avoir plus de liens ?
Pour ce faire, n'hésitez pas à aller voir les sujets ouverts par les membres ici-même. Des membres comme Lyra Livanov, Teresa Ravenscar et Aelin Rosenbach ont besoin de vous !

avoir plus de rp/d'action ?
Encore une fois, c'est très simple ! N'hésitez pas à parcourir la recherche de rp, ou encore, vous pouvez obtenir une mission ! Si ça ne vous suffit pas, vous pouvez aussi faire intervenir un pnj dans vos rps !

Découvrir les topics communs en cliquant ici !

Le staff vous souhaite de joyeuses fêtes !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fermeture définitive
Le forum ferme définitivement ses portes ! Pour plus d'informations cliquez ici

Mae ♞ For there to be betrayal, there would have to have been trust first
Invité


Mae ♞ For there to be betrayal, there would have to have been trust first
Sam 12 Déc - 21:01

Maïween Targarov
Have a heart that never hardens, a temper that never tires, a touch that never hurts.
burn them all  fire
nom et prénom(s) ≈ Targarov. Un nom qui autrefois inspirait la crainte au travers des quatre royaumes, et qui, même aujourd’hui encore, ne laisse personne indifférent : certains n’éprouvent que haine en l’entendant, ne pouvant pas s’empêcher des horreurs que les membres de cette famille ont pu commettre dans le passé – au nom de la Nation du Feu, et des Bernstein. D’autres encore n’éprouvent que respect envers cette ancienne et puissante famille… et la jolie rousse fait partie de la première catégorie. Mais bien plus qu'un nom, c'est le seul lien qui relie encore la jeune femme reste avec sa nation d'origine. Un nom dont elle a toujours eu horreur, puisque pour elle, il est synonyme d'incompréhension, d'abandon, mais aussi de violence et de mort. Autant dire son nom de famille n’est pas quelque chose que la jeune femme apprécie révéler, tout comme son lien de sang avec les Bernsteins. Si bien que vous ne connaissez certainement que le prénom de la jolie rousse, un nom aux consonances aussi douces que le caractère de la jeune Targarov : Maïween. âge, date et lieu de naissance ≈ La jolie rousse a vu 81 saisons s’enchaîner, et changer. Autrement dit, elle foule les terres ardentes de Morbalat depuis un peu plus de vingt-ans, et plus exactement depuis le 29 septembre 1982, date à laquelle elle a vu le jour au sein du domaine familial. nation ≈ Sans doute l’aurez-vous deviné à la seule mention de son nom de famille : la jeune femme est née au sein de la nation du feu… à son grand malheur d’ailleurs, puisqu’elle n’y a jamais trouvé sa place, et pour cause : les valeurs tant défendues par cette nation, par sa famille, la répugnent au plus haut point.  allégeance ≈ Aussi nombreuses que soient les choses dans sa vie dont la jolie rousse doute, son allégeance aux rebelles et à leur cause est - et restera - inébranlable.  Pour la première fois de sa vie, la jeune femme à l’impression d’avoir trouvé sa place, surtout maintenant que le don qui a valu aux Targarov leur sinistre réputation s’est également déclaré chez elle. daemon ≈ On dit qu'il ne faut jamais se fier aux apparences, et sans doute que Faenor en est le meilleur exemple. Ne vous laissez pas berner par ce petit visage de clown qui ne semble pouvoir faire de mal à une mouche, car ce petit maki catta a plus d’un tour dans son sac, et vous montrera rapidement qu'un digne d'une peluche n'égale pas forcement innocence, et que, parfois, les esprits les plus rusés se cachent sous les apparences les plus improbables. Véritable boule d’énergie, il n’a pas sa langue dans sa poche, et semble en tout point contraster avec son âme sœur. métier/fonction ≈ Voilà bien une question des plus délicates. Pendant de longues années, elle a pris soin des blessés au sein du QG des rebelles, où elle travaillait en tant qu’infirmière, espérant qu’un jour elle puisse devenir un véritable médecin. Mais après l’attaque du QG et sa destruction, la jolie rousse ne sait plus réellement où est sa place : durant les quelques semaines qu’elle s’est absentée – tentant de surpasser la mort de son frère – bien des choses ont changés, notamment la découverte récente de son don. Si pendant bien des années, elle s’était contentée d’un rôle dans l’ombre, elle aspire désormais à un rôle plus important. Un rôle qui lui permettrait de participer activement à la rébellion. Après tout, avec son don, elle pourrait être un véritable atout pour la rébellion, alors pourquoi rester en arrière ? Mais pour l’instant, rien n’est décidé, et il lui reste encore à apprendre à contrôler ces pouvoirs – une chose bien moins simple que l’on pourrait le croire… statut civil ≈ La jolie rousse est célibataire, bien que son cœur ait tendance à s’emballer en présence d’un beau blond, mais ce sont là des doux sentiments qu'elle garde au plus profond d'elle, étant bien trop timide pour agir en conséquence… sans même parler du fait que, de par leurs familles respectives, une relation est tout simplement inenvisageable. Alors malgré un rapprochement dans le passé, la jeune femme tente tant bien que mal à garder ses distances, craignant entre autre de devoir subir une fois de plus la perte d’un être cher, si elle laisse l’aîné des Livanov entrer dans sa vie.orientation sexuelle ≈ hétérosexuelle, sans le moindre doute, bien qu'on ne puisse dire qu'elle a beaucoup d'expérience dans ce domaine. signe distinctif ≈ Si sa chevelure de feu et son teint de porcelaine ne vous auront pas permis de la reconnaître, alors il y a certainement peu de chance que vous parviendrez à la reconnaître, puisque signe distinctif est en général bien caché sous ses vêtements : il s’agit du symbole représentant la déesse de la sagesse et du savoir, Lumia, un index dressé, sur lequel brûle une flamme. Un tatouage prouvant un certain attachement ou du moins admiration, de la jolie rousse vis-à-vis de cette déesse qui n’hésite pas à entrer en conflit avec son propre frère pour le remettre en place de temps à autre. Et en vue de cette croyance, il n’est sans doute pas étonnant que la jeune femme ait choisi de faire inscrire ce symbole sur sa peau une fois qu’elle ait décidé de quitter sa famille pour rejoindre le camps des rebelles et se battre pour ses propres convictions. particularité ≈ Un pouvoir qui semble en tout point contraster avec l'apparence frêle et innocente de la jeune femme. Un don puissant, redouté même par la nation elle-même à cause de ses capacités destructrices. Alors méfiez-vous, et évitez de la mettre en colère, si vous ne désirez pas vous faire électrocuter, puisque la jolie rousse possède le rare don de génération d'énergie et d'éclairs. Du moins, en théorie, puisque la maîtrise du don est encore quelque peu incertaine, ce qui est susceptible de la rendre encore plus dangereuse. Pour les personnes qui l'entourent... et elle-même.  qualités ≈altruiste et travailleuse, mais voilà bien des informations que vous aurez pu deviner vous-même de par le dévouement dont Mae fait preuve dans son travail. Mais sans doute aurez-vous besoin de plus de temps pour voir au-dessus de la timidité apparente de la jolie demoiselle. Une fois que vous y parviendrez, vous découvrirez une personne douce et émotive, avec une grande soif de savoir. S'étant toujours sentie à l'écart, l'apprentissage ou tout simplement la lecture l'ont rapidement passionné, et continuent à le faire, si bien que jusqu'aujourd'hui, il n'est pas rare de la voir suivre divers membres de la nation de la Terre pour apprendre d'avantage sur les plantes, ou encore de la voir la tête dans un livre.  défauts ≈ Timide et effacée, voilà certainement les premier adjectifs qu'on vous citera au sujet de Mae. Et bien que ce portrait ne soit certainement pas faux, il ne reste pas moins sommaire. Car derrière ce visage de poupée se cache également une part de ténèbres. Elle est si bien cachée qu'elle reste insoupçonnée même aux yeux de son entourage proche - mais comment pourraient-ils se douter de certains traits de caractère que la belle elle-même ignorait jusque-là ? Car ce n'est que récemment que la jolie rousse s'est découvert un certain don pour le mensonge et la manipulation. Et si au départ, ce n'était qu'un moyen de sauver son frère auquel elle tient plus que tout, et s'assurer qu'il reste à ses côtés, ces traits commencent doucement à prendre une place de plus en plus importante dans sa vie, puisque chaque jour apporte avec lui un nouveau lot de mensonges. Oh, elle sait parfaitement qu'un jour, elle risquera de perdre tout contrôle de la situation, mais elle est bien décidée de faire tout ce qui est en son pouvoir pour éviter que cela arrive. Peu importe s'il s'agit de mentir, manipuler, ou même tuer. Elle fera ce qu'il faut pour ne pas perdre une fois de plus son frère. Et cette fois, elle y arrivera ! En vue de sa certitude à ce sujet, il n'est certainement pas difficile de deviner que la jolie rousse peut par moment se montrer quelque peu utopiste, et même possessive.

