prédéfini (x) scénario (ouais ouais ptn d'ailleurs merci co et cloé jvouzem) avatar ≈ansel elgort  dernier mot ≈ J'VOUS BEZ OKKK bave  coeur

Revenir en haut Aller en bas
rebelles
avatar


▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 82
▹ Pseudo : DARBYSHIRE (paula).
▹ Disponibilité : always open for you guys
▹ Avatar : ansel elgort.
▹ Crédits : furied heart.



▹ Âge : dix-neuf années qu'il foule kandrakar de ses pieds - même s'il a cru ne jamais les atteindre.
▹ Nation : wind.
▹ Daemon : cyanée. une hermine, tantôt brune tantôt blanche, qui s'amuse à se cacher dans ses poches, à se blottir contre son cou.
▹ Profession : il dansait, il jonglait, il jouait des tours. il vagabondait avec la troupe de cirque qui l'a recueilli. aujourd'hui, il croit et il se bat.
▹ Signe distinctif : en l'observant bien, on remarque plusieurs minuscules cicatrices, particulièrement sur ses mains et avant bras. depuis une chute vieille de quelques années alors qu'il essayait une nouvelle acrobatie, il boîte légèrement de la jambe gauche.
▹ Allégeance : il avait tendance à ne pas prendre parti. avant qu'on ne l'enlève et l'enferme sous prétexte de pouvoir faire des courants d'air

Voir le profil de l'utilisateur

Re: ef ▼ they say time's supposed to heal ya
Sam 12 Déc - 22:03

you burn but we fly
i dreamt i was an arrow, the little metal bit right at the tip of an arrow.
Ce n’est qu’après plusieurs heures de silence qu’il se décide à bouger. Il est trop jeune pour avoir à prendre de telles décisions – mais cela fait longtemps que ceux de son âge n’ont plus beaucoup de choix. Il se dresse sur ses longues et fines jambes, flageolEantes car restées immobile pendant ce qui lui avait semblé être une éternité. Cyanée, simple papillon à cet instant précis, ne bouge pas de sur son épaule alors qu’il traverse sa chambre. Chambre qui commence à ne plus ressembler à l’enfance, même si son coffre à jouet est encore ouvert et qu’elle le voit, tous les soirs, se pencher sous son lit pour vérifier que rien de terrifiant ne s’y cache. Il ne se doute pas alors que c’est la dernière fois en de longues années qu’il aura la chance de contempler une pièce digne de ce nom ; qu’à l’instant où il ouvrira la porte pour mettre un point hors du petit confort dans lequel il s’était temporairement réfugié, sa vie ne serait plus que chaos.

Une seule inspiration lui suffit à deviner ce qu’il s’est passé. L’air, son élément, est lourd, sec. Il sent quelque chose qu’il ne connaît pas. A quatorze ans, on ne sait pas à quoi ressemble l’odeur des flammes fraîchement éteintes, de la cendre – et de la mort. Le premier corps à côté duquel il passe est allongé dans les marches des escaliers qui le mèneraient jusqu’au hall d’entrée, ces mêmes escaliers dans lesquels il avait couru, comme sa mère le lui avait dit. Il l’avait écoutée, là où d’habitude il lui aurait désobéi – par pure taquinerie. Mais la lueur étrange qu’il avait vu briller dans ses yeux l’avait fait se raviser immédiatement. Il avait cru que son frère le suivrait. Mais non. Il était resté en bas. Le corps des escaliers, carbonisés, méconnaissable, il sait que c’est son père – car grand, trapu, malgré les dégâts qu’on lui avait infligé. Il n’en trouvera qu’un autre ; celui de sa mère, tombée sur le sol de l’entrée. Elle aussi, brûlée, complétement noire. Bien qu’il ne pouvait pas distinguer le moindre de ses traits, son cerveau arrivait quand même à générer l’image de son visage déformé par la surprise et la peur. Il se rappelait avoir entendu sa voix crier le nom de son frère, puis le sien. Son fère. Adès.

Il l’a cherché. A déambulé à travers les ruines de sa maison pour trouver la moindre trace de son aîné. A chaque pas qu’il faisait – lent, dépossédé – il lui semblait entendre sa voix, ses rires, ses sarcasmes qui l’énervaient tant mais qui faisaient que Adès était Adès. Il s’est pincé les lèvres avec une telle force qu’elles ont saigné. A crié tellement haut que ses cordes vocales auraient très bien pu se briser. A pleuré tellement longtemps qu’il en est venu à se demander comment est-ce qu’il pouvait encore être assez hydraté pour produire des larmes. Au fur et à mesure que les minutes passaient, la situation s’éclaircissait. Ermès Falcoln, fils de l’air, venait de perdre l’intégralité de sa famille et sa maison. Il n’avait plus rien, même plus assez de force pour continuer de marcher. Il avait quitté les rues d'Aléria parce que dès l’instant où il avait dépassé l’enceinte de son jardin, la vue de la ville qui l’avait regardé grandir l’avait répugné ; ce n’était plus la ville qu’il connaissait, le monde qu’il connaissait. Peu importe si cela avait toujours été plus ou moins ainsi, les années qui avaient passé lui avait permis d’ouvrir les yeux sur le monde dans lequel il était né. Il ne lui plaisait pas, ce monde – ce monde où un garçon de quatorze ans pouvait se retrouver seul pour un crime qui n’en était pas vraiment un ; ce monde où, malgré ce qu’il avait toujours cru, tout le monde ne se valait ; ce monde où le feu était craint, et l’air éradiqué.

