avoir plus de liens ?
Pour ce faire, n'hésitez pas à aller voir les sujets ouverts par les membres ici-même. Des membres comme Lyra Livanov, Teresa Ravenscar et Aelin Rosenbach ont besoin de vous !

avoir plus de rp/d'action ?
Encore une fois, c'est très simple ! N'hésitez pas à parcourir la recherche de rp, ou encore, vous pouvez obtenir une mission ! Si ça ne vous suffit pas, vous pouvez aussi faire intervenir un pnj dans vos rps !

Découvrir les topics communs en cliquant ici !

Le staff vous souhaite de joyeuses fêtes !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fermeture définitive
Le forum ferme définitivement ses portes ! Pour plus d'informations cliquez ici

⊰ LA VIE QUOTIDIENNE (résumé des annexes)
Admin
avatar
▹ Sur Aléria depuis : 08/11/2015
▹ Messages : 162
▹ Pseudo : TFN (lise, coralie, hélène, khaoula)
▹ Disponibilité : Always
▹ Crédits : @bigbadwold

▹ Nation : FIRE WANTS TO BURN WATER WANTS TO FLOW AIR WANTS TO RISE EARTH WANTS TO BIND and Chaos wants to devour

Voir le profil de l'utilisateur

⊰ LA VIE QUOTIDIENNE (résumé des annexes)
Ven 27 Nov - 22:00

Le monde de Kandrakar
Kandrakar pour les nuls
Cette annexe regroupe tous les éléments de l'univers qui vont vous permettre de mieux vous plonger dedans. Elle a été séparée en plusieurs parties :

La géographie de Kandrakar
Société et culture
Sciences et techniques
Economie

Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be
Admin
avatar
▹ Sur Aléria depuis : 08/11/2015
▹ Messages : 162
▹ Pseudo : TFN (lise, coralie, hélène, khaoula)
▹ Disponibilité : Always
▹ Crédits : @bigbadwold

▹ Nation : FIRE WANTS TO BURN WATER WANTS TO FLOW AIR WANTS TO RISE EARTH WANTS TO BIND and Chaos wants to devour

Voir le profil de l'utilisateur

Re: ⊰ LA VIE QUOTIDIENNE (résumé des annexes)
Ven 27 Nov - 22:17

La géographie de Kandrakar
Petit aperçu
Kandrakar est un monde divisé en quatre parties, historiquement issus de quatre royaumes (voir carte).

Au nord, Elioras sous l’égide des Livanov, ayant pour capitale Aelia
Au sud Antrakar domaine des Darsonval, avec Erda
A l’ouest Lumisol apanage des Pernington à Hariyuva
A l’est  Morbalat terres des Bernstein dans leur capitale Ardelis

Ces quatre territoires disposent donc chacun d’une capitale, qui est le bastion des familles régentes et où leur pouvoir se matérialise sous forme architecturale : grands palais, voire d'immenses domaines. Une grande guerre les a opposés, et la principale conséquence fut la disparition du moins officielle des fils de l’air et surtout de la famille régente, les Livanov.

Au centre de ces domaines se trouvent les terres d’Hamanat, et la capitale de Kandrakar : Aleria. C’est ici que se trouvent le gouvernement composé des trois régents (voir annexe du gouvernement).

Les réseaux de transports favorisent en grande partie ces cinq capitales. Dans ce monde, le réseau ferroviaire y est très développé. Cependant, leur prix reste très élevé et elles restent réservées pour les personnes aisées. Il faut aussi garder à l’esprit que la marche est préférée pour des raisons de discrétion, mais aussi pour des raisons de praticité : par exemple, dans les montagnes d’Elioras, il est très difficile d’évoluer autrement qu’à pieds.

Le réseau de distribution et d’information passe aussi par cet ensemble d’axes de transports, ainsi plus on vit loin des villes et plus les nouvelles ou le courrier arrivent moins vite.