to know a little more about you
≈ La guerre a laissé des séquelles chez bon nombre de personnes, et malheureusement, la jolie rousse n'échappe pas à cette règle. Seulement, ses blessures ne sont pas les blessures physiques des guerriers, mais avant tout mentales. En effet, les nombreuses heures que la jolie rousse a du passer cachée dans des caves ou autres endroits sombres lui ont fait développer une véritable achluophobie, si bien que désormais elle est incapable de ne serait-ce que dormir sans avoir au moins une source lumineuse près d'elle.
Contrairement aux principes de sa famille - et même, de sa nation d'origine - Mae rêve d'un monde égalitaire, et elle est prête à se battre pour cela.
Candide - voir même un peu naïve - la jolie rousse ne distingue pas toujours le mal dans ses interlocuteurs. Il ne faut pas pour autant la prendre pour une cruche, car derrière ces grands yeux bleus se cache un esprit vif et rusé. Seulement, après les horreurs de la guerre, elle a besoin de voir le bien dans les gens qui l'entourent... même quand il ne semble pas y en avoir.
Se sentant bien plus à l'aise en compagnie d'animaux que d'humains, il n'est pas rare de voir la jolie rousse en compagnie de Blue, le chien de Dmitri Livanov. Depuis qu'elle a soigné la blessure de ce dernier il y a maintenant plusieurs mois, le chef de rebelle laisse son compagnon à quatre pattes avec Mae lorsque ses missions nécessitent qu'il s'absente du QG des rebelles.
Quelques mois auparavant, elle a retrouvé parmi les blessés d'une bataille, son frère, Ciaran. Le voyant gravement blessé, elle n'a pas hésité une seconde pour le ramener au sein du QG des rebelles, se moquant bien que ce dernier faisait partie de la ligue. Après tout, son frère avait toujours été le seul membre de sa famille auquel elle tenait réellement, alors elle ne pouvait pas le laisser mourir dans son propre sang, n'est-ce pas ? Et de toute évidence, Lumia avait du veiller sur elle, puisque plusieurs jours plus tard, lorsque Ciaran reprit conscience, il ne se souvenait que très partiellement de son passé, si bien qu'il n'était pas bien dur pour la jolie rousse de lui faire croire ils avaient rejoint les rebelles ensemble plusieurs années auparavant.
De toute évidence, c'était là une situation qui ne pouvait durer, et ce n'était certainement qu'une histoire de temps avant que la vérité ne finisse par éclater au grand jour... S'il n'y avait pas eu cette attaque du QG, qui avait coûté la vie à nombreux rebelles - y compris à Ciaran.
La mort de son frère a bouleversé la jolie rousse, au point qu'elle a perdu toute conviction pour les causes de la rébellion. Errant seule, poussée uniquement par son désir de vengeance, elle s'est découvert le don qui a valu à sa famille une réputation des plus mitigées. Un don qui a à la fois provoqué une certaine crainte dans l'esprit de la jeune femme, tout en rallumant en son cœur cette passion qui l'avait poussé à se joindre à la rébellion bien des années auparavant, et lui insufflant un nouvel espoir.
Seuls, Faenor et Mae tentent depuis maintenant quelque temps déjà de rejoindre les rebelles à Elioras. Il faut cependant avouer qu'en plus de ses convictions, ce sont également ses sentiments pour un certains blonds qui guident ces pas... bien qu'elle refuse de s'avouer ce dernier point.



prénom, pseudo ≈ morloki âge ≈ ca ne se demande pas voyons so avis sur le forum ≈ amoor trodlove love2 coeur love love1 biglove autrement dit, je suis trop contente de le retrouver comment l'as tu découvert ≈ via Dmitri me semble-t-il mmh personnage ≈ (XXX) inventé () prédéfini () scénario  avatar ≈ Isolda Dychauk  dernier mot ≈ coeur1

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Re: Mae ♞ For there to be betrayal, there would have to have been trust first
Sam 12 Déc - 21:01

every rose has its thorns
sometimes, you have to bend the reality in order for it to be perfect

CHAPTER ONE
« CI', je suis siiii triste ! » Une petite tempête franchit le pas de la porte, et sans même attendre une quelconque réaction de la part de son frère, elle se laissa tomber à ses côtés. Ses longues boucles rousses ruisselaient sur les jambes de son aîné, alors qu'elle enfouissant son visage contre lui dans le vain espoir de cacher ses larmes. Si leurs parents la verraient ainsi... non, elle préférait ne même pas s'imaginer ce qui se passerait ! Car de toute sa famille, Ciaran était bien le seul à supporter l’exubérance de ses émotions, quelles-qu’elles soient. Il était toujours là pour la réconforter, ou tout simplement pour joindre son rire au sien. Parfois avec bien plus d'entrain que d'autres. « Que se passe-t-il encore Mae ? » répliqua-t-il sur un ton quelque part entre amusement et agacement d'avoir été - une fois de plus - interrompu de la sorte. Cela faisait longtemps qu'il avait cessé de compter le nombre de fois où sa sœur était arrivée en courant, soit en pleurant de chaudes larmes à cause de telle ou telle chose sans grande importance, soit avec un regard émerveillé pour lui montrer une fleur ou même un caillou qu'elle trouvait particulièrement joli. Un comportement que ses parents  trouvait particulièrement agaçant, puisqu'il relevait selon eux uniquement de faiblesse et de petitesse d'esprit indigne d'une descendante de deux des plus grandes familles du royaume, si bien qu'il en revenait à Ciaran seul de supporter toutes les émotions dont sa sœur aimait faire étalage. Mais aujourd'hui, le sujet semblait bien plus sérieux, puisque la petite Mae mit bien plus longtemps qu'à l'accoutume pour lever la tête et ainsi dévoiler son visage couvert de larmes. « Malya a aussi déclaré son pouvoir. finit-elle par avouer en sanglotant. Avec Malya, la fille d'un de leurs voisins avec laquelle il lui arrivait parfois de jouer, tous les enfants du voisinage avaient déclaré le don propre à leur nation. Tous... excepté elle, qui allait désormais sur ses neuf ans. Si papa et maman l'apprennent... continua-t-elle, avant de se blottir encore d'avantage contre son frère, le visage posé sur son épaule. Et quoi si je n'ai pas de pouvoir ? Que j'en aurais jamais ? »  « Tu crois pas que t'es un peu mélodramatique ? Regardes comme je suis beau, ça doit forcement signifier que tu vas devenir particulièrement puissante. » Egal à lui-même, le petit Tamarin lion doré avait quitté les épaules de son âme sœur pour admirer son reflet dans unes vitres, son narcissisme lui faisant comme d'habitude dire bien des bêtises sans même qu'il ne s'en rende compte. Ce n'était finalement que la voix réconfortante de son frère, lui expliquant qu'elle n'avait pas à s'inquiéter, que tout le monde finissait par déclarer un pouvoir, ne rata pas son effet, et pourtant, ce n'était que plusieurs mois plus tard, lorsque les premiers signes de son dons se firent visibles, que la fillette était réellement rassurée. Mais si jusque là, elle s'était accrochée à l'espoir que tout irait mieux une fois qu'elle aurait enfin acquerri son don, qu'alors elle trouverait enfin sa place au sein de sa famille, elle devait rapidement être déçue, car jamais elle ne parvint à s'identifier aux principes que ses parents tentaient de lui inculquer.