ѧ ѧ ѧ


Il range ses cartes dans l’étui qu’elle lui avait fabriqué, sans pouvoir réprimer un sourire. Ses cartes à jouer, elles sont devenues son gagne-pain, aussi misérable soit-il. On lui avait appris à les manipuler, à les faire disparaître et apparaître comme il le souhaitait – et ce, sans utiliser son élément. Son élément paria, qu’il laissait malgré lui de côté. Il se rappelait souvent de son père essayant de lui apprendre à le maîtriser, à lui-même rêvant de devenir un maître de l’air accompli. Il ne pouvait plus que produire quelques minuscules courants d’air, histoire de faciliter ses tours et de les rendre plus magiques. Car c’était ce que le public du Cirque des Etoiles demandait. De la magie. Ce cirque, il allait parfois le voir quand il était enfant ; c’est pour ça que le patron lui avait semblé familier, quand il l’avait foutu dans sa roulotte, plusieurs années auparavant. Il faisait comme s’il avait oublié, comme s’il ne savait plus exactement combien de temps s’étaient passé depuis que le cirque l’avait trouvé, au bord de la route, quelque part dans Hamanat. Mais il savait exactement combien de temps s’était passé. Il avait d’abord compté les jours, puis les mois, puis les années. Quatre ans qu’il avait laissé le nom de Ermès Falcoln derrière lui – bien trop dangereux à porter.

Il était vite devenu Iain. Juste Iain. Personne, en vérité. Un fils de l’air, littéralement. Il ne semblait venir de nulle part, n’être rattaché à personne. Juste un gamin de quatorze ans qu’on avait un jour retrouvé au bord d’une route, épuisé, assoiffé, affamé, endeuillé. Il ne parlait pas de lui Iain, oh non. Il écoutait les autres. Hochait la tête, ne savait jamais quoi répondre. Mais ça allait, ça ne vexait personne. Parce que tout le monde l’aimait bien, Iain. Le grand dadet maladroit, toujours le sourire aux lèvres, qui arrivaient à détendre une atmosphère un peu sèche en deux, en trois mouvements – en deux, en trois boutades telles qu’il arrivait à les sortir. Mais à l’intérieur, Ermès se terrait, caché de tous. Et il transpirait de chagrin. Tous les soirs il s’asseyait au milieu de sa roulotte et priait. Priait les vents, priait les siens, désireux de s’assurer que ses parents et son frère l’entendaient, qu’ils allaient bien. Il regrettait de ne pas les avoir traités comme il l’aurait du – d’avoir laissé leur cendres étalées sur le sol de la grande maison plutôt que de les faire s’envoler au bon gré du vent comme sa nation et ses croyances le voulaient. Il regrettait de ne pas avoir vu ce dernier jour ensemble venir ; sans quoi il leur aurait tout dit. Qu’il les aimait, qu’il ne voulait pas se retrouver tout seul, que jamais il ne pourrait y arriver. Iain pouvait donner l’impression qu’il s’en sortait, mais Ermès, tapi derrière ses côtes, au fond de son cœur – lui, il ne s’en sortait pas. Ils étaient deux différentes personnes ; Ermès, frêle, maladroit, imprudent et amoureux de la vie ; Iain, grand, large, magicien et bout-en-train. Finalement, c’était tout comme le petit garçon d’Aléria était mort avec sa famille, ce jour-là.

Il relève la tête alors qu'il entend que l'on s'approche de lui. Des pas, lourds, longs, lents. Il pose son regard noisette sur le visage féminin, qui lui aussi le scrute. Il n'a l'air de rien, ce visage. Il ne le connaît pas, Ermès, et il n'arrive pas à savoir ce qu'il peut présager. Neutre, voilà ce qu'il était. Il ne disait rien sur ce qui pouvait se passer dans la tête de l'inconnue, et ça l'énervait. Il aimait bien savoir, habituellement, il aimait bien se rendre compte de ce à quoi il avait à se confronter. Il referme son étui alors que la femme se rapproche encore, sans la quitter des yeux. « J'ai fini ma journée, m'dame. Va falloir que vous attendiez jusqu'à demain. » Elle sourit. Il fronce les sourcils. « Pas la peine. J'ai déjà assisté à vos tours d’illusionnistes. Vous êtes sacrément doué, dites-moi. » Il sourit à son tour. Qui n'aime pas les compliments ? Il n'ose rien dire. Il n'aime pas parler de ce qu'il sait faire. Il triche, le magicien. Il triche parce que l'air est son esclave, parce qu'il lui demande de l'aider. Et il se tait parce qu’il n'en a pas le droit. Les fils du vent se doivent d'être éradiqués, il le sait parfaitement bien. Si quelqu'un venait à le savoir, il était fichu. On lui couperait la tête ; on lui transpercerait le cœur- il n'avait aucune idée de la façon dont ils se prenaient pour décimer sa nation, mais il était certain que le résultat était sans équivoque. Alors non, il n'ouvre pas la bouche, se contente de laisser son sourire sur ses lèvres qui se serrent alors que le silence leur tombe dessus. Il n'aime pas le silence. Il est bavard, mais ses paroles restent vide, parce qu'il sent qui s'il parle trop, il le regrettera. Il toussote. Il reprend. « Merci. » Voilà tout. Juste histoire de meubler. Il croit qu'elle partirait une fois lui avoir dit ceci, mais elle ne bouge pas. Ses sourcils se froncent de nouveau alors qu'il attend, adressant quelques regards discrets à son Cyanée – hermine, brune en cette douce saison, perchée sur son épaule, comme à son habitude. Et enfin, elle parle. « Je me demandais si vous saviez faire disparaître autre chose que des cartes, Iain. » Elle avait insisté sur le prénom qui n'était pas le sein. Il hausse les épaules, range ses mains dans les poches de son pantalon. « Ça dépend. Vous avez quelque chose à cacher, m'dame ? » Elle sourit, mais pas du même sourire qu'auparavant. Celui-ci est plus narquois, presque vicieux. Elle met la main dans le sac en bandoulière qu'il n'avait pas encore remarqué, en sort une orchidée, qui repose gracieusement sur sa paume. Il déglutit. Il sait ce qu'elle veut dire, cette orchidée. Et le sourire horrible qu'elle brandissait prit soudainement tout son sens. « Moi ? Je ne cache rien. Vous, cependant... Enfin, c'est ce qu'on nous a dit. » Elle sait. Ils savent. Quelqu'un l'a vu, quelqu'un l'a dénoncé. Il range son étui dans sa poche, se met à courir, aussi vite qu'il peut, plus encore qu'il ne l'a jamais fait. Il sait que ça n'arrange pas les choses. Il sait que plus il court, plus il se rend coupable. Mais il ne veut que s'enfuir, échapper à la Ligue, échapper au sort qu'ils lui ont réservé, désormais fatal. Il va mourir. Comme ses parents. Comme son frère. Il ne veut pas. Il veut rester. Il est bien, avec ses cartes, son daemon et ses collègues. Il est bien, sur les routes, dans sa roulotte. C'est peu, mais c'est assez. Il avait réussi à trouver un semblant de bonheur. Il voulait le garder. Mais ce monde n'était pas fait pour le bonheur. Plus maintenant.