Pour aller plus loin : Aleria et Kandrakar ; le bestiaire et l'herbier du forum

Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be
Admin
avatar
▹ Sur Aléria depuis : 08/11/2015
▹ Messages : 162
▹ Pseudo : TFN (lise, coralie, hélène, khaoula)
▹ Disponibilité : Always
▹ Crédits : @bigbadwold

▹ Nation : FIRE WANTS TO BURN WATER WANTS TO FLOW AIR WANTS TO RISE EARTH WANTS TO BIND and Chaos wants to devour

Voir le profil de l'utilisateur

Re: ⊰ LA VIE QUOTIDIENNE (résumé des annexes)
Ven 27 Nov - 22:58

Société et culture
Comment pense-t-on à Kandrakar

Un peuple qui ne se mélange pas
La société de Kandrakar est fortement influencée par la division des quatre nations : ces peuples se mélangent très peu, et même à Aleria, la capitale du royaume, les quartiers du feu, de la terre, de l’eau et anciennement de l’air (nation qui a été chassée), ils restent très séparés. Il arrive que deux personnes originaires de deux nations différentes tombent amoureuses mais elles ne peuvent pas se marier, car c’est très mal vu et de toute façon illégal.

La religion et les croyances
Chaque peuple a sa propre religion, à laquelle les individus croient plus ou moins. Il est important de noter que ce sont les natifs de l’air qui sont les plus croyants.

La religion de l’air se concentre essentiellement sur une idée : les natifs de l’air pensent que le vent est constitué des âmes de leurs ancêtres. Il existe aussi une théorie qui veut que certaines âmes se faufilent dans le corps d’un enfant à naître par les narines de la mère. Leur religion ne croient pas en un dieu, mais bien aux esprits et aux âmes. Il existe une institution religieuse, constituée de prêtres et de prêtresses, qui vivent au contact de l’extérieur, mais aussi de beaucoup de moines et de moniales, qui par contre sont isolés et vivent une existence d’ermite.
En savoir plus:
 

La religion de la terre a quant à elle ses propres dieux : Harnish, Ferna et Jiqui, dieux incarnant à eux trois la triade de l’Être absolu. Néanmoins, les natifs de la terre sont beaucoup plus attachés à l’énergie brute et à l’esprit. Ils croient au principe de réincarnation de chaque individu. Il n’y a pas vraiment d’organisation religieuse, parce que cette religion représente plus un art et une façon de vivre. Elle est formée d’un ensemble de principes, respectés de façon individuelle par tous les natifs de la terre, sans qu’une institution réglemente vraiment la vie religieuse.
En savoir plus:
 

La religion de Lumisol est monothéiste, et ne reconnaît qu’un seul dieu : la Lune. Il existe une légende qui veut qu’elle soit descendue sur terre pour apprendre la maîtrise de l’eau aux hommes. Des quatre religions, c’est la plus organisée, avec un ensemble d’églises éparpillées dans tout le royaume de l’eau, dans lesquelles un office religieux est régulièrement exécuté. Il faut préciser que cet office ne peut être effectué que par des femmes, et que les hommes se contentent de devenir frères pour consacrer leur vie à la déesse.
En savoir plus:
 

La nation du feu est polythéiste et dispose d’une multitude de dieux, dont les cinq plus important sont Elios le dieu des dieux, Xenaphos Celui-Qui-Vainc, Lumia  Celle-Qui-Sait, Adalis Celle-Qui-Nourrit et Jannael Celui-Qui-Charme. Cette religion repose sur un pacte avec les dieux : on leur offre des sacrifices (qui peut aller de la part de pain au bœuf qu’on égorge lors de splendides banquets) et en échange ils protègent les humains. On dit qu’ils peuvent descendre sur terre et prendre l’apparence des hommes pour pouvoir mieux se fondre parmi eux et observer s’ils effectuent bien leurs sacrifices, mais aussi pour s’amuser et prendre du bon temps.
En savoir plus:
 

Egalitaire ?
La société à Kandrakar se veut égalitaire entre les sexes. Dans l’idéal, une femme a autant de chances qu’un homme de parvenir à des fonctions gouvernementales ou militaires. Dans les faits, c’est bien plus compliqué et une grande misogynie persiste dans certains milieux, même si les esprits commencent à s’ouvrir. En effet, depuis une trentaine d’années on observe que des couples, qu’ils soient de nations différentes ou même de même sexe, se cachent de moins en moins, même s’ils ne sont toujours pas légalement reconnus.