CHAPTER TWO
« Faenor, tu veux pas te dépêcher un peu ? » Bien plus intimidée par son entourage qu'impatiente, la jeune adolescente n'osait même pas regarder par dessus son épaule pour voir où était son daemon : son regard restait fixé sur le tunnel qui se trouvait à l'autre bout du fin chemin de roches. Et alors qu'elle attendait son daemon qui était, comme à son habitude dernièrement, à la traîné, elle sentait plus que jamais la chaleur provenant du lac de lave en fusion situé à une vingtaine de mètre sous ses pieds, lui caresser la peau. Comme tant d'autres avant elle, la jeune Targarov s’adonnait aujourd'hui au Tharidān, un rite de passage censé apprendre aux enfants du feu à combattre leur peur de la mort - et du vide, dans le cas de Mae. « Ouais, ben figure toi que je fais aussi vite que je peux, ou tu crois vraiment que j'aime me brûler les écailles ici ? Je serais bien mieux dans mon lit bien moelleux... » râla Faenor, tout en continuant à traîner lentement ses membres en direction de la sortie. « Pourquoi faut-il aussi que tu sois aussi grand ET lent... avant au moins j'avais pas de soucis pour te porter... » ..mais autant dire que porter son âme sœur était bien hors de question depuis que cette dernière avait adopté la forme d'une tortue des Galapagos presqu'un an auparavant. « Ben je te rappelles que c'est pas de ma faute si intérieurement tu ressembles à une tortue... parce que franchement, je suis quand même loin de kiffer que ma tête bouge à chaque pas. Ça me donne la nausée... tout comme ce pont d'ailleurs. » continua Faenor sur un ton boudeur, avant de donner un coup de tête dans le dos de la jolie rousse. « Et maintenant, c'est qui qui avance pas, hein?? » Sans dire le moindre mot, la jolie brune repris son chemin d'un pas lent, tout en ressentant un certain soulagement : peu importe la situation, elle pouvait compter son sur âme sœur pour lui changer les idées... bien que pour y parvenir, il pouvait parfois se montrer des plus agaçants. Mais pendant l'espace de quelques instants, il était parvenu à lui faire presqu'oublier le lac de lave sous ses pieds, ou encore la pression qui pesait lourdement sur les frêles épaules de la jolie rousse. En tant que descendante des Targarov et Bernstein, elle ne pouvait pas se permettre de faillir, ou de montrer la moindre faiblesse dans cette épreuve. Et qui sait, peut-être que si elle parvenait à franchir le ponton sans ciller, alors peut-être ne parviendrait-elle enfin à gagner ne serait-ce qu'une once de considération de la part de ses parents... « Je retiendrais pas mon souffle pour ça. » Sur ce point, la tortue avait certainement raison. « Voilà une autre raison pourquoi j'espère bien ne pas garder cette forme : tu imagines, qu'on parle de moi au féminin pour le reste de notre vie... non, ça va juste pas le faire. » Mais la jolie rousse était bien trop plongée dans ses pensées pour réellement payer grande attention aux paroles de son âme sœur. Si Faenor avait raison sur un point, c'était bien le fait que l'attitude de ses parents envers elle n'allait certainement pas changer après cette épreuve. Depuis bien des années, elle s'entraînait bien plus durement à la maîtrise de son don que la majorité des adolescents de son âge, mais peu importaient ses "exploits" ce n'était jamais assez. Rien ne compensait jamais toutes les déficiences en terme de caractère que ses parents semblaient lui trouver : de la nation du feu, elle avait peut-être le physique et le don, mais elle était bien incapable d'en partager les idéaux... et c'était bien ce dernier point qui avait tendance à la mettre à l'écart au sein même de sa famille.

CHAPTER THREE
La jeune femme passait nerveusement la main dans ses longues boucles rousses, sans pour autant quitter du regard le corps qui était allongé à seulement quelques pas d’elle. Depuis plusieurs jours, toute sa vie semblait tourner autour d’une seule question : que devait-elle faire ? En voyant le corps inerte de son frère, elle n’avait pas hésité un seul instant : il devait être transporté au QG des rebelles où elle pourrait le soigner. Cela avait été une évidence, tout simplement. Durant bien trop d’années, elle avait été séparée de la personne à laquelle elle tenait le plus dans sa vie. Trop longtemps avait-elle pleuré sa mort. Alors quand elle l’avait vu devant elle, il n’y avait pas eu le moindre doute sur la conduite à tenir : jamais elle n’accepterait d’être une fois de plus séparée de son frère. Mais sur l’impulsion du moment, elle n’avait jamais pensé à ce qui se passerait par la suite, une fois que Ciaran serait réveillé… Et de toute évidence, elle ne devait jamais avoir le temps de trouver une réponse à cette question, puisqu’un mouvement attira son attention : il se réveillait. « Tu es réveillé. » Sans réfléchir, la jolie rousse se pressa de combler les quelques pas qui la séparaient du lit du malade pour attraper sa main. Oh, elle aurait aimé pouvoir le serrer dans ses bras, et poser sa tête sur sa poitrine pour tout oublier comme elle l’avait toujours fait enfant, mais la crainte de raviver la douleur de ses blessures était bien trop grande. Sa réflexion dominait sur le côté tactile et quelque peu impulsif de son caractère, et c'était bien là une première, bien que son frère semblait encore bien trop préoccupé par le nouvel environnement pour le remarquer. Plus que préoccupé même, puisque de ses paroles se dégageait l'impression qu'il n'avait pas la moindre idée de ce qu'elle parlait. Étaient-ce peut-être là des séquelles dues à sa blessure à la tête ? Il fallait qu'elle ait le coeur nette, si bien qu'elle finit par demander d'une voix calme et posée : « De quoi te souviens tu Ci' ? » Et si cette question avait dans un premier temps été posée dans un but strictement professionnel, la réponse à cette dernière avait de quoi surprendre. Rien. Il ne se souvenait de rien. Ni de son départ de cette petite maison qui avait été la leur au début de cette guerre, ni de sa blessure, ou encore de ce qu'il avait pu vivre entre temps. A la place, il ne semblait rester qu'une sorte de brouillard, un vide à combler. Le cœur de la jeune femme s'emballait de plus en plus au fur et à mesure qu'elle continuait dans sa réflexion : elle avait là l'occasion de s'assurer à ce que ce frère qu'elle aimait tant ne se trouverait plus jamais dans le camps opposé, et elle se devait de la saisir. Car, au fond, seule la pression de leurs parents avait poussé Ci à se battre sous le commandement des Bernstein, n'est-ce pas ? Et là, elle avait l'occasion d'arracher son frère adoré à l'emprise que la Nation du Feu avait sur lui. Elle se devait de la saisir à tout prix. « T'as rejoint nos parents à la capitale.... J'ignore ce que tu as bien pu faire, maisquand tu es revenu, tu as juste dit que nous devions partir - sans même évoquer une raison. Oui, cela ressemblait finalement bien à son frère : depuis sa plus tendre enfance, il avait fait son possible pour la protéger, qu'il s'agissait de sécher ses larmes lorsque les paroles de leurs pères à son égard avaient une fois de plus été trop dures, ou même de s'interposer si la situation l'exigeait. Alors une nuit, on s'est faufilé de la maison.. Quoiqu'il en soit, je ne me souviens plus de combien de jours nous avons pu passer à marcher quand nous nous sommes fait attaquer... tu as créé un mur de feu, et je crois bien que c'est seulement grâce à ça qu'on a réussi à s'échapper.  » Un léger frisson parcourut le corps de la jeune infirmière, comme pour appuyer ses dires, car ce récit qu'elle était en train de faire correspondait bien à la réalité... du moins en partie, puisque Ciaran n'avait pas dressé un mur de feu pour leur permettre de fuir, et encore moins avait-il fait parti de cette "aventure". Il n'y avait eu qu'elle. Une jeune fille de quinze ans, bien décidée à ne laisser rien ni personne s'interposer entre elle et ses convictions. Et même aujourd'hui, près de cinq ans plus tard, ces dernières n'avaient pas changées.