ѧ ѧ ѧ


Quand il rouvre les yeux, il est allongé sur un lit. Pas le sien, pas celui de sa roulote – un lit inconnu, plus ou moins confortable. Il fronce les sourcils, cherche son daemon du regard ; elle est allongée sur une table de nuit, à sa droite. Dans sa tête, elle lui dit qu’il n’est pas resté inconscient longtemps, qu’il est hors de danger. Danger. Des images affluent, sous son crâne. La liguesse, la cellule, la torture. Il n’était pas mort. On était venu le chercher. Tout n’avait été que bourrasques et bruit assourdissants. De quoi arrivait-il à se rappeler ? D’avoir vaguement marché sur le sol des cachots des Bernstein. Pas tout seul, cependant. On l’y avait aidé. Deux personnes, deux hommes – tous les deux relativement grands. L’un deux avait un visage familier. Changé, mais familier. Il a mis du temps à se reformer devant ses yeux, alors que le Ermès retrouvé s’efforçait de s’accouder pour se redresser. Et puis, un nom qui se colle à cette paire d’yeux qu’il reconnaîtrait entre mille.

Adès.

Les vents seuls savaient comment c’était possible. Comment son frère avait pu venir l’extraire de cellule alors que le magicien l’avait cru mort pendant quatre longues années. Il plisse les yeux, se demande si ce n’est pas son inconscient qui lui joue des tours, qui lui fait croire que la personne qui lui manque le plus au monde lui est finalement revenu. Mais tout lui semble si réel qu’il a du mal à croire au fait que ça ne l’est pas. Adès était vivant. Il était venu le chercher pour l’amener ici, peu importe où ici était. Il était sain et sauf, hors de prison, loin des Bernstein – et, par-dessus tout près du seul Falcoln qui lui restait.

ѧ ѧ ѧ


Il se laisse tomber s’adosse contre un rocher, exténué, la respiration hachée. Il essaie d’amoindrir la chute de son frère – blessé, brisé – alors qu’il fait de même. Il jette un œil à la Ravenscar qui se tient là, à plusieurs pas d’eux. Leurs regard se croisent, l’espace de quelques secondes, et Ermès songe à ce qui a bien pu pousser la jeune femme à venir le chercher, lui, le plus piètre des fils de l’air de la rébellion. Parce qu’il était le frère d’Adès, probablement. Il n’aura pas été très utile, finalement. Mais le plan de Teresa avait marché à merveille, et ils s’en étaient tous les trois sortis.

Il baisse ses pupilles vers le visage de son frère, méconnaissable. Il n’y avait pas un millimètre de sa peau qui ne criait pas douleur, qui était encore revêtu de sa couleur habituelle. Sang, poussière et cendre, voilà tout ce qu’il avait récolté. Comme Ermès, quelque mois plus tôt. Mais lui n’avait pas eu à subir une détention si féroce – et surtout pas après avoir été pris dans des attentats. Il n’avait aucune idée de ce qu’Adès avait pu vivre pendant les explosions, mais il suffisait de le regarder de l’avoir porté pendant plusieurs longues minutes pour savoir qu’il n’avait été en rien épargné. Machinalement, le cadet porte une main à ses côtes brisées, dont la douleur s’était brusquement ravivée, alors qu’il avait dû porter son aîné hors de ces prisons. Mais il ne disait rien – trouvait que s’en plaindre rien qu’avec une légère grimace serait déplacé. Il ne pouvait pas retirer son regard de son frère. Ca n’avait pas été facile, de se retrouver. Il avait voulu savoir pourquoi il avait été introuvable. S’était senti trahi, abandonné. Et puis, l’enlèvement. L’absence, encore une fois, qu’il n’avait pas pu supporter. Plus d’une fois il avait pensé à aller le chercher – mais ç’aurait été une mission suicide pour lui, maître des courants d’air, trop fier pour aller demander de l’aide aux Livanov.

Mais ça allait, maintenant. Ils étaient là, assis côtes à côtes, le temps de reprendre leur souffle avat de trouver un endroit caché de tous. Leurs bras se touchaient, se pressaient l’un contre l’autre car Adès ne répondait plus à aucune force, menaçait de s’effondrer sur son cadet à tout moment. Le cadet, lui, il se demandait ce qui se serait passé si, quatre ans et demi auparavant, ils s’étaient retrouvés coincés dans la chambre d’Ermès tous les deux, dans cette même position. Ils se seraient enfuis à deux, auraient survécu à deux. Ne se seraient jamais quitté. Un peu plus loin, Styx et Cyanée se retrouvent, après toutes ces années. A son tour, le regard du plus âgé croise celui du plus jeune – qui sourit, malgré lui. « T’as vraiment une sale gueule. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Re: ef ▼ they say time's supposed to heal ya
Sam 12 Déc - 22:09
wesh, beau-frère. face tu sais combien je t'aime pour avoir repris ermès, et puis pour être là, et aussi pour exister, voilà. feels2 feels2 keur sur toi.
Revenir en haut Aller en bas
gouvernement
avatar