L’éducation ou le défi de l’union
Un milieu particulièrement équitable entre hommes et femmes, c’est le milieu de l’éducation. Une femme travaillant en tant que professeur à l’académie ou institutrice dans de petites écoles gagne autant qu’un homme. L’éducation est en effet divisée en deux grandes parties :

- les petites écoles, éparpillées dans toutes les campagnes des quatre nations, pour tous les enfants de six à dix ans (ce n’est actuellement plus valable pour le peuple de l’air : rappelons qu’ils sont des fugitifs chassés par la Ligue, et qu’ils se cachent, voir annexe ici). Elles sont obligatoires et gratuites depuis les touts débuts de la régence, issues d’un idéal : que tous les enfants aient les mêmes connaissances et apprennent à connaître les trois autres nations. Elle se contente de donner les base en lecture, écriture; calcul mais aussi en histoire et géographie.

- l’académie, qui accueille tous les jeunes gens de onze à dix-neuf ans. Elle a connu un grave épisode de fermeture, après les bombardements (voirla chronologie) mais hormis pendant cette période, tous les enfants devaient s’y rendre pour apprendre à maîtriser leur élément. Il n’y a plus de place pour l’air, nation reniée, qui eux apprennent donc leur maîtrise avec un membre de leur famille généralement. Cette méthode d’enseignement, ancestrale, fut largement reprise lors de la fermeture de l’académie. L’académie est une immense structure dont les capacités d’accueil sont phénoménales : les constructeurs ont vu en grand pour que chaque enfant puisse des quatre coin du royaume puisse venir.

Il se peut que dans certains hameaux reculés, les enfants n’aillent pas à l’école. Ils apprennent les bases de lecture et d’écriture, ainsi que quelques règles de calcul les plus utiles, de leurs parents mais sans plus.  Cependant, pour apprendre leur maîtrise, ils sont obligés de se rendre à l'académie, du moins depuis sa réouverture Il est aussi largement répandu que les enfants issus de classes sociales favorisées aient des cours particuliers, mais ils sont cependant obligés une fois qu'ils ont onze ans ans d’aller continuer leurs études à l’académie.

Combattre à Kandrakar
Voir l’annexe surle pouvoir des quatre éléments, ainsi que l’annexe des armes.

Fêtes et traditions à Kandrakar
Enfin, la vie à Kandrakar est rythmée par tout un ensemble de fêtes suivant les différentes saisons :
Les fêtes du printemps:
 
Les fêtes de l’été:
 
Les fêtes de l’automne:
 
Les fêtes de l’hiver:
 

Il existe aussi des rituels quant aux mariages, qui sont rigoureusement respectés et différents selon, encore une fois, le peuple dont on est issu :
Le mariage à Elioras:
 
Le mariage à Antrakar:
 
Le mariage à Lumisol:
 
Le mariage à Morbalat:
 
Le mariage chez les familles régentes:
 

La mort est aussi un acte particulièrement sacré dans n’importe quelle nation. Il faut savoir que les enterrements sont pris très au sérieux par tous les habitants de Kandrakar. D'après la religion de toutes les nations, les esprits des défunts restent en effet bloqués dans les limbes s'ils n'ont pas le droit à des funérailles traditionnelles. Un mythe inscrit dans les moeurs depuis des siècles. Il s’agit de rendre hommage une dernière fois au défunt, et là encore chaque peuple le fait plus ou moins différemment :
La mort à Elioras:
 
La mort à Antrakar:
 
La mort à Lumisol:
 
La mort à Morbalat:
 
La mort chez les familles régentes:
 

Une légende est particulièrement oubliée malgré son importance autrefois, et n’est aujourd’hui qu’un conte sensé aider les enfants à s’endormir. La légende du cœur de Kandrakar est cependant encore défendue par certains individus persuadés de sa véracité.
En savoir plus:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be
Admin
avatar
▹ Sur Aléria depuis : 08/11/2015
▹ Messages : 162
▹ Pseudo : TFN (lise, coralie, hélène, khaoula)
▹ Disponibilité : Always
▹ Crédits : @bigbadwold