D'une voix douce, la jolie rousse continua le récit de "leur" périple, comment ils avaient fini par rejoindre les rebelles et s'y faire une place. Finalement, ce fut la voix d'un de ses supérieurs qui finit par couper son flot de paroles. « Maïwenn! Sors ce foutu chien d'ici ! » Ce "foutu chien" n'était autre que Blue, l'animal de compagnie de Dmitri Livanov. Depuis que la jeune femme avait aidé à soigner le maître et le chien quelque temps plus tôt, le chef des rebelles lui confiait régulièrement son chien lorsqu'il s'absentait pour une mission... mais bien souvent, Blue venait de lui-même chercher la compagnie de la douce Maelorsqu'il trouvait que son maître ne lui prêtait pas assez d'attention. Comme aujourd'hui. Et sans doute cette situation aurait été bien drôle si le chien-loup n'inspirait pas tant de crainte au staff de l’hôpital. « Je dois y aller, mais je reviens vite, promis. dit-elle, avant de se pencher au dessus de son frère pour lui poser un chaste baiser sur la joue. Essaie de te reposer, tu verras, tout te reviendra vite. » 'Espérons que non' ajouta-t-elle dans ses pensées, alors qu'elle se redressait.

A peine était-elle sortit de la chambre, que la jolie blonde s'adossa contre un mur. Jamais n'aurait-elle pensé mentir à ce frère qu'elle idolâtrait plus que tout. Et pourtant, elle l'avait fait, sans la moindre hésitation, et sans éprouver le moindre remords. Maintenant, il s'agissait de maintenir ce mensonge, et pour cela, elle était prête à tout. Aucun prix n'était trop élevé tant qu'il lui permettrait de maintenir son frère à ses côtés. Aucun. « Allez viens mon beau. » finit-elle par murmurer à l'égard du chien, avant de s'éloigner en direction de sa propre chambre. Dmitri ne tarderait certainement pas à chercher Blue, alors autant s'assurer qu'il ne prenne pas une fois de plus la poudre d'escampette.

CHAPTER FOUR
Le vent s'engouffrait dans les crevasses de la falaise au pied de laquelle Mae avait trouvé refuge pour la nuit, produisant des sons semblables à des hurlements de démons. « Pas comme des démons, mais comme des hyènes qui se font attaquer par plusieurs grands koudous, aidés par un groupe de lémurs mongoz enrhumés. » Comme toujours, les descriptions du petit maki catta, qui se blottissait désormais contre son âme sœur dans l'espoir d'y trouver ne serait-ce qu'une minime source de chaleur, étaient des plus colorées et franchement pas toujours des plus compréhensibles. Mais, bien plus étonnante que cette description était certainement le fait que, pour une fois, la jolie rousse ne semblait que trop peu encline à répondre à Faenor. Depuis qu'ils avaient quittés seulement peu de jours auparavant les restes de ce qui avait autre fois été le QG des rebelles, la jeune femme n'avait accordé qu'extrêmement peu d'attention à la voix incessante du petit lémurien: trop grand et douloureux était son deuil pour que quoique ce soit ne puisse l'en détourner... et ce malgré le fait que Faenor avait tout essayé pour y parvenir. Mais depuis la mort de son frère, un mélange de tristesse, haine, colère et envie de vengeance avait pris possession de la jolie rousse, emplissant peu à peu tout son être, jusqu'au point où même la voix de son âme sœur ne semblait lui parvenir qu'à travers un épais brouillard. « Oui, ben tu peux pas continuer à m'ignorer comme ça. C'est pas sain, parole de Faenor. Puis de toute façon, qu'est-ce que tu pensais faire en quittant les rebelles de la sorte ? Non pas que je risquerais de me plaindre du fait que ce puant de chien ne nous suit plus partout. Bon débarras, et à jamais, clébard. Mais quoi après ? Tu comptes à toi toute seule botter les fesses des Bernsteins ? Parce que dans ce cas, voilà officiellement mon veto. Non pas que je n’aurais pas aimé voir ça, rien que pour le spectacle, mais de tous tes plans stupides, c'est bien le pire... heureusement que tu m'as moi pour t'empêcher de faire des bêtises, parce que franchement je suis bien le seul à réfléchir. » Mae avait beau entendre les paroles de son âme sœur, mais à côté des images des derniers jours qui défilaient dans son esprit, celles-ci ne faisaient par le poids. Bien sûr, il y avait le deuil qu'elle éprouvait pour avoir perdu la personne au monde à laquelle elle avait toujours le plus tenu. Depuis aussi longtemps qu'elle ne puisse s'en souvenir, Ciaran, ce frère qu'elle avait toujours tant admiré, avait été le centre de son univers. Durant toute son enfance, elle n'avait supporté la froideur de leurs parents et leurs regards méprisant uniquement parce qu'elle avait su que, lorsqu'ils leur tourneraient le dos, elle pourrait se réfugier dans les bras protecteurs de son frère. Il avait toujours été là pour elle, et en retour, elle avait été incapable de le sauver. Pire même, elle était celle qui avait causé sa perte. Sans elle, il n'aurait jamais mis pieds dans le QG des rebelles. Il n'aurait pas subi des blessures mortelles lorsque les tunnels de ces derniers s'étaient écoulés. Il serait encore en vie. Cette seule pensée suffit à faire surgir une nouvelle vague de colère dans l'esprit de la jolie rousse. C'était sa faute, tout autant que celle des Bernstein qui avaient commandité cette attaque.   « Là tu délires complètement. Si tu ne l'avais pas ramené, il serait mort bien avant. Tu lui as sauvé la vie en l'emmenant chez les rebelles… » ... mais il était tout de même mort, et c'était ça la seule chose que Maïween était en mesure de retenir. Durant plusieurs jours, ce constat avait fait couler de chaudes larmes, mais depuis la tristesse avait peu à peu laissé place à la colère et la haine. Envers elle. Envers les Bernstein qu'elle tenait pour responsables de cette attaque. Et même contre la nation du feu dans sa totalité. Son naturel habituellement si calme semblait avoir disparu face à sa soif de vengeance : oh, si seulement elle pourrait venger la mort de son frère bien-aimé ! « Tu n'iras PAS tenter quelque chose de stupide en approchant les Bernstein, c'est compris ?! » Toujours assis sur les jambes de son âme sœur, Faenor tentait désormais de toute force d'attirer l'attention de la jolie rousse, tirant même sur ses vêtements. Sans le moindre résultat. Mae semblait avoir utilisé tous ces ressentiments pour construire une sorte de mur dans son esprit, bien décidée à exclure toute conversation de son esprit : la dernière chose qu'elle souhaitait, c'était d'entendre une fois de plus les nombreuses remontrances du petit singe. « Eh ho, tu m'écoutes ??!! » Des mots qui, une fois de plus, ne produisaient pas le moindre effet, même lorsqu'ils étaient combinés aux sautillements du petit singe. Ce n'était qu'une fois que ses dents se plantèrent dans la main de la jeune femme et qu’une douleur vive envahit aussi bien cette dernière que Faenor, que Mae semblait enfin remarquer l'attention de son âme sœur... mais certainement pas de la manière dont Faenor l'avait souhaité. Au lieu de la distraire de ses plans de vengeance - plus ou moins insensés pour la plupart -, cette action n'eut pour seul effet de générer une nouvelle vague de colère, au point qu'en un seul mouvement, la jolie rousse était sur ses pieds. Depuis qu'elle avait quitté les rebelles, la colère avait été son compagnon habituel, mais cette fois, tout semblait différent comme si cette dernière vague de colère avait déclenché quelque chose à l'intérieur de la jeune femme qu'elle était bien incapable de contrôler. Une chaleur familière se propageait dans tout son corps. Le feu qui l'habitait depuis bien des années, emplissait désormais chacune de ses veines et se frayait un chemin vers les extrémités de ses doigts. Le tout avait quelque chose de vaguement familier, et pourtant, Mae n'avait pas besoin de voir les veines sur son poignet devenir complètement translucides pour comprendre que quelque chose clochait. Et puis, il y avait aussi cette sensation étrange sur laquelle elle avait bien du mal à mettre des mots. C'était comme si la rage qu'elle avait accumulé ces derniers temps circulait au travers de ses veines pour prendre possession de chacune de ses cellules. Une explication qui pouvait sans doute sembler des plus étranges, mais les belles paroles étaient bien la dernières des choses auxquelles la jolie rousse pensait à ce moment précis. Il n'y avait qu'elle, sa rage et sa haine. Mais si la jeune s'attendait à voir des flammes jaillirent de ses mains, il n’en était rien de tel, puisqu'à la place, c'était des rayons énergétiques, d'un bleu azur aussi scintillant que l'étaient désormais ses yeux, qui jaillirent de ses doigts. Elle n’avait pas le moindre contrôle sur ce qui était en train de lui arriver, mais en cet instant précis, c’était bien la dernière de ses préoccupations. Elle ne voyait que les rayons énergétiques qu’elle était en train de produire, les observait se former et de rassembler formant de plus gros faisceaux. Et – sans réellement réfléchir à ce qu’elle faisait – elle les projeta, sans détourner le regard de cet étrange jet qui ressemblait vaguement à un éclair – bien que beaucoup plus fin. Pour l'espace de quelques courts instants, l'abri qu'elle s'était trouvé pour la nuit était illuminé par la lumière bleuté dégagée par les rayons, puis les ténèbres de la nuit enveloppèrent une fois de plus la jeune femme.
Et pour la première fois depuis la mort de son frère, il n'y avait plus la moindre once de colère en elle. Ni de haine. Ni aucun autre sentiment. Juste un vide. La paix.