▹ Mes comptes : La douce Tessa et l'ensorcelante Maeve.
▹ Sur Aléria depuis : 09/11/2015
▹ Messages : 410
▹ Pseudo : Littlewolf (Hélène).
▹ Disponibilité : Encore un petit de libre. (2/3)
▹ Avatar : Lily Collins, la maléfique.
▹ Crédits : Avatar : schizophrenic et signature : anaëlle



▹ Âge : Vingt-cinq automnes à jouer dans les feuilles mortes. Les années qui n'enlèvent rien à sa jeunesse tant convoitée. L'âge du pouvoir malsain, des décisions irrationnelles.
▹ Nation : Les dragons n'y sont pas légende mais bien réalité, douce créature qu'elle incarne avec noblesse. Fille des flammes, naissant de l'étincelle obscure d'une nuit d'été. Le feu, la chaleur qui enserre vos âmes.
▹ Daemon : Pelage d'hiver, canines ensanglantées pour ses détracteurs. Sven, son loup polaire qui marche dans l'ombre. Féroce, toujours dans l'agitation. Le carmin, il l'aime autant que son double. Un duo meurtrier.
▹ Profession : Bras droit de son frère, rêvant du trône comme une lionne en cage.
▹ Statut civil : Volage, papillonnant d'hommes en hommes sans jamais éprouver une once de sentiment. Elle n'est que pierre qui fracasse, seul son frère mérite cet amour qui la déchire. Hybris, elle n'est qu'hymen déchiré pour le pouvoir.
▹ Don : L'électricité qui s'éparpille dans son carmin. Ses sentiments qui réclament puissance. Elle est l'éclair qui transperce les plus dociles. Entrainée depuis l'enfance, ses pupilles bleus qui annoncent l'orage.
▹ Signe distinctif : Son don qui la prive d'un sens, le toucher. Ses bouts de phalanges qui dégagent encore l'odeur de la chair brûlée. Elle n'a plus d'empreinte digitale, plus aucune identité aux yeux du monde.
▹ Allégeance : Elle ne courbe l'échine devant personne. Jumelle du régent, tirant les ficelles dans l'ombre pour un royaume de chaos. Hybris, elle croit en lui même si elle désirerait cette place qui lui revient.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: ef ▼ they say time's supposed to heal ya
Sam 12 Déc - 22:09
Bienvenue à toi mon tout beau cute cute cute




Queen
⊹ Poison qui dévore votre carmin, laissant peu de chance à la vie de reprendre son court. Elle n'est que mort, ombre dansante au coin d'un feu grégeois. Malédiction qu'elle consomme, lèvres pourpres envoûtantes qui ne demandent qu'à glisser sur des corps bientôt froids.
Revenir en haut Aller en bas
rebelles
avatar


▹ Mes comptes : Kael Visegard
▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 1195
▹ Pseudo : greyguizmo
▹ Disponibilité : ( 0/2 ) Libre
▹ Avatar : Dominic Cooper
▹ Crédits : Tumblr



▹ Âge : 32 ans
▹ Nation : Nation de la Terre. Blessée mais toujours vaillante.
▹ Daemon : Niciannon. Une malamute d'alaska au pelage roux. Loquace, intrépide, exubérante et impatiente.
▹ Profession : Professeur de maîtrise de la terre & Expert chasseur
▹ Statut civil : Célibataire
▹ Don : Aucun, à part ses compétences dans le tir à l'arc et la chasse.
▹ Signe distinctif : Une griffure sur son flan, cadeau d'un chat à dents de lion.
▹ Allégeance : Les régents de la terre en apparence, mais c'est un cœur de rebelle qui bat dans sa poitrine.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: ef ▼ they say time's supposed to heal ya
Sam 12 Déc - 22:11
Bon courage pour ta fichette fils de l'air.


Where your treasure is, there your heart will be also.
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t150-nathaniel-hemingway http://kandrakar.forumactif.be/t162-nath-mes-amis-mes-amours-mes-emmerdes
gouvernement
avatar


▹ Mes comptes : seulement celui-ci.
▹ Sur Aléria depuis : 08/12/2015
▹ Messages : 110
▹ Pseudo : sparks, laura.
▹ Disponibilité : (3/3 rps) - fermé.
▹ Avatar : phoebe tonkin.
▹ Crédits : @hepburns (avatar)



▹ Âge : vingt-huit années se sont déjà écoulées depuis sa naissance.
▹ Nation : la terre, sa force s'imprègne dans ses veines et fortifie ses idées, lucrézia donnerait sa vie pour sa nation. elle fait de son mieux pour redorer le blason des darsonval, pour redresser cette nation semblant vaincue.
▹ Daemon : un aigle, il domine de ses ailes majestueuses, il envoûte et chasse, il s'agit d'un prédateur.
▹ Profession : régente de la nation de la terre, lucrézia règne dorénavant sur le royaume, elle compte bien tout changer et attend patiemment de voir ses adversaires faillir.
▹ Statut civil : célibataire, ses idées sont bien loin de son coeur et pourtant elle se consume doucement.
▹ Don : depuis ses quinze ans la jeune femme maitrise le metalbending.
▹ Signe distinctif : lucrézia crie vengeance, ses yeux sont en flammes, sa passion ardente l'embrase et ses idéaux se consument.
▹ Allégeance : au contraire de ses parents ses désirs se tournent petit à petit en faveur de la rébellion, elle n'a cependant pas encore osé franchir le pas la séparant de cette dernière.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: ef ▼ they say time's supposed to heal ya
Sam 12 Déc - 22:17
ermès falcoln a écrit:
J'VOUS BEZ OKKK
OKKKKK. joie (jtm, t'es belle, kr sur toi. alexis )


    you can see it in her eyes
    she'll kill them if they try to
    send her back to her grave.
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t128-she-shoots-to-kill-and-aims-to-please http://kandrakar.forumactif.be/t161-ignite-my-love-ignite
rebelles
avatar


▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 82
▹ Pseudo : DARBYSHIRE (paula).
▹ Disponibilité : always open for you guys
▹ Avatar : ansel elgort.
▹ Crédits : furied heart.