▹ Nation : FIRE WANTS TO BURN WATER WANTS TO FLOW AIR WANTS TO RISE EARTH WANTS TO BIND and Chaos wants to devour

Voir le profil de l'utilisateur

Re: ⊰ LA VIE QUOTIDIENNE (résumé des annexes)
Ven 27 Nov - 23:05

Sciences et techniques
Entre monde moderne et traditions
Vous avez dû remarquer que le contexte prend place dans une ambiance particulière. Toutes les technologies auxquelles nous avons accès aujourd'hui ne sont pas disponibles sur Kandrakar. Il est temps de faire un peu le point sur la place des sciences et des technologies à Kandrakar.

- l'ambiance générale : il est impossible de situer le contexte dans une époque de notre monde que nous connaissons. En fait, il s'agit d'une époque semi-moderne. Quelques éléments de décors pour vous situer : ici, une partie d'Aleria, une autre ruie d'Aleria, le gouvernement, Elioras...

- se déplacer à Kandrakar : ( la carte de Kandrakar est disponible ici) pour se déplacer d'un bout à l'autre du pays, il n'y a guère que le train qui est efficace. Les voiture n'existent pas, tandis qu'un réseau de chemins de fer commence à se créer à Kandrakar. Il relie les grandes capitales entre elles, ainsi que les petites villes plus locales. Il y a aussi le transport fluvial, via des péniches, paquebots (attention, pas trop gros non plus) et autres petites embarcations. Seuls les avions de combats existent, les avions pour le transport des personnes et les aéroports ne sont pas présent dans l'univers du forum. Sinon, si vous êtes des fugitifs qui ne veulent pas attirer l'attention, il y a toujours vos pieds.

- l'électricité : plus on s'approche des grandes villes (Aleria, Hariyuva et Ardelis), plus l'énergie est utilisée pour autre chose que la lumière. Mais ce sont surtout le Gouvernement et les personnes de bonne naissances (aisées) qui profitent au mieux de l'énergie.
Malgré tout, il reste des territoires plus sauvages, où les lampes à huiles et autres bougies sont les seules sources d'énergies utilisables. Les rebelles sont les principaux usagers de ces techniques rudimentaires et voient en l'électricité une toute autre utilisation : détruire les barrages et les moteurs, c'est couper le Gouvernement de sa technologie personnelle, et l'empêcher de travailler et de promulguer ses idées.

- communiquer à Kandrakar : exit les smartphone ! Votre personnage est plongé dans un monde où les nouvelles technologies de communications n'existent pas. Pas non plus d'ordinateur à disposition, il va avoir pour outil une feuille et un crayon. Et oui, la bonne vieille lettre, y'a que ça de vrai ! Dans les villes, le téléphone via fils électriques commence à se répandre, mais uniquement pour les plus riches. Le réseau postal a mis aussi en place un système de télégraphes, très rapide mais qui peut être assez contraignant : chaque billet est limité en caractère (un peu comme un tweet). La communication enter-nations n'est pas vraiment au point, effectivement chaque nation a préféré rester sur un système interne, envoyant des lettres aux autres régions et à la capitale seulement quand cela était nécessaire.
De plus, la guerre a quelque peu modifié cette communication sommaire, en offrant un moyen bien plus simple et rapide : les oiseaux de feu. Créatures propre à la nation du feu, leur force et leur endurance faisaient d'eux de parfaits transporteurs. Ne craignant ni le froid, ni la pluie, leur plumage agissant comme une armure contre les intempéries, ils ont du être libéré de leur cage durant la Guerre, sous peine d'être massacrés comme beaucoup d'animaux emblématiques. En fuite, les oiseaux se sont perdus et ont prit des routes différentes tout en continuant de se reproduire. Actuellement, que l'on se trouve au Nord ou au Sud, à l'Est ou à l'Ouest, les oiseaux de feu sont partout, et en grand nombre. Ils sont à présent le premier système de communication à Kandrakar, porteurs de lettres ou de manuscrits secrets, leur vitesse de vol pouvant atteindre les 110km/heure et leur intelligence dépassant celle de simples oiseaux piailleurs. Mais surtout les oiseaux de feu s'enflamment s'ils sont capturés en chemin, brûlant le message et le rendant impossible à lire. Revenant à la vie tels des phoenix, c'est de cet étrange façon de se protéger que leur vient leur nom.
Il existe aussi quelques radios, utilisées essentiellement par le gouvernement. Comme il n'existe pas de satellite, les deux utilisateurs doivent être prochent l'un de l'autre, une cinquantaine de kilomètres tout au plus.