Mais malheureusement pour Mae, ce moment de paix interne ne dura uniquement quelques courts instants, et rapidement, les cris stridents de Faenor, accompagné d’un bruissement sourd de plus en plus fort, vinrent perturber le silence qui avait jusque-là régné dans ce lieu. Et peu après, des pierres de calibres différents vinrent heurter le sol non loin d’eux. Se cachant dans le coin le plus reculé de l’abri, le petit maki catta observait le spectacle avec les yeux grands ouverts, visiblement terrifié. « Bravo. Vraiment, bravo. Tu trouves toujours d’autres moyens pour qu’on se fasse tuer !! Une avalanche de pierres. Rien que ça ! Je préférais encore l’option des Bernstein, au moins la mort aurait été plus rapide ! » Encore maintenant, il semblait encore  y avoir une sorte de vide dans l’esprit de Maïween : elle voyait ce qui était en train de se produire autour d’elle, elle en ressentait les secousses, entendait le bruit, mais tout ça ne semblait pas provoquer la moindre émotion en elle. Elle était une spectatrice complètement détachée de son environnement, et seul son instinct de survie lui dictait de reculer, chose qu’elle fit quelque peu mécaniquement.

Ce n’était que quelques moments plus tard, quand la chute de pierres avait enfin cessé et que les émotions commençaient tout doucement à prendre de nouveau possession de son être, que la jolie rousse commençait doucement à réaliser la tout ce qui s’était produit. Combien de fois avait-elle entendu, durant son enfance, parler ses parents évoquer avec fierté cette particularité qui semblait inscrite dans les gènes d'un bon nombre de Targarov ? Mais jamais n'aurait-elle cru, qu'un jour, elle aussi pourrait montrer un tel pouvoir. Observant de ses mains qu'elle tournait délicatement devant son visage, la jolie rousse ne parvenait toujours pas à croire que tout cela s'était véritablement réalisé. Que Ciaran eut été en possession d'un tel don ne l'aurait certainement pas surprise : il avait toujours été si fort, si intrépide... mais elle ? « Et bien, moi je dis que tu as de très jolies mains, mais ça serait sans doute mieux de les admirer une autre fois. Il vaudrait mieux qu'on bouge d'ici... On ne peut pas dire que t’étais particulièrement discrète avec ton petit spectacle... » reprit Faenor sur un ton qui ne laissait pas de doute sur le fait qu'il en voulait toujours à son âme sœur d'avoir tenté de l'ignorer durant si longtemps. « Tu as raison. » « Toujours. » Pour la première fois depuis son départ de chez les rebelles, la jeune femme semblait de nouveau voir clair, ou du moins assez clair pour voir que sa petite gambade en solitaire avait duré assez longtemps. Elle retrouverait les rebelles, elle partageait bien trop d'idéaux de la rébellion pour les abandonner. Mais cette fois, elle ne se contenterait pas d'une place au dernier rang, condamnée à observer les autres agir. Non, elle se servirait de ce don pour se battre elle aussi pour ses idéaux. Ou du moins, une fois qu'elle serait en mesure de le contrôler, puisque pour l'instant, elle ignorait encore de ce qui lui arrivait exactement. Mais au fond, la chose qu’elle souhaitait bien plus que des réponses à ses –nombreuses -  questions ou même la vengeance, c’était bien de vivre une fois de plus cette paix intérieure, qu’aucune émotion ne semblait être en mesure de perturber.


Quelques temps plus tard
Les pas traînants de la jeune femme se mirent à ralentir, avant de cesser complètement. Mae était bien incapable de dire combien de jours s'étaient écoulés depuis le moment où elle s'était mis en tête de retourner une fois de plus auprès des rebelles. Marcher était devenu un véritable calvaire, au point où le simple fait de poser un pied devant l'autre lui demandait de rassembler toute sa volonté. Même Faenor semblait à bout de force, ou du moins, c'était la seule explication pour ses longs silences. Et pourtant, la vue qui s'offrait désormais à eux avait de quoi leur redonner des forces : devant eux, au loin, juchée contre les flancs des montagnes, se dressait la capitale de l'air. Bientôt, ils seraient arrivés à bout de leur périple... si les rebelles accepteraient de les accueillir une fois de plus, chose qui n'arriverait certainement jamais s'ils eurent été au courant du noms ensanglanté que portait la jolie rousse. Ses origines, une tache dont elle n'arriveraient jamais à s'en défaire, et à cause de laquelle le danger continuerait certainement à planer au-dessus de sa tête : car si un jour, le rebelles apprendraient ses véritables origines, ils risqueraient bien d'exécuter involontairement les souhaits des Targarov, et d'éliminer cette personne qui salissait tant l'honneur familial...