▹ Âge : dix-neuf années qu'il foule kandrakar de ses pieds - même s'il a cru ne jamais les atteindre.
▹ Nation : wind.
▹ Daemon : cyanée. une hermine, tantôt brune tantôt blanche, qui s'amuse à se cacher dans ses poches, à se blottir contre son cou.
▹ Profession : il dansait, il jonglait, il jouait des tours. il vagabondait avec la troupe de cirque qui l'a recueilli. aujourd'hui, il croit et il se bat.
▹ Signe distinctif : en l'observant bien, on remarque plusieurs minuscules cicatrices, particulièrement sur ses mains et avant bras. depuis une chute vieille de quelques années alors qu'il essayait une nouvelle acrobatie, il boîte légèrement de la jambe gauche.
▹ Allégeance : il avait tendance à ne pas prendre parti. avant qu'on ne l'enlève et l'enferme sous prétexte de pouvoir faire des courants d'air

Voir le profil de l'utilisateur

Re: ef ▼ they say time's supposed to heal ya
Sam 12 Déc - 22:19
merci à vous quatre:love:

kim + wsh me parle pas comme ça feels2 coeur

laura + bb bave Arrow coeur jtm
Revenir en haut Aller en bas
rebelles
avatar


▹ Mes comptes : à bas la schizophrénie intenvise
▹ Sur Aléria depuis : 08/11/2015
▹ Messages : 166
▹ Pseudo : Summer Child (Co)
▹ Disponibilité : Ralentissement
▹ Avatar : DOB
▹ Crédits : Belispeak



▹ Âge : vingt-trois ans que le vent souffle balaie son visage et que la liberté tonne en son être
▹ Nation : l'air, depuis toujours et à jamais
▹ Daemon : Lokia, une femelle jaguar imposante, douce lorsqu'il faut l'être, brutale comme son maître la plupart du temps, mais quelques une de ses attitudes ressemblent bien trop à Alexis, signe de leur puissant lien
▹ Profession : inventeur qui met ses talents au service de la rébellion, il est aussi souvent dehors à exécuter des missions sensibles
▹ Statut civil : officiellement célibataire, et souhaite le rester
▹ Don : Gael dispose du 6e sens, une forte intuition qui l'a plus d'une fois sauvé de mauvais pas. Même s'il ne le sait pas encore, il commence à s'en douter.
▹ Signe distinctif : une énorme cicatrice au niveau du cou, reste d'un combat avec un maître de l'eau. Une trace de brûlure qui lui lèche encore le flanc. Un tatouage, très bas sur la hanche, en forme de flèche.
▹ Allégeance : la rébellion, même si les idées que commencent à avoir les membres de sa famille l'effraient

Voir le profil de l'utilisateur

Re: ef ▼ they say time's supposed to heal ya
Sam 12 Déc - 22:26
in love with you darling langue je voulais te le dire en polonais mais j'ai eu la flemme d'ouvrir google trad coeur




I saw the different things you did,
But always you yourself you hid.
I felt you push, I heard you call,
I could not see yourself at all
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t120-too-many-war-wounds
rebelles
avatar


▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 82
▹ Pseudo : DARBYSHIRE (paula).
▹ Disponibilité : always open for you guys
▹ Avatar : ansel elgort.
▹ Crédits : furied heart.



▹ Âge : dix-neuf années qu'il foule kandrakar de ses pieds - même s'il a cru ne jamais les atteindre.
▹ Nation : wind.
▹ Daemon : cyanée. une hermine, tantôt brune tantôt blanche, qui s'amuse à se cacher dans ses poches, à se blottir contre son cou.
▹ Profession : il dansait, il jonglait, il jouait des tours. il vagabondait avec la troupe de cirque qui l'a recueilli. aujourd'hui, il croit et il se bat.
▹ Signe distinctif : en l'observant bien, on remarque plusieurs minuscules cicatrices, particulièrement sur ses mains et avant bras. depuis une chute vieille de quelques années alors qu'il essayait une nouvelle acrobatie, il boîte légèrement de la jambe gauche.
▹ Allégeance : il avait tendance à ne pas prendre parti. avant qu'on ne l'enlève et l'enferme sous prétexte de pouvoir faire des courants d'air

Voir le profil de l'utilisateur

Re: ef ▼ they say time's supposed to heal ya
Sam 12 Déc - 22:38
kocham cię Arrow moi aussi bella coeur
Revenir en haut Aller en bas
rebelles
avatar


▹ Mes comptes : nolan fawkes (water).
▹ Sur Aléria depuis : 08/11/2015
▹ Messages : 518
▹ Pseudo : incaendo, lise.
▹ Disponibilité : 1/5 (natalia/dmitri/malia/(aleya))
▹ Avatar : dylan o'brien
▹ Crédits : bbw.