- l'industrie : elle est assez primaire à Kandrakar, et on est loin du système que nous connaissons de nos jours. On reste dans l'exploitations des matières premières : charbon, bois, filons de fer, or ou argent... Quelques petits malins ont commencé à comprendre qu'ils peuvent grossir leurs bourses, notamment en exploitant les gisements de fer, or, argent ou cuivre. Ceux qui travaillent dans ces exploitations (mines, scieries...) sont le plus souvent issus des classes populaires.

- la médecine : à Kandrakar, cette science est en plein développement. Les évolutions se font de jours en jours, à l'image de la révolution médicale de la fin du XIXe. Des vaccins contre les grandes maladies commencent à être trouvés, de nouveaux médicaments sont mis en place, et une meilleure connaissance du corps humain permet à la chirurgie de s'améliorer. La grande guerre, meurtrière, a permis des améliorations de cette science : en effet, les blessés, voire les cadavres, ne manquaient pas pour s'exercer... Néanmoins, c'est une médecine pour les riches. Dans les campagnes, on reste dans une médecine traditionnelle, qui s'appuie sur le savoir ancestral des plantes.

Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be
Admin
avatar
▹ Sur Aléria depuis : 08/11/2015
▹ Messages : 162
▹ Pseudo : TFN (lise, coralie, hélène, khaoula)
▹ Disponibilité : Always
▹ Crédits : @bigbadwold

▹ Nation : FIRE WANTS TO BURN WATER WANTS TO FLOW AIR WANTS TO RISE EARTH WANTS TO BIND and Chaos wants to devour

Voir le profil de l'utilisateur

Re: ⊰ LA VIE QUOTIDIENNE (résumé des annexes)
Ven 27 Nov - 23:13

Economie
Travailler, commercer, payer à Kandrakar
Le milieu du travail est très vaste à Kandrakar : il peut aller des fonctions gouvernementales jusqu’au petit cultivateur, en passant par tout un ensemble de professions telles que militaire, artisan, ingénieur, enseignant, teneur d’auberge… Les villes concentrent les activités beaucoup plus rémunérés, et considérées comme supérieures : toutes les fonctions d’Etat, les fonctions de recherche scientifique poussée, le commandement militaire, les très riches commerçants… Les fonctions qui dominent les campagnes sont plus de l’ordre du primaire, c’est-à-dire tout ce qui touche à l’agriculture, et du secondaire, c’est-à-dire les industries, dans les bourgades un peu plus importantes.

Le commerce est un élément important de liaison. Les commerçants les plus influents sont ceux qui n’hésitent pas à aller chercher la denrée rare se trouvant dans le plus perdu des coins du royaume pour la vendre à Aleria. Ils sont importants car bien souvent, ce sont les seuls éléments de contact régulier entre un petit hameau et le reste de la civilisation.

La monnaie est un point essentiel sur lequel les régents ont beaucoup œuvré. Là aussi dans une volonté d’unifications des quatre nations, ils ont imposé un système monétaire unique dans tout le royaume. Il existe trois monnaies : l’ire, faite de bronze et la moins précieuse, la nalam, d’argent et équivalent à 100 ires, et le péros, d’or et équivalent à 100 nalams.

Revenir en haut Aller en bas
http://kandrakar.forumactif.be
Contenu sponsorisé


Re: ⊰ LA VIE QUOTIDIENNE (résumé des annexes)
Revenir en haut Aller en bas

⊰ LA VIE QUOTIDIENNE (résumé des annexes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE FOUR NATIONS. ::  :: Les petits papiers :: Les annexes-