Revenir en haut Aller en bas
gouvernement
avatar


▹ Mes comptes : Jasper Pernington
▹ Sur Aléria depuis : 08/11/2015
▹ Messages : 789
▹ Pseudo : Kreazen (Kha)
▹ Disponibilité : 1/2 - one place to fight for (slow motion)
▹ Avatar : Elizabeth Olsen
▹ Crédits : secret sante (pour le moment)



▹ Âge : Twenty three y.o
▹ Nation : Celle qui brûle. La nation de la force et du pouvoir. La nation du feu, celle du desire et de la volonté. Celle dont les membres sont prêt à tous pour arriver à leurs fins.
▹ Daemon : Son magnifique lion blanc, Sofer. Il a longtemps été la seule lumière de sa vie. Il est indépendant, têtu, impertinent, sarcastique. Il aime se faire obéir et déteste être ignoré. Il peut être aussi doux que son pelage et aussi mortel que le feu bleu. Il est observateur, patient et intelligent. Il est son tout et elle le lui rend bien.
▹ Profession : Bras gauche que son cousin régent (elle fait le salle boulot). Travaille au service des politiques communes quand l'envie lui prend.
▹ Statut civil : Beaucoup trop amoureuse pour être lucide.
▹ Don : Elle contrôle le feu bleu depuis qu'elle a dû tout faire pour sauver Sören des rebelle lors de leur descente sur l'arène de pro-bending après le couronnement de Murtagh.
▹ Signe distinctif : Elle a un tatouage de phoenix de la base de nuque jusqu'à sa chute de rein et une ligne de brûlure sur sa hanche.
▹ Allégeance : Son allégeance va à sa famille et de facto au gouvernement. Mais pour Lilian c'est la famille d'abord et elle est loyale est tout ceux qu'elle considère comme sa famille. Elle pourrait tuer pour eux et mourir pour eux.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mae ♞ For there to be betrayal, there would have to have been trust first
Sam 12 Déc - 21:09
pleasee Bienvenue à toi coeur

T'es magnifique slurp




admirez-moi ces Chef-d'œuvres  love
© Okto/Ulysse :
 

© Kreazen:
 

— Absente jusqu'au 23/01 (love it, hate it, deal with it) —
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t73-the-crimson-curse-lilian-bernstein http://kandrakar.forumactif.be/t145-i-was-born-broken-lily
gouvernement
avatar


▹ Mes comptes : La douce Tessa et l'ensorcelante Maeve.
▹ Sur Aléria depuis : 09/11/2015
▹ Messages : 410
▹ Pseudo : Littlewolf (Hélène).
▹ Disponibilité : Encore un petit de libre. (2/3)
▹ Avatar : Lily Collins, la maléfique.
▹ Crédits : Avatar : schizophrenic et signature : anaëlle



▹ Âge : Vingt-cinq automnes à jouer dans les feuilles mortes. Les années qui n'enlèvent rien à sa jeunesse tant convoitée. L'âge du pouvoir malsain, des décisions irrationnelles.
▹ Nation : Les dragons n'y sont pas légende mais bien réalité, douce créature qu'elle incarne avec noblesse. Fille des flammes, naissant de l'étincelle obscure d'une nuit d'été. Le feu, la chaleur qui enserre vos âmes.
▹ Daemon : Pelage d'hiver, canines ensanglantées pour ses détracteurs. Sven, son loup polaire qui marche dans l'ombre. Féroce, toujours dans l'agitation. Le carmin, il l'aime autant que son double. Un duo meurtrier.
▹ Profession : Bras droit de son frère, rêvant du trône comme une lionne en cage.
▹ Statut civil : Volage, papillonnant d'hommes en hommes sans jamais éprouver une once de sentiment. Elle n'est que pierre qui fracasse, seul son frère mérite cet amour qui la déchire. Hybris, elle n'est qu'hymen déchiré pour le pouvoir.
▹ Don : L'électricité qui s'éparpille dans son carmin. Ses sentiments qui réclament puissance. Elle est l'éclair qui transperce les plus dociles. Entrainée depuis l'enfance, ses pupilles bleus qui annoncent l'orage.
▹ Signe distinctif : Son don qui la prive d'un sens, le toucher. Ses bouts de phalanges qui dégagent encore l'odeur de la chair brûlée. Elle n'a plus d'empreinte digitale, plus aucune identité aux yeux du monde.
▹ Allégeance : Elle ne courbe l'échine devant personne. Jumelle du régent, tirant les ficelles dans l'ombre pour un royaume de chaos. Hybris, elle croit en lui même si elle désirerait cette place qui lui revient.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mae ♞ For there to be betrayal, there would have to have been trust first
Sam 12 Déc - 21:10
Bienvenue à toi pleasee pleasee pleasee




Queen
⊹ Poison qui dévore votre carmin, laissant peu de chance à la vie de reprendre son court. Elle n'est que mort, ombre dansante au coin d'un feu grégeois. Malédiction qu'elle consomme, lèvres pourpres envoûtantes qui ne demandent qu'à glisser sur des corps bientôt froids.
Revenir en haut Aller en bas
rebelles
avatar


▹ Mes comptes : Kael Visegard
▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 1195
▹ Pseudo : greyguizmo
▹ Disponibilité : ( 0/2 ) Libre
▹ Avatar : Dominic Cooper
▹ Crédits : Tumblr



▹ Âge : 32 ans
▹ Nation : Nation de la Terre. Blessée mais toujours vaillante.
▹ Daemon : Niciannon. Une malamute d'alaska au pelage roux. Loquace, intrépide, exubérante et impatiente.
▹ Profession : Professeur de maîtrise de la terre & Expert chasseur
▹ Statut civil : Célibataire
▹ Don : Aucun, à part ses compétences dans le tir à l'arc et la chasse.
▹ Signe distinctif : Une griffure sur son flan, cadeau d'un chat à dents de lion.
▹ Allégeance : Les régents de la terre en apparence, mais c'est un cœur de rebelle qui bat dans sa poitrine.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mae ♞ For there to be betrayal, there would have to have been trust first
Sam 12 Déc - 21:12
Bienvenue et bon courage pour ta fichette.


Where your treasure is, there your heart will be also.
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t150-nathaniel-hemingway http://kandrakar.forumactif.be/t162-nath-mes-amis-mes-amours-mes-emmerdes
rebelles
avatar


▹ Mes comptes : nolan fawkes (water).
▹ Sur Aléria depuis : 08/11/2015
▹ Messages : 518
▹ Pseudo : incaendo, lise.
▹ Disponibilité : 1/5 (natalia/dmitri/malia/(aleya))
▹ Avatar : dylan o'brien
▹ Crédits : bbw.



▹ Âge : 23 ans. Alexis est né à la fin du mois d'août.
▹ Nation : Sa nation est celle de l'air, et malgré toutes ces années passées dans la nation de la terre, il restera toujours profondément attaché à sa nation.
▹ Daemon : Thanae, une femelle lynx qui semble contenir toute la haine du garçon en elle. Elle est aussi téméraire et rusée que Gael, et aussi souple et sanguine qu'Alexis, partageant parfois ces coups de colère.
▹ Statut civil : Célibataire, mais il ne se considère pas comme tel. Le coeur d'Alexis appartient à Gael. Depuis toujours, en fait, mais il ne comprenait pas les sentiments qu'il avait pour l'être qu'il n'était censé qu'aimer d'un amour fraternel. Alexis a également eu une relation avec Aleya Hemingway, mais ils se sont séparés un peu avant qu'Alexis arrive à Aleria.
▹ Don : La projection astrale. Apparue accidentellement pendant l'une de ses nombreuses séances de méditation. Il a appris à maitriser un peu plus son don avec Gael, qui est le seul à connaître son secret. Pendant que Gael travaillait dans sa chambre, Alexis prenait place dans un coin de la pièce et s'entrainait, étant alors certain que personne ne le dérangerait, puisque Gael y veillait.
▹ Signe distinctif : Alexis boite encore légèrement, à cause de son accident lors des attentats. Il a également des légères marques de brûlures sur les épaules et sur les flancs, qui ne sont plus douloureuses du tout et il possède une fine cicatrice dans son dos, vestige d'un vieil accident. Il a également un tatouage de sa nation entre les omoplates.
▹ Allégeance : La rebellion, toujours.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mae ♞ For there to be betrayal, there would have to have been trust first
Sam 12 Déc - 21:14
Bienvenue sur le forum ! heart
si tu as la moindre question, n'hésite pas !