▹ Âge : 23 ans. Alexis est né à la fin du mois d'août.
▹ Nation : Sa nation est celle de l'air, et malgré toutes ces années passées dans la nation de la terre, il restera toujours profondément attaché à sa nation.
▹ Daemon : Thanae, une femelle lynx qui semble contenir toute la haine du garçon en elle. Elle est aussi téméraire et rusée que Gael, et aussi souple et sanguine qu'Alexis, partageant parfois ces coups de colère.
▹ Statut civil : Célibataire, mais il ne se considère pas comme tel. Le coeur d'Alexis appartient à Gael. Depuis toujours, en fait, mais il ne comprenait pas les sentiments qu'il avait pour l'être qu'il n'était censé qu'aimer d'un amour fraternel. Alexis a également eu une relation avec Aleya Hemingway, mais ils se sont séparés un peu avant qu'Alexis arrive à Aleria.
▹ Don : La projection astrale. Apparue accidentellement pendant l'une de ses nombreuses séances de méditation. Il a appris à maitriser un peu plus son don avec Gael, qui est le seul à connaître son secret. Pendant que Gael travaillait dans sa chambre, Alexis prenait place dans un coin de la pièce et s'entrainait, étant alors certain que personne ne le dérangerait, puisque Gael y veillait.
▹ Signe distinctif : Alexis boite encore légèrement, à cause de son accident lors des attentats. Il a également des légères marques de brûlures sur les épaules et sur les flancs, qui ne sont plus douloureuses du tout et il possède une fine cicatrice dans son dos, vestige d'un vieil accident. Il a également un tatouage de sa nation entre les omoplates.
▹ Allégeance : La rebellion, toujours.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: ef ▼ they say time's supposed to heal ya
Sam 12 Déc - 22:53
wesh paule on va faire de grandes choses okay fire
bienvenue bby fire


Don't you remember how I used to like Being on the line? I dreamed you dreamed of me calling out my name, Is it worth the price? Cut cover, take that test, Hold courage to your chest. Don't wanna wait for you, Don't wanna have to lose All that I've compromised to feel another high. I've got to keep it down tonight. I had to break myself to carry on. No love and no admission... Take this from me tonight. And oh, I was a king under your control.
Revenir en haut Aller en bas
rebelles
avatar


▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 82
▹ Pseudo : DARBYSHIRE (paula).
▹ Disponibilité : always open for you guys
▹ Avatar : ansel elgort.
▹ Crédits : furied heart.



▹ Âge : dix-neuf années qu'il foule kandrakar de ses pieds - même s'il a cru ne jamais les atteindre.
▹ Nation : wind.
▹ Daemon : cyanée. une hermine, tantôt brune tantôt blanche, qui s'amuse à se cacher dans ses poches, à se blottir contre son cou.
▹ Profession : il dansait, il jonglait, il jouait des tours. il vagabondait avec la troupe de cirque qui l'a recueilli. aujourd'hui, il croit et il se bat.
▹ Signe distinctif : en l'observant bien, on remarque plusieurs minuscules cicatrices, particulièrement sur ses mains et avant bras. depuis une chute vieille de quelques années alors qu'il essayait une nouvelle acrobatie, il boîte légèrement de la jambe gauche.
▹ Allégeance : il avait tendance à ne pas prendre parti. avant qu'on ne l'enlève et l'enferme sous prétexte de pouvoir faire des courants d'air

Voir le profil de l'utilisateur

Re: ef ▼ they say time's supposed to heal ya
Sam 12 Déc - 23:10
ça roule basile hero mdrrr j'mélange les expressions oklm

merci bae coeur
Revenir en haut Aller en bas
gouvernement
avatar


▹ Mes comptes : juste galaad.
▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 23
▹ Pseudo : apolline (ludivine).
▹ Disponibilité : open.
▹ Avatar : max irons.
▹ Crédits : castaway & blasphemy.



▹ Âge : vingt-cinq ans qu'il foule la terre de ses pieds sanglants, vingt-cinq ans qu'il porte le poids de la honte qu'il a su accepter maintenant, vingt-cinq ans que son corps se parsème de cicatrices au fil des ans.
▹ Nation : eau qui coule dans ses veines, eau qui effleure sa peau, il vit pour elle, meurt pour elle.
▹ Daemon : un coyote aussi cruel que lui, qui se cache dans la pénombre, attendant le bon moment de s'attaquer à sa proie.
▹ Profession : satisfaisant les désirs d'autrui, il s'oublie. il vient d'hériter de la maison close de sa mère, espion meurtri, il se fait passer pour bon auprès des quelques rebelles qu'il croise, il leur offre asile et leur soutire des informations.
▹ Statut civil : il caresse le coeur de nombreuses femmes, en brise certains mais n'en soigne aucun.
▹ Signe distinctif : son sourcil gauche marqué par la noirceur alors qu'une cicatrice y est logée, perfection damnée.
▹ Allégeance : son allégeance vient à sa main meurtrière alors qu'il veut débarrasser cette terre des maîtres impurs, ceux de l'air qui lui ont volé sa chère soeur. pourtant, il se dit fidèle au gouvernement, mensonge teinté de rouge.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: ef ▼ they say time's supposed to heal ya
Sam 12 Déc - 23:12
j'te baise.  joie
lily hybris (je joue avec ta culotte, oups so )



DARKNESS I BECAME.
je suis pas quelqu’un de bien, je suis pas une belle personne, je suis une sale bête, une bouteille de gaz dans une cheminée et je vais finir par te sauter au visage si tu t’approches trop près.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Re: ef ▼ they say time's supposed to heal ya
Sam 12 Déc - 23:16
OMG - Ansel, le pseudo, le titre (adele wii noon ) et puis l'âge - épouse moi. biglove IL NOUS FAUDRA UN LIEN wind c'est chose non négociable. slurp amour
Revenir en haut Aller en bas
rebelles
avatar


▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 82
▹ Pseudo : DARBYSHIRE (paula).
▹ Disponibilité : always open for you guys
▹ Avatar : ansel elgort.
▹ Crédits : furied heart.