Don't you remember how I used to like Being on the line? I dreamed you dreamed of me calling out my name, Is it worth the price? Cut cover, take that test, Hold courage to your chest. Don't wanna wait for you, Don't wanna have to lose All that I've compromised to feel another high. I've got to keep it down tonight. I had to break myself to carry on. No love and no admission... Take this from me tonight. And oh, I was a king under your control.
Revenir en haut Aller en bas
rebelles
avatar


▹ Mes comptes : One and only.
▹ Sur Aléria depuis : 08/12/2015
▹ Messages : 69
▹ Pseudo : Absiinte / Cloé
▹ Disponibilité : 1/3. Adesa + Ermès + ...
▹ Avatar : Alex Pettyfer
▹ Crédits : SWEET DISASTER



▹ Âge : 25 années d'errance marquent son acte de naissance.
▹ Nation : La nation paria dont on tait le nom. L'air est son élément.
▹ Daemon : Une chouette harfang des neiges à la douceur angélique, antithèse d'Adès. Elle répond au nom de Styx.
▹ Profession : Rebelle indiscipliné.
▹ Statut civil : Célibataire complètement perdu, peut-être n'est-il pas fait pour avoir un coeur.
▹ Don : Inconscient professionnel. Emmerdeur de premier choix.
▹ Signe distinctif : De multiples cicatrices parsèment son corps. Possède le tatouage d'un flèche, marque de la nation de l'air, sur le coeur.
▹ Allégeance : A défaut d'une meilleure solution, les rebelles.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mae ♞ For there to be betrayal, there would have to have been trust first
Sam 12 Déc - 21:17
Bienvenue heart
Je ne connais pas la demoiselle sur ton avatar mais elle est vraiment magnifique pleasee
Revenir en haut Aller en bas
gouvernement
avatar


▹ Mes comptes : seulement celui-ci.
▹ Sur Aléria depuis : 08/12/2015
▹ Messages : 110
▹ Pseudo : sparks, laura.
▹ Disponibilité : (3/3 rps) - fermé.
▹ Avatar : phoebe tonkin.
▹ Crédits : @hepburns (avatar)



▹ Âge : vingt-huit années se sont déjà écoulées depuis sa naissance.
▹ Nation : la terre, sa force s'imprègne dans ses veines et fortifie ses idées, lucrézia donnerait sa vie pour sa nation. elle fait de son mieux pour redorer le blason des darsonval, pour redresser cette nation semblant vaincue.
▹ Daemon : un aigle, il domine de ses ailes majestueuses, il envoûte et chasse, il s'agit d'un prédateur.
▹ Profession : régente de la nation de la terre, lucrézia règne dorénavant sur le royaume, elle compte bien tout changer et attend patiemment de voir ses adversaires faillir.
▹ Statut civil : célibataire, ses idées sont bien loin de son coeur et pourtant elle se consume doucement.
▹ Don : depuis ses quinze ans la jeune femme maitrise le metalbending.
▹ Signe distinctif : lucrézia crie vengeance, ses yeux sont en flammes, sa passion ardente l'embrase et ses idéaux se consument.
▹ Allégeance : au contraire de ses parents ses désirs se tournent petit à petit en faveur de la rébellion, elle n'a cependant pas encore osé franchir le pas la séparant de cette dernière.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mae ♞ For there to be betrayal, there would have to have been trust first
Sam 12 Déc - 21:23
Bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fiche! heart heart


    you can see it in her eyes
    she'll kill them if they try to
    send her back to her grave.
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t128-she-shoots-to-kill-and-aims-to-please http://kandrakar.forumactif.be/t161-ignite-my-love-ignite
neutre
avatar


▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 134
▹ Pseudo : mélanie
▹ Avatar : nicolas simoes
▹ Crédits : shae

*

▹ Âge : vingt années passer à espérer
▹ Nation : nation dévastatrice trahissant son image pacifique, la nation de l'eau
▹ Daemon : majestueuse et froide, elle se démarque par son pelage noir qui contraste avec la neige blanche, shaeryn louve noir.
▹ Statut civil : célibataire qui plie face aux formes féminines qu'il aime voir se déhancher nonchalamment
▹ Signe distinctif : sur sa hanche gauche est inscrit à l'encre noir pour l'éternité le symbole de la nation de l'eau
▹ Allégeance : finit le garçon craintif des pernington, il décide de faire route seul, son intérêt se porte sur la justice.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mae ♞ For there to be betrayal, there would have to have been trust first
Sam 12 Déc - 21:25
coucou, bienvenue et bon courage pour ta fichette! hey


- fight off your demons. -


secret santa d'amoour :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Re: Mae ♞ For there to be betrayal, there would have to have been trust first
Sam 12 Déc - 21:29
isolda est tellement cute pleasee
bienvenue sur tfn love1
Revenir en haut Aller en bas
rebelles
avatar


▹ Sur Aléria depuis : 12/12/2015
▹ Messages : 323
▹ Pseudo : Melo
▹ Disponibilité : Open
▹ Avatar : William Moseley
▹ Crédits : morloki



▹ Âge : Cela 25 ans qu'il a poussé son premier cri emporté par une bourrasque de vent d'hiver/
▹ Nation : L'air, la liberté, celui qu'on ne peut n'y toucher, ni saisir, ni capturer.
▹ Daemon : : Eowa,un nom tout doux pour une créature tout aussi douce qui pourtant peut quand elle le veut se montrer redoutable. Avec son plumage colorée et son chant mélodieux, la petite femelle Quetzal est loin d'inspirer la crainte. Si Dmitri peut imposer par sa stature et son caractère parfois ronchon, il faut bien avouer que la présence d'Eowa suffit à l'adoucir.
▹ Profession : Dmitri dirige en compagnie de sa cousine Lyra la rebellion. Il est en quelque sorte un dirigeant, même s'il ne l'a jamais vraiment désiré.
▹ Statut civil : Aux yeux de tous, il est une âme solitaire et sans attache amoureuse, mais cela n'est qu'une illusion. Son coeur est depuis quelques temps déjà animé par de douces pensées qu'il n'aurait jamais pensé pouvoir posséder.
▹ Don : Craint et redouté par la nation de l'air, Dmitri possède la capacité de projection astrale, ce qui lui permet de se mouvoir et d'interagir hors de son corps. Avec les années, il a appris et s'est entraîné et possède désormais un très bon contrôle sur celui-ci. Cependant il le garde cacher, craignant que cela n'en effraie quelques uns. Seule sa cousine Lyra est au courant.
▹ Signe distinctif : Outre, la flèche située sur son épaule et commune à la nation de l'air, Dmitri possède aussi deux tatouages. Deux ailes, une face à l'autre de chaque côté de son dos, sa colonne vertébrale marquant la séparation entre celles-ci
▹ Allégeance : La rebellion, mais plus qu'à elle, il est surtout pour la liberté. C'est pour elle qui se bat, pour cette idée qu'un jour il pourra libérer son peuple de la tyrannie/

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mae ♞ For there to be betrayal, there would have to have been trust first
Sam 12 Déc - 21:30
*Pousse tout le monde, dégagez , elle est a moi trodlove * Ma maggy qui est devenue encore plus jolie sweet puis j'adore ton pseudo amoor . Vivement qu'on puisse rp de nouveau avec nos tourtereaux love2 hug1 canard



Hope is a waking dream.”