▹ Âge : dix-neuf années qu'il foule kandrakar de ses pieds - même s'il a cru ne jamais les atteindre.
▹ Nation : wind.
▹ Daemon : cyanée. une hermine, tantôt brune tantôt blanche, qui s'amuse à se cacher dans ses poches, à se blottir contre son cou.
▹ Profession : il dansait, il jonglait, il jouait des tours. il vagabondait avec la troupe de cirque qui l'a recueilli. aujourd'hui, il croit et il se bat.
▹ Signe distinctif : en l'observant bien, on remarque plusieurs minuscules cicatrices, particulièrement sur ses mains et avant bras. depuis une chute vieille de quelques années alors qu'il essayait une nouvelle acrobatie, il boîte légèrement de la jambe gauche.
▹ Allégeance : il avait tendance à ne pas prendre parti. avant qu'on ne l'enlève et l'enferme sous prétexte de pouvoir faire des courants d'air

Voir le profil de l'utilisateur

Re: ef ▼ they say time's supposed to heal ya
Sam 12 Déc - 23:31
ludi + max aka l'homme de ma vie ptn bave ET LAISSE MA CULOTTE TRANQUILLE feels2

mae + ptttttnnnnn ton speudo et ton vava envoie du lourd sa mère bave bave j'te réserve une place bien au chaud so coeur
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Re: ef ▼ they say time's supposed to heal ya
Dim 13 Déc - 10:06
rebienvenue joie
Revenir en haut Aller en bas
rebelles
avatar


▹ Mes comptes : One and only.
▹ Sur Aléria depuis : 08/12/2015
▹ Messages : 69
▹ Pseudo : Absiinte / Cloé
▹ Disponibilité : 1/3. Adesa + Ermès + ...
▹ Avatar : Alex Pettyfer
▹ Crédits : SWEET DISASTER



▹ Âge : 25 années d'errance marquent son acte de naissance.
▹ Nation : La nation paria dont on tait le nom. L'air est son élément.
▹ Daemon : Une chouette harfang des neiges à la douceur angélique, antithèse d'Adès. Elle répond au nom de Styx.
▹ Profession : Rebelle indiscipliné.
▹ Statut civil : Célibataire complètement perdu, peut-être n'est-il pas fait pour avoir un coeur.
▹ Don : Inconscient professionnel. Emmerdeur de premier choix.
▹ Signe distinctif : De multiples cicatrices parsèment son corps. Possède le tatouage d'un flèche, marque de la nation de l'air, sur le coeur.
▹ Allégeance : A défaut d'une meilleure solution, les rebelles.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: ef ▼ they say time's supposed to heal ya
Dim 13 Déc - 10:26
Ermès Falcoln a écrit:
« T’as vraiment une sale gueule. »
Même que c'est pas vrai fuck
J'aime trop ce que tu as écrit, c'est bon, tu m'as enterrée vivante whaat
Les Falcoln sont parfaits sous ta plume love2
Revenir en haut Aller en bas
rebelles
avatar


▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 82
▹ Pseudo : DARBYSHIRE (paula).
▹ Disponibilité : always open for you guys
▹ Avatar : ansel elgort.
▹ Crédits : furied heart.



▹ Âge : dix-neuf années qu'il foule kandrakar de ses pieds - même s'il a cru ne jamais les atteindre.
▹ Nation : wind.
▹ Daemon : cyanée. une hermine, tantôt brune tantôt blanche, qui s'amuse à se cacher dans ses poches, à se blottir contre son cou.
▹ Profession : il dansait, il jonglait, il jouait des tours. il vagabondait avec la troupe de cirque qui l'a recueilli. aujourd'hui, il croit et il se bat.
▹ Signe distinctif : en l'observant bien, on remarque plusieurs minuscules cicatrices, particulièrement sur ses mains et avant bras. depuis une chute vieille de quelques années alors qu'il essayait une nouvelle acrobatie, il boîte légèrement de la jambe gauche.
▹ Allégeance : il avait tendance à ne pas prendre parti. avant qu'on ne l'enlève et l'enferme sous prétexte de pouvoir faire des courants d'air

Voir le profil de l'utilisateur

Re: ef ▼ they say time's supposed to heal ya
Dim 13 Déc - 10:34
maïween + merci à toi face

cloé + mais non c'pas vrai, t'es bow bro feels2

tu m'fais trop rougir de ouf, tu m'as touchée tepu. Arrow la falcoln sont parfaits un point c'est tout d'abord coeur
Revenir en haut Aller en bas
rebelles
avatar


▹ Mes comptes : One and only.
▹ Sur Aléria depuis : 08/12/2015
▹ Messages : 69
▹ Pseudo : Absiinte / Cloé
▹ Disponibilité : 1/3. Adesa + Ermès + ...
▹ Avatar : Alex Pettyfer
▹ Crédits : SWEET DISASTER



▹ Âge : 25 années d'errance marquent son acte de naissance.
▹ Nation : La nation paria dont on tait le nom. L'air est son élément.
▹ Daemon : Une chouette harfang des neiges à la douceur angélique, antithèse d'Adès. Elle répond au nom de Styx.
▹ Profession : Rebelle indiscipliné.
▹ Statut civil : Célibataire complètement perdu, peut-être n'est-il pas fait pour avoir un coeur.
▹ Don : Inconscient professionnel. Emmerdeur de premier choix.
▹ Signe distinctif : De multiples cicatrices parsèment son corps. Possède le tatouage d'un flèche, marque de la nation de l'air, sur le coeur.
▹ Allégeance : A défaut d'une meilleure solution, les rebelles.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: ef ▼ they say time's supposed to heal ya
Dim 13 Déc - 10:57
Han sweet j'aime te faire rougir 32 C'est pour tous les feels que tu m'as donné, vuala 32
Revenir en haut Aller en bas
gouvernement
avatar


▹ Mes comptes : La douce Tessa et l'ensorcelante Maeve.
▹ Sur Aléria depuis : 09/11/2015
▹ Messages : 410
▹ Pseudo : Littlewolf (Hélène).
▹ Disponibilité : Encore un petit de libre. (2/3)
▹ Avatar : Lily Collins, la maléfique.
▹ Crédits : Avatar : schizophrenic et signature : anaëlle