All we have to decide is what to do with the time that is given to us©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t155-dmitri-there-is-some-good-in-this-world-and-it-s-worth-fighting-for
Invité


Re: Mae ♞ For there to be betrayal, there would have to have been trust first
Sam 12 Déc - 21:56
les avas que tu as utilisé sont magnifiques, je plussoie mes vdd alexis bievenue amoor
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Re: Mae ♞ For there to be betrayal, there would have to have been trust first
Sam 12 Déc - 22:00
Merciiiiii tout le monde trodlove C'est vrai qu'Isolda est trop cute wiii love Ca faisait trop longtemps que j'avais envie de la jouer en plus sweet
Revenir en haut Aller en bas
rebelles
avatar


▹ Mes comptes : à bas la schizophrénie intenvise
▹ Sur Aléria depuis : 08/11/2015
▹ Messages : 166
▹ Pseudo : Summer Child (Co)
▹ Disponibilité : Ralentissement
▹ Avatar : DOB
▹ Crédits : Belispeak



▹ Âge : vingt-trois ans que le vent souffle balaie son visage et que la liberté tonne en son être
▹ Nation : l'air, depuis toujours et à jamais
▹ Daemon : Lokia, une femelle jaguar imposante, douce lorsqu'il faut l'être, brutale comme son maître la plupart du temps, mais quelques une de ses attitudes ressemblent bien trop à Alexis, signe de leur puissant lien
▹ Profession : inventeur qui met ses talents au service de la rébellion, il est aussi souvent dehors à exécuter des missions sensibles
▹ Statut civil : officiellement célibataire, et souhaite le rester
▹ Don : Gael dispose du 6e sens, une forte intuition qui l'a plus d'une fois sauvé de mauvais pas. Même s'il ne le sait pas encore, il commence à s'en douter.
▹ Signe distinctif : une énorme cicatrice au niveau du cou, reste d'un combat avec un maître de l'eau. Une trace de brûlure qui lui lèche encore le flanc. Un tatouage, très bas sur la hanche, en forme de flèche.
▹ Allégeance : la rébellion, même si les idées que commencent à avoir les membres de sa famille l'effraient

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mae ♞ For there to be betrayal, there would have to have been trust first
Sam 12 Déc - 22:44
Rebienvenue ma belle, avec ton changement de nom et d'ava je t'avais pas reconnu vilaine !




I saw the different things you did,
But always you yourself you hid.
I felt you push, I heard you call,
I could not see yourself at all
Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be/t120-too-many-war-wounds
Invité


Re: Mae ♞ For there to be betrayal, there would have to have been trust first
Dim 13 Déc - 8:59
héhé muahaha muahaha

merci sweet
Revenir en haut Aller en bas
gouvernement
avatar


▹ Mes comptes : La douce Tessa et l'ensorcelante Maeve.
▹ Sur Aléria depuis : 09/11/2015
▹ Messages : 410
▹ Pseudo : Littlewolf (Hélène).
▹ Disponibilité : Encore un petit de libre. (2/3)
▹ Avatar : Lily Collins, la maléfique.
▹ Crédits : Avatar : schizophrenic et signature : anaëlle



▹ Âge : Vingt-cinq automnes à jouer dans les feuilles mortes. Les années qui n'enlèvent rien à sa jeunesse tant convoitée. L'âge du pouvoir malsain, des décisions irrationnelles.
▹ Nation : Les dragons n'y sont pas légende mais bien réalité, douce créature qu'elle incarne avec noblesse. Fille des flammes, naissant de l'étincelle obscure d'une nuit d'été. Le feu, la chaleur qui enserre vos âmes.
▹ Daemon : Pelage d'hiver, canines ensanglantées pour ses détracteurs. Sven, son loup polaire qui marche dans l'ombre. Féroce, toujours dans l'agitation. Le carmin, il l'aime autant que son double. Un duo meurtrier.
▹ Profession : Bras droit de son frère, rêvant du trône comme une lionne en cage.
▹ Statut civil : Volage, papillonnant d'hommes en hommes sans jamais éprouver une once de sentiment. Elle n'est que pierre qui fracasse, seul son frère mérite cet amour qui la déchire. Hybris, elle n'est qu'hymen déchiré pour le pouvoir.
▹ Don : L'électricité qui s'éparpille dans son carmin. Ses sentiments qui réclament puissance. Elle est l'éclair qui transperce les plus dociles. Entrainée depuis l'enfance, ses pupilles bleus qui annoncent l'orage.
▹ Signe distinctif : Son don qui la prive d'un sens, le toucher. Ses bouts de phalanges qui dégagent encore l'odeur de la chair brûlée. Elle n'a plus d'empreinte digitale, plus aucune identité aux yeux du monde.
▹ Allégeance : Elle ne courbe l'échine devant personne. Jumelle du régent, tirant les ficelles dans l'ombre pour un royaume de chaos. Hybris, elle croit en lui même si elle désirerait cette place qui lui revient.

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mae ♞ For there to be betrayal, there would have to have been trust first
Dim 13 Déc - 11:22

Bienvenue parmi nous
Félicitation tu es validé (e) !
Tu as survécu à la validation, c'est une chose importante déjà. Dans quelques instants, tu pourras te promener dans les rues de Kandrakar et te battre pour le pouvoir comme tous les idiots du coin (sauf les Bernstein, tuvois.) Les régents sont comme cela en ce moment. Avant de t'ouvrir les portes de cette belle ville, permets moi d'ajouter quelques mots. Que dire.... La fiche est clair et très agréable à lire. J'adore le personnage, le fait qu'elle n'est pas du côté de sa nation. Tout est parfait. alexis .

Comme tu l'as compris, tu entres dans le cercle très fermé des membres de ce foutoir. Tu vas pouvoir affronter des grosses têtes et décapiter des pauvres. On est comme ça ici, des petits handicapés du sentiment. Avant, il y a cependant quelques formalités que tu ne dois pas négliger pour que ton aventure se passe bien. Tout d'abord, fais un tour dans ce sujet pour recenser ton avatar ainsi que dans celui-ci pour recenser ton daemon et pour finir, par ici si tu fais parti d'un mouvement contraire. Un guide du forum est mis à ta disposition ici, histoire de combler tes dernières interrogations.

Par ailleurs, tu vas pouvoir t'intégrer au sein du forum et nous t'invitons pour cela à poster ta fiche de liens et de RPs de ce pas ! Nous avons mis un modèle facultatif à ta disposition si tu veux, il se trouve dans ce sujet ! Tu as peut-être besoin de scénarios ou de liens précis, alors n'hésite pas à créer un scénario en cliquant ici ou en optant pour un semi-liens en jetant un coup d'oeil à ce sujet. Pour finir, le flood est ta nouvelle maison alors viens y faire un tour par-ici.

Nous avons aussi mis en place les parrainages pour vous permettre de mieux vous connaître :perv:

A bientôt sur le forum : langue langue langue




Queen
⊹ Poison qui dévore votre carmin, laissant peu de chance à la vie de reprendre son court. Elle n'est que mort, ombre dansante au coin d'un feu grégeois. Malédiction qu'elle consomme, lèvres pourpres envoûtantes qui ne demandent qu'à glisser sur des corps bientôt froids.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Re: Mae ♞ For there to be betrayal, there would have to have been trust first
Dim 13 Déc - 11:27
merci sweet
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Re: Mae ♞ For there to be betrayal, there would have to have been trust first
Revenir en haut Aller en bas

Mae ♞ For there to be betrayal, there would have to have been trust first

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE FOUR NATIONS. ::  :: LE DÉBUT DE LA FIN :: ILS SONT ACCEPTÉS-