▹ Âge : Vingt-cinq automnes à jouer dans les feuilles mortes. Les années qui n'enlèvent rien à sa jeunesse tant convoitée. L'âge du pouvoir malsain, des décisions irrationnelles.
▹ Nation : Les dragons n'y sont pas légende mais bien réalité, douce créature qu'elle incarne avec noblesse. Fille des flammes, naissant de l'étincelle obscure d'une nuit d'été. Le feu, la chaleur qui enserre vos âmes.
▹ Daemon : Pelage d'hiver, canines ensanglantées pour ses détracteurs. Sven, son loup polaire qui marche dans l'ombre. Féroce, toujours dans l'agitation. Le carmin, il l'aime autant que son double. Un duo meurtrier.
▹ Profession : Bras droit de son frère, rêvant du trône comme une lionne en cage.
▹ Statut civil : Volage, papillonnant d'hommes en hommes sans jamais éprouver une once de sentiment. Elle n'est que pierre qui fracasse, seul son frère mérite cet amour qui la déchire. Hybris, elle n'est qu'hymen déchiré pour le pouvoir.
▹ Don : L'électricité qui s'éparpille dans son carmin. Ses sentiments qui réclament puissance. Elle est l'éclair qui transperce les plus dociles. Entrainée depuis l'enfance, ses pupilles bleus qui annoncent l'orage.
▹ Signe distinctif : Son don qui la prive d'un sens, le toucher. Ses bouts de phalanges qui dégagent encore l'odeur de la chair brûlée. Elle n'a plus d'empreinte digitale, plus aucune identité aux yeux du monde.
▹ Allégeance : Elle ne courbe l'échine devant personne. Jumelle du régent, tirant les ficelles dans l'ombre pour un royaume de chaos. Hybris, elle croit en lui même si elle désirerait cette place qui lui revient.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: ef ▼ they say time's supposed to heal ya
Dim 13 Déc - 11:03

Bienvenue parmi nous
Félicitation tu es validé (e) !
Tu as survécu à la validation, c'est une chose importante déjà. Dans quelques instants, tu pourras te promener dans les rues de Kandrakar et te battre pour le pouvoir comme tous les idiots du coin (sauf les Bernstein, tuvois.) Les régents sont comme cela en ce moment. Avant de t'ouvrir les portes de cette belle ville, permets moi d'ajouter quelques mots. Comme dans l'ancien forum, j'aime tellement ce personnage avec celui d'Adès. J'adore l'histoire, parfaitement bien écrite et agréable à lire. Tous les petits détails qui font qu'on ne peut qu'aimer ce petit fils de l'air. (Hormis Hybris, sous peuple fuck fuck fuck fuck ) Enfin bref, tu as ma bénédiction.

Comme tu l'as compris, tu entres dans le cercle très fermé des membres de ce foutoir. Tu vas pouvoir affronter des grosses têtes et décapiter des pauvres. On est comme ça ici, des petits handicapés du sentiment. Avant, il y a cependant quelques formalités que tu ne dois pas négliger pour que ton aventure se passe bien. Tout d'abord, fais un tour dans ce sujet pour recenser ton avatar ainsi que dans celui-ci pour recenser ton daemon et pour finir, par ici si tu fais parti d'un mouvement contraire. Un guide du forum est mis à ta disposition ici, histoire de combler tes dernières interrogations.

Par ailleurs, tu vas pouvoir t'intégrer au sein du forum et nous t'invitons pour cela à poster ta fiche de liens et de RPs de ce pas ! Nous avons mis un modèle facultatif à ta disposition si tu veux, il se trouve dans ce sujet ! Tu as peut-être besoin de scénarios ou de liens précis, alors n'hésite pas à créer un scénario en cliquant ici ou en optant pour un semi-liens en jetant un coup d'oeil à ce sujet. Pour finir, le flood est ta nouvelle maison alors viens y faire un tour par-ici.

Nous avons aussi mis en place les parrainages pour vous permettre de mieux vous connaître :perv:

A bientôt sur le forum : langue langue langue




Queen
⊹ Poison qui dévore votre carmin, laissant peu de chance à la vie de reprendre son court. Elle n'est que mort, ombre dansante au coin d'un feu grégeois. Malédiction qu'elle consomme, lèvres pourpres envoûtantes qui ne demandent qu'à glisser sur des corps bientôt froids.
Revenir en haut Aller en bas
rebelles
avatar


▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 82
▹ Pseudo : DARBYSHIRE (paula).
▹ Disponibilité : always open for you guys
▹ Avatar : ansel elgort.
▹ Crédits : furied heart.



▹ Âge : dix-neuf années qu'il foule kandrakar de ses pieds - même s'il a cru ne jamais les atteindre.
▹ Nation : wind.
▹ Daemon : cyanée. une hermine, tantôt brune tantôt blanche, qui s'amuse à se cacher dans ses poches, à se blottir contre son cou.
▹ Profession : il dansait, il jonglait, il jouait des tours. il vagabondait avec la troupe de cirque qui l'a recueilli. aujourd'hui, il croit et il se bat.
▹ Signe distinctif : en l'observant bien, on remarque plusieurs minuscules cicatrices, particulièrement sur ses mains et avant bras. depuis une chute vieille de quelques années alors qu'il essayait une nouvelle acrobatie, il boîte légèrement de la jambe gauche.
▹ Allégeance : il avait tendance à ne pas prendre parti. avant qu'on ne l'enlève et l'enferme sous prétexte de pouvoir faire des courants d'air

Voir le profil de l'utilisateur

Re: ef ▼ they say time's supposed to heal ya
Dim 13 Déc - 11:15
cloé + et on parle quand des feels que tu m'as donné à moi? :fire coeur

hybris + merci beaucooooup t'es un amour feels2 je cours faire ça fire
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Re: ef ▼ they say time's supposed to heal ya
Revenir en haut Aller en bas

ef ▼ they say time's supposed to heal ya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE FOUR NATIONS. ::  :: LE DÉBUT DE LA FIN :: ILS SONT ACCEPTÉS-